Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager du paresseux Breton

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Carl » 01/03/18, 19:36

Christophe a écrit :utilises stp la fonction "pièces jointes"...


C'est noté. Je vais tâcher de m'en souvenir ;-)
1 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !

Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Carl » 01/03/18, 19:41

Stef72 a écrit :j'ai l'impression que tu pourrais facilement doubler la couche


Je pense que la variable qui change TOUT, c'est la densité de la couche qui est difficilement appréciable sur une photo.
Ces photos ont été prise sans aération du foin, une aération dont le simple but était de laisser de petit trou pour que les oignons et les pommes de terre puissent passer. Car comme je l'ai dit, le foin de la vieille botte était comme "tressé" c'était vraiment impressionnant.

A priori, les agriculteurs peuvent régler le "tassement" et le diamètre des bottes.....
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Carl » 03/03/18, 19:33

Aujourd'hui, 3ème journée de "travail"... plantation d’ail et d’échalote : 1h15mn pas de quoi se fatiguer =)

ET pour la première fois : l'apparition du Saint-Christ^^ !
IMG_5572.JPG


Allelouiah ! un pure plaisir ! appel tout tes frères et toutes tes sœurs, ici ça va être la teuf !!!
:lol: :lol: :lol:

J'ai tout de même été surpris par une chose : il faut écarté beaucoup le foin pour pouvoir atteindre la terre et pouvoir planter les bulbes (ail et échalote). Une fois le trou fait à la main, j'ai simplement recouvert le dessus avec du foin.... est-ce la bonne manière de faire ???
Etes-vous sûre qu'un bulbe, sans ce travail manuel de l'homme, pourrait transpercer une telle couche de foin ?

Quelques photos pour illustrer mon propos :
IMG_5566.JPG

IMG_5586.JPG

IMG_5587.JPG

IMG_5588.JPG

IMG_5589.JPG
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 03/03/18, 19:52

Carl a écrit :J'ai tout de même été surpris par une chose : il faut écarté beaucoup le foin pour pouvoir atteindre la terre et pouvoir planter les bulbes (ail et échalote). Une fois le trou fait à la main, j'ai simplement recouvert le dessus avec du foin.... est-ce la bonne manière de faire ???
Etes-vous sûre qu'un bulbe, sans ce travail manuel de l'homme, pourrait transpercer une telle couche de foin ?



Pour progresser dans l'exercice de la paresse :

- je ne touche pas le foin
- je mets une planche pour ne pas "plomber" le sol encore très humide (chez moi, il neige !)
- je prends mon plantoire et pique à travers le foin
- avec l'autre main, je positionne le bulbe à moitié dans la terre, le haut dans le foin
- je "borne" comme quand je repique des poireaux (on plante le plantoir légèrement en biais à 3 doigts à coté et on "rabat" vers le bulbe) ; comme cela il est "bloqué" dans sa position et ne tombe pas au fond du trou
- le trou, même s'il se referme, fera un chemin qu'emprunteront les feuilles

[Regarder ma vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=qUqdUtCANQ4]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Carl » 03/03/18, 20:00

Did67 a écrit :- le trou, même s'il se referme, fera un chemin qu'emprunteront les feuilles

Ça m'inquiète un peu, car :
- à moins de forcer comme un "malade" sur le plantoir, il ne va pas transpercer le foin (qui me parait comme "tresser" à certain endroit)
- j'ai recouvert le trou de foin (certes sans tasser) mais pour obstruer le passage de la lumière. Est-ce que cela ne va pas gêner le développement du bulbe ?

Après, je viens tout juste d'étaler le foin... qui était très tassé (c'est mon impression de débutant)...
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 03/03/18, 21:06

Oui, en effet, si le plantoir ne passe pas... il faut se poser la question. Moi, cela passait sans grande difficulté.

Il y a effectivement de grandes différences dans la pression utilisée par les agriculteurs. Et aussi la nature même du foin... Cette année, le même agriculteur que d'habitude m'a aussi fourni des rouleaux qui se sont déroulés de façon bien moins aérée.

Ce que je peux dire, c'est que si le plantoir passe, les bulbes sortent (échalotes, oignons, ail).
1 x
Avatar de l’utilisateur
Carl
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 99
Inscription : 09/08/17, 08:03
Localisation : Bretagne
x 18

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Carl » 03/03/18, 21:59

Plusieurs questions :
1. L'oignon, l'ail ou l'échalote ont-ils besoins de lumière pour pouvoir percer le foin ?
2. S'ils ont un espace sans lumière, peuvent-ils se développer suffisamment pour pouvoir percer la couche de foin ?
3. Grosso modo, quelle taille un oignon, un ail ou une échalote peut-il atteindre sans apport de lumière ?

Toutes réponses même approximatives seraient très appréciées ! de part leur complexité ;-)
0 x
Adepte de la paresse et sensible à la qualité de ce que ma famille consomme, je souhaite faire un potager du paresseux !
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 611
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 109

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar olivier75 » 04/03/18, 06:35

Bonjour,

Au début de mon fil le potager du paresseux un we de temps en temps il y a les photos d’oignons en train de traverser une épaisse couche de foin qui avait été déroulé dessus.
Les bulbes n’on pas besoin de lumière et ont de la force, mais une grosse épaisseur les retardent. J’utilise un plantoir du commerce en Inox pointu qui n’est bloqué que par les pierres.
Il fait un trou trop profond et pas très large, mais ça n’a pas l’air d’avoir de conséquences, il y a aussi des photos des racines trois semaines plus tard qui le montre. Au bout de trois semaines certain bulbe ne peuvent plus être arrachés.
Olivier.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 04/03/18, 09:43

Carl a écrit :Plusieurs questions :
1. L'oignon, l'ail ou l'échalote ont-ils besoins de lumière pour pouvoir percer le foin ?
2. S'ils ont un espace sans lumière, peuvent-ils se développer suffisamment pour pouvoir percer la couche de foin ?
3. Grosso modo, quelle taille un oignon, un ail ou une échalote peut-il atteindre sans apport de lumière ?

Toutes réponses même approximatives seraient très appréciées ! de part leur complexité ;-)


1) Non. Bien qu'on appelle les petits "bulbes" des "semences", il s'agit d'un organe de réserve vivant. Qui ne fonctionne pas du tout comme une graine ! Les bulbes (tulipes, narcisses, jonquilles...) s'en fichent royalement. Et percent. Comme quelques adventices emmerdeuses : chiendent, pissenlit, chardons...

2) Oui. Ils passent sans problème une vingtaine de cm (si le plantoir passe). A partir de leurs réserves. Compare le volume à une graine (même si un bulbe est beaucoup plus aqueux qu'une semence, qui "concentre" ses substances, ses énergies - pas étonnant que c'est ce qu'on pille en premier : amidon, huiles, protéines...)

3) ????? Je n'ai jamais essayé de les pousser à bout !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12612
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4219

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 04/03/18, 09:46

olivier75 a écrit :....mais une grosse épaisseur les retardent. J’utilise un plantoir du commerce en Inox pointu qui n’est bloqué que par les pierres.
Il fait un trou trop profond et pas très large,...


1) Oui. Complément très utile.

A noter que pour oignons, échalotes, comme on va récolter tôt (juillet), il n'est nul besoin d'avoir une couche très épaisse. Les quelques adventices qui apparaissent en fin de cycle n'ont aucune influence sur le rendement... Et nourrissent les organismes du sol...

2) Tu peux régler la profondeur de plantation en "bornant" chaque bulbe, comme tu le ferais d'un plant de poireaux ou de salade racines nues... Cela le bloque à la bonne profondeur, que tu sens du bout du doigt.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités