Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 695
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 137

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 13/09/20, 21:56

Moindreffor a écrit :juste un bémol en fin de vidéo, il dit vu qu'on est en hiver, il n'y a presque rien à faire au potager, ce n'est pas Doris qui me contredira en disant que là il a tout faux :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Ah c'est sûr, là je ne sais pas comment il se débrouille, moi le vivant me tient en haleine, tellement de trucs à mettre en route, tellement de choses à observer, pour moi la pleine saison c'est toute l'année maintenant :mrgreen:
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 13/09/20, 22:09

Doris a écrit :
Moindreffor a écrit :juste un bémol en fin de vidéo, il dit vu qu'on est en hiver, il n'y a presque rien à faire au potager, ce n'est pas Doris qui me contredira en disant que là il a tout faux :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Ah c'est sûr, là je ne sais pas comment il se débrouille, moi le vivant me tient en haleine, tellement de trucs à mettre en route, tellement de choses à observer, pour moi la pleine saison c'est toute l'année maintenant :mrgreen:


Euh.... vous êtes sûrs?
Pour moi on récolte les cultures d'automne et d'hiver qui on résisté et c'est bon, non?
Alors oui, on peut planter des fruitiers ou petits fruits au début de l'hiver, mais ce n'est plus vraiment le "potager", au sens "légumes".
Vous faites quoi en Décembre/Janvier/ Février au potager?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 695
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 137

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 13/09/20, 22:51

Un vaste sujet, qui dépend aussi du climat et de son sol, je pense. Chez moi, possibilité de faire pousser salades, radis et carottes toute l'année, navets aussi, du coût pour certaines choses trop sensibles à la chaleur, j'attends décembre avec impatience. Salades, on en est très gourmands je seme et repique tous le temps. Novembre/ décembre ici, moment idéal pour repiquer les oignons blancs. Janvier/ février plantation/ semis/ repiquage d'ail , oignons et échalotes. Fin janvier où mi-février au plus tard il faut commencer à lancer les salades de printemps. Fin février je commence les pommes de terre. Tout le temps j'apporte de la matière organique à mon sol très gourmand. Et puis quand presque 100 m 2 sont couverts de salades, choux, radis, navets épinards, poireaux et carottes, il y a tout le temps un truc à récolter. Beaucoup moins qu'au printemps, je te l'accorde, mais ça m'occupe largement mes journées ou heures de repos ( parce que je le veux comme ça, et mon climat ici m'offre cette possibilité)
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7501
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1389

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 14/09/20, 01:51

thibr a écrit :comme quoi cela se diffuse :wink:


Il couvre son sol, il ne le travaille pas ... que demander de plus?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7501
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1389

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 14/09/20, 01:52

Rajqawee a écrit :Salut à toutes et à tous,

Est-ce que vous aviez vu passer cette information : https://agriculture.gouv.fr/une-nouvell ... il-de-lign


Pas de bol chez moi c'est marqué .... «en cours d'acquisition»...Image
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/09/20, 08:06

Ahmed a écrit :J'espère que vous avez noté qu'il parle de "fainéoculture", un dérivé sémantique tout à fait intéressant de la phénoculture... 8)


Oui.

C'est même, si je comprends bien, une autre approche donnant un terme à consonance voisine. Quand j'avais "inventé" le terme "phénologie" (ici même su ce site), c'était en référence au foin (faenum en latin), détourné en "phéno"...

Là, j'ai l'impression qu'il se réfère à "fainéant", pris pour synonyme de paresseux... Alors que pour ma part, je distingue le "fainéant" (quelqu'un qui ne fait pas ce qu'il devrait faire) du "paresseux" (quelqu'un qui se demande si ce qu'il va entreprendre est réellement nécessaire, pour souvent découvrir que cela ne l'est pas et y renoncer). Un des termes est, dans mon esprit, une grande qualité et l'autre un défaut !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/09/20, 08:11

Adrien (ex-nico239) a écrit :
thibr a écrit :comme quoi cela se diffuse :wink:


Il couvre son sol, il ne le travaille pas ... que demander de plus?


Je rajouterais : et il ne saoule pas !

[Et sa tactique de conquête de prairie, dans son environnement et sa situation (il ne manque pas de biomasse !), est intéressante !]

Par ailleurs, ce qui m'a intéressé, c'est qu'il me confirme qu'avec un peu de patience, les sols mêmes lourds peuvent être "cultivés" ainsi. J'ai deux ou trois retours négatifs, toujours de gens en sols argileux, qui me disent "ça ne marche pas du tout !" (car il voudrait que ce soit tip-top en 6 mois)...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/09/20, 08:19

Rajqawee a écrit :Salut à toutes et à tous,

Est-ce que vous aviez vu passer cette information : https://agriculture.gouv.fr/une-nouvell ... il-de-lign

Je me sers beaucoup de géoportail pour la randonnée ou autres fonds de cartes, mais là, le rendu des sols est vraiment très précis. Il parle aussi de sols que je ne connais pas bien, avec de plus grandes nuances que "argilo-limoneux-sableux" par exemple. C'est assez bien fait, j'ai regardé un peu différents endroits.

En cliquant une fois sur la carte, on accède à une petite fiche, qui permet (avec d'autres liens) d'aller voir les caractéristiques de ce sol en question.

Par exemple, dans les landes : https://www.geoportail.gouv.fr/depot/fi ... gkwVH8.pdf
Ou bien, en sol brun : https://www.geoportail.gouv.fr/depot/fi ... KOLaJG.pdf

Ca me semble vraiment poussé et précis ! Utile pour choisir, potentiellement, une maison et un terrain ;)


Super !!!

L'hiver dernier, quand j'ai écrit mon livre, cela n'était pas encore disponible. J'ai demandé l’autorisation de publier la carte de France et celle de mon coin au GIS-Sol (qui me l'a donnée). Mon objectif n'était que de "sensibiliser" à la grande variabilité des sols français (et la nécessité d'en tenir compte) !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 14/09/20, 08:21

Lorsqu'il avait été question de baptiser ton approche potagère, j'avais proposé de mettre l'accent sur cette proximité malicieuse d'avec la racine grecque du foin et de jouer ainsi plus sur l'humour... Faignant ou fainéant, dans une "civilisation" vouée à une efficience destructrice et aveugle ne me semblait pas incongru: il y a un certain mérite à résister à l'activisme ambiant... :P

Sa "méthode" de conquête de prairie est un peu parallèle à ce que je veux expérimenter pour éliminer de grosses souches: je vais les recouvrir de broyat humide et j'espère que l'activité des champignons ainsi stimulée pourra s'étendre à la souche... C'est vraiment une méthode de faignant et à "bas bruit" énergétique.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18243
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7976

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/09/20, 08:26

Doris a écrit :Un vaste sujet, qui dépend aussi du climat et de son sol, je pense. Chez moi, possibilité de faire pousser salades, radis et carottes toute l'année, navets aussi, du coût pour certaines choses trop sensibles à la chaleur, j'attends décembre avec impatience. Salades, on en est très gourmands je seme et repique tous le temps. Novembre/ décembre ici, moment idéal pour repiquer les oignons blancs. Janvier/ février plantation/ semis/ repiquage d'ail , oignons et échalotes. Fin janvier où mi-février au plus tard il faut commencer à lancer les salades de printemps. Fin février je commence les pommes de terre. Tout le temps j'apporte de la matière organique à mon sol très gourmand. Et puis quand presque 100 m 2 sont couverts de salades, choux, radis, navets épinards, poireaux et carottes, il y a tout le temps un truc à récolter. Beaucoup moins qu'au printemps, je te l'accorde, mais ça m'occupe largement mes journées ou heures de repos ( parce que je le veux comme ça, et mon climat ici m'offre cette possibilité)


Les climats tendance océaniques sont extrêmement "tamponnés" par la proximité de l'océan. Plus on va vers le coeur des continents, et plus les variations de températures sont brutales.

Je ne sais où il est, ce garçon (les noyers se cultivent dans le Dauphiné, en Dordogne ; il y a même des champs ici, en Alsace)...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités