Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2923
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 298

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 10/03/19, 23:45

Did67 a écrit :Surement que certaines variétés ont disparu !!!


Beaucoup de variétés de fruits sont des mutations spontanées, qu'on a maintenu depuis par greffage. Un cerisier Burlat ou un clémentine sont les descendants (c'est même pire : ce sont toujours des "morceaux" de la plante originelle identifiée par leurs découvreurs, l'abbé Clément pour la clémentine, ou Léon Burlat, un paysan arboriculteur)...

La première vague de sélection (celle des Vilmorin et autres) n'a été qu'un effort concentré, systématisé, pour croiser, cultiver, observer, sélectionner. Ce que fait la nature, mais en plus concentré, plus court.

L'hybridation n'en déplaise aux imbéciles est très courante dans la nature ! Presque tous nos pissenlits ou les orchidées "botaniques" sont des hybrides...



Allez une histoire des légumes où l'on en apprend des vertes et des pas mûres à télécharger gratuitement.... merci la BNF

http://potagers.forumactif.com/t102-liv ... es-gibault
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 08:37

Il existe un livre "moderne", toujours en vente, de la même veine :

https://livre.fnac.com/a8278461/PITRAT- ... iie-siecle


Je pensais y trouver le degré de polyploïdie des principaux légumes, mais non. Il y a juste une indication comme quoi l' "Oignon de St Jean" est triploïde.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 08:51

VetusLignum a écrit :
Petit UP là-dessus, car j'aurais bien aimé qu'on en discute...


Pour ma part, pas grand chose à dire car je n'ai pas lu Ducerf, ni écouté une de ses conférences...

Sur les plantes bioindicatrices :

a) elles ne sont, en général, qu'indicatrices ; telle plante "calcicole" peut se trouver en terrain légèrement acide ; j'ai régulièrement des plantains (majeurs essentiellement, mais pas que), dans mon sol aggradé "pur beurre" [donc s'il PEUT s'installer en sol très compact - j'en vois par exemple sur un chemin enherbé où passent des tracteurs dans une prairie - il ne s'installe pas QUE en sol compact !]

b) les indications peuvent être "polluées" par les actions de l'homme : on peut redresser le pH, mais telle plante calcicole restera encore pendant des dizaines d'années ; l'ortie qui s'est installée à la faveur d'un tas de tontes de gazon qu'on a laissé pourrir sur place, sera encore présente 10 ans après !

c) à mon sens, c'est plus une dynamique qu'il faut voir : l'installation et la progression d'un "bouquet" de plantes indicatrices indiquera, presque à coup sûr, un sol favorable à ce bouquet de plantes...

J'ai mis en ligne une vidéo où on me voit dans 3 endroits différents, une dizaine de m autour de mon jardin, avec 3 flores différentes, en raison de l'action de l'homme. Le "socle", donc la "vraie nature du sol" est la même, j'ai vérifié sur la carte géologique.

Pour le gaillet spécifiquement, je confirme sa tendance à coloniser les sols couverts. Bien le regarder : il s'installe à un endroit, à partir duquel il rayonne. Comme le liseron. Je ne connais pas son secret de la germination et du "perçage" d'une couche, si ce n''est que sa graine est assez grosse. Elle est conçue pour s'accrocher à un animal, et non pas pour "voler" avec un "parachute" comme beaucoup de graines fines, de beaucoup d'adventices. Je pense que c'est ça son secret.

Pour ce qui est d'aimer les sols azotés, je peux te dire que quand j'étais jeune, alors que mes parents n'avaient pas encore découvert les engrais azotés et cultivait des "blés" plus que bio par obligation, donc avec des rendements d'une vingtaine de quintaux / ha, le gaillet était déjà, avec le liseron et le chardon, une "plaie" dans les champs. C'était est une autre "adaptation" qui jouait que la richesse en azote, qui n'existait pas sur blé dans ces systèmes. Là aussi, je suis assez sûr de moi, même si bien entendu mes parents n'ont jamais fait d'analyse du sol. Pour moi, c'est : a) la facilité de venir à "découvert" ; b) celle d'escalader les plantes (ou de couvrir un mulch) pour capter la lumière...

A noter : j'ai parmi les plantes qui trouvent leur place dans mon système, un gaillet qui n'est pas le gratteron (donc qui ne s'accroche pas).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 773
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 11/03/19, 16:54

petite question...

j'ai étalé du (vrai) BRF, en couche très mince, SUR la couche de foin dans une partie du potager.

Il y a des chances que ce broyat reste en surface longtemps, si je plante à travers le foin...
et donc il va être exposé au soleil tout l'été.

Ne risque-t-il pas alors, non seulement de ne pas se décomposer de sitôt, mais aussi de perdre toutes ses "vertus" ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 17:27

Il risque en effet de se dessécher. Et donc de se conserver... Les éléments utiles comme les molécules organiques vont se conserver, jusqu'à ce que ta couche finisse par se "trouver en-dessous".

Les" vertues" ne sont pas des choses magiques, juste une composition moléculaire. Qui resterajusqu'à ce que l'humidité soit suffisante pour que les organismes, les champignons en premier, puisse s'y attaquer et s'en nourrir...
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2923
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 298

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 11/03/19, 17:40

Did67 a écrit :Il existe un livre "moderne", toujours en vente, de la même veine :

https://livre.fnac.com/a8278461/PITRAT- ... iie-siecle


Je pensais y trouver le degré de polyploïdie des principaux légumes, mais non. Il y a juste une indication comme quoi l' "Oignon de St Jean" est triploïde.


J'ai un petit faible pour les recettes anciennes...

Tiens dans le genre en cherchant un sujet précis je viens de découvrir un terme nouveau : les taperels... l'équivalent du sud pour les paillasson, joli non?

Bon d'accord ça fait un peu rat de bibliothèque.

Mais quand je vois comme on se fait ch...... depuis quelques jours avec le VENT, je me dis que les anciens avaient bien raison de faire des châssis et pas des serres... Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 18:33

Le nouveau, on peut se le payer !

Mais j'ai aussi acheté quelques anciens livres...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 18:37

J'avais pas vu : on peut le télécharger gratos en pdf !!!!

De même que le Daverne et Moreau ! (ré-édité, lui)

C'est dingue !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2923
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 298

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 11/03/19, 19:35

Did67 a écrit :J'avais pas vu : on peut le télécharger gratos en pdf !!!!

De même que le Daverne et Moreau ! (ré-édité, lui)

C'est dingue !!!


Comme tu dis ...

Oh c'est pas les seuls, si tu regardes dans la section j'ai également mis le Vilmorin de 1891 ... 750 pages de bons conseils... :mrgreen:

Mais également Courtois, Gressent et Curé.

J'en ai d'autres mais pas encore eu le temps de les rajouter : Dybowski traité de culture potagère 1895, le Larousse agricole de 1923 (passionnant celui-là), Paillieux, Ysabeau le jardin potager de 1863 ... etc

Merci la BNF
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14047
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4735

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 11/03/19, 22:04

J'aurais jamais le temps de lire tout ça !

Je repose ma question : y'a une BNF au paradis ???
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités