Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Uncle Buzz
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 68
Inscription : 30/10/19, 20:06
x 20

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Uncle Buzz » 26/07/20, 21:22

En fait la bougie est vendue avec sa tête qui contient la membrane qui pince le tuyau d'alimentation du goutte à goutte à 3€ la version courte et 5€ la version longue. La version "équivalente" au tensiomètre Stelzner est la version tensiomètre digitale qui utilise une bougie plus longue avec le capteur et son afficheur à la place de la tête avec la membrane. En 1er lieu c'est un système d'irrigation, la fonction mesure est un produit complémentaire basé sur les mêmes bougies. Les simples bougies de pilotage ne peuvent pas coûter trop cher si ils veulent pouvoir vendre leur système d'irrigation. Le tensiomètre numérique n'est pas très cher non plus comparativement à ce qui existe ailleurs, le prix est équivalent voir inférieur aux tensiomètres à aiguille Stelzner.

Visiblement d'après mes seules mesures dans un pot de 40L de terre "végétale" l'hystérésis semble être de 100mbar, le seuil de déclenchement est le point de réglage, qui sans capteur se fait selon la méthode indiquée. Chez moi ce réglage est tombé sur 100mbar pour la coupure de l'irrigation, et 200mbar pour la réouverture (avec la sonde pilote à un peu plus de 15cm de profondeur). Je n'ai aucune idée de la plage qu'il faudrait couvrir dans l'idéal dans mon bac, c'est un sol complètement artificiel... Et il s'agit d'un arbuste à vocation décorative, je n'ai pas pour objectif d'en retirer le maximum de biomasse possible comme pour un plant de production de légume.

On doit pouvoir régler pour des tensions plus fortes, mais après il y a le risque de défaut d'étanchéité avec des dépressions plus forte, si de l'air entre dans la bougie et compense la perte d'eau, on désamorce le système dont la tension n'augmentera plus, jusqu'à avoir vidée la bougie de son eau.

Il y a même plus simple pour les jardinières, où la tension d'aspiration de la terre aspire directement l'eau à travers les bougies dans un réservoir qui peut être placé plus bas que la jardinière, ça marche aussi pas mal, mais bon on est plus du tout sur un potager en plein terre...

Pour limiter l'évaporation, on peut envisager de mettre un bout de tube PVC dans lequel on aura enlever la terre sous le goutte à goutte qui fera un tunnel vers une profondeur plus importante de sorte que la goutte atteigne le sol et se répende par capillarité à 5 ou 10cm sous la surface ce qui évite de mouiller la surface qui va évaporer... Bon c'est de l'installation supplémentaire, on s'éloigne de la paresse...

Did67 a écrit :Je pense qu'on peut même simuler une bougie avec un petit pot de terre cuite non verni en scellant ensuite un tube avec le filetage adéquat avec un mortier-colle étanche...


Tu vas lancer la mode des oyas connectés ! Le potager du paresseux 2.0 ! :cheesy:
0 x

Milano
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 6
Inscription : 21/07/20, 08:00

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Milano » 27/07/20, 16:46

Bonjour,

Désolé, je n'ai lu que les 5 ou 6 premières pages du sujet. Je n'ai pas réussi à tenir jusqu'à la 1911ème lol.

Je me pose une question du coup. J'espère qu'elle n'a pas été abordée au préalable et que je ne l'ai pas vu. Quelle est la consommation de foin au m² environ ? Cette année j'ai un peu moins de 300m² de potager. Si je fais tout le potager avec la méthode foin sur 100% de la surface l'année prochaine, il me faudrait quelle quantité ?

On paille (fouine ?) dès la récolte pour la saison prochaine ?

Merci d'avance pour votre aide.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/07/20, 17:03

Je ne fais pas de vente forcée, mais le tout est résumé dans 2 livres... Voir le fil : agriculture/le-potager-du-paresseux-le-livre-t15543.html

J'utilise environ 6 rouleaux d'environ 250 kg sur les environs 500 m² "cultivés" en légumes (hors fruits rouges que je traite différemment, avec du BRF).

Je recommande de ne pas mettre le foin trop tôt. Mais cela dépend de la situation de départ :

a) une prairie, un gazon, une friche : défricher ou tondre et dérouler le foin une fois que le sol est froid en surface (vers 10° C en surface, en indicatif).

b) une terre déjà travaillée et propre : dans ce cas, je recommande plutôt de végétaliser (mauvaises herbes ou adventices, ou engrais verts), de ratiboiser çà en sortie d'hiver et de dérouler le foin à ce moment-là ; chez moi : vers mars).
1 x
Milano
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 6
Inscription : 21/07/20, 08:00

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Milano » 27/07/20, 17:16

Une terre propre est un grand mot. Elle n'était que "gazon" jusqu'à mars. J'ai désherbé et retourné la terre et cultivé. Bien entendu, ça et là je me suis fait dépasser par la pousse de mauvaises herbes.

J'ai paillé/posé du carton sur certaines surfaces. Quand je dis paillé c'est un grand mot. J'ai laissé pousser l'herbe que j'ai fauché, laissé sécher puis appliqué au pied de certaines plantes (tomates, poivrons etc...) jusqu'à ce que je n'en ai plus.

je suis en B donc je pense.

Végétaliser ? Y épandre les coupes d'herbes et autres végétaux ?
Ratiboiser ? Couper au plus bas avant de mettre la couche de foin ?
J'ai mis à composter toutes l'herbes prélevée, les restes de nourriture, la litière des poules etc... Je pensais répartir ça sur les surfaces avant de retourner à nouveau la terre mais maintenant je ne saurais plus quoi faire de tout ça lol. Le répartir avant de mettre le foin ?

Donc moi il me faudrait environ 3 rouleaux de 250kg. A 30 € pièce si j'en crois ce que j'ai vu en cherchant vite fait, je ne vais pas me ruiner.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17967
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/07/20, 19:02

Oui.

Tu en as déjà "trop fait" - tant pis ! On ne va pas revenir en arrière.

J'opterais en effet, pour laisser le sol vivre sa vie, les adventices (sauf quelques emmerdeuses - liseron, chiendent, chardons, pissenlits...) prospérer, pour "rabattre au printemps" et dérouler une épaisse couche de foin, dans laquelle tu planteras des plants préparés en "godets" (c'est le plus facile)...

Bien entendu, c'est un peu plus compliqué !
1 x

Milano
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 6
Inscription : 21/07/20, 08:00

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Milano » 27/07/20, 19:27

Je ne connaissais pas la méthode quand j'ai démarré le potager cette saison. OK pour le repiquage. Je fais comme ça autant que possible.

Il n'y a que pour les choses à semer en place que je devrait ouvrir une fine bande comme je l'ai lu dans les 1ere pages de ce fil et vu sur YouTube. Carottes, radis, haricots verts petits pois etc devront être mis directement en terre, pas le choix. Idem pour les pommes de terre dont j'en ai mis 200 pieds cette année.

Pour l'arrosage même façon de faire que pour un paysage classique ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9311
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 955

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 27/07/20, 19:44

Pour des tubercules de patates, pas besoin de prendre autant de soin qu'avec les petites graines: c'est aussi facile (et même plus!) que les plants en godet et tu te contentes de glisser ça sous le foin...
Pour l'arrosage, il faut tenir compte de l'existence de la couche de foin et ne pas faire une fine pulvérisation en surface qui n'en mouillera que le dessus; préférer un arrosage à gros débit et faible pression: tuyau ou arrosoir sans pomme* selon les cas.

* Sauf sur les lignes de petits semis qui sont traités comme en sol nu, évidemment.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4691
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 27/07/20, 19:48

Did67 a écrit :Bien entendu, c'est un peu plus compliqué !


Ah, si c'était simple!

Tout dépend en fait ( à mon avis) de l'expérience antérieure de Milano en terme de potager.

Parce que faire des plants en godets pour occuper 300m2, il faut déjà être sacrément doué (et équipé, avec de la place, une serre à semis,....) pour y arriver si on est plus ou moins débutant. Ou alors faut passer un contrat-cadre avec sa jardinerie préférée, mais ça risque de coûter quand même un paquet!

Mais si on a l'expérience et une bonne idée de ce à quoi on veut arriver ( notamment sur la place dédiée aux plantes pérennes type fruits rouges, fraisiers,artichaut, rhubarbe, asperges,....), c'est jouable.

Milano nous dira s'il le souhaite où il se situe.
0 x
Milano
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 6
Inscription : 21/07/20, 08:00

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Milano » 27/07/20, 19:56

sicetaitsimple a écrit :
Did67 a écrit :Bien entendu, c'est un peu plus compliqué !


Ah, si c'était simple!

Tout dépend en fait ( à mon avis) de l'expérience antérieure de Milano en terme de potager.

Parce que faire des plants en godets pour occuper 300m2, il faut déjà être sacrément doué (et équipé, avec de la place, une serre à semis,....) pour y arriver si on est plus ou moins débutant. Ou alors faut passer un contrat-cadre avec sa jardinerie préférée, mais ça risque de coûter quand même un paquet!

Mais si on a l'expérience et une bonne idée de ce à quoi on veut arriver ( notamment sur la place dédiée aux plantes pérennes type fruits rouges, fraisiers,artichaut, rhubarbe, asperges,....), c'est jouable.

Milano nous dira s'il le souhaite où il se situe.


Mes 300 pieds de tomates c'est moi qui les ai semé en pot puis mis en terre. Je ne dirai pas que je maîtrise mais je me débrouille
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4691
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 674

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 27/07/20, 20:02

Milano a écrit :Mes 300 pieds de tomates c'est moi qui les ai semé en pot puis mis en terre. Je ne dirai pas que je maîtrise mais je me débrouille


OK, pas de soucis! C'était juste une question! :lol:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invités