Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1247
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 167

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil53 » 27/06/20, 08:43

J ai la conviction que s il a le choix le hérisson dédaigne les limaces.. les poules sont pareilles à part les petites limaces elles préféreront les escargots s il y a le choix.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17745
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7700

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/06/20, 08:48

Les poules trouvent dans les escargots le calcium dont elles ont besoin pour faire les coquilles de leurs oeufs...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17745
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7700

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/06/20, 09:20

Pour le hérisson, lire Jean-Henri Fabre - "Les auxiliaires" (mis en ligne par Adrien). Il décrit le hérisson comme insectivores, tout en mentionnant les limaces, les oeufs, les rongeurs et son "immunité" contre le venir de vipères...

C'est un "auxiliaire de protection", donc un auxiliaire qui mange plein de choses. Comme tout auxiliaire de protection, il régule les populations mais n'éradique jamais. Il va au "plus facile". S'il y a plein de limaces, que que les insectes sont difficiles à attraper, ce sera une limace. Mais qu'en "grouillant" il fait fuir un épigé, l'épigé y passera... Il mange des fruits mûrs.

Les populations de proies sont diminuées, mais de façon "lissée" - dès qu'elles se font rares, il est plus facile de trouver autre chose !

Même chose pour le forficule vis-à-vis des pucerons. Il peut en manger. Comme il peut manger autre chose...

Ou de la guêpe que j'ai mentionnée dans ma dernière vidéo, même si son penchant pour les chenilles, pour nourrir ses larves, est plus marqué, me semble-t-il...

Le jardinier aime les "belles histoires". Alors va pour la légende du hérisson. On lui raconte une potager idéal, où le hérisson se charge des limaces... La réalité est beaucoup plus nuancée...

La coccinelle, en revanche, est un "auxiliaire de nettoyage", qui se nourrit quasi-exclusivement de pucerons... Notez que les insectes vendus pour le "biocontrôle" sont en général des "auxiliaires de nettoyage". Là, l'effet sur la population de proies est très nette, et on frise l'extinction... Suivie de l'extinction éventuelle de l'auxiliaire, par famine... D'où l'intérêt de son élevage... On a, dans ce cas, des effectifs en "montagnes russes", celle de l'auxiliaire suivant celle de sa proie...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6652
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1177

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 27/06/20, 11:03

J'étais en train de bosser hier sur divers semis quand je vois une sorte de grosse abeille transportant une feuille, puis une autre... rentrer dans un trou creusé dans un pot abandonné quasiment à mes pieds.

Je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu auparavant dans ma vie.

Renseignement pris auprès d'André Lequet c'est une mégachile
https://fr.wikipedia.org/wiki/Megachile

Image

Maintenant que je sais où est le nid j'essaierai de faire des clichés ou une vidéo de meilleure qualité


Là on la «voit» (mal) rentrer avec son bout de feuille dans son terrier

megachile_2.jpg
megachile_2.jpg (222.1 Kio) Consulté 213 fois


megachile_1.jpg
megachile_1.jpg (224.68 Kio) Consulté 213 fois
3 x
Marcus71
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 26/06/20, 00:49
x 2

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Marcus71 » 27/06/20, 12:08

Je ne suis pas obnubilé par les hérisson mais malheureusement pour moi je n'ai pas des conditions idéales pour que tous le petit monde dont vous parlez (orvets, crapaud etc ..) s'installent d'eux même.

En effet, j'ai une maison de village (donc très peu de coin sauvage a proximité ou au mieux avec 2 mur et une route entre nous...) Et ne possède que 3 Parcelle cultivable pour un total de 100m2 environ.

Le seul avantage que je trouve a mon terrain est le faite qu'il soit entouré par des murs en pierre.

Mais point d'eau impossible a mettre en place et pour un coin "sauvage" j'ai du mal a lâché une partie de mon "petit" terrain pour laisser pousser des choses qui ne remplirons pas mon assiette...

Donc je plante dans des coins des plantes pour les pucerons, comme de la consoude, je laisse un tas de brindilles dans un coin, je fais en sorte que ce petit monde s'installent mais je le répète je pense ne pas être gâté par mes conditions d'exposition. Du coup dans l'idéal j'aimerais trouver des plans pérenne qui aiderait les auxiliaires mais qui serviraient a mon assiette aussi. Comme cela il pourrait peut être s'installer un écosystème ou les auxiliaires trouverais leurs comptes et mon ventre aussi tout en cultivant le maximum de parcelles

Mais je ne vois aucune plantes pérenne qui servirait les auxiliaires.
1 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4222
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 720

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 27/06/20, 13:29

petite question
je viens de trouver comme astuce pour les tomates, l'usage de sel d'Epsom (sulfate de magnésium) qui serait bénéfique
à la plantation ou en arrosage
alors fable ou réalité?
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17745
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7700

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/06/20, 15:19

Certains sols manquent de soufre. C'est même un élément assez négligé. A juste titre pendant des années : il en "pleuvait" des quantités appréciables, suite à la pollution de l'air par le soufre contenu dans les combustibles. Les normes étant de plus en plus sévères, cette source se réduit. Le soufre, c'est un peu comme l'azote. Il est tantôt dans le sol. Tantôt dans l'air et fait la navette entre les deux...

Idem pour le magnésium, qui est un oligo-élément : indispensable aux plantes, mais en quantité faibles.

Il se peut que des apports de l'un ou de l'autre aient un effet bénéfique.

Je n'ai jamais entendu qu'il faille en apporter systématiquement.

Le mieux serait de faire une analyse du sol, pour savoir quelle est la teneur.

Ensuite se méfier : des apports de nitrates ont un effet bénéfique. Cela s'appelle la fertilisation chimique. Trop pousser les plantes est toujours une erreur. Il est assez marrant que souvent ceux qui critiquent les agriculteurs pour cela sont à l'affût pour telle ou telle substance de leur choix !
1 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar GuyGadebois » 27/06/20, 16:54

Did67 a écrit :Certains sols manquent de soufre.

Peut-on mettre du méthyl-sulfonyl-méthane à la place du soufre "normal" qui se transforme en acide sulfurique avec l'eau ?
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1049
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 229

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 27/06/20, 17:14

j'y connais rien en soufre (et j'en souffre) :cheesy:
mais j'avais dans une vidéo entendu Francis Bucaille parler de "soufre élémentaire"...
alors y aurait-il soufre et soufre ?
0 x
Uncle Buzz
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 30/10/19, 20:06
x 20

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Uncle Buzz » 27/06/20, 17:28

Did67 a écrit :Pour l'humidité, il existe des "tensiomètres" avec des systèmes de stockage des données - voire de télétransmission.

C'est cher.

J'en rêve...


Trouvé un tensiomètre numérique "manuel" pas très cher : BLUMAT DIGITAL (trouvable à partir de 35€)

C'est en fait la version mesure de leur produit d'irrigation basé sur la pression d'aspiration de l'eau par le sol (qui me semble beaucoup plus pertinent que les autres systèmes, à envisager pour les serres, à la place des goutte à goutte classique !)

Je pense tenter de "bidouiller" leur version d'irrigation pour y ajouter un capteur de pression digital et en faire un tensiomètre connecté pour pas très cher.

Quelque chose de similaire à ce qui a été fait
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités