Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe jardin du paresseux made in Elsass du nord

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 25/12/17, 09:30

Bonjour à tous,

j'ai passé quelques jours à regarder les vidéos de did67 sur sa chaîne (il m'en reste encore).

De ce que j'ai compris la couverture est dite permanente.
Chez moi, j'ai tendance à découvrir les plates bandes quelques jours (2-3) avant le semis ou repiquage. Si je ne le fais pas, même au mois de juin ma terre est encore trop froide et trop humide pour pouvoir la travailler. Lorsque je soulève le foin, j'ai comme une fine pellicule d'eau en surface (on voit que c'est bien mouillé, mais ça n'est pas des flaques d'eau). Comme ma terre est "ultra" argileuse (j'avais fait un test basique mais j'ai oublié les proportions exactes), si ce n'est pas découvert et que je prends le plantoir pour repiquer un chou, elle va tellement se compacter que même un mois après je peux retirer le chou et sa motte très facilement (j'en ai fait la triste expérience il y a deux ans :shock: ). Pour les semis fins (carottes, etc) ce n'est même pas la peine d'essayer sans avoir ressuyé un minimum.
J'ai vu le sillon'net, qui est pas mal pour créer des sillons de petites tailles (pour l'instant j'écartai à la main), mais je me demande si dans mon cas, il ne vaut pas mieux ouvrir un peu plus pour que la terre sèche mieux. Les adventices ne me dérangent pas trop car elles me servent de paillage une fois arrachées.
Concernant l'aération de ma terre, j'ai une quantité non négligeable de verre de terre (pour le plus grand bonheur de ma fille :cheesy: ). Je pense que l'aération se fait assez bien (je n'ai jamais compté par mètre carré :mrgreen: ). Le côté très argileux fait que cela ne suffit pas encore à compenser le tassement lié aux pluies hivernales. J'en suis assez convaincu car mes cultures de carottes, panais, .. (qui, si je ne me trompe pas, aiment bien les sols sablonneux et meubles) me réussissent assez bien plus tard dans la saison : j'arrive à les retirés le moment venu sans aucun outil et j'ai sortis cette année un panais qui avait atteint la couche d'argile (environ 30cm) sans aucun soucis.

Comme dit plus haut, j'avais essayé de me passer de la grelinette une année, mais ça a été une catastrophe au niveau tassement du sol. Je réessayerai régulièrement sur certaines plates bandes pour constater les éventuels changements.

Pour l'épaisseur de la couverture, j'en suis en général à ~10cm que je renouvelle dans la saison ; cela suffit chez moi pour contrôler la plupart des adventices et comme j'ai les capteurs de la géothermie en dessous, me permet d'accumuler un peu plus de chaleur pendant la saison dans le sous-sol (je suppose que l'épaisseur étant plus faible, le coef d'isolation est amoindri).

Les personnes ici ayant une terre de ce genre procèdent-elles différemment? Je suis preneur des conseils.
0 x

torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 25/12/17, 11:13

mes cultures de carottes, panais, .. (qui, si je ne me trompe pas, aiment bien les sols sablonneux et meubles) me réussissent assez bien plus tard dans la saison : j'arrive à les retirés le moment venu sans aucun outil et j'ai sortis cette année un panais qui avait atteint la couche d'argile (environ 30cm) sans aucun soucis.


je viens de regarder la vidéo "quid des legumes racines". Je l'aurais vu 2h plus tôt j'évitais d'écrire ces quelques lignes :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11748
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3705

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 25/12/17, 11:58

torrent a écrit :
j'ai les capteurs de la géothermie en dessous, me permet d'accumuler un peu plus de chaleur pendant la saison dans le sous-sol (je suppose que l'épaisseur étant plus faible, le coef d'isolation est amoindri).



