Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager du paresseux Breton

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1877
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 308

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar sicetaitsimple » 08/09/17, 21:49

olivier75 a écrit :Il y faut aussi compter sur l'investissement, en graines en plants pour ne pas être trop déçu, des variétés simples en majorité et des recup de voisins. Mais en vivant pas très loin, avec un terrain de bord de mer reposé et du foin, sauf ravageurs, tu ne prend pas de gros risques.
Mon marchand de graines favoris fait un lot de 52 paquets pour débutant vers 45 euros, avec des variétés de base facile, je l'ai testé, c'est très utile la première année, après tu y rajoutes ce que tu as envie, sachant que beaucoup de paquets dure 2/3 ans, surtout si tu fait tes plants en pots hors sol.
Avec ton climat, tu es sencé faire 2 récoltes, voir 3 pour certains légumes.
olivier


Je souscris totalement!

Faut faire dans le low-cost! Acheter des plants doit rester une pratique marginale si possible, sauf pour faire un essai.

Un exemple personnel: ça fait deux ans que j'achète 4 plants de poivrons F1 (non greffés) pour voir, sans serre. Bon bah c'est tout vu, il vaut mieux que j'achètes des poivrons au marché, ça me reviendrait moins cher. Je suis en Normandie, ce n'est pas connu non plus comme une région de poivrons....

Donc l'année prochaine, je vais quand même tenter des semis de poivrons en godets à partir de graines récupérées ( de non F1, là j'en suis sûr) et en planter une vingtaine de pieds, et on verra bien.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 09/09/17, 11:11

La "sécheresse", chez moi, cette année (des arbres qui meurent dans la forêt ; beaucoup ont des branches qui dessèchent ; on a, ce moment, des arbres qui se colorient en jaune et commencent à perdre leur feuilles) et l'essai de pdt avec une double-couche (qui a un peu foiré) m'a permis d'observer à quel point l'épaisseur de la couche est importante. J'ai retrouvé des zones humides, sans aucun arrosage, sous la double couche, là où elle était bien "compactée", bien "en moquette" !!!! J'étais stupéfait !!!

Donc si pas d’arrosage, et à l'exception des semis, je recommande de mettre la DOOOOOOOOOOOOOOOSE !
0 x
olivier75
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 484
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 86

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar olivier75 » 09/09/17, 13:05

Si je peux préciser, la dose sur un sol bien rempli, avec une réserve utile suffisante ou avant l'hiver, sinon ça fait comme mes pommes de terre, une fois vidé, ça ne se remplis pas non plus et reste sec!
Corrige moi si j'ai tord ou si je suis trop court.
Olivier
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 09/09/17, 13:18

Absolument !!! De préférence avant ou en cours d'hiver, pas trop tard, pour que :

a) la réserve du sol se remplisse totalement, avant la saison (Bretagne, sols sableux ???? Elle serait faible si c'est le cas)

b) le foin se mouille à partir des précipitations (et non pas en commençant à déjà vider la réserve, si on l'apporte trop tard et qu'il ne pleut plus assez) ; accessoirement, cela le tasse, le rend plus efficace contre les adventices et plus facile à "couper" - pour les semis.

Même si la quantité d'eau pour mouiller le foin reste raisonnable...

[Je me demande si un jour, je n'ai pas écrit le contraire - j'ai dû faire une erreur de calcul. Si quelqu'un se souvient, je vérifierai bien !]
1 x
Avatar de l’utilisateur
Mixieer56
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 355
Inscription : 10/10/16, 09:00
Localisation : Ambon 56
x 83
Contact :

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Mixieer56 » 10/09/17, 15:16

Carl a écrit :Bonjour à tous et un grand merci pour ces retours enrichissants !

Je n'ai pas une grande expérience pour le moment et elle est conventionnelle (mocultrice même! arf l'horreur :oops:). Un potager en plein air de 15m2 suivi d'une serre de 12m2 le tout sur une durée de 4ans...

Effectivement, pour avoir vu les 38 premières vidéos de Didier, le travail le plus conséquent semble être les semis en pot et les repiquages... Je mets un peu de côté les récoltes qui, même si elles prennent du temps, représentent les moments les plus plaisant.

Le terrain en question n'est pas tout proche de chez moi, mais pas loin non plus (<10mn de voiture). Cependant, cela signifie qu'en hiver, il me sera difficile de passer en semaine.

Mon estimation raisonnable :
- 30/45mn les mardis et jeudis d'avril à octobre
- 4h par weekend d'avril à octobre
- 2h par weekend de novembre à mars

Ce terrain de 900m2 n'est pas grillagé et j'y ai trouvé des crottes de lapin. Je ne vais donc pas pouvoir me passer d'une pose de grillage.

A la vue de vos conseils, je pense donc cloturer 500m2 et en utiliser que la moitié pour commencer. Le reste restant enherbé et tondu de temps en temps.

Concernant le type de sol, la proximité du terrain avec la mer (env. 200m) m'a fait croire à une terre très sableuse. Mais lorsqu'elle était encore humide, j'ai pu faire un boudin avec qui ne s'est pas cassé directement. Sans pouvoir faire un bretzel pour autant (argileux). Je pense qu'elle est donc assez limoneuse.
Voici ce à quoi elle ressemble, une fois sêche : https://www.youtube.com/watch?v=EVOY0ZcBEvw
Et voici le terrain en question :
En images :
Image

Image


Ou en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=l_i-ycf3FcM


Bonjour Carl et bienvenue en phénoculture.
Je viens de prendre connaissance de tes messages et interrogations. Je peux te faire part de mon expérience bien que partant d'une situation
différente de la tienne: retraités en couple, vivant 8 à 10 mois de l'année dans le Morbihan à 4 kms de l'océan.500m2 environ cultivables en deux zones. 2000 litres de récupération de l'eau des toits. Terre assez lourde bien que proche de la mer, beaucoup de vent, peu de pluie au printemps et en été surtout cette année 2017.
J'ai commencé à épandre 30 cms de foin et de brf sur deux bandes de 10x1,20m et une de 5x6m en octobre 2016, puis deux bandes de 15x1,20m en mars 2017.Soit au total environ 100m2.
Je suis satisfait des résultats bien aidé en cela par les conseils et vidéos de Didier accompagné par les forumeurs que tu connais maintenant.
Je confirme ici qu'il vaut mieux monter en puissance progressivement. Bien qu'en retraite, j'ai d'autres activités. Commme tu l'écris les semis en godets - qui ont bien donné - demandent un peu de temps et de soins à partir de graines achetées ette année.
Les repiquages aussi d'autant que les concurrents sont très nombreux et insatiables: taupes, merles, grives, limaces, escargots, campagnols, mulots, et autres espèces indéterminées.
Malgré cela et sans jamais poser de pièges, - un peu de ferramol- j'ai récolté des courgettes, concombres, tomates, haricots verts,framboises jaunes, fraises, betteraves, mesclum, roquettes, piment, ....en quantité moyenne pour 2. Des fleurs ont été repiquées un peu partout pour faire accepter cette nouvelle approche à madame :)
En revanche, les fèves semées en novembre, les petits pois, pommes de terre, ont été victimes de prédateurs divers.
Je prends cette première année comme expérimentale et d'observation.
Je vais épandre bientôt environ 100 m2 de foin et recouvrir les anciens potagers dont le foin disparaît peu à peu.
Voilà un témoignage parmi d'autres, puisse-t-il t'être utile.
1 x
" Mets le désordre dans ton jardin et de l'ordre dans tes idées !" Didier Helmstetter

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 842
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 68

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar phil53 » 10/09/17, 19:15

sicetaitsimple a écrit :


Un exemple personnel: ça fait deux ans que j'achète 4 plants de poivrons F1 (non greffés) pour voir, sans serre. Bon bah c'est tout vu, il vaut mieux que j'achètes des poivrons au marché, ça me reviendrait moins cher. Je suis en Normandie, ce n'est pas connu non plus comme une région de poivrons....

.


quand j'habitais en Mayenne, une année, j'ai simplement semé des graines récupérées sur un poiveron acheté. Une superbe récolte de plein de poivrons.
Depuis j'ai essayé de nouveau, ça n'a jamais marché. Maintenant en Loire Atlantique c'est la 2ème année que j'achète un plan de poivron. L'an dernier il a crevé et cette année un seul petit poivron.
Coté aubergine pas terrible non plus mais quand même un peu mieux
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 11/09/17, 09:49

Mixieer56 a écrit :
Des fleurs ont été repiquées un peu partout pour faire accepter cette nouvelle approche à madame :)



J'adooooooooooooooorre ton "Dites- le avec des fleurs" ! La classe, quoi !
2 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 11/09/17, 09:53

phil53 a écrit :Depuis j'ai essayé de nouveau, ça n'a jamais marché. Maintenant en Loire Atlantique c'est la 2ème année que j'achète un plan de poivron. L'an dernier il a crevé et cette année un seul petit poivron.
Coté aubergine pas terrible non plus mais quand même un peu mieux


J'ai des poivrons et aubergines assez lamentables cette année...

Un constat général : j'ai noté beaucoup de comportements curieux parmi mes plants achetés (suite aux pertes par la geéle du 21 avril) - maladies, chétivité...

Je commence à penser que les plants élevés sous perf dans des terreaux plus ou moins stériles éprouvent sans doute du mal à ensuite s'habituer à un sol "phénocultivé". Comme si, dopés avant, ils étaient perdus là... Voir déjà malades... NB : la majorité n'étaient pas "bio".

Ceci n'est pas un fait scientifique avéré. Pas même encore une "conviction"... Juste une "ressenti"...
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1877
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 308

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar sicetaitsimple » 11/09/17, 17:37

Did67 a écrit :
J'ai des poivrons et aubergines assez lamentables cette année...

Un constat général : j'ai noté beaucoup de comportements curieux parmi mes plants achetés (suite aux pertes par la geéle du 21 avril) - maladies, chétivité...
e de plants achetés

Juste un témoignage, je n'ai pas non plus d’explication...

2017 a été pour moi une année d'expériences de semis ( en terrines, en godets) expérience que je n'avais pas jusque là, je faisais soit du semis en pleine terre (puis éventuellement repiquage) soit du repiquage de plants achetés.

Je suis pleinement satisfait, même s'il peut y avoir un peu de déchet au niveau du pourcentage de semis qui viennent bien, ce qui vient bien se porte généralement très bien ensuite dans le jardin.
Bon, au niveau des semis il y a certainement un peu de technique et des conditions de croissance favorables sur lesquelles je dois travailler, j'espère progresser. Sur tout ce qui est chou, je pense par exemple que j'étais bien trop en avance, ça a filé et seuls quelques exemplaires s'en sont sortis.

Mais je ne peux qu'encourager ceux qui le peuvent à essayer de faire leurs propres plants.

Je crois que les seuls plants achetés ce sont cette année les 4 plants de poivrons dont je parle au-dessus qui donneront 6 poivrons en tout et quelques plants de laitue qui sont arrivés en retard par rapport à mes propres semis!

Bref, l'année prochaine, c'est semis seulement
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Le potager du paresseux Breton

Message non lupar Did67 » 11/09/17, 17:46

Tu veux dire, je suppose : semis pour produire tes propres godets ?

Car semis seulement, pour moi, cela évoque "semis directement en place".

Les plants en godets, je dis "planter" pour leur mise en place définitive. Mais en effet, on les sème avant !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : gek, Pierro 57 et 6 invités

Recherches populaires