Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 845
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 170

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 09/07/19, 17:25

Soit ma question de la page précédente est vraiment nulle, :) soit elle est passée inaperçue…

Je la pose car, bien qu’ayant particulièrement soigné l’épaisseur de ma couche de foin cette année ( et même en en ayant ajouté au printemps, de sorte que la couverture demeure encore très conséquente actuellement), je trouve que le sol s’assèche et durcit un tantinet trop à mon goût, sous tout ce foin censé limiter fortement l'évaporation…

Certes, il fait très sec depuis très longtemps… mais je me demande si un sol argileux, qui ne serait pas calcaire, ne conserve pas mieux l’humidité… il paraît que le calcaire est très drainant, et c’est vrai que j’ai jamais de flaque d’eau stagnante, même suite aux plus forts orages.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/07/19, 18:17

nico239 a écrit :
Il peut s'écouler pas mal de temps entre ces 3 phases.

Donc je me demande s'il faut continuer d'entretenir ta mâche, en tant que fleur cette fois-ci, comme on le fait en saison en tant que salade.
Et notamment en ce qui me concerne l'arroser alors qu'elle ne produit plus rien.

Car si elle n'a plus une goutte d'eau pendant 1 mois ou 2 s'il ne pleut pas du tout je me demandais si la floraison et la fabrication de graines serait aussi bonne que si la plante fleurit en ayant de l'eau normalement.

Autrement dit faut-il continuer d'arroser la mâche qui monte en fleurs puis en graines pour favoriser (ou pas) cette floraison puis cette montaison. .

Bon j'aurais du poser la question plus tôt mais à chaque fois j'ai oublié et j'avais d'autres trucs en tête :oops:


Je ne sais pas si on a la même mâche ? C'est certain, on n'a pas le même climat !!!

Moi, elle m'agace à monter trop vite. Et je la laisse se démerder. D'autant plus que je plante ou sème comme si elle n'était pas. Alors plus elle se ratatine vite, plus elle me fait de l'espace. De toute façon, elle "pisse" les graines !
0 x
JardinierAmateur
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 112
Inscription : 25/06/18, 00:53
Localisation : Centre Bretagne (22)
x 5

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar JardinierAmateur » 09/07/19, 20:47

Julienmos : je connais pas les sols calcaires, je ne sais pas quelles conséquences ça peut avoir sur l'humidité du sol ….
Mais si à la base, ton sol n'était jamais gorgé d'eau (flaques d'eau), c'est certain qu'en paillant, en multipliant le nombre de vers de terre, tu n'en aura toujours pas …
Mais ça tu dois deja le savoir....
Pour le sol craquelé en cas de secheresse, ça donne quoi sur les parties ou tu as mis du BRF ? (de memoire, il me semble que tu en mets par endroit)
0 x
L'ennemi se déguise souvent en géranium. Mais l'on ne peut s'y méprendre, car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l'ennemi lui, est à nos portes
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2495
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 377

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 09/07/19, 21:44

Julienmos a écrit :Soit ma question de la page précédente est vraiment nulle, :) soit elle est passée inaperçue…

Je la pose car, bien qu’ayant particulièrement soigné l’épaisseur de ma couche de foin cette année ( et même en en ayant ajouté au printemps, de sorte que la couverture demeure encore très conséquente actuellement), je trouve que le sol s’assèche et durcit un tantinet trop à mon goût, sous tout ce foin censé limiter fortement l'évaporation…

Certes, il fait très sec depuis très longtemps… mais je me demande si un sol argileux, qui ne serait pas calcaire, ne conserve pas mieux l’humidité… il paraît que le calcaire est très drainant, et c’est vrai que j’ai jamais de flaque d’eau stagnante, même suite aux plus forts orages.


Je suis bien incapable de juger de l'effet du calcaire sur la capacité d'un sol à retenir l'humidité, il doit y avoir des études là-dessus.
En revanche, je pense qu'il ne faut pas trop compter sur une couverture, de foin ou d'autre chose, pour résoudre les problèmes en été.
A mi-saison, printemps ou automne, effectivement ça joue un rôle de régulation certainement très bénéfique, en absorbant temporairement des excédents et en assurant aux organismes du sol une alimentation en eau régulière.
Mais en été une fois que tout a séché, il n'y a juste plus assez d'eau dans le sol. La couverture a pu limiter un peu l'évapotranspiration, mais d'un autre coté elle a capté les éventuelles précipitations sans que celles-ci ne puissent atteindre le sol.
Bref, de mon point de vue et s’agissant d’un potager avec beaucoup de légumes à faible profondeur d’enracinement, l'arrosage en été s'impose.S'il est naturel, c'est bien sûr mieux!
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/07/19, 00:03

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Il peut s'écouler pas mal de temps entre ces 3 phases.

Donc je me demande s'il faut continuer d'entretenir ta mâche, en tant que fleur cette fois-ci, comme on le fait en saison en tant que salade.
Et notamment en ce qui me concerne l'arroser alors qu'elle ne produit plus rien.

Car si elle n'a plus une goutte d'eau pendant 1 mois ou 2 s'il ne pleut pas du tout je me demandais si la floraison et la fabrication de graines serait aussi bonne que si la plante fleurit en ayant de l'eau normalement.

Autrement dit faut-il continuer d'arroser la mâche qui monte en fleurs puis en graines pour favoriser (ou pas) cette floraison puis cette montaison. .

Bon j'aurais du poser la question plus tôt mais à chaque fois j'ai oublié et j'avais d'autres trucs en tête :oops:


Je ne sais pas si on a la même mâche ? C'est certain, on n'a pas le même climat !!!

Moi, elle m'agace à monter trop vite. Et je la laisse se démerder. D'autant plus que je plante ou sème comme si elle n'était pas. Alors plus elle se ratatine vite, plus elle me fait de l'espace. De toute façon, elle "pisse" les graines !


Là encore c'est différent.

Pour les même raisons qui te font râler chez moi c'est une culture à part... dans un endroit qui lui est exclusivement consacré, comme cela elle peut coloniser tant qu'elle veut et elle se ressème autant qu'elle veut.

Mais du coup c'est un endroit qu'il faut arroser exprès et qui ne profite pas de l'arrosage du reste du potager.

Et comme je l'ai un peu laissée livrée à elle-même entre la fin de la consomation et les processus de floraison et montaison... à postériori je m'inquiète de savoir si pendant cette période spécifique on peut la laisser tomber quelles que soient les conditions météo et notamment la sécheresse ou s'il faut s'en occuper comme finalement d'une fleur normale.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 845
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 170

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 10/07/19, 00:17

JardinierAmateur a écrit :Pour le sol craquelé en cas de secheresse, ça donne quoi sur les parties ou tu as mis du BRF ? (de memoire, il me semble que tu en mets par endroit)


oui, sous les framboisiers, mûriers... pour l'instant y a des fruits (énormément de mûres, pas encore tout à fait... mûres) :lol:

mais là je regarde pas trop, pour l'instant.

Je me préoccupe davantage des légumes, ne sachant pas trop si arrose or not.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 845
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 170

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 10/07/19, 00:34

sicetaitsimple a écrit :Je suis bien incapable de juger de l'effet du calcaire sur la capacité d'un sol à retenir l'humidité, il doit y avoir des études là-dessus.
En revanche, je pense qu'il ne faut pas trop compter sur une couverture, de foin ou d'autre chose, pour résoudre les problèmes en été.
A mi-saison, printemps ou automne, effectivement ça joue un rôle de régulation certainement très bénéfique, en absorbant temporairement des excédents et en assurant aux organismes du sol une alimentation en eau régulière.
Mais en été une fois que tout a séché, il n'y a juste plus assez d'eau dans le sol. La couverture a pu limiter un peu l'évapotranspiration, mais d'un autre coté elle a capté les éventuelles précipitations sans que celles-ci ne puissent atteindre le sol.
Bref, de mon point de vue et s’agissant d’un potager avec beaucoup de légumes à faible profondeur d’enracinement, l'arrosage en été s'impose.S'il est naturel, c'est bien sûr mieux!


difficile de trouver quelque chose sur les sols argilo calcaires, sur le net...

j'ai toujours dans l'idée que le "calcaire" est un élément du sol, comme le serait l'argile, les limons, le sable... mais c'est sûrement pas le cas, puisqu'on parle de sol calcaire par opposition à sol acide, donc ce doit être plutôt une question de pH et non pas d'un élément "physique" constitutif d'un sol?

A mon avis le RU du sol était bien pleine en fin d'hiver, et comme le sol est plutôt argileux et très bien couvert de foin, j'avais espéré que l'humidité tiendrait bien plus longtemps... mais ayant lu (par ex ici https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/ ... caire.php3) que les sols calcaires "se dessèchent rapidement l'été", j'aurai tendance à incriminer le calcaire, en me demandant si un sol argileux non calcaire (donc sans doute légèrement acide, puisque paraît-il l'acidité est une caractéristique de l'argile) n'aurait pas la faculté de mieux garder l'eau, dans les mêmes conditions de couverture du sol.

Quand à l'arrosage, si je passe à l'action, ce ne sera que pour certains légumes pour commencer.
Les tomates par ex attendront... de même que les choux, céleris... car j'ai constaté les années précédentes que ceux là - et d'autres- une fois bien "installés" càd suffisamment développés, ne semblaient pas souffrir trop vite du manque d'eau (et pourtant je crois, les choux sont pas mycorhizés ?).
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/07/19, 00:47

Julienmos a écrit :mais je me demande si un sol argileux, qui ne serait pas calcaire, ne conserve pas mieux l’humidité… il paraît que le calcaire est très drainant, et c’est vrai que j’ai jamais de flaque d’eau stagnante, même suite aux plus forts orages.


Oui un sol argileux a un fort pouvoir de rétention d'eau.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 10/07/19, 08:44

Sol calcaire, donc. En finissant mon café ! Et avant d'attaquer...

a) le calcaire, carbonate de calcium, est un roche ; tu es sûrement sur un socle calcaire... Ce socle est filtrant, ne retient pas l'eau... Cela donne les reliefs typiques dits "karstiques", avec des plateaux secs... Parce que l'eau fout le camp.

b) un sol "calcaire" est en fait un sol argileux, car lors de la décomposition des calcaires, lentement dissouts au fil des millénaires, les argiles se déposent (ces calcaires étaient des dépôts dans les mers, qui emprisonnaient quelques argiles)...

Selon la cas, car cela n'est pas automatique, ce sol peut être riche en calcium (des ions calcium) ou... non ! Car souvent, du fait des pluies, et l'acidification en surface, le calcium est entraîné plus bas, dans des horizons inférieurs où il s'accumule parfois. Et une partie de se retrouve dans l'eau...

Un sol riche en calcium n'est pas, à ma connaissance, plus "sec" qu'un autre.

L'excès de calcium a surtout quelques effets négatifs sur l'insolubilisation de certains éléments, tels le fer, ou la "rétrogradation" d'autres, tels le phosphore.

c) L'argile retient effectivement beaucoup d'eau, mais la retient hélas trop fortement : ce ne sont pas les sols qui ont la RU la plus élevée.

[RU = réserve utile = quantité d'eau que le sol retient et est capable de céder aux plantes = quantité d'eau entre le point de ressuyage - l'eau libre a fini de s'écouler après une pluie - et le point de flétrissement - il reste de l’eau dans le sol mais elle est retenue trop fortement, les plantes ne peuvent l'extraire et flétrissent].

Ce sont les limons. Qui en retiennent un peu moins mais la cèdent plus facilement. Finalement, leur RU est plus élevée.

d) Mais au bout du compte, ce qui fait la différence, c'est l'épaisseur utile du sol, celle que les plantes peuvent explorer.

Les RU sont des ordres de grandeur suivant :

0,7 mm d'eau par cm de sol si le sol est sableux
1,6 à 1,7 mm d'eau par cm de sol dans un sol argileux
1,9 à 2 mm d'eau par cm de sol limoneux

Il faut appliquer un coefficient correcteur en fonction de la teneur de cailloux (tout ce qui a plus de 2 mm de diamètre). Si par ex 20 % de cailloux, il faut multiplier par 0,8.

e) Une autre correction peut intervenir en fonction du taux de MO du sol. Celle-ci stocke environ 7 fois son poids sec en eau... Plus le sol est riche, et plus cette réserve additionnelle s'ajoute...

f) Donc une couverture du sol ne peut pas faire de miracle. On part, en sortie d'hiver, avec un jerrycan d'eau. Plus ou moins grand selon notre sol : nature, épaisseur, cailloux, MO... Avec les sécheresses, jardiner s'apparente de plus en plus à traverser le Sahara avec un jerrycan !!! A Tamanrasset, ne pas oublier de refaire le plein.

Ne pas oublier que par canicule, les "pertes" du système peuvent friser les 5 mm d'eau par 24 h !

Nous avons sur l'Est un bon déficit de pluie en ce moment. Donc oui, il faut envisager d'arroser. Je n'aime pas. Mais j'ai commencé : quelques semis récents, les framboisiers (malgré une épaisse couche de feuilles mortes + foin), j'ai mis un coup à la majorité des choux (pas mycorhizés) et les fraisiers remontants - certains insuffisamment couverts - souffrent...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 10/07/19, 08:45

nico239 a écrit :
Oui un sol argileux a un fort pouvoir de rétention d'eau.


Ce qu'il ne faut pas interpréter comme un avantage !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités