Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
phil12
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 251
Inscription : 05/10/09, 13:58
Localisation : Occitanie
x 44

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil12 » 03/04/19, 14:20

Bonjour ,

Vends vers anécique comme neuf, pas de rayures nommé JOJO obéissant , peu gourmand , sobre , ne fumes pas !

Faire offre sur ma boîte courriel .(port en sus)
1 x
Conseil en énergie durable de la construction
http://www.philippeservices.net/

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/04/19, 14:28

A lire (ou relire) !!!

Au hasard d'une opération de dédicace, je suis tombé sur une réédition en poche (Marabout Poche - je ne savais pas que cela existait encore !!!) du livre "La vie sociale des plantes - les extraordinaires capacités communautaires de la nature" de Jean-Mari PELT.

Pour ceux qui ont apprécié mon coup de zoom sur le vivant, l'autotrophie/hétérotrophie, cela est là développé en long, en large, en détails...

Cela date de 1984 !!!

Je n'ai lu que le 1/10ème, mais c'est pas mal.

Un petit doute sur un point - que je dois vérifier.

Sans doute passe-t-il à coté des mycorhizes, très exactement de leurs importance.

Au niveau des dates et références pour l'apparition du vivant, quelques "nouveautés" sont intervenues - mais cela ne change strictement rien au raisonnement. Qu'il situe les premiers fossiles en Rhodésie (sic - l'actuelle Zimbabwe) alors qu'aujourd'hui, on les situe à Pilbara en Australie ne change strictement rien.

Je suis surpris qu'il y ait déjà en filigrane des allusions à une exégèse "biologique" de la Bible. J'avais cru qu'il était devenu bigot sur le tard. Il était déjà croyant. Mais il fait de la science d'abord. Et "traduit" ensuite comment il voit ça par rapport au texte sacré... En allusions très limitées et fines... La dernière fois que je l'ai vu, déjà très très amoindri, il en était devenu saoulant et, pour moi, sans intérêt. Je n'étais pas venu pour aller à la messe !!!
1 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 315
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar VetusLignum » 03/04/19, 14:38

Did67 a écrit :
VetusLignum a écrit :

J’ai déjà essayé avec de la moutarde, et je n’ai pas obtenu grand-chose. Je ne l’ai peut-être pas fait correctement (avec la Amora fine et forte, et tout ce qu’il faut…).
Ceux que je vois le soir quand il pleut et qu’il ne fait pas trop froid, ce sont vraiment des costauds. Ils sont très musclés et vigoureux, et on a du mal à les retenir dans la main. Malheureusement, je ne sais pas identifier leur espèce.
Est-ce ceux-là que vous avez récupérés avec de la moutarde ? J’ai quand même des doutes que la moutarde permette de faire sortir ceux qui sont vraiment en profondeur.
Entre les anéciques et les épigés, il y a aussi des intermédiaires, appelés épi-anéciques.


L'as-tu fait au bon moment :

- période d'activité ; sinon, ils sont en diapause et en bougeront pas instantanément ?

- sol déjà humide ; sinon, ton arrosoir de préparation n'iar pas loin

- dans un endroit où tu as repéré des anéciques ; sinon, il se peut qu'il n'y en ait pas pour x raisons : traitements, inondations, sol trop acide, etc...

Il me semble que les épi-anéciques sont épigés quand ils sont jeunes puis anéciques au stade adulte. C'est le cas, stricto sensu, du Lombric.


Je pense que je ne l'ai pas fait de manière suffisamment rigoureuse (pas assez de moutarde, qualité insuffisante, pas bien mixée, sur une pelouse...).

Reste que les galeries des anéciques not sont pas toujours bien verticales, et qu’il peut y avoir un terrier en profondeur ; donc je pense qu'il y en a une partie qui ne doit pas ressentir la moutarde.

https://tributerre.fr/wp-content/upload ... rre_01.pdf
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 315
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar VetusLignum » 03/04/19, 16:27

VetusLignum a écrit :
Did67 a écrit :
VetusLignum a écrit :

J’ai déjà essayé avec de la moutarde, et je n’ai pas obtenu grand-chose. Je ne l’ai peut-être pas fait correctement (avec la Amora fine et forte, et tout ce qu’il faut…).
Ceux que je vois le soir quand il pleut et qu’il ne fait pas trop froid, ce sont vraiment des costauds. Ils sont très musclés et vigoureux, et on a du mal à les retenir dans la main. Malheureusement, je ne sais pas identifier leur espèce.
Est-ce ceux-là que vous avez récupérés avec de la moutarde ? J’ai quand même des doutes que la moutarde permette de faire sortir ceux qui sont vraiment en profondeur.
Entre les anéciques et les épigés, il y a aussi des intermédiaires, appelés épi-anéciques.


L'as-tu fait au bon moment :

- période d'activité ; sinon, ils sont en diapause et en bougeront pas instantanément ?

- sol déjà humide ; sinon, ton arrosoir de préparation n'iar pas loin

- dans un endroit où tu as repéré des anéciques ; sinon, il se peut qu'il n'y en ait pas pour x raisons : traitements, inondations, sol trop acide, etc...

Il me semble que les épi-anéciques sont épigés quand ils sont jeunes puis anéciques au stade adulte. C'est le cas, stricto sensu, du Lombric.


Je pense que je ne l'ai pas fait de manière suffisamment rigoureuse (pas assez de moutarde, qualité insuffisante, pas bien mixée, sur une pelouse...).

Reste que les galeries des anéciques not sont pas toujours bien verticales, et qu’il peut y avoir un terrier en profondeur ; donc je pense qu'il y en a une partie qui ne doit pas ressentir la moutarde.

https://tributerre.fr/wp-content/upload ... rre_01.pdf

cf http://docnum.univ-lorraine.fr/public/B ... _MARIE.pdf, page 16
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/04/19, 16:55

VetusLignum a écrit :
Je pense que je ne l'ai pas fait de manière suffisamment rigoureuse (pas assez de moutarde, qualité insuffisante, pas bien mixée, sur une pelouse...).

Reste que les galeries des anéciques not sont pas toujours bien verticales, et qu’il peut y avoir un terrier en profondeur ; donc je pense qu'il y en a une partie qui ne doit pas ressentir la moutarde.

https://tributerre.fr/wp-content/upload ... rre_01.pdf


Oui, mais ce n'est pas un problème ! La femelle lion est devant un troupeau de 10 000 gnous ; il suffit qu'elle en chope un pour que sa famille mange...

Dans une "bonne prairie normande", il y a 200 à 300 anéciques. Tu prends les 10 % qui ont la flemme de ne pas descendre assez, etc... et cela suffit déjà à relancer un élevage !!!
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/04/19, 17:01



Merci pour ce document, et cette étude de l'influence des quelques paramètres (les 6 à 10° de température me surprennent ; je suppose qu'il s'agit de la température de l'air ???)

Mais encore une fois, si pour des études les scientifiques ont besoin de méthodes d'échantillonnage fiables, sans quoi leurs résultats ne voudraient plus rien dire, ce n'est pas le cas du "pêcheur" de vers qui cherche à en ramasser deux poignées pour démarrer un élevage... Peu importe qu'il s'agisse de 10 % ou 20 % ou 75 % des vers présents...
1 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 315
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar VetusLignum » 03/04/19, 17:25

Did67 a écrit :


Merci pour ce document, et cette étude de l'influence des quelques paramètres (les 6 à 10° de température me surprennent ; je suppose qu'il s'agit de la température de l'air ???)

Mais encore une fois, si pour des études les scientifiques ont besoin de méthodes d'échantillonnage fiables, sans quoi leurs résultats ne voudraient plus rien dire, ce n'est pas le cas du "pêcheur" de vers qui cherche à en ramasser deux poignées pour démarrer un élevage... Peu importe qu'il s'agisse de 10 % ou 20 % ou 75 % des vers présents...



Je vous comprends bien, mais cela m'ennuie de passer par ce protocole pour faire sortir les vers de terre, alors que le soir, ceux qui m'intéressent sont déjà sortis ; et que je veux juste qu'ils décrochent leur queue de leur terrier pour que je puisse les capturer.
Mais je vais leur mettre un peu d'eau avec de la moutarde dessus, on verra bien ce que ça fait.
J'ai essayé avec de l'eau bouillante, c'était assez prometteur (SVP, ne me dénoncez pas à la SPA).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/04/19, 17:40

A MÉDITER .....


Je relaye ici ce post de Christophe, sur un autre fil...

Pour diversifier les revenus du forums (et donc limiter la pub), je viens de créer une page Tipeee https://fr.tipeee.com/econologie-com

Tipeee permet de donner des pourboires (Tip en anglais), des micro dons...

Cela permet aussi de faire connaitre l'éconologie à d'autres personnes, mais une page Tipeee n'apparait pas en public avant 5 tips mensuels réguliers (bigre cela n'était pas précisé lors de la création...ou j'ai zappé)...5 personnes (membre du forum ou d'ailleurs) doivent donc faire un Tip de 1€ avant que la page soit publique sur Tipeee (je comprends pas trop pourquoi, peut-être pour éviter les abus?)

Sinon, je conseille à tous ceux qui ont un projet partagé sur internet de faire une page Tipeee pour se faire connaitre et financer la chose, je pense notamment à Did67 (pour le potager du paresseux que j'ai cité sur Tipee comme réalisation de l'éconologie), Remundo (pour ses recherches solaire ou GTE) ou grelinette pour son attelage hippomobile (désolé pour tous les autres projets éconologiques que j'ai pas indiqués ici)...Ainsi on pourrait se faire des tips croisés ;)

Si vous avez des suggestions sur le contenu ou la méthode de présentation, je suis à l'écoute (on pourrait notamment travailler sur les "compensations" de manière plus intéressantes)...Après quelques suggestions d'amélioration, je créerai un sujet dédié.

Merci, merci, merci!


Avant dernier post sur le fil : bistrot/la-publicite-sur-internet-c-est-la-gratuite-du-contenu-t14548-180.html

Je ne retrouve pas la page (à moins que ce n'était dans son "mp" ?) où Christophe indique qu'après la traditionnelle chute de fin d'année, cette année, les "retombées" de la pub ne remontent pas. Et que donc le site est de nouveau en danger...


Je voudrais rajouter un ou deux points :

1) Sans "éconologie", personne n'aurait eu connaissance de l'existence d'un curieux potager, le mien, ayant vocation de bien me nourrir, sans que je n'ai à faire de gros efforts...

2) Ce potager existait, et marchait bien ! Mais loin de moi l'idée d'en parler...

J'étais alors, sur éconologie, un expert - reconnu, y compris par des professionnels ou la représentation France du constructeur - des chaudières à pellets, et particulièrement de la marque que j'avais choisie : Okofen... [J'ai une parmi les toutes premières chaudières à pellets à condensation installées en France]

3) Un jour, dans la box d'ouverture, je vois un débat sur le "semis direct" et, comme cela est souvent le cas sur éconologie, cela s'opposait à grande coup d'affirmations péremptoires, de citation de Wikipédia...

Pris par mon élan, je témoigne : mais si que cela marche, c'est ce que je fais depuis deux ou trois ans dans mon potager, etc...

Cela s'emballe autour de mon potager...

Remundo, modérateur, décide de détacher le sujet, qui est devenu celui-ci, après un changement de titre (il a fallu que j’invente le terme "Potager du Paresseux", cela ne s'est pas fait tout de suite !)...

Le succès de ce fil ne s'est jamais démenti... Il est resté quasiment tout le temps dans le début de la "box d'accueil" de ce forum.

4) Plus tard, un forumeur (Phil53, toujours là !) me fit un "mp" pour me dire que ce serait mieux de faire des vidéos, les gens pourraient voir, etc... Je n'étais pas chaud (Youtube, les GAFA, etc...), mais il était têtu. Une chance ! C'est même lui qui a monté et mis en ligne la première vidéo, après m'avoir incité à faire des rushs...

Tout le monde sait l'écho qu'ont eu ces vidéos.

5) Plus tard, un autre forumeur, toujours présent (Steph72) m'appelle chez moi pour me demander si j'étais disposé à faire une conférence, dans le cadre de son travail. Pourquoi pas ??? Et me voilà dans la Sarthe - eh oui, la première n'était pas du tout chez moi en Alsace !

Tout le monde ici connait la suite qu'a connu cette "première" !

6) Encore plus tard, un autre forumeur - mais aussi Steph72 - m'ont incité à écrire un livre, car ce fil, pour quelqu'un qui débarquait (il n'y avait alors que 400 ou 500 pages !!!!), était déjà une jungle sans aucune cohérence. Il fallait une synthèse !

Le livre, je ne sais pas pourquoi, j'étais mentalement prêt !

7) Au retour des vacances 2017, la directrice de Tana me laisse un commentaire laconique sur Youtube : "Je suis éditrice. Comment est-ce que je peux vous joindre ?"

La suite vous connaissez...


Si je rappelle tout ça, c'est juste pour remettre en CLAIR que je dois tout à éconologie. Et que vous devez vous aussi la chance de connaître le Potager du Paresseux à ce site. Même si vous m'avez "trouvé" via Youtube, ou via mon livre. Sans le départ, il n'y aurait jamais eu ces développements ultérieurs.

En dépit de bavardages qui m'irritent parfois (je me suis exprimé là-dessus), corollaire d'une grande liberté d'expression toujours préservée (parfois peut-être trop grande - mais où commence la censure ?), je tiens donc à la survie de ce site.

Je me suis engagé à soutenir Christophe.

Je vous invite à réfléchir à un éventuel soutien, de votre coté.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 70

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Exnihiloest » 03/04/19, 18:12

Did67 a écrit :...
Je ne retrouve pas la page (à moins que ce n'était dans son "mp" ?) où Christophe indique qu'après la traditionnelle chute de fin d'année, cette année, les "retombées" de la pub ne remontent pas. Et que donc le site est de nouveau en danger...
...

Faut pas s'étonner du dégât, le commerce paye l'effet "gilets jaunes", et il y en a tout un fil dans sa vitrine.
[si je ne me fais pas virer sur ce coup-là, j'aurai de la chance] :cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5961

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/04/19, 19:19

Le débat, on peut le faire sur le fil dédié.

Ici, j'ai juste voulu témoigner de ce que la notoriété du Potager du Paresseux doit au forum éconologie. J'en "profite". Comme d'autres en "profitent" (pour échanger, bénéficier des vais des uns et des autres, trouver des réponses pas nécessairement banales à leurs question...).

Et que pour cette raison - et malgré des excès qui m'irritent parfois, que j'ai mentionnés - cela me ferait de la peine s'il devait disparaître.

Mais je ne pourrais le maintenir hors de l'eau seul. Et voilà pourquoi, en haut de mon post, j'invite chacun à réfléchir. C'est tout. D'où : A MÉDITER.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité