Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
VetusLignum
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 83
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 4

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar VetusLignum » 12/12/18, 18:10

Did67 a écrit :Agir en "réaction" donne rarement de bons résultats.

Donc si le "statut quo", le "on ne touche pas à la nature" est une conduite discutable, et dans tous les cas, intenable pour l'homme sauf suicide massif collectif (je parle là de milliards de personnes), l'inverse n'est pas plus malin... Peut-on déforester sans retenue ? Car après tout, la "désertification" a existé au cours des cycles de la terre et donc cela a existé... Peut-on pour autant, sans réfléchir, déboiser ??? Des invasives posent d'autres problèmes. Le "désert" sud-espagnol est, si tu y regardes bien, un ecosystème, avec des espèces très pointues, adaptées. Je ne connais pas la situation en Espagne, je la connais en Namibie, avec des insectes, des lézards, des carabes, des oryx remarquablement adaptés au désert du Namib, un des plus arides au monde... Faut-il, au nom de quoi d'ailleurs, le "verdir". Ce qui veut dire "tuer" toutes ces espèces qui dans un autre système n'auront plus leur place.

Tu vois que l'une ou l'autre attitude est égale d'absurdité.

Et c'est pour cela que je me suis contenté, car on pourrait en discuter pendant des siècles, d'un laconique : " c'est un problème ardu !"

Parlons potager, si tu veux. Je propose un modèle à "haute productivité du travail et faible anthropisation/haute biodiversité". Mais anthropisation quand même, je l'ai moultes fois répété face à ceux qui n'ont que le mot "potager naturel" à la bouche !


Je vais être bref pour respecter votre désir de fermer la parenthèse.

Pourquoi reverdir ?
- pour capter dans le sol le carbone de l'air dont beaucoup pensent qu'il pourrait causer la montée des mers et rendre inhabitables certaines zones.
- et pour recréer des sols fertiles où les humains peuvent se nourrir, et peut-être, ainsi, éviter des guerres destructrices

0 x

Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 773
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 161

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 12/12/18, 18:24

VetusLignum a écrit :
Did67 a écrit : reverdir


ça me rappelle ce truc (très connu) de Giono https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme ... des_arbres
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 12/12/18, 18:24

Julienmos a écrit :grosse gelée blanche ce matin.

Les quelques scaroles qui me restent ont leurs feuilles devenues translucides, comme si elles avaient perdu leur substance... je suppose que cela n'est plus consommable ?
aurait-il fallu couvrir?


Elles ont gelé ! Je crains qu'elles ne pourrissent très vite, dès le dégel... Oui, là avec une couverture, cela "passait" probablement. En tout cas, dans ma serre ouverte, aucun dégat. Après, il y a différentes variétés aussi !

J'ai eu ça sur des laitues "iceberg" (qui sont des batavias résistantes à ... la chaleur ! Leur nom est trompeur...) que je n'ai pas photographiées.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 13/12/18, 17:43

nico239 a écrit :
Juste une info pour la date du semis de mâche?

Merci


Pour la mâche sur la deuxième photo, comme celle des épinards, le semis est daté dans mon cahier : 3 septembre.

L'autre a été semée avant, à l'endroit où il y avait les échalotes, donc sans doute fin août.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2935
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 13/12/18, 23:54

Ok d'ac.... ça me donne une bonne indication... de nos différences : la qualité du sol doit jouer mais aussi la météo : trop de chaleur remplacé par trop de froid....

Bon mais tout est nickel cependant et on en a déjà mangé une fois...
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 32

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 14/12/18, 03:51

Est-ce vrai, comme il a été dit, que les vers de terre ont besoin de calcium ?
C'est vrai que, de mémoire Bouché évoque cette nécessité d'ingérer de petits graviers afin de pouvoir broyer dans son appareil digestif la matière organique. Il raconte même qu'on peut entendre le bruit de ces "mastications" crissées qui peut être assez fort !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/12/18, 11:23

Je ne vois pas comment dans un sol modérément acide (comme le sont la majorité des sols agricoles), ils produiraient des turricules à pH 7 sans neutraliser avec du calcium ???

Donc cela me parait crédible, même s'ils n'ont pas de squelette, bien entendu...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 14/12/18, 11:25

Did67 a écrit : Les salades sont dans la serre, à laquelle je n'ai toujours pas remis les portes.

DSC_0371.JPG



A priori, selon mon cahier, ce serait des Rouges grenobloises. Pour l'instant les gelées ne leur ont rien fait !
0 x
mrik
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 62
Inscription : 31/07/17, 19:45
Localisation : normandie
x 7

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar mrik » 14/12/18, 20:47

Julienmos a écrit :
VetusLignum a écrit :
Did67 a écrit : reverdir


ça me rappelle ce truc (très connu) de Giono https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme ... des_arbres


J'avais vu une animation sur le web de l'homme qui plantait des arbres, sur un fond sonore lu par P.Noiret
0 x
mrik
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 62
Inscription : 31/07/17, 19:45
Localisation : normandie
x 7

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar mrik » 14/12/18, 21:00

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :
Juste une info pour la date du semis de mâche?

Merci


Pour la mâche sur la deuxième photo, comme celle des épinards, le semis est daté dans mon cahier : 3 septembre.

L'autre a été semée avant, à l'endroit où il y avait les échalotes, donc sans doute fin août.


Cette année semis de mâche le 5 septembre pour moi puis un deuxième le 17 octobre pour voir si les températures un peu fortes de septembre n'étaient pas un frein à la levée. Mais bon aucun résultat satisfaisant sur la mâche cette année :? maigre récolte.
L'année dernière semis le 15 septembre ça avait bien levé... Pas d'explication rationnelle si ce n'est que le 15 septembre c'est le jour de mon anniv'

Aujourd'hui pas de dégèle sur mon potager qui reste à l'ombre en cette approche du solstice d'hiver. Mais ce soir nous avons pu manger une scarole et de la chicorée rouge (de vérone et palla rossa). il n'y avait que quelques feuilles de scarole qui étaient brûlées.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], Grizbi et 1 invité