Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5148
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 603

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 01/02/20, 23:36

L'urine en grande culture... allons donc

https://www.goodplanet.info/2020/01/31/ ... s-engrais/
0 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4298
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 293

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar GuyGadebois » 02/02/20, 12:52

Adrien (ex-nico239) a écrit :L'urine en grande culture... allons donc

https://www.goodplanet.info/2020/01/31/ ... s-engrais/

L'utilisation de l'urée produite artificiellement est déjà très répandue, non?
Mais l'urine aussi!
"Le Danemark a brassé de la bière à partir d’orge fertilisé à l’aide de 40.000 litres d’urine récupérée lors d’un festival de musique."
https://www.astucesaupotager.com/lurine ... acuteenbsp
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3637
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 02/02/20, 17:40

l'urine a été très longtemps collectée en ville pour la tannerie, les boues (en fait les selles humaines et animale, puisque jusqu'à très tard on élevait encore poules et cochons en ville) étaient avec le crottin et fumier de cheval, la base de la fertilité des maraîcher parisiens, dont Colman c'est inspiré pour sa mise en place du bio et de sa culture en hiver

c'est le tout à l'égout qui a ruiné en grosse partie, de nombreuses activités économiques liées à la collecte et à l'usage de nos excréments, la sur abondance de nitrate après la Première Guerre mondiale, est tombée pile poil au bon moment et voilà comment on change de modèle d'agriculture
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Florentmat
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 31/12/19, 15:31
x 1

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Florentmat » 03/02/20, 07:04

Did67 a écrit :
Il y a quelques rares cas similaires qui m'ont été signalés.

Hélas, je n'ai jamais eu de réponse à mes questionnements.

Une hypothèse serait qu'il s'agit de foin de "prairies temporaires" - de l’herbe semée, pour une production importante. En somme, on cultive l’herbe comme un blé ou un maïs.

On utilise alors une des graminées les plus productives : le raygrass.

Qui a des graines assez grosses.

Lorsque les conditions sont humides (une période pluvieuse), cela va germer comme du blé qu'on aurait semé. Avec ses réserves, la plantule émet des racines qui vont alors chercher le sol à travers le foin... S'il n'y a pas un coup de sec, de soleil, pour l'éradiquer à ce stade, il se peut qu'elle s’enracine.

Pour vérifier cette hypothèse, demander à l'agriculteur si c'est du foin de prairie temporaire semée en raygrass.

Ou me faire des photos très précises, très gros plans, des épis - si tu en retrouves.....


je reviens la dessus, ça pousse ça pousse ça ne s'arrête plus je commence à avoir une belle pelouse qui pousse même pas dans la terre :lol: il ne reste pas grand chose des graines mais c'est vrai qu'elle ressemble un peu à des graines de gazon. ça fait de telles racines que je doute pouvoir men débarrasser facilement
Pièces jointes
20200202_141241.jpg
20200202_141128.jpg
20200202_141218.jpg
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 191
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 42

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Doris » 03/02/20, 09:16

J'ai exactement la même chose, sauf que je n'ai pas attendu pour avoir des touffes entières : j'ai ça depuis le mois de novembre, en un mois sont tombées plus de 350mm de pluies, suivis de températures très douces, et quelques pluies de temps en temps. Les graines germés se trouvent pas loin de la surface du foin, mais dans la couche qui reste humide tous le temps. Et quand on tire, ça viens sans aucun problème. A un endroit j'avais une petite touffe d'un centimètre ou deux, j'ai tiré l'ensemble. Après je n'ai pas attendu pour avoir du gazon partout, régulièrement j'ai enlevé des petites pousses. Maintenant, que le foin est bien rentré en décomposition, il y en a quasiment plus. A un endroit j'avais trouvé aussi un brin crevé, comme ce n'est pas ancré dans le sol....
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3637
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 598

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 03/02/20, 14:48

Doris a écrit :J'ai exactement la même chose, sauf que je n'ai pas attendu pour avoir des touffes entières : j'ai ça depuis le mois de novembre, en un mois sont tombées plus de 350mm de pluies, suivis de températures très douces, et quelques pluies de temps en temps. Les graines germés se trouvent pas loin de la surface du foin, mais dans la couche qui reste humide tous le temps. Et quand on tire, ça viens sans aucun problème. A un endroit j'avais une petite touffe d'un centimètre ou deux, j'ai tiré l'ensemble. Après je n'ai pas attendu pour avoir du gazon partout, régulièrement j'ai enlevé des petites pousses. Maintenant, que le foin est bien rentré en décomposition, il y en a quasiment plus. A un endroit j'avais trouvé aussi un brin crevé, comme ce n'est pas ancré dans le sol....

il suffit de prendre la fourche et de retourner la surface du foin, et c'est bien assez pour faire mourir cette petite pousse, vraiment rien d'inquiétant, il vaut mieux intervenir de suite, pour se rassurer, sinon ce ne sont pas des adventices ennuyeuses donc pas un problème si on laisse se développer
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5148
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 603

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 03/02/20, 15:20

Et puis on peut se dire aussi que les adventces sont tout sauf un problème Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 993
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 209

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 03/02/20, 15:42

moi j'ai deux ou trois parcelles qui ressemblent à ça...

y a pas (encore) de foin à ces endroits, mais de la bête herbe spontanée que j'ai laissé faire.

Je crois d'ailleurs qu'il serait temps de ratiboiser ça maintenant, avant d'y mettre du foin ?
Pièces jointes
EV nat.jpg
EV nat.jpg (654.8 Kio) Consulté 282 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16809
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7088

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/02/20, 19:05

Il va alors falloir adapter la méthode, si le changement climatique s'en mêle !!!

Visiblement, ce sont les graines situées dans la couche "moyenne", toujours humide avec cette météo (ici, les rivières débordent ces jours-ci) qui germent. En l'absence de froid sévère ou de sécheresse, ces plantules prospèrent.

Mais en effet, c'est "gentil gentil" comparé à des vieilles prairies de 100 ans que je ratiboise avec du foin... Pas d'affolement...

Deux actions possibles :

a) retourner à la fourche, comme si on fanait de l'herbe verte ; de préférence, quand la météo annonce quelques jours secs...

b) laisser faire, et comme si on cultivait dans une prairie, quand le beau temps pointe son nez, tondre et remettre une couche (moindre, mais suffisante quand même !) de foin.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16809
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7088

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/02/20, 19:15

Julienmos a écrit :
Je crois d'ailleurs qu'il serait temps de ratiboiser ça maintenant, avant d'y mettre du foin ?


La question, à mon avis, ne se pose que là où tu envisages de semer, pour avoir, au moment des semis, une "base" sous le foin assainie...

Là où tu plantes, bulbilles à travers le foin, patates posées su le sol, plants en godets, j'attendrais... Éventuellement, une tonte, pour que cela reste "tendre". La croissance absorbe les nitrates. Et forme de la biomasse nutritive - je suppose que c'est inondé et qu'il fait une dizaine de °C chez toi aussi ?
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Grizbi, Jérôme et 5 invités