Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe jardin du paresseux made in Elsass du nord

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar sicetaitsimple » 27/12/17, 14:30

torrent a écrit :
Après une petite réflexion, et ne pas le prendre pour vérité car je n'ai pas les connaissances nécessaires pour étayer : le sous-sol étant (beaucoup) plus froid (proche de 0) que la surface du sol au contact de l'air plus chaud, peut être que cela n'est qu'une sorte de condensation qui stagne du fait d'un sol très argileux.

ps : je ne l'ai pas dit mais cette théorie est assez fumeuse :mrgreen:


Non, ce n'est pas fumeux. La condensation, comme on peut le voir dans certaines vieilles maisons, elle se fait aux points froids, les fenêtres par exemple.

Encore une fois je ne pense pas que tes capteurs géothermiques aient une réelle influence sur la température de surface compte-tenu de la profondeur à laquelle ils sont enterrés, même si ça ne peut aller que dans le sens d'un refroidissement.

Mais ton sol a certainement plus de mal que d'autres à se réchauffer, d'où cette condensation, personnellement au printemps je découvre la surface concernée au moment de semer ou de planter pour que ça se réchauffe plus vite.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12974
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4404

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 28/12/17, 10:39

torrent a écrit :Ma population de verre de terres a bien augmenté depuis le début. Beaucoup est assez subjectif, mais je pense qu'il y en a assez pour commencer à drainer un peu le sol.


Attention : tous les vers ne sont pas "efficaces". Il y a une certaine probabilité pour que ce soient les épigés, ceux que j'appelle les "branleurs", dans le sens où, hormis décomposer la matière organique pour se nourrir, et "pisser" de l'azote ammoniacal, ils ne font pas grand chose d'efficace. Et surtout, pas de galeries...

Je maintiens ma crainte que tes capteurs contrarient les "anéciques", les vers utiles donc, ceux qui creusent des galeries verticales, qui contribuent à l'amélioration de la circulation de l'air et du sol; de la structuration du sol... Ils "fuient" le froid de surface en hiver en s'enterrant à une profondeur où il fait plus ou moins 12 °. C'est exactement là que tu puises tes calories en "congelant" (plus ou moins) ton sol...

Pour moi, l'explication de 'eau qui s'accumule s'expliquerait par l'absence de galeries profondes.

Dans ton sol argileux, y en aurait-il ? Je ne le sais pas. Mais là, cela risque d'être un peu plus compliqué.

Idem pour quelques plantes "perforatrices" grâce à des racines pivotantes profondes : luzerne, rumex, consoude... Lorsqu'une de ces racines meurt, cela fait une galerie naturelle. Là, je crains qu'elles ne traversent pas le "front froid".

Attention : cela ne veut pas dire que cela ne marchera pas ! Un potager n'est pas binaire : c'est pas ou bien parfait ou bien dramatique. Il y a toute une gamme de nuances de gris en fonction du nombre de paramètres qu'on arrive à optimiser ou pas !

Tu as là juste, peut-être, une contrariété. Il faut observer finement. Pour cela les mêmes pratiques faites dans une zone hors capteurs auraient peut-être pu éclairer !

Peut-être cela fait-il partie de ces situations où faire des buttes n'est pas fondamentalement idiot : écoulement des excès d'eau vers les cotés ; augmenter l'épaisseur donc s'écarter des capteurs...
0 x
torrent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 28/12/17, 12:57

Pour les vers je parlaient des vers anéciques (vers de terre), les épigés j'en ai un peu en surface.

Les buttes, je les avaient fait dans ce sens là, mais je ne trouve pas que se soient une réussitte quant à la productivité (du moins par rapport au travail fourni).

Pour augmenter l'épaisseur, omis rajouter des camions de terre je n'ai pas trop de solution. Si j'ai bien saisi tes propos dans la conférence, dans le meilleur des cas je peux gagner un cm par an grâce au vers.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12974
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4404

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 29/12/17, 15:49

torrent a écrit :Si j'ai bien saisi tes propos dans la conférence, dans le meilleur des cas je peux gagner un cm par an grâce au vers.


Non, il ne faut pas comprendre ça de travers : l'activité des vers anéciques conduit à ce qu'environ 1 cm de sol est ramené à la surface. Mais par ailleurs, la hauteur moyenne descend d'autant ! Donc cela ne va pas conduire à un "bombage" du sol.

Seuls les éléments inertes lourds "descendent", par différence : pierres, dalles, grillages, etc que les vers ne remontent pas...

Résumons :

- en surface, le sol reste stable
- environ le dernier cm de sol est renouvelé chaque année dans un sol vivant, riche en vers anéciques (par les turricules)
- des objets inertes posés sur le sol semblent donc descendre...
0 x
torrent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 29/12/17, 21:33

Bon ben me reste plus qu'à ramener de la terre.. ou alors je continue l'expérimentation avec cette hauteur histoire de voir ce que cela donne dans le temps.
Si ça continue dans la lancée je ne modifierai pas trop (pourquoi recouvrir une terre qui s'est "agradée" au fil du temps)
0 x

torrent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 15/04/18, 13:13

Bonjour à tous,

quelques petites nouvelles de mon potager :
-les semis de tomates n'ont pas été une réussite cette année :shock: (moitié moins de l'année dernière, mais je m'en contenterai).
-avec cet hiver un peu "bizarre" ma couverture automnale en foin a littéralement fondue : moi qui voulait tester en découvrant une partie pour accélérer le réchauffement et l'assèchement du sol j'ai été servi :(
-je n'ai plus un brin de foin de dispo pour couvrir et l'année dernière n'a pas été une bonne année pour le foin. Donc rupture de stock dans le coin et les derniers à avoir encore quelques roundball en trop les vendent à près de 30€ pièce :evil:

la seule bonne nouvelle est que j'ai réussi à récupérer gratos une roundball de paille qui avait dévalée une pente vers une rivière hier (c'était sport pour la remonter). Donc ce début de saison se sera paillage à la paille agrémenté de tonte fraîche pour équilibrer un peu en azote
0 x
torrent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 64
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 10/05/18, 09:14

la saison est officiellement lancée chez moi avec le repiquage des tomates dans le potager.
me reste encore une 60aine de choux divers et variés à planter demain (là il pleut).

J'ai encore tendance à bien ameublir la terre à l'endroit où je repique ou sème. mais j'ai trouvé une bonne pub pour le non travail du sol (un ail tombé sous un hangar l'année dernière et que je n'avais pas vu).
là on est à la limite de la terre battue mais lors de grosse pluie il y a un peu d'eau qui coule à cette endroit:

DSC_0601.JPG


il est bien enraciné le bougre
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12974
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4404

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 10/05/18, 10:27

Oui, une preuve de plus, s'il ne fallait !

Une réflexion nous montre que la profondeur d’enracinement de n'importe quelle plante est considérablement supérieur à la profondeur à laquelle on travaille le sol : 20 à 30 cm maximum. Comment elles font, les plantes, au-delà de ce seuil ????

A titre d'info, ce tableau des "profondeurs utiles" [c'est par rapport à l'épaisseur de sol pris en considération pour des calculs d'irrigation - en réalité, les plantes vont bien plus loin]

Screen Shot 05-10-18 at 10.17 AM Profondeur d'enracinnement.PNG
Screen Shot 05-10-18 at 10.17 AM Profondeur d'enracinnement.PNG (102.25 Kio) Consulté 319 fois


Ou encore :

Screen Shot 05-10-18 at 10.22 AM Profondeur enracinnement 2.PNG
Screen Shot 05-10-18 at 10.22 AM Profondeur enracinnement 2.PNG (60.99 Kio) Consulté 319 fois



On voit bien, qu'en général, le "gratouillage superficiel" (même quand il s'agit d'un labour profond avec un tracteur de 200 CV) est peu de choses par rapport au volume exploré par les racines. Il est donc évident que celle-ci "perforent" des sols qui n'ont pas été travaillés.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6875
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 476

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Ahmed » 10/05/18, 12:28

Cette remarque est d'autant plus pertinente que le travail du sol crée généralement (sauf si un passage de chisel lourd ou de sous-soleuse est effectué en sus) une semelle de labour qui est extrêmement plus compacte que le sol "naturel".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12974
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4404

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 10/05/18, 12:32

Oui. Je ne voulais pas compliquer. Juste souligner cette sorte de contradiction entre un travail très superficiel notamment dans le potager où un motoculteur descend rarement au-delà de 15 cm et la profondeur d'enracinement des légumes... On se contente d'une sorte de "mousse" qui tape à l'oeil, la terre meuble de surface... Si ce n'est pas être naïf, ça ?

Car "semelle de labour" est une expression réductrice : le travail d'outils rotatifs peut aussi "lisser" le sol avec grande efficacité et créer ce genre d'obstacles !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités