Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1999
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 05/11/18, 01:59

être chafoin a écrit :
nico239 a écrit :celle là aussi elle est gratinée....Il a un sol et il décrète qu'il est inculte alors qu'il décrit lui-même qu'il y a des herbes qui poussent dedans Image
Oui enfin il dit qu'il n'y a que des adventices indésirables qui poussent. En ce qui concerne la lasagne...je me demande ce que cela donne toute cette matière organique enterrée ? le bois va mal se décomposer, le gazon va fermenter...avec le compost qui va peut-être sauver tout ça provisoirement...mais je n'ai jamais vu des lasagnes bien fonctionner, alors je ne peux pas juger. Et vous ?
En tout cas cela demande un gros boulot d'installation et surtout, c'est finalement de la culture "hors sol".


Ma foi une adventice indésirable c'est tout de même une plante qui pousse.

Et pour en avoir fait l'expérience les salades et les tomates (entre autres) poussent sans problème dans du «béton».

Moi je trouve cela dingo d'autant plus que le bois hors sol ... (comme dans la forêt finalement) se décompose bien mieux que du bois enterré... pour preuve c'est pas du bois hors sol qu'on retrouve fosilisé que je sache mais du bois bien enterré...

Bon la comparaison est sans doute un peu exagéré car le bois enterré des constructeurs de butte bénéficie sans aucun doute de plus d'air que celui des fossiles mais n'empêche que c'est pas comme cela que la nature fonctionne.

On n'a jamais vu une branche s'enterrer toute seule Image

Et comme tu le dis je te parle même pas du boulot.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1999
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 05/11/18, 02:08

être chafoin a écrit :Oui cela sent le fumeux, bien présenté quoique je ne sois pas sensible à cette esthétique, d'ailleurs je n'apprécie pas trop les jardin à la française : géométriques et tirés au cordeau, ils sont comme un signe de la volonté de contrôle et de domination de l'homme sur la nature. Je ne vois pas moi non plus ce que cela change entre le carré et la ligne, si ce n'est qu'il y a plus d'associations de plantes (en tout cas les plantes du carré central sont en association avec 8 plantes différentes, les autres 3). Je suis aussi (encore une fois) très sceptique sur ce qu'elle avance dans la vidéo : pour deux personnes elle serait autonome en légumes avec environ 12 m2 ! Je vais essayer de voir ses carrés sur une autre vidéo car là on ne voit rien. Ah si sur une vue on voit qu'elle se sert de mulch de gazon... Ce qu'elle dit sur la terre à utiliser pour commencer correspond par certains côtés à ce qui a été plusieurs fois évoqué ici (se méfier des terreaux et faire avec sa terre)... Sans le bêchage initial bien sûr !
Terrible aussi avec l'aspect vendeur, marketing, d'ailleurs elle semble être prise à son propre piège puisqu'on voit en bas de la page de son site qu'un entreprise a volé son "concept" et l'exploite au paroxysme : l'autonomie y est vendue dans 1 carré !


Ma foi pas compris non plus.

Ce n'est pas la disposition qui compte mais le nombre de pousses au m2 et ce quelle que soit la disposition.

Après le reste c'est du marketing et pour ça chapeau.

8 bacs à 2.... en autonomie c'est du charlatanisme également... ou alors ils ne mangent pas des légumes tous les jours c'est pas possible.

Rien qu'en cougettes et aubergines t'es mort.

Les patates je te raconte même pas
Les épinards non plus il en faut des tonnes pour en faire un plat vu comme ça réduit

Les choux et les artichauts vu la place que ça prend faut oublier.

Reste les tomates les poireaux les navets, les salades, si tu fais que ça et que tu bourres bien en utilisant les hauteurs.... peut-être mais on est loin du compte de l'autonomie.

Éventuellement caser des radis

Les haricots il en faut beaucoup trop pour faire ne serait-ce qu'un plat.
Les carottes c'est tellement long que ça te prend tous tes bacs : suis même pas sur que 8 bacs à bloc de carottes cela te fasse ton année.
Bref c'est de l'illusion.

Mais bon cela fait de zolis schémas :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 05/11/18, 15:04

nico239 a écrit :Et pour en avoir fait l'expérience les salades et les tomates (entre autres) poussent sans problème dans du «béton».

Moi je trouve cela dingo d'autant plus que le bois hors sol ... (comme dans la forêt finalement) se décompose bien mieux que du bois enterré... pour preuve c'est pas du bois hors sol qu'on retrouve fosilisé que je sache mais du bois bien enterré...

Bon la comparaison est sans doute un peu exagéré car le bois enterré des constructeurs de butte bénéficie sans aucun doute de plus d'air que celui des fossiles mais n'empêche que c'est pas comme cela que la nature fonctionne.
:arrow: Cette question du sol dur, encore...A mon avis il y a plusieurs types de sols durs. Peut-être tu peux avoir un sol dur et aéré. Par exemple les jardiniers comme toi (ou Didier ou ...) qui cultivent sur une vieille prairie ont un sol idéal car il est déjà brassé par les organismes notamment les vers de terre. Certes s'il est argileux il aura tendance à durcir et à se fendre, mais le sol restera vivant et aéré tant qu'il y a de l'eau et de la matière organique. Une racine de salade ou de tomate trouvera certainement rapidement des galeries où l'air, l'eau et les nutriments circulent.

Mais qu'en est-il des sols matraqués ? Qu'en est-il d'un sol comme le mien qui a été exploité en vigne depuis peut-être 2 siècles et où pendant peut-être 60 ans on a traité au cuivre (au moins 6-8 fois par an, surdosage possible...) ? Le cuivre a, on le sait, un effet très négatif sur l'ensemble des organismes que l'on espère favoriser quand on veut faire de la culture sans travail du sol : ver de terre, champignons,...
https://www.aurea.eu/wp-content/uploads/2017/11/Consequences-des-exces-de-cuivre-dans-les-sols-et-les-vegetaux.pdf
Il est alors possible que ce sol argileux soit dur et non poreux, donc non aéré (car peu ou pas de vers anéciques depuis longtemps par exemple...) : ce n'est plus un béton si tu veux mais une pierre.

A ce sujet, une petite digression avec une vidéo que je voulais partager avec vous : le "fameux" test de la bêche
expliqué par un pti suisse qui devrait vous intéresser :


:arrow: Effectivement, je viens de regarder on parle de bois pétrifié, pour du bois qui, enseveli de matière organique, s'est "minéralisé" :
Polished_slice_of_petrified_wood_(Large_Image).jpg
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bois_p%C3%A9trifi%C3%A9
Polished_slice_of_petrified_wood_(Large_Image).jpg (326.78 Kio) Consulté 291 fois

Ceci dit, je pense que l'intérêt du bois dans les buttes de perma, ce n'est pas vraiment qu'il se décompose, peut-être au contraire... L'objectif c'est sûrement de faire de la matière pour monter en hauteur la butte et avoir un sous-sol poreux qui maintienne une réserve d'eau que pourront pomper les plantes sur la butte qui est plus exposée à l'évaporation (vent...) qu'un sol plat.
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1189
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 254

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 06/11/18, 08:10

être chafoin a écrit :
nico239 a écrit :Et pour en avoir fait l'expérience les salades et les tomates (entre autres) poussent sans problème dans du «béton».

Moi je trouve cela dingo d'autant plus que le bois hors sol ... (comme dans la forêt finalement) se décompose bien mieux que du bois enterré... pour preuve c'est pas du bois hors sol qu'on retrouve fosilisé que je sache mais du bois bien enterré...

Bon la comparaison est sans doute un peu exagéré car le bois enterré des constructeurs de butte bénéficie sans aucun doute de plus d'air que celui des fossiles mais n'empêche que c'est pas comme cela que la nature fonctionne.
:arrow: Cette question du sol dur, encore...A mon avis il y a plusieurs types de sols durs. Peut-être tu peux avoir un sol dur et aéré. Par exemple les jardiniers comme toi (ou Didier ou ...) qui cultivent sur une vieille prairie ont un sol idéal car il est déjà brassé par les organismes notamment les vers de terre. Certes s'il est argileux il aura tendance à durcir et à se fendre, mais le sol restera vivant et aéré tant qu'il y a de l'eau et de la matière organique. Une racine de salade ou de tomate trouvera certainement rapidement des galeries où l'air, l'eau et les nutriments circulent.

Mais qu'en est-il des sols matraqués ? Qu'en est-il d'un sol comme le mien qui a été exploité en vigne depuis peut-être 2 siècles et où pendant peut-être 60 ans on a traité au cuivre (au moins 6-8 fois par an, surdosage possible...) ? Le cuivre a, on le sait, un effet très négatif sur l'ensemble des organismes que l'on espère favoriser quand on veut faire de la culture sans travail du sol : ver de terre, champignons,...
https://www.aurea.eu/wp-content/uploads/2017/11/Consequences-des-exces-de-cuivre-dans-les-sols-et-les-vegetaux.pdf
Il est alors possible que ce sol argileux soit dur et non poreux, donc non aéré (car peu ou pas de vers anéciques depuis longtemps par exemple...) : ce n'est plus un béton si tu veux mais une pierre.

A ce sujet, une petite digression avec une vidéo que je voulais partager avec vous : le "fameux" test de la bêche
expliqué par un pti suisse qui devrait vous intéresser :


:arrow: Effectivement, je viens de regarder on parle de bois pétrifié, pour du bois qui, enseveli de matière organique, s'est "minéralisé" : Polished_slice_of_petrified_wood_(Large_Image).jpg
Ceci dit, je pense que l'intérêt du bois dans les buttes de perma, ce n'est pas vraiment qu'il se décompose, peut-être au contraire... L'objectif c'est sûrement de faire de la matière pour monter en hauteur la butte et avoir un sous-sol poreux qui maintienne une réserve d'eau que pourront pomper les plantes sur la butte qui est plus exposée à l'évaporation (vent...) qu'un sol plat.

on fait justement des élévation de terre pour drainer, l'eau, au moyen âge, les potagers étaient surélevés avec des trellis de châtaignier, pour justement assécher une terre souvent trop humide, n'oublions pas qu'à cette époque, les prairies humides étaient courantes et non en voie de disparition
donc tout ce qui va être surélevé sera drainant, et si dans ta butte le bois domine tu auras une faim d'azote, implacablement, après on dit la butte s'installe, forcément en ajoutant des tontes de pelouse en surface tu compenses et donc après quelques années, ça fonctionne bien, puisque tu es revenu à la situation initiale soit avant la butte
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
cham65110
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 19/09/18, 16:21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar cham65110 » 06/11/18, 13:33

Bonjour à tous,

Je viens de visualiser la dernière vidéo de Did67 et 2 réflexions me viennent :

1. J'ai bien compris la concurrence mycorhizienne dans le sous sol entre le Prunellier et les semis/plants du jardin. Je pense que je suis dans un cas similaire . En effet, j'ai à proximité de mon jardin un sapin d'une trentaine de mètres de haut et il se trouve que j'ai des plants qui sont restés chétif, petit et sans production dans mon jardin, plutôt du côté du sapin. Cependant il ne semble pas que ce soit le cas pour tout mes plants! Les piments, aubergines et oignons n'ont en effet rien donné mais en revanche j'ai de beaux radis noirs, des poireaux corrects, les carottes l'année dernière ont été réussi, les pomme de terre été belles l'année dernière et les plants qui ont poussés seul cette année ont donné aussi...Alors la concurrence pourrait ne pas se faire avec tous les légumes? Est ce que les légumes racines seraient moins en concurrence??

2. C'est plutôt une question personnelle mais que faites vous de toutes ces récoltes? Certes une partie doit être gracieusement distribuée mais que faites vous du reste? Comment les conservez vous? J'ai entendu parler de sirop, de liqueur dans votre vidéo. Qu'en faites vous vraiment et comment?

Merci :)
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1999
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 06/11/18, 14:06

Moindreffor a écrit :après on dit la butte s'installe, forcément en ajoutant des tontes de pelouse en surface tu compenses et donc après quelques années, ça fonctionne bien, puisque tu es revenu à la situation initiale soit avant la butte


CQFD :!:
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1999
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar nico239 » 06/11/18, 14:10

cham65110 a écrit :Bonjour à tous,

Je viens de visualiser la dernière vidéo de Did67 et 2 réflexions me viennent :

1. J'ai bien compris la concurrence mycorhizienne dans le sous sol entre le Prunellier et les semis/plants du jardin. Je pense que je suis dans un cas similaire . En effet, j'ai à proximité de mon jardin un sapin d'une trentaine de mètres de haut et il se trouve que j'ai des plants qui sont restés chétif, petit et sans production dans mon jardin, plutôt du côté du sapin. Cependant il ne semble pas que ce soit le cas pour tout mes plants! Les piments, aubergines et oignons n'ont en effet rien donné mais en revanche j'ai de beaux radis noirs, des poireaux corrects, les carottes l'année dernière ont été réussi, les pomme de terre été belles l'année dernière et les plants qui ont poussés seul cette année ont donné aussi...Alors la concurrence pourrait ne pas se faire avec tous les légumes? Est ce que les légumes racines seraient moins en concurrence??

2. C'est plutôt une question personnelle mais que faites vous de toutes ces récoltes? Certes une partie doit être gracieusement distribuée mais que faites vous du reste? Comment les conservez vous? J'ai entendu parler de sirop, de liqueur dans votre vidéo. Qu'en faites vous vraiment et comment?

Merci :)


1. Je pense que les réponses ne sont jamais toutes faites et que rien ne vaut un bon test PERSO.

Dans ton cas on aurait eu tendance à dire que sous un sapin «rien ne pousse» et pourtant tu prouves le contraire.

Donc si tu réédites ces cultures sur 2 ou 3 années et que, dans des circonstances similaires, tu as de nouvau des légumes sous le sapin alors tu auras démontré que sous TON sapin il y a CERTAINS légumes qui poussent.

2. Tu en as tant que cela que tu ne puisses pas les manger toi-même ou ta famille?
0 x
fl78960
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 25
Inscription : 16/02/18, 13:19
x 8

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar fl78960 » 06/11/18, 14:16

être chafoin a écrit :Ceci dit, je pense que l'intérêt du bois dans les buttes de perma, ce n'est pas vraiment qu'il se décompose, peut-être au contraire... L'objectif c'est sûrement de faire de la matière pour monter en hauteur la butte et avoir un sous-sol poreux qui maintienne une réserve d'eau que pourront pomper les plantes sur la butte qui est plus exposée à l'évaporation (vent...) qu'un sol plat.


Quelque part dans les centaines de pages précédentes, ou peut-être même sur un autre fil, il me semble que Didier avait fait un calcul à la grosse qui balayait cette hypothèse, démontrant que la réserve utile en eau due au bois enterré était dérisoire, aggravé par le fait que la butte a un effet drainant ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar être chafoin » 06/11/18, 15:32

cham65110 a écrit :2. C'est plutôt une question personnelle mais que faites vous de toutes ces récoltes? Certes une partie doit être gracieusement distribuée mais que faites vous du reste? Comment les conservez vous? J'ai entendu parler de sirop, de liqueur dans votre vidéo. Qu'en faites vous vraiment et comment?
Bonjour, sur ces questions tu as ce fil qui donne plusieurs idées, témoignages...
https://www.econologie.com/forums/agriculture/conservation-des-legumes-congelation-t15759.html
0 x
cham65110
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 19/09/18, 16:21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar cham65110 » 06/11/18, 15:46

1. Je pense que les réponses ne sont jamais toutes faites et que rien ne vaut un bon test PERSO.

Dans ton cas on aurait eu tendance à dire que sous un sapin «rien ne pousse» et pourtant tu prouves le contraire.

Donc si tu réédites ces cultures sur 2 ou 3 années et que, dans des circonstances similaires, tu as de nouvau des légumes sous le sapin alors tu auras démontré que sous TON sapin il y a CERTAINS légumes qui poussent.


En effet je vais donc poursuivre les recherches :lol: mais dejà pour l'année prochaine j'essaierai de changer de place les aubergines, poivrons et en revanche je remettrai ceux qui ont bien marché

2. Tu en as tant que cela que tu ne puisses pas les manger toi-même ou ta famille?

Non je débute et pour le moment j'ai tout juste pour ma consommation personnelle! :oops: Mais quand je vois les vidéos avec tous ces pieds et cette production je me pose la question en espérant un jour être dans le même cas... :roll:

cham65110 a écrit :
2. C'est plutôt une question personnelle mais que faites vous de toutes ces récoltes? Certes une partie doit être gracieusement distribuée mais que faites vous du reste? Comment les conservez vous? J'ai entendu parler de sirop, de liqueur dans votre vidéo. Qu'en faites vous vraiment et comment?
Bonjour, sur ces questions tu as ce fil qui donne plusieurs idées, témoignages...
agriculture/conservation-des-legumes-congelation-t15759.html

Merci je vais regarder de plus près
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité