Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2933
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 13/03/19, 17:44

Précision : la question ne suppose pas un parti pris pour ou contre :mrgreen:

Juste pour info, culture générale ... etc
0 x

2bou
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 19
Inscription : 15/03/17, 10:03
Localisation : Sud Loiret
x 6

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar 2bou » 13/03/19, 20:56

@janic; une foi/s n'est pas coutûme, eh ,eh, eh,,,,,,,, :twisted:
j'ai apprécié; """la chasse gardée"""......1 bon point.
'soir.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 773
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 14/03/19, 22:25

salut

c'est quoi

"un sol qui n'est pas équipé pour digérer du BRF" comme j'ai pu lire quelque part ???

un sol dont

"la composition, la structure, la texture ne lui permettent pas d'héberger une vie du sol abondante et/ou variée.

Et du BRF le bloquerait complètement, aboutissant par exemple à des phénomènes d'hydromorphie.
C'est-à-dire de saturation en eau de certaines couches du sol, noyant les racines des plantes et les micro-organismes, les privant d'oxygène.
Entraînant une dégradation de certains éléments minéraux du sol.
Un phénomène très difficilement réparable."


le BRF ne conviendrait donc pas à tous les sols... et pourrait même être néfaste ?

si tel est le cas, dites-moi vite quels sont ces sols qui digèrent mal le BRF... avant que leur apporte une indigestion de BRF :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14060
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 15/03/19, 08:58

La citation semble montrer une très faible maîtrise des mécanismes du sol !!!

C'est l'hydromorphie (excès temporaire ou permanent d'eau dans le sol), qui peut conduire temporairement ou durablement à un blocage des mécanismes d'un sol vivant, qui sont, je le rappelle, absolument tous aérobies ! Donc on besoin d'oxygène !!!

C'est la raison pour laquelle les piquets sur lesquels reposent un ponton ne pourrissent pas dans l'eau (ils pourrissent juste à l'interface eau/air ; là, ils sont toujours humides et généralement dans l'air ; idem pour des piquets de clôture : au-dessus du sol ils restent ; si tu creuses, la pointe, au-delà de 20/30 cm dans le sol se conserve ; cela pourrit au niveau du sol / premiers 20 cm)...

Voilà donc l'explication : les champignons sont aérobies ; donc pas de décomposition en situation d’hydromorphie (une des rares pour lesquelles je conseille... les buttes, sans creuser à l'emplacement de la butte, mais en creusant les allées et en transférant la terre sur la planche...).

Ce sont des situations qu'en pratique rencontrent ceux qui dont le jardin se situe à proximité d'un cours, une vallée un peu humide. Quelquefois, cela peut être des "cuvettes", en terrain calcaire...
1 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3870
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 252
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar izentrop » 15/03/19, 09:17

C'est le principe de la tourbière
Dans le monde, les tourbières ne couvrent que 3 % des terres émergées mais contiendraient 30 % de toute la matière organique, soit l'équivalent de 50 % du CO2 atmosphérique.

Écosystème fragile, la tourbière est largement menacée par le changement climatique. La formation et le maintien de cet étonnant milieu dépend grandement des sphaignes (Sphagnum), ces mousses qui favorisent la formation de la tourbe. Il apparaît en effet que depuis une cinquantaine d'années, les plantes vasculaires, et en particulier les buissons de la famille des éricacées (Ericaceae), envahissent l'espace dédié aux mousses. L'augmentation de la température atmosphérique favoriserait le développement des buissons au détriment des sphaignes. https://www.futura-sciences.com/planete ... ain-43639/
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14060
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 15/03/19, 10:02

Oui, la tourbière est ce système poussé au maximum : une nappe d'eau stagnante, empêchant la dégradation de la matière organique, qui s'accumule sous forme de tourbe.

Par absence de "minéralisation", donc d'activité biologique, ce support est très pauvre. D'où... les plantes carnivores, qui cherchent ailleurs, dans les insectes qui leur viennent pas les airs, l'azote qu'elles ne trouvent pas dans le support !

Mais bien avant d'être des tourbières, des mécanismes "réducteurs" s'observent, comme s'observe la formation de substances humiques un peu bloquées, très noires. On observe souvent ces taches noires quand les agriculteurs labourent des fonds de vallées plus ou moins inondables (souvent, anciennement, c'était des prairies ; et souvent, vous pouvez observer qu'elles étaient "bombées").
0 x
ibex
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 19
Inscription : 22/11/17, 09:18
x 5

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar ibex » 15/03/19, 10:06

Dans la haute vallée de la Bourbre là où j'habite, les sols de fond de vallée dénommés "les marais" par les locaux conservent cette couleur noire, même si les marais ont été drainés depuis bien longtemps.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14060
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 15/03/19, 11:15

Oui...

Pour deux raisons :

a) même drainés, des anciens "marais" peuvent rester hydromorphes en saison hivernale...

b) le "turn over" de la MO du sol est très faible ! Il faudra des centaines d'années pour que le stock de substances humiques noires, formées sous un régime hydromorphe, soient remplacées par des substances humiques plus brunes, formées dans un système aérobie...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2933
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 15/03/19, 14:20

Did67 a écrit :Voilà donc l'explication : les champignons sont aérobies ; donc pas de décomposition en situation d’hydromorphie (une des rares pour lesquelles je conseille... les buttes, sans creuser à l'emplacement de la butte, mais en creusant les allées et en transférant la terre sur la planche...).


Yaisse

À répéter inlassablement... :mrgreen:
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1792
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 311

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 15/03/19, 20:48

Did67 a écrit :Voilà donc l'explication : les champignons sont aérobies ; donc pas de décomposition en situation d’hydromorphie (une des rares pour lesquelles je conseille... les buttes, sans creuser à l'emplacement de la butte, mais en creusant les allées et en transférant la terre sur la planche...).

on ne parle alors pas de buttes mais de tranchées :mrgreen:
la butte étant l'effet collatéral du creusement de la tranchée :oops:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités