Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3427
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 559

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 13/02/20, 11:08

j'utilise aussi l'urine, mais je dilue, cvar je l'utilise surtout pour arroser mes godets de repiquage ou mes terrines de semis, donc je préfère y aller mollo avec la dose d'engrais, mais peut-être que c'est une connerie, en tout cas ça évite de trop saler ce qui pourrait être néfaste ça à coup sûr, vu que le sel est le remplaçant du glyphosate dans pas mal d'articles de jardinage de revues féminines
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16294
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6763

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/02/20, 12:09

Non, non, là ce n'est pas une connerie.

Un sol est un "réacteur chimique", avec des tas de tampons : CEC (capacité d'échange cationique), etc... C'est lui qui digère l'urine.

Dans des jardinières ou des godets ou des plaques de semis, tu es effectivement dans une situation proche de l'hydroponie. Tu apportes une "solution nutritive", que les plantes absorbent - même s'il y a un "petit tampon"...

Je parlais bien de pisser dans son jardin, dans un vrai sol !
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3427
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 559

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 13/02/20, 15:51

Did67 a écrit :Non, non, là ce n'est pas une connerie.

Un sol est un "réacteur chimique", avec des tas de tampons : CEC (capacité d'échange cationique), etc... C'est lui qui digère l'urine.

Dans des jardinières ou des godets ou des plaques de semis, tu es effectivement dans une situation proche de l'hydroponie. Tu apportes une "solution nutritive", que les plantes absorbent - même s'il y a un "petit tampon"...

Je parlais bien de pisser dans son jardin, dans un vrai sol !

là aussi je dilue, donc inutilement donc, mais en diluant ça me permet d'en mettre un peu à tout le monde :mrgreen:

sinon tu parlais du problème des serres, Coleman résout se problème en ayant des serres mobiles, mais bon pour ça faut avoir un terrain plat, pour toi c'est rappé...
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16294
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6763

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/02/20, 17:31

Oui, les serres mobiles (sur rails), c'est connu... Non seulement, il faut un terrain plat, mais c'est tout de même un peu de boulot de mettre en place tout le système...

NB : Mon "tunnel à tomates", qui n'est pas une serre fermée, je le débâche à l'automne pour que le sol soit soumis au climat après les tomates, et notamment refasse le plein d'eau ; avec le système de clipsage, c'est assez facile ; il suffit de couper la bâche un peu large et de la repérer ("coté Nord-Est") : en une heure c'est plié et idem pour remettre ; je ne remets que vers la premièr quinzaine de juillet (a priori, selon des essais belges, l'exposition au soleil direct diminuerait la sensibilité au mildiou !).
1 x
Doris
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 14

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 13/02/20, 19:48

Did67 a écrit : (a priori, selon des essais belges, l'exposition au soleil direct diminuerait la sensibilité au mildiou !).


Ça je pense pouvoir confirmer par mes observations, sur mon sol bien entendu. J'ai le projet d'un tunnel à tomates, mais est ce que j'aurais le temps cet année, je n'en sais rien. Mais je me dit, ce n'est pas très grave, parce que plusieurs années de suite je l'ai observé : une partie de mes plants de tomates est à l'ombre jusqu'à 13 h à peu près, l'autre partie est en plein soleil à partir de 10 h environ. S'il n'y a que des attaques légères de mildiou, seul les plants avec moins de soleil direct ont quelques traces. Si l'attaque est sévère les plants avec moins de soleil direct sont cramés, alors que les autres produisent encore. Donc si faute de temps je n'ai toujours pas de tunnel cet année, tout le monde au soleil direct à partir de 10h.

Question passagère, pour les urines au potager un traitement cardiaque, le cas de mon mari, ne gène pas alors?
0 x
Doris :oops: :oops: :oops:

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16294
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6763

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/02/20, 21:43

Pour les tomates, choper le soleil du matin est essentiel !

Pour l'urine, je me suis posé la question. Je fais l'hypothèse, SANS aucune preuve, que ces molécules, qui ont un effet très ciblé sur le rythme cardiaque, la tension, etc, doivent déjà être dénaturés dans les ruines, et ne devraient pas avoir d'effet sur champignons et bactéries. Ce sont des molécules organiques complexes, qui doivent se dénaturer... Moins grave en tout cas que des fongicides...

Notre corps démantibule en permanence des milliers de molécules complexes, dont les déchets se retrouvent dans les urines...

Ce serait mieux sans. Sans aucun doute.

Mais bon, on ne choisit pas !
1 x
Doris
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 14

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 14/02/20, 07:57

C'est confirmé, le PP investit les Landes, trouvé ce matin sur le bon coin:
" paillage de foin, couvrir le sol du jardin pour 6 raisons:
Limiter les mauvaises herbes
Limiter les lessivages
Préserver la vie du sol
Nourrir la terre
Recycler les déchets
Retenir la chaleur et isoler du froid"

Je vais peut-être avoir moins de mal a me procurer du foin, enfin...
0 x
Doris :oops: :oops: :oops:
Doris
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 14

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 14/02/20, 08:28

Je viens juste de voir, c'est doublement bien, au même endroit il font du foin pour chevaux, donc pour le jardin ça doit être du vieux, plus valable pour les animaux.
0 x
Doris :oops: :oops: :oops:
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3427
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 559

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 14/02/20, 09:00

Doris a écrit :Question passagère, pour les urines au potager un traitement cardiaque, le cas de mon mari, ne gène pas alors?

au pire si tu as un doute, un stockage de l'urine de 4 semaines permet apparemment la destruction de toute trace de médicament, le stockage a en plus un autre avantage d'avoir de quoi arroser une plus grande partie de potager en une fois et donc de ne pas créer d'échelonnement dans la pousse, sauf si cet échelonnement est volontaire
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16294
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6763

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/02/20, 13:09

Moindreffor a écrit :
... un stockage de l'urine de 4 semaines permet apparemment la destruction de toute trace de médicament...


Typiquement, un raisonnement qui me surprend...

Dans la démolition d'une molécule organique complexe, plusieurs mécanismes peuvent jouer :

- la simple oxydation (comme un saucisson ou du beurre qui rancissent à l'air : cela marchera mieux dans un sol !
- la destruction par les UV (comme ces objets plastiques qui deviennent cassants et ternes) : là, en effet, un conteneur translucide à la lumière peut aider (même si le contenant absorbera l'essentiel des UV !)
- des mécanismes biologiques, essentiellement des bactéries (dont on sait que certaines gloutonnent l'urée, d'autres les ions ammonium, d'autres le pétole, d'autres certains plastiques...) : il y a de très forte chance que cela marche mieux dans un sol... Car si cela se met à fermenter dans un récipient ???

Bien entendu, tel ou tel médicament particulier peut se dégrader préférentiellement à la lumière... De là, à généraliser ?????

Par ailleurs, le "toute" me trouble... C'est rarement aussi simple dans le vivant : toutes les molécules à la même vitesse ??? Bof bof bof... Laissons ça à des gourous qui ont la vérité infuse !
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités