Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Stef72
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 345
Inscription : 22/08/16, 15:43
Localisation : Sarthe
x 94

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Stef72 » 10/11/19, 19:25

Salut à tous

J'ai vu cet insecte butiner ma moutarde cet après-midi, ça ressemble à un syrphe, non ? Marrant de voir ces insectes en novembre !
IMG_20191110_145506.jpg


J'avais semé cette moutarde pour occuper une planche et pour donner à butiner à mes abeilles, mais elles l'on boudée pour l'instant. Mais si ça sert aux syrphe c'est pas perdu !

Bonne soirée !
2 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4596
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 474

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 12/11/19, 09:49

Découvrez la symbiose mycorhizienne en réalité virtuelle

C'est superbe mais n'appuyez PAS sur Play car la vidéo n'est pas intégrable.

Évidemment quand on fait du bon boulot on ne veut surtout pas le partager

BREF..... il faut cliquer sur le titre qui est en haut de l'écran de la vidéo pour la voir...


0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 959
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 202

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 12/11/19, 10:20

purée... j'avais étalé un (vieux) broyat de bois, déja bien "noir" donc en voie de décomposition, autour des fraisiers, en couche épaisse cet été.

Et maintenant, incroyable, ça croule de turricules en grosse couche qui recouvrent presque tout, on ne voit quasiment plus ce bois !

les anéciques bossent drôlement à la faveur de l'humidité constante (+ fraîcheur) de ces dernières semaines !
3 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16328
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6784

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 12/11/19, 12:10

Tu découvres une règle de base du vivant : si la "niche" est confortable, il suffit de nourrir. Et la vie explose !

Et dire que la majorité est toujours convaincue qu'il faut composter pour "ensemencer", "activer" et autres croyances... Qui ne sont que la traduction de leurs questionnements : "qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour que ça marche...". Mauvais question. Donc mauvaises réponses !
4 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4596
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 474

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 12/11/19, 23:18

Julienmos a écrit :purée... j'avais étalé un (vieux) broyat de bois, déja bien "noir" donc en voie de décomposition, autour des fraisiers, en couche épaisse cet été.

Et maintenant, incroyable, ça croule de turricules en grosse couche qui recouvrent presque tout, on ne voit quasiment plus ce bois !

les anéciques bossent drôlement à la faveur de l'humidité constante (+ fraîcheur) de ces dernières semaines !



Je ne pensais même pas avoir un seul anécique sur ce terrain et j'en suis à 3 turricules observés et dans un sol ... on le connait

Donc tout est possible, il suffit d'être patient et de ne rien faire :!:
1 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4596
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 474

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 12/11/19, 23:20

Did67 a écrit :Tu découvres une règle de base du vivant : si la "niche" est confortable, il suffit de nourrir. Et la vie explose !

Et dire que la majorité est toujours convaincue qu'il faut composter pour "ensemencer", "activer" et autres croyances... Qui ne sont que la traduction de leurs questionnements : "qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour que ça marche...". Mauvais question. Donc mauvaises réponses !


Tu te souviens de nos questionnements sur la religion?



Bon des fois il fait des trucs sensés et des fois il mélange tout et son contraire mais que ne ferait-on pas pour avoir 100 000 vues Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16328
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6784

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/11/19, 09:27

nico239 a écrit :
Donc tout est possible, il suffit d'être patient et de ne rien faire :!:


... et de ne rien faire d'autre que de bien nourrir en énergie (en cessant de détruire la nourriture - bruler ou composter) ! CQFD.
1 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2821
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 171

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar GuyGadebois » 13/11/19, 14:01

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Donc tout est possible, il suffit d'être patient et de ne rien faire :!:


... et de ne rien faire d'autre que de bien nourrir en énergie (en cessant de détruire la nourriture - bruler ou composter) ! CQFD.

En quoi composter serait détruire?
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4596
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 474

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 13/11/19, 14:09

GuyGadebois a écrit :
Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Donc tout est possible, il suffit d'être patient et de ne rien faire :!:


... et de ne rien faire d'autre que de bien nourrir en énergie (en cessant de détruire la nourriture - bruler ou composter) ! CQFD.

En quoi composter serait détruire?



Tout dépend comment tu comprends la chose.

Si tu compostes en surface ni tu ne gaspilles ni tu ne détruis.

Je pense que Didier a voulu dire composter en tas (en tous les cas c'est comme cela que je le comprends), c'est dans ces conditions que tu gaspilles l'énergie.

Après tout dépend de la teneur de ton compost.
J'ai curé le poulailler, c'est sur que je ne risque pas de mettre ça dans les cultures.
Je le balance sur le vieux fumier de cheval et on verra au printemps
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16328
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6784

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/11/19, 14:29

GuyGadebois a écrit :En quoi composter serait détruire?


Quand tu compostes en tas (car ma remarque s'adressait au compostage en tas), des organismes (en prédominance des bactéries d'abord - phase chaude, puis les champignons ; et quelques autres - vers, etc) se nourrissent de cette biomasse. Et la transforment - en partie (il en reste, mais beaucoup moins).

Cela chauffe. C'est de l'énergie. Qui se dissipe dans l'air.

Le carbone aussi, qui était le "support" de l'énergie dans la biomasse, se dissipe en partie, sous forme de CO2. Le tas diminue. Moins de C = moins d'énergie.

Du point de vue énergétique, le compostage est une "combustion à petit feu". Très exactement, une oxydation biologique.

Cette énergie, les organismes du sol, là où tu jardines (toutes la surface du potager) n'en voit plus qu'une petite partie (plus ou moins petite selon que le compost est plus ou moins mûr).

Je n'utilise pas le terme "compostage" pour les décompositions de surface (celle que je pratique : épandre les déchets partout). Je pense que le terme "compostage" sous-entend un processus avec une phase chaude et une phase froide.

Cela ne se produit pas ainsi en surface. Je parle alors de "décomposition de surface". Juste pour que les choses soient claires.

Et la décomposition de surface nourrit les organismes là où ils aggradent le sol : dans tout le potager.

Au final, et à cette différence près, le résultat est le même : tout finit en éléments minéraux et en substances humiques (selon la teneur en fibres). Mais le fait de bien nourrir en énergie les organismes du sol là où on cultive change beaucoup de choses question "travail du sol par les organismes vivants". C'est ce qui permet de paresser avec efficacité.

Dans les deux cas, la biomasse finit détruite (minéralisée et/ou humifiée). Mais elle aura mieux servie le potager dans le traitement de surface. Et plus les oiseaux dans le cas du compostage en tas.
4 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités