Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 08/07/19, 16:43

nico239 a écrit :
Oui oui c'est bien lui.

C'est bien dommage qu'il ne sois pas plus coulant avec l'écrit (le forum) car même si on a des comportements différents on apprend tous les uns des autres.

J'ai des méticuleux sur You Tube et même si on se fait moins ch.... qu'eux il n'est jamais inintéressant d'écouter leurs pratiques.


J'ai admis avoir été agaçant en défendant sans doute trop "bêtement" la paresse comme principe fondateur.

En même temps, c'est, si dogme il y a, un peu celui que je défends - faire beaucoup moins, et peut-être obtenir des fois un peu moins... C'est même dans le titre de ce fil. Dans celui de mon bouquin. Donc j'ai un peu défendu cette idée.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 08/07/19, 23:19

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Oui oui c'est bien lui.

C'est bien dommage qu'il ne sois pas plus coulant avec l'écrit (le forum) car même si on a des comportements différents on apprend tous les uns des autres.

J'ai des méticuleux sur You Tube et même si on se fait moins ch.... qu'eux il n'est jamais inintéressant d'écouter leurs pratiques.


J'ai admis avoir été agaçant en défendant sans doute trop "bêtement" la paresse comme principe fondateur.

En même temps, c'est, si dogme il y a, un peu celui que je défends - faire beaucoup moins, et peut-être obtenir des fois un peu moins... C'est même dans le titre de ce fil. Dans celui de mon bouquin. Donc j'ai un peu défendu cette idée.


Du coup j'ai envie de dire «et inversement».

Tu défends ton point de vue et il défend le sien et chacun tire le meilleur de l'autre en fonction de ses objectifs perso.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 09/07/19, 01:30

1 question technique.

La mâche est partie en fleurs et a séché.
Du coup j'ai eu un doute et je ne me rappelle plus comment j'avais procédé l'an passé.

Il ne fallait rien faire de plus ou il fallait arroser les plants en fleur?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/07/19, 08:07

Moi, "j'arrache" les plants secs et je les secoue à travers tout le potager, en visant d'abord les pomme de terre. C'est là que j'enlèverai le foin pour récolter, puis je laisse "ouvert". La mâche, dont les graines "trainent", va partir spontanément dès qu'il y a la lumière, en automne.

Les adventices aussi...

Selon mon humeur, je les laisse se démerder.

Ou je mets un peu d'ordre avec la pointe de mon Opinel !
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 389

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 09/07/19, 08:51

Did67 a écrit :Je dirais deux ou trois choses :

a) comme tu le dis, l'accent est mis sur un couvert équilibré (avec équilibré en grand ; le foin n'est qu'un moyen - souvent le plus simple, le moins cher, le plus facile à transporter)

b) mais j'ai aussi essayé de mettre un coup de masse pour enfoncer la question de l'énergie (issue de l'énergie solaire), comme carburant de base du vivant ; donc un couvert équilibré non déjà décomposé... Là, je crois qu'on n'est pas nombreux... Il y a bien plus de chantres de l'ensemencement, du compost (pour apporter soit disant de la vie, etc)...

c) et enfin, le fait de situer le tout dans un corpus de savoir vérifiables (même si je les "chante" à ma façon - cf la discussion avec êtrechafoin sur la "longueur" des hyphes des endomycorhizes où je me rends compte qu'il n'y a pas de données fiables "prouvant" ce qui n'est donc que ma conviction ; je ne suis pas à l'abri d'une croyance quand on arrive aux limites des connaissances !) ; pompeusement, on pourrait l'appeler un "modèle" crédible ! Qui est ma grille d'interprétation de ce que je lis ou entends.


je rajouterai un 4) si tu le permets
tu expliques cela de manière claire et tu nous donnes les explications pour comprendre et non pour nous appendre une méthode
ça me rappelle mes cours de chimie organique, le mec nous a expliqué et fait comprendre comment ça marchait, au lieu de nous faire apprendre des listes de réactions, bon certains ont tout de même appris des listes par cœur, comme avec toi certains ne veulent retenir que la méthode, mais sans compréhension pas d'adaptation possible et donc l'échec devient possible
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/07/19, 08:56

Si c'est perçu comme ça, cela me va !!!!

[C'est en fait, le suite logique de mon c) : transmettre ce corpus de connaissance et cette "grille de compréhension"... ]
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 389

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 09/07/19, 09:23

Did67 a écrit :Si c'est perçu comme ça, cela me va !!!!

[C'est en fait, le suite logique de mon c) : transmettre ce corpus de connaissance et cette "grille de compréhension"... ]

je n'ai jamais su apprendre sans comprendre, j'ai arrêté mes études de médecine à cause de cela, trop de choses à apprendre par cœur, je me suis ensuite tourné vers la biologie et les sciences naturelles (mon premier amour), mais j'ai retrouvé ce que j'avais fui en médecine, j'ai donc bifurqué vers la biochimie, mais là encore il en restait pour finir en chimie-bio-organique, mais ils n'ont pas fait la licence dans cette voie, donc j'ai atterri en chimie-physique, pour terminer en retournant en chimie-organique et PAF maladie pseudo-orpheline venue de nulle part et tu arrêtes tout

j'ai retenu de mon prof de chimie organique, comprendre c'est apprendre, ce que tu as compris tu n'as pas besoin de l'apprendre et c'était très bien pour un grand partisan du moindre effort que je suis, content que mon fils prenne le même chemin, mais difficile parfois à faire passer le concept dans le monde actuel, et faut faire confiance, car actuellement on est plus dans l'apprentissage bête et méchant, donc un enfant en décalage avec son environnement pas simple du tout, du tout
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 09/07/19, 11:01

Did67 a écrit :Moi, "j'arrache" les plants secs et je les secoue à travers tout le potager, en visant d'abord les pomme de terre. C'est là que j'enlèverai le foin pour récolter, puis je laisse "ouvert". La mâche, dont les graines "trainent", va partir spontanément dès qu'il y a la lumière, en automne.

Les adventices aussi...

Selon mon humeur, je les laisse se démerder.

Ou je mets un peu d'ordre avec la pointe de mon Opinel !


Ok donc tu ne gères pas particulièrement l'épisode floraison?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15007
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5387

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 09/07/19, 13:37

Je laisse monter en graines... Qu'est-ce que tu veux gérer ??? Cela se gère tout seul. Dès que les jours s'allongent, très vite, la mâche monte... Trop vite, même ! Je ne fais rien, mais je ne vois pas ce que tu voudrais faire ???

Et si possible, je récolte juste quand les graines commencent à tomber : ça, c'est le nirvana du paresseux. D'un coté, quelques-unes tombent sur place quand tu arraches le pied (et assure le semis à l'endroit même). D'un autre, tu secoues le reste là où tu veux semer (je tape juste contre ma cuisse) ! Je privilégie les pommes de terre, que je dois de toute façon "défener" pour les récolter... Je veille à bien piétiner - la mâche aime ça. Et mâche à gogo.

Pour que cela germe, il faut laisser découvert. Et donc les adventices s'en mêlent ! D'où le coup d'Opinel pour éliminer les plus envahissantes... Et comme montré sur la vidéo, au printemps, cela finit en "bordel".

Et hop, nouvelle couche de foin et c'est réglé...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3537
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 09/07/19, 14:16

Did67 a écrit :Je laisse monter en graines... Qu'est-ce que tu veux gérer ???


En fait je veux parler de la période : fin de consommation / floraison / graines.

Il peut s'écouler pas mal de temps entre ces 3 phases.

Donc je me demande s'il faut continuer d'entretenir ta mâche, en tant que fleur cette fois-ci, comme on le fait en saison en tant que salade.
Et notamment en ce qui me concerne l'arroser alors qu'elle ne produit plus rien.

Car si elle n'a plus une goutte d'eau pendant 1 mois ou 2 s'il ne pleut pas du tout je me demandais si la floraison et la fabrication de graines serait aussi bonne que si la plante fleurit en ayant de l'eau normalement.

Autrement dit faut-il continuer d'arroser la mâche qui monte en fleurs puis en graines pour favoriser (ou pas) cette floraison puis cette montaison. .

Bon j'aurais du poser la question plus tôt mais à chaque fois j'ai oublié et j'avais d'autres trucs en tête :oops:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités