Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 51
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 9

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar stephgouv » 26/02/20, 15:58

Merci Doris, yool et Didier pour vos réponses qui je suis sûr va rendre encore plus jaloux les sceptiques pour cette facilité à régler le problème (enfin quand on s'y prend tôt assez) :cheesy:
Quand je parle de sceptiques, ce sont des personnes qui voudraient mais n'osent pas franchir le pas de peur d'être débordé. Mais avec vos réponses claires et précises, ils seront rassurés.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16800
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7073

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 26/02/20, 16:12

Ah, les craintes ! C'est dire si les lavages de cerveau qui nous éloigné des principes du vivant ont été efficaces !!!

Ah, ce fameux : sil l'homme ne s'en mêle pas, cela ne marchera jamais ! Donc que FAUT il faire ? Sous entendu, si je ne le fais, cela va rater !!! Mon dieu, mon dieu, mon dieu !!!
1 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 173
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 40

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 26/02/20, 17:11

stephgouv a écrit :Merci Doris, yool et Didier pour vos réponses qui je suis sûr va rendre encore plus jaloux les sceptiques pour cette facilité à régler le problème (enfin quand on s'y prend tôt assez) :cheesy:
Quand je parle de sceptiques, ce sont des personnes qui voudraient mais n'osent pas franchir le pas de peur d'être débordé. Mais avec vos réponses claires et précises, ils seront rassurés.


Peur d'être débordé : Quand je faisait du potager traditionel 35 m2 sur terre nu sans engrais et pesticides, ça me cassait les pieds et là j'étais débordée, maintenant avec 80 m2 sous foin, c'est la belle vie, vraiment. En plus à partir de demain je vais transformer une friche en potager sous foin, si tu voyais le bordel que c'est à l'heure actuel, et le temps que ça me prend pour entretenir un peu, parce que ça jouxte le terrain voisin....., je suis confiente, je m'embetterais moins c'est année c'est sur.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
stephgouv
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 51
Inscription : 18/10/19, 08:54
Localisation : Gouvy (B)
x 9

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar stephgouv » 26/02/20, 19:03

Perso, je suis convaincu malgré que j'entame ma 1ère année et donc pas encore vu de résultats. Mais le fait de lire et de voir les résultats m'ont convaincus rapidement.
J'essaie du mieux que je peux d'expliquer la technique (sans résultat personnel pour l'instant) uniquement d'après ce que j'ai lu ou entendu.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16800
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7073

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 26/02/20, 19:15

Je recommande de faire - et les gens ouverts copieront, à leur façon. Et c'est ça qui est bien. Laisse-toi 3 ans : la première année, le voisinage rigole à la mise en place (cela ne marchera jamais, il y a des graines dedans, etc...) ; la deuxième, le doute s'installe (eh ben zut, on ne l'aurait pas cru !) ; la troisième, c'est les questionnements (tu mets quand le foin ? combien ?)...
4 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16800
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7073

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/02/20, 09:08

Pour ceux qui se demandent comment transporter des balles rondes avec 2 CV :

1 x
Rajqawee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 92
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 15

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Rajqawee » 27/02/20, 09:39

Bonjour,

Je cherche depuis quelques temps un endroit pour échanger avec d'autres jardiniers, et un forum aussi actif me semble être idéal ! Je n'ai pas lu les 1600 pages (impressionnant !), alors je m'insère tel quel dans la conversation, d'autant que le thème actuel me parle plutôt bien.

Je dispose d'une parcelle "urbaine" (comprendre des jardins associatifs en ville), ce qui pousse forcément à discuter, échanger et être examiné par les voisins de parcelle :)

Je n'ai commencé le potager que depuis un an, mais avec une bonne phase auparavant de un an (les listes d'attente pour obtenir une parcelle sont loooooongues) donc j'ai pu beaucoup me renseigner, et j'ai choisi de cultiver dans des "jardinières" sans fond, construites en bois de récup, dans lesquelles j'ai fait des lasagnes, sur lesquelles je pose du couvre sol (du foin, des feuilles mortes, des adventices arrachées...enfin bref ce que je trouve.)

Je suis bien sûr passé pour un ovni au milieu des parcelles sarclées et re-sarclées, sillonnées, butées, retournées 10 fois par an. Mais, ce qui m'a plutôt surpris agréablement, ça a été :
-je suis passé pour un ovni, mais personne n'a été méprisant ou moqueur.
-les "anciens" qui participent à l'association mais qui ne travaillent plus de parcelle m'ont bien soutenu moralement au début, car ils se rappelaient de leurs propres anciens qui avaient des pratiques parfois similaires, voire eux-mêmes, notamment le paillage.
-au bout de quelques mois, j'ai été conforté par des résultats que je trouvais bons, et ça a permis à d'autres jardiniers de s'inspirer des méthodes utilisées, ou de franchir le pas

Je crois qu'en fait il y'a pas mal de jardiniers qui sont presque convaincus que ces méthodes (appelons les comme on veut, écologiques, permaculture, agro-écologie....bref, moi je vend ça comme "simple, durable et naturel") sont efficaces, mais doivent faire le deuil du fameux jardin "parfait" et "propre" ou esthétique. C'est ça le plus grand frein.
Du coup je confirme que faire et laisser voir les résultats reste un grand moyen de communication :)
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16800
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7073

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 27/02/20, 11:16

Je pense que "vouloir convaincre" et "témoigner/expliquer" sont deux attitudes opposées :

- vouloir convaincre, c'est se mettre, sans souvent s'en rendre compte, en position de supériorité, de gourou, de "maître" ;"j'ai raison, donc je t'explique" ; immanquablement, chez une personne saine d’esprit, cela provoque un rejet : qui a envie d'être ramené sur les bancs de l'école ? Chez les autres, ce qui ont un besoin pathologique de"' dépendance et de "maître", c'est les enfoncer un peu plus dans l’infantilisation : "écoute ce que je fais et répète après moi !" (même si cela les arrange ou que c'est ce qu'ils cherchent !)

- à l'opposé, témoigner, c'est s'exposer : "voilà ce que je fais, voila pourquoi... Tant pis si tu ricanes, j'ai telle ou telle raison de le faire"... Tu as le droit de ne pas me croire, mais observes tout de même les résultats... Ce n'est plus toi qui parle, mais ton potager...

J'ai pendant toute une première phase, voulu convaincre. Avant de réaliser ce que je viens d'écrire. Et de passer en mode "témoignage, vous faites ce que vous voulez !"

Et j'introduis mes confs en disant m'adresser à des gens intelligents, que mon potager n'est pas un modèle à reproduire, que c'est juste le mien qui me ravit, que je demande aux gens surtout de ne pas me croire, d'être critiques... Et je rajoute :" cela m'arrangerait que vous m'écoutiez jusqu'à la fin !"

Et depuis, cela marche beaucoup mieux !
2 x
Rajqawee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 92
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 15

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Rajqawee » 27/02/20, 11:58

Je dirais pour ma part que convaincre ou témoigner sont deux méthodes complémentaires : cela dépend des situations.

En ce qui concerne les méthodes culturales, je dirais qu'il faut chercher à convaincre d'essayer, au moins sur un petit bout de jardin, en témoignant de ses propres résultats ! C'est assez facile de convaincre quelqu'un de tenter une culture d'oignon sur un demi mètre carré en plantant des bulbes dans un sol non travaillé que l'on paille abondamment, et qu'ensuite on ne fait rien du tout. Au pire, on a perdu 10min de sa vie, 50cts de bulbes, et 0,5m² de potager sur une période où l'on ne manque généralement pas trop de place.
C'est plus difficile pour une personne de tenter de cultiver la totalité de sa culture fétiche (genre, les tomates) d'une toute autre façon, car il y'a un attachement important à la réussite de la culture :)

J'ai cette année réussi à convaincre un collègue de faire ses plants soi-même à partir de semis qui lèvent dans un chassis chaud qu'il a construit à partir de récup et de bâche plastique, grâce à des graines bio dont on a partagé l'achat, en lui disant "au pire, ça fonctionne pas et ça nous a coûté 5€ chacun de graines qui ne germent pas, et on ira acheter les plants qui nous manquent. Au mieux, ça fonctionne et la c'est tout bon !"

Je pense que la "conversion" est meilleure progressive, car elle laisse le temps au jardinier de changer, lui aussi, et d'accepter les avantages et les inconvénients de ces nouvelles pratiques.

Dans tous les cas, je prends toujours garde à respecter les pratiques, même si elles sont loins des miennes, personne n'a la réponse. Et puis s'il y a des gens qui évitent de prendre des anxiolitiques car le désherbage les détend, au fond, tout le monde reste gagnant :)
0 x
JardinierAmateur
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 154
Inscription : 25/06/18, 00:53
Localisation : Centre Bretagne (22)
x 10

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar JardinierAmateur » 27/02/20, 17:16

Laisse-toi 3 ans : la première année, le voisinage rigole à la mise en place (cela ne marchera jamais, il y a des graines dedans, etc...) ; la deuxième, le doute s'installe (eh ben zut, on ne l'aurait pas cru !) ; la troisième, c'est les questionnements (tu mets quand le foin ? combien ?)...

La première année, les récoltes ne sont pas non plus spectaculaires (meme si très appréciables au vu du ratio production/travail fourni). La deuxième année est deja nettement mieux (jardinier bio parlait de sol "optimisé ou "amélioré", de mémoire, au bout d'un an). Et la 3e année est j'imagine encore mieux. J'en reparlerai dans 3 ans, puisque je repars sur un nouveau potager ...
0 x
L'ennemi se déguise souvent en géranium. Mais l'on ne peut s'y méprendre, car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l'ennemi lui, est à nos portes


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités