Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
ibex
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 22/11/17, 09:18
x 2

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar ibex » 02/08/18, 12:08

Normalement ces dalles gravillonnées sont posées sur lit de sable (5cm environ) sur un fond de forme en tout venant compacté. Avec l'ancienneté du dallage de la "saleté" organique s'est glissée dans les joints, lorsqu'on démonte ces dallages on constate que les plantes se sont enracinées le long des joints là où elles ont trouvé à manger et à boire.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 02/08/18, 12:32

Le vivant fait bien mieux.

J'ai aménagé un parking avec des pavés non jointifs pour que la pluie pénètre. C'est fait dans les règles de l'art (mon fils est ouvrier en travaux paysagers) :

- décaissement / remblai avec du tout venant sur 20 cm / compactage à la lame vibrante
- lit de pose en sable grossier : une douzaine de cm
- pose des pavés / compactage à la lame vibrante.

Les plantes se sont enracinées sans problème. Et j'ai observé des turricules : les vers ont "remonté" et perforé tout ça !
2 x
Avatar de l’utilisateur
Mixieer56
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 384
Inscription : 10/10/16, 09:00
Localisation : Ambon 56
x 92
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Mixieer56 » 02/08/18, 15:53

Bonjour,
Ma deuxième année de phénoculture voit, entre autres succès, la poussée de magnifiques potirons dont l'un mesure envron 30 cms de diamètre et est orangé foncé, une première expérience en la matière!
Question : est-il déjà consommable ou faut-il attendre l'automne ?
Merci d'avance.
1 x
" Mets le désordre dans ton jardin et de l'ordre dans tes idées !" Didier Helmstetter
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 922
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 87

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil53 » 02/08/18, 16:47

Si c est pour consommer maintenant tu peux. Pour conserver je ne sais pas.
J ai récolté 20 potimarrons dont 5 ou 6 de distribués ou mangés.
La phenoculture c est formidables pour les cucurbitacées
Les miennes produisent en moyennes le double de mes voisin en culture bio genre permaculture. La plante en elle même étant 3 fois plus imposante
3 x
Avatar de l’utilisateur
Mixieer56
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 384
Inscription : 10/10/16, 09:00
Localisation : Ambon 56
x 92
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Mixieer56 » 02/08/18, 17:23

phil53 a écrit :Si c est pour consommer maintenant tu peux. Pour conserver je ne sais pas.
J ai récolté 20 potimarrons dont 5 ou 6 de distribués ou mangés.
La phenoculture c est formidables pour les cucurbitacées
Les miennes produisent en moyennes le double de mes voisin en culture bio genre permaculture. La plante en elle même étant 3 fois plus imposante


Merci beaucoup phil, c'est surtout pour consommer en famille actuellement en vacances. Effectivement, j'en ai une " nettement plus grosse" que celle des voisins :roll:
1 x
" Mets le désordre dans ton jardin et de l'ordre dans tes idées !" Didier Helmstetter

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 02/08/18, 18:14

Ah non, si vous commencez à nous la jouer pour savoir qui a la plus grosse, on est foutu !
4 x
mrik
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 55
Inscription : 31/07/17, 19:45
Localisation : normandie
x 6

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar mrik » 02/08/18, 21:43

Voici quelques photos de mon jardin de cette année qui fonctionne mieux que l'an passé, avec l'aide du ferramol et de la chaleur estivale normande peu commune en intensité et en durée !

concombres "longs de chine"
IMG_20180801_213443.jpg

mini serre à tomates sur une inspiration de Didier à moindre coût !
IMG_20180801_213339.jpg

mais sans attacher pour cultiver la paresse (pas encore mûres mais bientôt !)
IMG_20180801_213323.jpg

chicorée rouges italiennes pour l'hiver (plantées peut-être un peu tôt, je vais en refaire), une rangée Palla Rosa et une Rouge de Vérone. La première à l'air de donner des pommes plus importantes ... affaire à suivre...
IMG_20180801_213306.jpg

vue plus large du jardin : côtes de blettes, haricots verts et beaucoup de laitues déjà mangées et d'autres à venir
IMG_20180801_213156.jpg
Pièces jointes
IMG_20180801_213421.jpg
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/08/18, 08:26

Au secours !

Il y a un fil spécial dédié au livre, mais je ne sais pas si tout le monde y va. Ce matin, il est classé 449ème chez Amazon : est-ce devenu le livre qu'on lit sur les plages ? C'est inouï en tout cas.

Je vais aller chercher la fraicheur du coté de l'Ecosse dans quelques jours. Au retour, même si j'ai quelques dates importantes à mon agenda (les Rencontres Nationales de la Permaculture près de Poitiers par exemple et plein d'autres conférences dans un rayon plus large qu'à mon habitude, donc plus de voyages - le lac de Der en octobre, des contacts en Drôme, à St-Brieuc...), j'ai l'intention de me ré-installer devant un clavier...

Je vous serais très reconnaissant de "lister" les points que vous aimeriez voir abordés dans un second ouvrage. Vous pouvez le faire ici en public, en "mp", ou sur ma messagerie "PP" [lepotagerduparesseux@orange.fr]. Je verrai si je trouve un dénominateur commun, ou un cheminement logique à travers vos suggestions...

J'ai déjà songé à ce que j'ai volontairement zappé, tel le diagnostic préalable, avec le climat (et comment cela joue, comment en tenir compte), le sol (texture, structure, pH, capacité de rétention en eau, en éléments minéraux), des données sur les cycles des principaux éléments (azote, phosphore, potasse, soufre, etc). La question de la surface aussi (et donc une plus ou moins grande intensité surfacique nécessaire)...

A l'autre bout, des réflexions sur le PP en tant que havre de biodiversité, le PP comme puits de carbone...

Un autre angle serait toutes les mauvaises surprises que rencontrent le débutant : limaces (il y a déjà de quoi sur le fil spécial), rats-taupiers, oiseaux, carottes qui ne lèvent pas, "phyto-toxicité", etc...

Mais j'avoue encore être perplexe sur comment "enfiler tout ça" en une suite logique...

Bref, n'hésitez pas !

Je pense aussi qu'en 2019, on va tenter le "Tour de France des PP", pour une rédaction à l'automne 2019 et une publication en février 2020. Je travaillerai à un "format" commun, une sorte de trame avec laquelle travailler et selon laquelle photographier pour avoir une certaine homogénéité. Mais les volontaires peuvent déjà se désigner. Cela commencerait avec la saison : sortie d'hiver.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12607
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 03/08/18, 14:40

Le message qui n'a rien à voir !

Je viens d'essayer de contacter une célèbre compagnie aérienne (première européenne il me semble par nombre de passagers), pour régler une histoire d'accès à bord avec mon appareil "à pression positive" (contre l'apnée du sommeil) :

- impossible de trouver un numéro téléphonique adéquat

- et leur "live chat" donne ceci :

Screen Shot 08-03-18 at 02.33 PM Live chat Ryanair 190 mn d'attente.PNG
Screen Shot 08-03-18 at 02.33 PM Live chat Ryanair 190 mn d'attente.PNG (71.44 Kio) Consulté 264 fois



Alors là, ça c'est du "live" !!!! Et le "sous peu" ne manque pas de sel !!!!
2 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Moindreffor » 03/08/18, 15:18

Did67 a écrit :Au secours !

Il y a un fil spécial dédié au livre, mais je ne sais pas si tout le monde y va. Ce matin, il est classé 449ème chez Amazon : est-ce devenu le livre qu'on lit sur les plages ? C'est inouï en tout cas.

Je vais aller chercher la fraicheur du coté de l'Ecosse dans quelques jours. Au retour, même si j'ai quelques dates importantes à mon agenda (les Rencontres Nationales de la Permaculture près de Poitiers par exemple et plein d'autres conférences dans un rayon plus large qu'à mon habitude, donc plus de voyages - le lac de Der en octobre, des contacts en Drôme, à St-Brieuc...), j'ai l'intention de me ré-installer devant un clavier...

Je vous serais très reconnaissant de "lister" les points que vous aimeriez voir abordés dans un second ouvrage. Vous pouvez le faire ici en public, en "mp", ou sur ma messagerie "PP" [lepotagerduparesseux@orange.fr]. Je verrai si je trouve un dénominateur commun, ou un cheminement logique à travers vos suggestions...

J'ai déjà songé à ce que j'ai volontairement zappé, tel le diagnostic préalable, avec le climat (et comment cela joue, comment en tenir compte), le sol (texture, structure, pH, capacité de rétention en eau, en éléments minéraux), des données sur les cycles des principaux éléments (azote, phosphore, potasse, soufre, etc). La question de la surface aussi (et donc une plus ou moins grande intensité surfacique nécessaire)...

A l'autre bout, des réflexions sur le PP en tant que havre de biodiversité, le PP comme puits de carbone...

Un autre angle serait toutes les mauvaises surprises que rencontrent le débutant : limaces (il y a déjà de quoi sur le fil spécial), rats-taupiers, oiseaux, carottes qui ne lèvent pas, "phyto-toxicité", etc...

Mais j'avoue encore être perplexe sur comment "enfiler tout ça" en une suite logique...

Bref, n'hésitez pas !

Je pense aussi qu'en 2019, on va tenter le "Tour de France des PP", pour une rédaction à l'automne 2019 et une publication en février 2020. Je travaillerai à un "format" commun, une sorte de trame avec laquelle travailler et selon laquelle photographier pour avoir une certaine homogénéité. Mais les volontaires peuvent déjà se désigner. Cela commencerait avec la saison : sortie d'hiver.

je me mets dans la peau d'un découvreurs de la phénoculture, je viens d'acheter ton premier livre, je suis emballé, je me lance et PAF je n'obtiens pas ce que j'espérai
je suis envahi d'adventices, j'ai des limaces en veux-tu en voilà, des rats-taupiers, de la faim d'azote, ouvrir un sillon est une vraie galère, je sème rien ne lève alors qu'avant en sol nu ça marchait, ça ne décolle pas alors que les années précédentes à la même époque ça marchait impec, mon sol est froid, comment je vais buter mes patates et mes haricots, j'arrose ou je n'arrose pas? je sème directement ou je sème en godet, quoi quand?
bref je te l'ai déjà dis mais je radote déjà, je voudrais un livre beaucoup plus pratique, car je pense bien à certaines solutions mais en mutualisant on en trouvera sûrement d'autres, tu peux garder de l'explication plus théorique si tu veux mais pas que, car pour poursuivre il vaut mieux avoir quelques conseils pratiques
2 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités