Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 987
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 06/06/19, 14:17

Did67 a écrit :En regardant le replay hier soir avec ma fille (qui du coup n'avait rien vu, même pas le plateau de derrière !), j'ai halluciné quand je me suis vu tutoyer Valérie Benaïm - qu'évidemment je n'avais jamais vu avant ! Je lui coupe quasiment la parole ! Un peu gonflé le mec !!!
C'est très télégénique !
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 987
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 06/06/19, 14:34

izentrop a écrit :Des sols ont été rendus stériles et des civilisations anciennes ont périclité à cause de ça(.../...) http://unt.unice.fr/uoh/degsol/irrigation-sodicite.php
N'empêche qu'on n'a pas retenu les leçons de l'histoire. L'irrigation en zone de sécheresse continue à stériliser des sols. Les barrages n'arrangent pas la situation. Notamment celui d'Assouan, une catastrophe ...[/quote]Intéressant. Je me demande si les zones culturales traditionnellement situées sur les bassins versants et qui irriguent désormais beaucoup (Lot et Garonne...) ont des problèmes similaires de salinité.
Cela me fait penser à mes problèmes de cul noir sur les tomates type cornues (je suis en bord de Garonne)...
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4226
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar izentrop » 06/06/19, 15:20

être chafoin a écrit :Je me demande si les zones culturales traditionnellement situées sur les bassins versants et qui irriguent désormais beaucoup (Lot et Garonne...) ont des problèmes similaires de salinité.
Pas du tout, l'eau circule bien, sauf nappe phréatique à fleur de terre et sécheresse .
Le cul noir est un problème d'assimilation de calcium, pour différentes raisons, du à la croissance rapide, manque d'arrosage ... http://tousaupotager.fr/necrose-apicale ... ir-tomate/
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 987
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 06/06/19, 21:10

Il me semble qu'il peut y avoir des causes différentes à la maladie du cul noir (dont un pb de salinité).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15037
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5399

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 06/06/19, 22:30

L'irrigation en soi n'est pas cause de désertification. Les rizières asiatiques sont des systèmes agricoles irrigués depuis des millénaires !!!

Comme toujours, il faut essayer de comprendre :

a) la dégradation de certains minéraux des roches donnent du sodium ; c'est un élément très soluble, heureusement peu retenu dans le sol...

b) souvent, les eaux contiennent donc un peu de sodium, pour cette raison...

c) si les apports sont suffisants, le sodium est lessivé... sinon, il s'accumule...

d) c'est quand l'irrigation est mal conduite que le sodium s'accumule ; cela peut aussi être le cas de certaines situations de "bassins" qui forment des cuvettes d'où l'eau s'évapore, et le sel s'accumule... Cela donne les lacs salés ou les "mer mortes"...

A noter que le sodium est un élément absolument indispensable aux organismes animaux. D'où le commerce du sel. Et la taxation du sel bien avant le pétrole, par le pouvoir. D'où aussi des Salines Royales dans beaucoup d'Etats...

C'est son excès qui est nuisible. Facteur d'hypertension et de rétention d'eau.

Certains sels de consommation humaine, ceux issus des mines de sel, se sont formés il y a des millions d'années, bien avant l'apparition de l'homme. Ils sont donc plus purs que ceux produits actuellement. Ce qui n'empêche la présence d'autres éléments, pouvant être toxiques. Lorsque des mers se dessèchent, différents sels (au sens chimique : un cristal issu de l'association d'ions positifs et d'ions négatifs) se déposent en même temps.

Le salar d'Uyuni (gigantesque mer de sel intérieure dans le sud de la Bolivie) est le plus grand gisement de lithium.

Et n'en déplaise à janic, ces sels naturels causent les mêmes maladies en cas de consommation excessive. Et sont actuellement, dans nos pays, avec notre consommation, un facteur de mortalité "évitable" important. Mais toujours en vente libre. Et les militants fustigent le glyphosate. Ce qui est leur droit. Et pas faux. Mais de la myopie sévère !
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2407
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 390

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/06/19, 15:49

Did67 a écrit :L'irrigation en soi n'est pas cause de désertification. Les rizières asiatiques sont des systèmes agricoles irrigués depuis des millénaires !!!

Comme toujours, il faut essayer de comprendre :

a) la dégradation de certains minéraux des roches donnent du sodium ; c'est un élément très soluble, heureusement peu retenu dans le sol...

b) souvent, les eaux contiennent donc un peu de sodium, pour cette raison...

c) si les apports sont suffisants, le sodium est lessivé... sinon, il s'accumule...

d) c'est quand l'irrigation est mal conduite que le sodium s'accumule ; cela peut aussi être le cas de certaines situations de "bassins" qui forment des cuvettes d'où l'eau s'évapore, et le sel s'accumule... Cela donne les lacs salés ou les "mer mortes"...

A noter que le sodium est un élément absolument indispensable aux organismes animaux. D'où le commerce du sel. Et la taxation du sel bien avant le pétrole, par le pouvoir. D'où aussi des Salines Royales dans beaucoup d'Etats...

C'est son excès qui est nuisible. Facteur d'hypertension et de rétention d'eau.

Certains sels de consommation humaine, ceux issus des mines de sel, se sont formés il y a des millions d'années, bien avant l'apparition de l'homme. Ils sont donc plus purs que ceux produits actuellement. Ce qui n'empêche la présence d'autres éléments, pouvant être toxiques. Lorsque des mers se dessèchent, différents sels (au sens chimique : un cristal issu de l'association d'ions positifs et d'ions négatifs) se déposent en même temps.

Le salar d'Uyuni (gigantesque mer de sel intérieure dans le sud de la Bolivie) est le plus grand gisement de lithium.

Et n'en déplaise à janic, ces sels naturels causent les mêmes maladies en cas de consommation excessive. Et sont actuellement, dans nos pays, avec notre consommation, un facteur de mortalité "évitable" important. Mais toujours en vente libre. Et les militants fustigent le glyphosate. Ce qui est leur droit. Et pas faux. Mais de la myopie sévère !

attention l'erreur vient de là
dans le langage courant, on confond et c'est une chose difficile à faire passer
dans une pub on va parler d'eau "pure" pour vanter sa qualité, mais le message est sans "pollution" souvent les nitrates, pesticides ou herbicides, mais en aucun cas cette eau est "pure" au sens chimique du terme, une eau pure contient uniquement de l'eau et elle est impropre à la consommation
donc on peut avoir un sel "pur" non pollué, mais non "pur" chimiquement, avec le chlorure de sodium, on aura du chlorure de potassium, de magnésium ou de lithium, avec une extrême majorité de chlorure de sodium

quand le sel est raffiné, c'est qu'on enlève les impuretés (les saletés, pas le magnésium ou le potassium) quand vous achetez du sel de Guérande, ben si la mouette à fait caca dans l'eau, ben il est dans votre sel, pour le sel de mer naturel il faut en plus rappeler que: " la mer c'est dégueulasse, les poissons baisent dedans" n'est-ce pas Renaud :mrgreen:
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7249
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 126

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar janic » 07/06/19, 18:34

Et n'en déplaise à janic, ces sels naturels causent les mêmes maladies en cas de consommation excessive. Et sont actuellement, dans nos pays, avec notre consommation, un facteur de mortalité "évitable" important. Mais toujours en vente libre. Et les militants fustigent le glyphosate. Ce qui est leur droit. Et pas faux. Mais de la myopie sévère !
ce qui déplait à janic, ce sont les mélanges et les confusions. J'ai dit et donc écrit concernant la consommation "raisonnable" (comme pour l'alcool dans la pub) donc il ne s'agit pas de consommation excessive. Ensuite, en consommation "raisonnable" il y a une différence d'effets entre un sel raffiné et un sel marin brut, même "pollué" par des fientes d'oiseaux qui n'engendrent pas des maladies cardiaques. Donc tant que le système médical, généralement fixé sur le sel raffiné vendu dans les magasins, ne se penchera pas sur cet aspect, on en restera , là encore, sur des à priori, des présupposés sur des produits différents.

NB: puisque tu as des problèmes cardiaques, semble-t-il, il n'y a pas de meilleur moyen de le vérifier que par l'expérimentation.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2407
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 390

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 07/06/19, 22:27

janic a écrit : Non raffiné, s'il est d'origine marine, il ne cause aucun trouble cardio vasculaire et donc il perd sa notion de rudement dangereux et même de mortel. faux
Donc, il faut en être bien conscient,ce n'est pas le produit en soi (le sel) qui est dangereux, mais les processus industriels qui le rendent tel! :evil:
un lavage à l'eau :mrgreen:


janic a écrit :ce qui déplait à janic, ce sont les mélanges et les confusions. J'ai dit et donc écrit concernant la consommation "raisonnable" (comme pour l'alcool dans la pub) donc il ne s'agit pas de consommation excessive. Ensuite, en consommation"raisonnable" il y a une différence d'effets entre un sel raffiné et un sel marin brut, fauxmême "pollué" par des fientes d'oiseaux qui n'engendrent pas des maladies cardiaques faux. Donc tant que le système médical, généralement fixé sur le sel raffiné vendu dans les magasins, ne se penchera pas sur cet aspect, on en restera , là encore, sur des à priori, des présupposés sur des produits différents.

NB: puisque tu as des problèmes cardiaques, semble-t-il, il n'y a pas de meilleur moyen de le vérifier que par l'expérimentation.je te sais suffisamment intelligent pour ne pas le faire, mais d'autres pourraient être tentés, attention c'est une mise ne danger de votre santé

donc tu dis bien que la consommation de sel brut en consommation raisonnable n'engendre pas de problème cardio vasculaire, mais c'est exactement la même chose avec un sel raffiné, c'est bien ce qu'on essaie de te dire

ce n'est pas qu'il soit raffiné ou brut qui pose problème, c'est une consommation excessive, donc dire qu'un sel brut n'engendre pas de maladie cardiovasculaire c'est faux, c'est la consommation raisonnable qui n'engendre pas de maladie cardiovasculaire, on ne peut pas laisser planer ce doute

et pour ton information le raffinage d'un sel, consiste en un lavage à l'eau, donc si laver un truc à l'eau le rend "nocif" c'est nouveau

pareil pour le sucre le raffinage du sucre fait qu'il ne contient plus que du saccharose, toujours en utilisant de l'eau qui est le sucre le plus facilement assimilable par l'organisme, et donc cela fait monter plus vite le taux de glycémie et donc entraîne les pics d'insuline et les fringales et c'est en ça qu'il est moins recommandé d'en consommer, par contre en cas de fringale après un effort, c'est le meilleur booster, donc il n'est pas nocif, il est moins bien adapté à notre façon de répondre à nos besoins en énergie

il ne faut pas confondre raffinage du sel, du sucre et celui du pétrole :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3543
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 353

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 08/06/19, 01:10

Retour à la phénoculture avec ce petit dialogue issu de cette vidéo avec une présentation tout à fait intéressante livres et d'influences.... cependant



Quant au potager du paresseux, je le trouve trop extreme dans son usage du paillage et il en a des gros problèmes de campagnol d'ailleurs. Il faut quand meme pouvoir laisser le sol à nu un mois par an, ne serait-ce que pour exposer les campagnols aux prédateurs.

N'ayant pas d'ami campagnol je fait donc appel à un joker à savoir le principal concerné Didier ....

Les campagnols pulluleraient-ils plus sous un couvert de foin que sur/sous une terre nue?
0 x
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1095
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 120

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil53 » 08/06/19, 08:01

Un monsieur qui doit parler sans avoir pratiqué. S il croit que les compagols vont disparaître en 1 poids il n'y, il se met le doigt dans l oeil, il y a surement d autres facteurs à leur présence.
Je peux témoigné avoir installé mon premier essai en étalant un tas de ronces et herbes en décomposition plus ou moins avancé, c était couvert de chardons séchés. Il y avait des nids de mulots. J ai étalé tout ça et recouvert d une bonne couche de foin puis semé courgettes et potimarron.
J ai vu quelques mulots au début et je ne sais pourquoi ils ont disparu en 1 an.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités