Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5053
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 717

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 05/10/20, 17:37

Peut-être pour compléter, je pense que Julienmos fait référence aux vidéos "MSV", puis "ver de terre production".

Même si l'association s'appelle au départ "Maraichage sur sol vivant", dans la pratique beaucoup de vidéos sont plutôt tournées vers les "grandes cultures" (par exemple en règle générale celles de K. Schreiber, mais pas que), ce qui est très intéressant, mais peut laisser penser dans le discours que tout cela est applicable quelque soit le contexte. Or les moyens mis en œuvre et les pratiques culturales sont quand même très différentes.

Ce n'est pas du tout un reproche vis-à-vis de MSV, mais je pense que ça peut amener un peu de confusion, même si bien entendu certains fondamentaux biologiques sont identiques.
Mais un céréalier même en semis direct sous couvert il n'a pas tout-à-fait le même métier qu'un maraicher.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1119
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 244

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 05/10/20, 17:46

même les maraîchers (F Mulet, ferme de Cagnolle etc) semblent tenir pour important la gestion de l'enherbement qui pour eux est un problème. Ils veulent des parcelles "propres" pour semer, planter... souvent ils bâchent tout l'hiver pour "tuer" l'herbe.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5053
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 717

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 05/10/20, 17:59

Oui, tout-à-fait d'accord, c'est bien pour ça qu'à mon avis il peut y avoir une certaine confusion entre des pratiques "grandes cultures" et des pratiques "maraichage" dans les vidéos MSV, qui s'adressent parfois à l'une et parfois à l'autre.
Mais personnellement je n'ai jamais rencontré de maraicher, bio ou pas, ( on parle bien de pro, pas de jardinier amateur)qui ne soit préoccupé par l'enherbement.
0 x
Rajqawee
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 354
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 99

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Rajqawee » 06/10/20, 09:20

Julienmos a écrit :rien à voir avec le débat sur la permaculture, mais...

comment se fait-il que les maraîchers "en sol vivant" cherchent par tous les moyens à combattre l'enherbement de leurs parcelles (à coup de bâches trouées etc) alors qu'ils ne cessent de vanter les avantages d'une couverture "vivante" du sol (exsudats racinaires, nourriture des organismes, injection de "carbone liquide" etc)


J'ai posé la question à un maraîcher, bio, du coin. Je suis allé visiter son exploitation deux ou trois fois puisque le courant passe bien (et ça fait plaisir aux enfants), et on est dans l'exploitation "bien rustique" : c'est le bordel, y'a de tout qui traine partout, il répare des vieux tracteurs avec des moteurs de récup'...et pour autant, il pose des bâches sur certaines planches.

Je lui ai posé la question, et il m'a répondu que certaines cultures s'en sortent sans bâche (par exemple, les courgettes) mais d'autres ça impacterait trop la productivité (salades, par exemple), et pas que d'un point de vue "grosseur de la salade". Il y'a aussi la récolte qui doit se faire rapidement. Je l'ai suivi toute une matinée, et ce qui semble anodin quand on est particulier devient un chantier quand on exploite des centaines de m² (en l’occurrence ils sont deux pour 2 hectares). Le simple fait de devoir farfouiller dans un pied de tomate pour les "trouver" fait perdre des heures et des heures. Idem de farfouiller au milieu d'adventices pour bien trouver les limites de la laitue.

Il m'a aussi indiqué que le bâchage (?) permet de préparer la planche "n'importe quand on a le temps", parfois donc dans un créneau où on a rien d'autre à faire. Par exemple, en septembre, lorsqu'il récolte tous ses potirons, il peut passer un coup de tracteur pour tout broyer, bâcher, poser des coupelles sur les trous de la bâche, mais attendre début octobre pour planter ses laitues d'automne (trop chaud sinon potentiellement début septembre en Corse). Alors qu'il aura peut être pas le temps de faire ça début octobre, du fait d'autre boulot à abattre.

En gros, comme dit Didier, ça permet d'augmenter le rendement par unité de travail.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4605
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 781

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 06/10/20, 10:53

je pense qu'il ne faut pas stigmatiser l'usage de bâches, c'est effectivement du plastique, mais on n'est pas sur des masses énormes et il faut voir ça dans la globalité, si tu utilises un tracteur pour désherber tu utilises du carburant et ça chaque fois que tu le passes et chaque année, mettre une bâche au final à sûrement un meilleur bilan carbone, déroulée une fois à la main, elle assure la non repousse pendant plusieurs mois

après sol vivant, ne veut pas forcément dire en couvert vivant, il ne faut pas confondre les deux, quand je couvre mon potager de foin, je suis en sol vivant mais mon couvert est mort, le foin n'est plus vivant lui, quand Didier a fait un essai d'oignons en fauchant ses adventices, là oui il était en sol vivant et en couvert vivant, pour moi la confusion se situe à ce niveau
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8013

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 06/10/20, 12:11

Ne pas être dogmatique, c'est :

a) d'une part, ne pas prendre pour argent comptant le discours des producteurs "bio" (qui n'est qu'une variante du discours des conventionnels : "on est gentil, ce n'est pas par plaisir qu'on fait ça, on n'a pas le choix !") ; oui, il y a des avantages aux bâches ; mais parfois, on peut faire autrement : chez mois, sous couvert, je ne cours pas après les légumes, ils sont alignés, au-dessus et "visibles" et tout aussi faciles à récolter... Mais en effet, ce qui est vrai pour des betteraves ou des choux ne l'est pas pour des laitues, des carottes ou des oignons...

Je pense que la majorité reste, hélas, bloqué par "il faut que ce soit propre". En passant du conventionnel au "bio", cela n'a pas changé.

b) il y a plusieurs degrés de vie dans un sol ; un sol est "plus ou moins vivant" ; et donc oui, on peut bâcher sans que cela ne soit pas une catastrophe ; oui, un producteur a des contraintes de "rentabilité" et doit gagner sa vie ; oui, il ne peut pas prendre les risques que je peux prendre...

J'en suis tellement conscient que j'introduis mes confs avec l'avertissement pour les producteurs commerciaux - ce que je dis s'adresse tel que à des jardiniers amateurs.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8013

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 06/10/20, 17:11

ATTENTION : Pour mes conférences initialement prévues et annoncées dans le Pas-de-Calais :


- les conférences "grand public" sont annulées (et il est déjà convenu que je reviendrais quand cela ira mieux !) ; les contraintes sanitaires sont trop draconiennes...

- une conférence que je ferai Jeudi 8, à 20h, à la Bibliothèque des Annonciades de Boulogne-sur-Mer sera transmise en live sur les réseaux (Youtube live et peut-être facebook) [sur place, les places sont fléchées prioritairement pour les partenaires des différents projets que je vais rencontrer ; s'il en reste ce sera sur réservation ; voir adresse ci-dessous ; ce sera "ouvert" au dernier moment]

- plus d'infos sur :

https://www.facebook.com/Les-Paresseux- ... 6998002369
1 x
mrik
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 71
Inscription : 31/07/17, 19:45
Localisation : normandie
x 10

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar mrik » 09/10/20, 20:41

Bonjour,
Me revoici sur le forum pour vous parler de mes tomates (cf. pages1887). La saison se termine doucement et j'ai tout de même acheté une petite serre, plus pratique, pour remplacer mon tunnel. 4mX2m. Achetée 100 euros. Je ne voulais pas en acheter, question de rentabilité, en plus de la paresse ! Finalement sans attacher mes pieds (paresse oblige) j'ai récolté un peu plus de 10 kilos, voilà. L'année prochaine je mets plus de pieds et je les attache pour en avoir plus. Je pourrais aussi déplacer la serre pour éviter les nématodes, encore que sur deux années d'après ce qu'en dit Did67 ça craint pas.
Aussi j'ai encore avancé la date de ma première tomate mûre au 23 juillet, quand j'ai commencé à noter ça en 2017, c'était le 15 août. Objectif pour 2021, le 14 juillet !!

Et Surtout BRAVO Didier pour ton 3ème livre, de loin le meilleur !!! Tu ne pourras pas faire mieux pas la peine d'en écrire un 4ème ! Ou alors faudra changer de sujet ! BRAVO!!!!

J'ai trouvé amusant de voir Didier et André sur la même vidéo !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18376
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8013

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/10/20, 21:43

Tu peux y arriver, au 14 juillet, je pense, avec les variétés les plus précoces : Maskotka, Stupice...

Je n'ai aucune intention d'écrire sur le même sujet... Mais il y a plein de sujets intéressants. Cette année, je suis vacciné. Année sabbatique. La finalisation du dernier livre a été un peu ardue ; je suis sorti de là dans un état assez proche d'un burn out (au sentiment de satisfaction près) !
0 x
Avatar de l’utilisateur
yool
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 144
Inscription : 16/08/19, 10:23
Localisation : Pas De Calais
x 23

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar yool » 12/10/20, 10:44

Je viens de tomber sur cette perle que je me sens obliger de vous partager!

Ou le gars parle des semences "stériles" du commerce vers 1'35". Et la vendeuse qui assure que les graines du commerce ne sont pas reproductible ! :shock:

C'est juste affligeant.

0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 31 invités