Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4273
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 291

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar GuyGadebois » 06/02/20, 18:26

Did67 a écrit :Tout est toujours relatif, comme le disait déjà Albert !

Remplacer un verre de vodka par un jus naturel, même sans fibres, c'est bien... On ne va pas dire le contraire.

Mais je te parlais de ces "salons du bien-être" où ces machins ne sont pas des soldes de Lidl à 30 € mais bel et bien "en promo pour seulement 399 € aujourd'hui", et présentés comme le nec-plus-ultra d'une vie saine. J'étais sur un tel salon pour dédicacer et pas loin d'un tel stand, qui m'a consterné.

Les mêmes allant ensuite acheter des "suppléments nutritifs", toujours pour être en bonne santé. Et, j'ai imaginé, des Kellogs enrichis en fibres...

Fréquemment ce gloubi-boulga se trouve dans toute bonne revue "santé bobo"...

C'est cela que je soulignais.

Pas ce que tu fais toi. D'ailleurs, tu sembles d'accord que ce n'est pas si cohérent !

Ah mais je suis d'accord avec toi à 100%!
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3632
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 06/02/20, 21:14

GuyGadebois a écrit :Mon fils se sert de ce truc pour faire du jus pour ses cocktails quand il va à une fête. Moi, je m'en sers jamais. Après, je vois pas ce qui te défrise quant à faire des galettes... riches en fibre. J'ai adoré le "là tu les enlèves, même si après t'en fais une galette". Après j'en fais une galette donc je récupère les fibres dont mon intestin a besoin. :roll:
Perso, j'en ai rien à cirer d'un extracteur!

je peux comprendre, mais ce n'est pas le vrai but de cet appareil, là tu détournes, donc ton fils utilise l'extracteur en presse fruits, là je peux comprendre
moi je critique l'objet dans son but premier, faire du jus et se débarrasser des fibres et ça c'est du non sens

et ce que je voulais dire c'est quel intérêt d'enlever les fibres pour les manger après, pourquoi ne pas les manger en même temps :mrgreen:
après si ton fils boit le jus et toi tu manges les fibres :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4273
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 291

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar GuyGadebois » 06/02/20, 21:23

Moindreffor a écrit :
GuyGadebois a écrit :Mon fils se sert de ce truc pour faire du jus pour ses cocktails quand il va à une fête. Moi, je m'en sers jamais. Après, je vois pas ce qui te défrise quant à faire des galettes... riches en fibre. J'ai adoré le "là tu les enlèves, même si après t'en fais une galette". Après j'en fais une galette donc je récupère les fibres dont mon intestin a besoin. :roll:
Perso, j'en ai rien à cirer d'un extracteur!

je peux comprendre, mais ce n'est pas le vrai but de cet appareil, là tu détournes, donc ton fils utilise l'extracteur en presse fruits, là je peux comprendre
moi je critique l'objet dans son but premier, faire du jus et se débarrasser des fibres et ça c'est du non sens

et ce que je voulais dire c'est quel intérêt d'enlever les fibres pour les manger après, pourquoi ne pas les manger en même temps :mrgreen:
après si ton fils boit le jus et toi tu manges les fibres :mrgreen:

Mon fils a trouvé un bon moyen d'extraire du jus des certains végétaux indispensables à certains cocktails et compliqués à "mettre en œuvre" comme le gingembre ou le curcuma. On peut se servir des fibres (les chutes) à bon compte pour assaisonner des plats.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
Doris
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 184
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 41

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 07/02/20, 09:21

Suite à un petit reportage aux 20h sur TF1, sur la difficulté des agriculteurs de se transformer en bio labellisé : dans un village voisin il y a un jeune couple d'apiculteur, qui travaille de façon même plus que bio depuis des années. Plus que bio, parce qu'ils font impasse sur de nombreux produit pourtant autorisés en apiculture bio. Pour faire reconnaître d'avantage leur façon de faire, ils se mettent bio labellisé. Résultat : Depuis fin octobre plus de miel a vendre. Avec le label, il faut rester à 5 km vol d'oiseaux de l'autoroute, ça limite drôlement leur espace. D'autre sites pour installer leurs ruches leur étaient refusés a cause de la proximité des entreprises de l'artisanat. Les seuls emplacements étaient au milieux de la broussaille, avec peu de choses à butiner. Au moment de la floraison des acacias il a plus beaucoup, donc peu d'activité des abeilles. Et puis l'été 2019, avec deux périodes de plus de 30 jours sous la canicule plus sécheresse. Résultat: ils vont certainement vite se débarrasser du label, et continuer leur boulot plus que bio.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3632
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/02/20, 10:23

GuyGadebois a écrit :
Moindreffor a écrit :
GuyGadebois a écrit :Mon fils se sert de ce truc pour faire du jus pour ses cocktails quand il va à une fête. Moi, je m'en sers jamais. Après, je vois pas ce qui te défrise quant à faire des galettes... riches en fibre. J'ai adoré le "là tu les enlèves, même si après t'en fais une galette". Après j'en fais une galette donc je récupère les fibres dont mon intestin a besoin. :roll:
Perso, j'en ai rien à cirer d'un extracteur!

je peux comprendre, mais ce n'est pas le vrai but de cet appareil, là tu détournes, donc ton fils utilise l'extracteur en presse fruits, là je peux comprendre
moi je critique l'objet dans son but premier, faire du jus et se débarrasser des fibres et ça c'est du non sens

et ce que je voulais dire c'est quel intérêt d'enlever les fibres pour les manger après, pourquoi ne pas les manger en même temps :mrgreen:
après si ton fils boit le jus et toi tu manges les fibres :mrgreen:

Mon fils a trouvé un bon moyen d'extraire du jus des certains végétaux indispensables à certains cocktails et compliqués à "mettre en œuvre" comme le gingembre ou le curcuma. On peut se servir des fibres (les chutes) à bon compte pour assaisonner des plats.

alors là je dis oui et pourtant je ne dis pas souvent oui :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3632
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/02/20, 10:29

Doris a écrit :Suite à un petit reportage aux 20h sur TF1, sur la difficulté des agriculteurs de se transformer en bio labellisé : dans un village voisin il y a un jeune couple d'apiculteur, qui travaille de façon même plus que bio depuis des années. Plus que bio, parce qu'ils font impasse sur de nombreux produit pourtant autorisés en apiculture bio. Pour faire reconnaître d'avantage leur façon de faire, ils se mettent bio labellisé. Résultat : Depuis fin octobre plus de miel a vendre. Avec le label, il faut rester à 5 km vol d'oiseaux de l'autoroute, ça limite drôlement leur espace. D'autre sites pour installer leurs ruches leur étaient refusés a cause de la proximité des entreprises de l'artisanat. Les seuls emplacements étaient au milieux de la broussaille, avec peu de choses à butiner. Au moment de la floraison des acacias il a plus beaucoup, donc peu d'activité des abeilles. Et puis l'été 2019, avec deux périodes de plus de 30 jours sous la canicule plus sécheresse. Résultat: ils vont certainement vite se débarrasser du label, et continuer leur boulot plus que bio.

on comprends pourquoi un autre apiculteur "bio" militait ce matin je crois à la radio pour qu'on plante des fleurs, si à cause du label, leurs zones d'installation des ruches sont des déserts mellifères, il faut vraiment donc planter des fleurs et comme les terrains ne leur appartiennent pas ils doivent faire appel à tous, ils ne maîtrisent plus leur approvisionnement en nectar, c'est dommage
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8656
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 798

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 07/02/20, 10:47

Les apiculteurs ont la maîtrise du ciel, mais ce n'est malheureusement pas la condition de celle de la terre...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3632
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/02/20, 11:01

Ahmed a écrit :Les apiculteurs ont la maîtrise du ciel, mais ce n'est malheureusement pas la condition de celle de la terre...

oui les abeilles ne se nourrissent pas encore d'amour et d'air frais :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16809
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7082

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 07/02/20, 11:26

Doris a écrit :Suite à un petit reportage aux 20h sur TF1, sur la difficulté des agriculteurs de se transformer en bio labellisé : dans un village voisin il y a un jeune couple d'apiculteur, qui travaille de façon même plus que bio depuis des années. Plus que bio, parce qu'ils font impasse sur de nombreux produit pourtant autorisés en apiculture bio. Pour faire reconnaître d'avantage leur façon de faire, ils se mettent bio labellisé. Résultat : Depuis fin octobre plus de miel a vendre. Avec le label, il faut rester à 5 km vol d'oiseaux de l'autoroute, ça limite drôlement leur espace. D'autre sites pour installer leurs ruches leur étaient refusés a cause de la proximité des entreprises de l'artisanat. Les seuls emplacements étaient au milieux de la broussaille, avec peu de choses à butiner. Au moment de la floraison des acacias il a plus beaucoup, donc peu d'activité des abeilles. Et puis l'été 2019, avec deux périodes de plus de 30 jours sous la canicule plus sécheresse. Résultat: ils vont certainement vite se débarrasser du label, et continuer leur boulot plus que bio.


Attention : les abeilles sont des "concentrateurs". De bonnes choses : nectar, pollen, ... Et de moins bonnes : des polluants (y compris nanoparticules)...

Je ne connais pas bien le dossier, mais sauf masochisme caractérisé, les limites imposées sont là pour "garantir" une absence de concentration des polluants émis par les usines ou les autoroutes (je pense aux particules)...

"Plus que bio" ne peut pas se réduire à "s'interdire d'utiliser des pesticides qui sont autorisés en bio". C'est "nécessaire mais pas suffisant". On ne peut, dans mon esprit, se revendiquer "plus que bio" et utiliser des pesticides autorisés en bio ayant des effets "nuisibles" maqués. Mais on ne peut pas l'être en s’affranchissant de certaines précautions "autres". Un potager où on travaillerait la terre ne serait, dans mon esprit, "plus que bio". Pas plus qu'un potager dont on désinfecte le sol à la vapeur...

J'avoue que même pour moi, j'ai lancé ça comme un "sobriquet", sans définir les contours. Même dans ma tête, tout n'est pals clair.

Mais là, compte-tenu du fonctionnement biologique particulier des abeilles, je pense qu'il faut être prudent. On ne peut fermer les yeux sur la possible concentration de micro-particules.

PS : Peut-être la pollution diffuse de nos pays a-t-elle déjà atteint un point où produire "bio" est difficile. Et "plus que bio" impossible !
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3632
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/02/20, 11:40

Did67 a écrit :
Doris a écrit :Suite à un petit reportage aux 20h sur TF1, sur la difficulté des agriculteurs de se transformer en bio labellisé : dans un village voisin il y a un jeune couple d'apiculteur, qui travaille de façon même plus que bio depuis des années. Plus que bio, parce qu'ils font impasse sur de nombreux produit pourtant autorisés en apiculture bio. Pour faire reconnaître d'avantage leur façon de faire, ils se mettent bio labellisé. Résultat : Depuis fin octobre plus de miel a vendre. Avec le label, il faut rester à 5 km vol d'oiseaux de l'autoroute, ça limite drôlement leur espace. D'autre sites pour installer leurs ruches leur étaient refusés a cause de la proximité des entreprises de l'artisanat. Les seuls emplacements étaient au milieux de la broussaille, avec peu de choses à butiner. Au moment de la floraison des acacias il a plus beaucoup, donc peu d'activité des abeilles. Et puis l'été 2019, avec deux périodes de plus de 30 jours sous la canicule plus sécheresse. Résultat: ils vont certainement vite se débarrasser du label, et continuer leur boulot plus que bio.


Attention : les abeilles sont des "concentrateurs". De bonnes choses : nectar, pollen, ... Et de moins bonnes : des polluants (y compris nanoparticules)...

Je ne connais pas bien le dossier, mais sauf masochisme caractérisé, les limites imposées sont là pour "garantir" une absence de concentration des polluants émis par les usines ou les autoroutes (je pense aux particules)...

"Plus que bio" ne peut pas se réduire à "s'interdire d'utiliser des pesticides qui sont autorisés en bio". C'est "nécessaire mais pas suffisant". On ne peut, dans mon esprit, se revendiquer "plus que bio" et utiliser des pesticides autorisés en bio ayant des effets "nuisibles" maqués. Mais on ne peut pas l'être en s’affranchissant de certaines précautions "autres". Un potager où on travaillerait la terre ne serait, dans mon esprit, "plus que bio". Pas plus qu'un potager dont on désinfecte le sol à la vapeur...

J'avoue que même pour moi, j'ai lancé ça comme un "sobriquet", sans définir les contours. Même dans ma tête, tout n'est pals clair.

Mais là, compte-tenu du fonctionnement biologique particulier des abeilles, je pense qu'il faut être prudent. On ne peut fermer les yeux sur la possible concentration de micro-particules.

PS : Peut-être la pollution diffuse de nos pays a-t-elle déjà atteint un point où produire "bio" est difficile. Et "plus que bio" impossible !

exact, mais c'est comme tout, si le terrain est très mellifère, les abeilles ne vont pas aller se balader très loin, donc on fixe des limites arbitraires
c'est comme les poules qu'on appelle tous les 20 min avec une distribution de grains pour qu'elle ne s'éloignent pas du poulailler pour éviter qu'elles ne courent et on appelle ça de la poule en liberté, il faut aussi prendre en compte les exigences du terrain et de l'espèce
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités