Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Doris
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 164
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 39

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 14/02/20, 14:10

Je pense que je vais alors utiliser les urines à petite dose, et uniquement en cas de besoin pour les grands gourmands, et en direct, merci de vos réponses.

Autre chose: je parlais de faire un abri à tomate, si j'ai le temps, suffisait que j'en parlais, qu'on m'en propose récupérer un pour pas trop chère, mais je n'y connais rien. On m'annonce des tubes en acier galvanisé de 32mm de diamètre, et la bâche translucide de 200 microns traité UV, la bâche avec des clips pour descendre et remonter, c'est bien, comme stabilité de la bâche, par exemple? Merci
1 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand

savary
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 21/01/20, 07:07
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar savary » 16/02/20, 11:25

bonjour stef
je viens aussi de repiquer des bulbilles d'oignons rouges red baron et jaunes de stuttgart le 07 février 2020 sous 15 cm (restants des 30 cm).
par contre j'en ai repiqué le 12 novembre 2019 et sortis le 20 janvier 2020 (les jaunes), les rouges commencent a sortir maintenant, mais il en manque ! bonne journée
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3606
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 589

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 16/02/20, 13:29

Did67 a écrit :
Moindreffor a écrit :
... un stockage de l'urine de 4 semaines permet apparemment la destruction de toute trace de médicament...


Typiquement, un raisonnement qui me surprend...

Dans la démolition d'une molécule organique complexe, plusieurs mécanismes peuvent jouer :

- la simple oxydation (comme un saucisson ou du beurre qui rancissent à l'air : cela marchera mieux dans un sol !
- la destruction par les UV (comme ces objets plastiques qui deviennent cassants et ternes) : là, en effet, un conteneur translucide à la lumière peut aider (même si le contenant absorbera l'essentiel des UV !)
- des mécanismes biologiques, essentiellement des bactéries (dont on sait que certaines gloutonnent l'urée, d'autres les ions ammonium, d'autres le pétole, d'autres certains plastiques...) : il y a de très forte chance que cela marche mieux dans un sol... Car si cela se met à fermenter dans un récipient ???

Bien entendu, tel ou tel médicament particulier peut se dégrader préférentiellement à la lumière... De là, à généraliser ?????

Par ailleurs, le "toute" me trouble... C'est rarement aussi simple dans le vivant : toutes les molécules à la même vitesse ??? Bof bof bof... Laissons ça à des gourous qui ont la vérité infuse !

c'est ce que j'ai lu, pour ma part je stocke en hiver parce qu'en hiver on n'en met pas sur le jardin, et je stocke un peu en été, parce que je n'en ai pas toujours besoin, quand je pense à récupérer
et aussi parce que vu que je pends pas mal d'antibiotiques je veux être un peu prudent
mais il est vrai que c'est nettement mieux dégradé dans le sol que dans l'eau donc est-ce vraiment utile, mystère!!!
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16771
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7053

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 16/02/20, 14:58

savary a écrit :par contre j'en ai repiqué le 12 novembre 2019 et sortis le 20 janvier 2020 (les jaunes), les rouges commencent a sortir maintenant, mais il en manque ! bonne journée


Ceux-là, ils se pourraient qu'ils montent en graines, car vernalisés (ils ont pris une quantité de froid pendant une période, bien que l'état de bulbe, il me semble qu'ils ne captent pas - la vernalisation est assez complexe : durée, température, stade de la plante jouent)
2 x
Avatar de l’utilisateur
Stef72
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 22/08/16, 15:43
Localisation : Sarthe
x 95

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Stef72 » 17/02/20, 11:55

merci Savary et Didier,

je viens de racheter des oignons rouges Red baron et aussi des stuttgart riesen que je compte planter plutot en Mars afin de comparer.
En discutant avec un copain qui est plus pointu que moi sur les timing (il était maraicher), il m'a confirmer qu'il avait déjà planté des oignons dehors vers mi-février et que ç'était bien passé.

Il faut dire qu'on a un climat probablement plus doux que chez toi Dider en Alsace, donc moins exposé aux températures négative...

affaire à suivre... bonne journée à vous !
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3606
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 589

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 17/02/20, 14:46

Stef72 a écrit :Il faut dire qu'on a un climat probablement plus doux que chez toi Dider en Alsace, donc moins exposé aux températures négative...

affaire à suivre... bonne journée à vous !

Sarthe climat océanique Alsace climat continental, ça change pas mal de choses en effet
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16771
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7053

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 17/02/20, 15:22

Oui. Et une année ne ressemble pas à une autre...

Comme dit, c'est multifactoriel : stade de développement au moment où se produisent des froids (même pas si intenses) ; photopériode (allongement des jours - savoir qu'il y a une grande différence entre le nord et le sud de la France : en été, les jours sont plus longs dans le nord ; en hiver, c'est l'inverse, le jour est plus long dans le midi !)
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16771
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7053

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 17/02/20, 19:20

Pluie intense. Je viens de me repencher sur la question des variétés de tomates : a) très précoces ; b) ultra-résistantes au mildiou

Parmi les précoces, j'ai trouvé :
Monda
Tigerella
Bloody Butcher
Harzglut
Sasha Altaï
Stupice
Edouard
Reine des Hâtives
Prévia (une hybride F1)
Gregory Altaï
Gold Nugget (une tomate-cerise)

La majorité sont des petites rondes.

Parmi les résistantes au mildiou (jusqu'à "ultra-résistantes") :
Maestria (F1)
Fandango (F1)
Crimson crush (F1)
Legend (non hybride)
Jasper (F1)
Defiant (F1)
Iron Lady (F1)
Moutain Magic (F1)
Moutain Merit (F1)
Plum Regal (F1)
Matt's Wild (non F1)

Certaines pas faciles à trouver. Sur la base d'une recherche Internet. Donc sans garantie (Maestria et Fandango se sont déjà avérés assez tolérantes chez moi - le gros de ma production l'an dernier a été Maestria, qui, bien cultivée dans un sol vivant n'est pas mauvaise du tout, question goût - essayez sans vous laisser intoxiquer par les "on" - surtout faites un essai "aveugle" avec des amis !)

J'ai la flemme de commander en 36 endroits différents. J'ai trouvé un assortiment chez un semencier bien connu.

J’explique dans mon livre qu'entre traiter à la bouillie bordelaise et utiliser des hybrides F1, je n'ai pas une seconde d'hésitation.

Je cultive, bien entendu, toute une autre gamme de tomates - coeur de boeufs, noire de Crimée, rose de Berne... Quelques hybrides (trois, en fait) sont juste une stratégie "anti-risque" (éviter le crash total en mauvaise année).
1 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5066
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 581

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 17/02/20, 22:19

Did67 a écrit :Pluie intense. Je viens de me repencher sur la question des variétés de tomates : a) très précoces ; b) ultra-résistantes au mildiou

Parmi les précoces, j'ai trouvé :
Monda
Tigerella
Bloody Butcher
Harzglut
Sasha Altaï
Stupice
Edouard
Reine des Hâtives
Prévia (une hybride F1)
Gregory Altaï
Gold Nugget (une tomate-cerise)

La majorité sont des petites rondes.

Parmi les résistantes au mildiou (jusqu'à "ultra-résistantes") :
Maestria (F1)
Fandango (F1)
Crimson crush (F1)
Legend (non hybride)
Jasper (F1)
Defiant (F1)
Iron Lady (F1)
Moutain Magic (F1)
Moutain Merit (F1)
Plum Regal (F1)
Matt's Wild (non F1)

Certaines pas faciles à trouver. Sur la base d'une recherche Internet. Donc sans garantie (Maestria et Fandango se sont déjà avérés assez tolérantes chez moi - le gros de ma production l'an dernier a été Maestria, qui, bien cultivée dans un sol vivant n'est pas mauvaise du tout, question goût - essayez sans vous laisser intoxiquer par les "on" - surtout faites un essai "aveugle" avec des amis !)

J'ai la flemme de commander en 36 endroits différents. J'ai trouvé un assortiment chez un semencier bien connu.

J’explique dans mon livre qu'entre traiter à la bouillie bordelaise et utiliser des hybrides F1, je n'ai pas une seconde d'hésitation.

Je cultive, bien entendu, toute une autre gamme de tomates - coeur de boeufs, noire de Crimée, rose de Berne... Quelques hybrides (trois, en fait) sont juste une stratégie "anti-risque" (éviter le crash total en mauvaise année).



Compliqué pour ne pas trouver une très précoce qui ne soit pas petite... suis pas fan des petites tomates.

Pour le reste totalement d'accord : si le goût est au rendez-vous F1 ou pas m'est égal et si en plus elles ont des vertus pour s'adapter aux accidents climatiques ce n'est que mieux.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3606
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 589

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 18/02/20, 08:41

Adrien (ex-nico239) a écrit :Compliqué pour ne pas trouver une très précoce qui ne soit pas petite... suis pas fan des petites tomates.

Pour le reste totalement d'accord : si le goût est au rendez-vous F1 ou pas m'est égal et si en plus elles ont des vertus pour s'adapter aux accidents climatiques ce n'est que mieux.

personnellement la taille de la tomate je m'en moque un peu, et j'aime bien l'abondance des tomates cerises qui sont précoces et en plus assez résistantes au mildiou, et en plus on peut les manger à l'apéro ou en salade, après pour faire des coulis là y a plus adapté bien sûr.

sinon F1, ou pas je m'en moque aussi royalement, il faut ne rien y connaître pour faire une fixette sur les F1
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités