Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8897
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1679

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Adrien (ex-nico239) » 21/02/21, 02:47

Moindreffor a écrit :je pense qu'avec un nombre suffisant de bouteilles on devrait voir une différence, car au final, ce qui importe surtout c'est la durée de température hors gel, pour l'hiver

car ce qui est important aussi c'est la luminosité, en hiver vaut-il mieux capter plus quitte à ce que ça se refroidisse plus ou capter moins avec un refroidissement plus lent, car en hiver le facteur limitant sera la quantité de lumière


Le plus important c'est le refroidissement le plus lent possible.

Les températures les plus froides sont très tardives : tout se joue au lever du soleil le matin, c'est dire

Donc inutile d'avoir un coup de feu à minuit, au contraire il faut que ça ronronne jusqu'à 6, 7 ou 8h du matin....

Ce matin le minimum extérieur -7.2 s'est produit à 7h25
Tandis que le mini dans un coffre bio +2.7 s'est produit à 8h40
Depuis la veille au soir où c'est passé en dessous de 0 à 20h10 avant de descendre à -4 à minuit ça fait environ 12h de températures négatives à amortir
0 x

Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 948
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 21/02/21, 06:43

Adrien (ex-nico239) a écrit :Depuis la veille au soir où c'est passé en dessous de 0 à 20h10 avant de descendre à -4 à minuit ça fait environ 12h de températures négatives à amortir

C'est pour cette raison que j'ai par rapport à tes coffres beaucoup allégé le principe, car mon but étant avoir cet effet tampon. Une nuit normale d'hiver dans mon secteur est que ça reste aux alentours de zéro la majeure partie de la nuit, alors je n'ai que 5 ou 6 heures de températures négatives à couvrir. Et dans ces conditions j'arrive avec des systèmes très légers à garder des températures minimales de 5°C. Il n'y avait que deux nuits, où c'est passé en dessous de zéro, -0,8° et - 1,5°, mais c'est le résultat de toute une semaine avec des températures négatives à partir de 18 h, et de journées avec peu de luminosité.
Jusqu'à présent je n'avais que des bouteilles transparentes, je fait quand même l'essai avec les noires, mais je pense qu'avec mes conditions ici ça ne sera pas significatif.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8244

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 21/02/21, 08:16

Trois remarques :

1) sauf perturbation (vent froid, changement de météo), la température la plus basse sera toujours juste au lever du jour - un principe physique : l'énergie va du corps le plus chaud vers le plus froid ; donc toute la nuit, ton châssis perd de l'énergie vers l'extérieur, plus froid ; jusqu'à ce que le soleil inverse la donne et que son rayonnement fait remonter la température...

2) la "pente" de cette chute dépend de l'isolation ; donc à la fois les qualités isolantes des parois (la "vitesse" à laquelle l'énergie les traverse par conduction ; c'est le principe des isolants type polystyrène expansé ou type laine de verre) et leur transparence (pour la chaleur qui part par rayonnement - plus c'est réfléchissant vers l'intérieur, et plus cela isole ; c'est le principe des couvertures de survie - et des isolants minces réfléchissants).

3) vous êtes dans deux mondes différents : l'un en montagne dans le sud, avec de l'air généralement sec, souvent un ciel clair = rayonnement maximum ; l'autre en climat océanique, avec de l'air souvent "trouble" = rayonnement limité (l'air est moins "transparent" !)

Les gelées de printemps sont généralement des gelées radiatives par temps clair et calme = la terre et les légumes perdent beaucoup d'énergie par rayonnement car le ciel est clair ; l'absence de vent ne brasse pas les couches chaudes en hauteur et l'air glacé au ras du sol...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Boris70
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 73
Inscription : 13/12/20, 19:03
Localisation : Vosges saônoises - 380m
x 14

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Boris70 » 21/02/21, 12:12

Did67 a écrit :
Boris70 a écrit :
apport MO sol.jpg


J'ai toujours pas regardé jusqu'au bout.

Mais dans ce schéma, au moins une approximation : le compost n'est pas à proprement parler un matériau ligneux (même si un compost de déchets de taille peut renfermer une certaine teneur de lignine !).

Il faudrait que je refasse les calculs, mais jamais de la vie tu remontes un taux de MO stables à cette vitesse (ou alors on ne parle pas de la même chose : la couche de MO fraiche en surface est normalement écartée quand on fait des analyses de sol ; on analyse la partie stable)...

J'ai gratté environ 1 % en une demi-douzaine d'années, avec mes apports massifs (de l'ordre de 20 cm de foin chaque année)...

Et c'est assez évident : tous les gens qui apportent de telles doses de compots par exemple pendant 10 ans, ils seraient à 12 ou 14 % ! Peu réaliste...


La présence du compost m'avait également interrogé, alors qu'il démontre dans la conf que le compost ne structure pas le sol. Une erreur d'inattention?

Tu casses mes rêves de Perrette et son pot au lait :lol: mais effectivement, ce n'est pas réaliste. C'est peut être 1% de MO globale dont une partie est minéralisée chaque année. A la différence de Perrette, je n'ai pas envoyé benner ma voiture dans le fossé avec le broyat dans le coffre!! Il est bien arrivé sur ma future planche de tomates, donc le sol sera nourrit et structuré :)
0 x
Se ressourcer dans les lieux sacrés http://www.lokahita.fr
Galack
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 20/02/21, 12:42
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Galack » 21/02/21, 17:35

bonjour,
je viens d'acquérir le livre et commence sa lecture. J'ai une première question....Est il trop tard pour commencer son potager du paresseux aà cette époque? J e trouve en meuse, mon tout petit potager a juste connu une toute petite tentative l'an passée, quelque salade, radis, et unou 2 courge et potimarron et 6 pieds de tomates...je suis un grand débutant.
1 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5059
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 847

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 21/02/21, 18:11

Did67 a écrit :
Moindreffor a écrit :
Did67 a écrit :on ne le verrait pas, du coup, et serait totalement furtif !

en fait on ne voit pas ou très peu le noir, vu qu'il ne rayonne que très peu, on voit le trou, dans un univers coloré :mrgreen:
mets toi dans un endroit bien noir, sans aucune source de lumière, là tu te rends compte de ce qu'est le noir, soit rien qui arrive jusque tes yeux


Certes.

Mais un corps noir (c'est théorique, car on est incapable de la réaliser - c'est un corps qui absorbe 100 % du rayonnement qu'il reçoit ; dès lors, il ne renvoie rien) en pleine lumière, il est "noir", c'est-à-dire absorbe tout. Bien sûr, tu verrais le "trou" puisqu'il masquerait ce qu'il y a derrière. Mais au sens premier, tu ne verrais pas le corps noir...

Dans une pièce sans lumière, tu ne vois pas un objet quelle que soit sa couleur (sauf bien sûr une source lumineuse)... Il ne peut rien ren,voyer puisqu’il ne reçoit rien. Ce n'est pas pareil. La couleur de l'objet dépend d'ailleurs de la couleur de la lumière qu'il reçoit !

exacte on ne verrait pas le corps noir car il n'émettra pas de lumière, mais l'absence de lumière sera effectivement interprétée par comm une vision par notre cerveau
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5059
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 847

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Moindreffor » 21/02/21, 18:17

Galack a écrit :bonjour,
je viens d'acquérir le livre et commence sa lecture. J'ai une première question....Est il trop tard pour commencer son potager du paresseux aà cette époque? J e trouve en meuse, mon tout petit potager a juste connu une toute petite tentative l'an passée, quelque salade, radis, et unou 2 courge et potimarron et 6 pieds de tomates...je suis un grand débutant.

il n'y a pas d'heure pour les braves, donc c'est quand tu veux
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8244

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Did67 » 21/02/21, 18:24

Galack a écrit :bonjour,
je viens d'acquérir le livre et commence sa lecture. J'ai une première question....Est il trop tard pour commencer son potager du paresseux aà cette époque? J e trouve en meuse, mon tout petit potager a juste connu une toute petite tentative l'an passée, quelque salade, radis, et unou 2 courge et potimarron et 6 pieds de tomates...je suis un grand débutant.


Cela dépend d'où tu pars !

a) friche / prairie

- tu peux "décaper" le plus ras possible / laisser sur place
- couvrir
- planter ce que tu veux (godets, mottes pressées, etc) dans la terre en faisant le plus petitb "trouy" possible ; bien recouvrir "autour" du plant
Il m'est arrivé dans des situations extrêmes (il me restait des plants en godets mais plus de place !), de planter dans la prairie tondue et ensuite de mettre le foin (mais c'est beaucoup plus simple de le mettre avant, quand tu l'as - je ne l'avais pas !)

Dans cette situation, si tu ouvres des sillons, pour semer dedans, tu vas tomber sur le "gazon", qui va doubler tes légumes.

Mon premier livre parle du "parcours" de mon potager, où je suis parti d'une prairie. Je n'étais pas conscient que les gens en aurait une lecture façon "guide", alors que c'était une réflexion beaucoup plus "philosophique", qui esquissait une autre façon, sur la base de mon histoire... Je vais reprendre ça dans une vidéo, car tout le temps, cela revient !

b) si tu as un potager, avec une terre déjà "travaillée", plus ou moins propre, ce problème ne se pose pas.

- tu mets - comme je vais le faire - prochainement le foin, pour qu'il se tasse, s'imbibe lors des prochaines pluies - je fais l'hypothèse qu'on n'est pas déjà en sécheresse !!!
- tu coupes les sillons quand ce sera le moment (météo)
- tu sèmes
- ou tu plantes sans couper de sillons...
1 x
Galack
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 20/02/21, 12:42
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Galack » 22/02/21, 14:53

c'est un bout d'herbe de mon terrain juste une tentative l'an passé ....ca fait 12ans qu on est la . le terrain a été retourner juste une fois l'an passé pour ma pseudo tentative de jardinage.Dons je suis plus dans l'option a ;)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 948
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue




par Doris » 22/02/21, 15:59

Didier, dans ta dernière vidéo tu parle du sable d'Afrique du Nord, que tu as filmé en début de février je crois. J'en ai eu à ce moment là aussi, et voilà que chez moi il est de retour:
IMG_20210222_155041_0.jpg

IMG_20210222_154953_8.jpg
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 32 invités