Aïe ! Tu as donc un frigo dans le sol !!! Le capteur n'est rien d'autres qu'un évaporateur qui vient piquer les calories du sol... Ce n'est vraiment pas idéal du tout pour installer un "système vivant" (qui va bien au-delà des "30 cm" habituellement travaillés ; les racines de certaines plantes vont à 1 ou 2 m quand elles peuvent ; les hyphes des champignons surement aussi ; les vers anéciques se calent eux vers un endroit où il fait humide et plus ou moins 12°0 C (donc chez toi, par chance, le sol est argileux et humide en surface et les 12° doivent être atteints plus en surface, ils ont moins à creuser)...

Je ne peux évaluer tous les impacts, mais cela doit jouer énormément !
0 x
torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 25/12/17, 13:10

Tu as donc un frigo dans le sol !!!


c'est plus un congélateur quand je vois les t° en sortie du compresseur :mrgreen: on flirte sous les 0°

il est évident que ça joue sur le vivant en surface (y compris le potager). les capteurs ont été placé là pour des raisons pratiques. Malheureusement déplacer le potager reviendrait à avoir à faire une 30aine de mètre en plus pour y accéder (c'est peu mais c'est chiant tous les jours quand il s'agit de chercher juste une salade ou quelques fraises pour le repas).

Certains jardiniers "confirmés" de mon entourage m'ont dit que ça ne marcherait pas de mettre mon potager dessus, donc pour la peine je l'y ai mis exprès!! :mrgreen:
Pour l'instant j'ai une production qui je pense est convenable et ai de bons résultats sur les légumes racines.

Je ne connais pas vraiment les caractéristiques de l'argile orange en terme de "conductivité thermique". si ça se trouve le gel des capteurs n'atteint pas les 40cm (je ne constate pas de gel ou de neige plus prononcé sur le potager qu'à côté, donc en surface le sol doit être + ou - à la même t°
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11748
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3705

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar Did67 » 25/12/17, 16:24

Tes légumes ne sont en surface qu'en apparence. Songe que ton potager sur sol vivant, idéalement, il fait 1 ou 2 mètres de profond sous le sol, et 1 à 2 m au-dessus (tomates, etc...). Le système qui "alimente" tes plantes, les maintient en bonne santé est pour une large part, dans le sol...

L'expérience est intéressante !

Juste avoir conscience que tu accentues certaines défauts : sol insuffisamment chaud au printemps...

Peut-être aussi que la stagnation d'eau que tu observes est en lien avec une "couche congelée", dans lesquels les vers ne s'aventurent pas... Donc pas de galeries. Donc pas d'air. Donc pas de bactéries aérobies. Donc pas de percolation de l'eau...

Le "summum" de l'expérience serait peut-être de répliquer une partie du potager en dehors de ton réseau et d'y pratiquer la même chose : même traitement (foin, même période d'épandage), même cultures, etc. Cela te permettra de savoir, dans ce que tu constates, qu'est-ce qui est lié intrinsèquement aux caractéristiques de ton sol et qu'est-ce qui est induit par la congélation par ton réseau !
0 x

torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 25/12/17, 17:30

Effectivement, le légume que l'on voit en surface n'est que la "cerise sur le gâteau".

je pensais à un moment à répliquer, malheureusement ce n'est pas possible dans ma configuration : pour avoir le même sol je devrais me rapprocher du mur et de la haie mitoyenne (donc ensoleillement, etc différents) et si je descend (là où j'ai d'ailleurs un autre morceau de potager), la terre est beaucoup moins argileuse. Désolé mais je ne serais d'aucune utilité quand à cela.

Pour l'eau tu as peut être raison. Il ne faut pas oublier qu'à une profondeur de bêche et demi (on va dire que c'est la moyenne), il n'y a plus de "terre", mais uniquement de l'argile (bien que se soit une sorte de terre) bien jaune orange. Je ne sais pas si les vers s'aventurent dans l'argile, mais je me demande si cette couche "étanche" ne servirai pas de bac de rétention.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar sicetaitsimple » 26/12/17, 19:45

torrent a écrit :c'est plus un congélateur quand je vois les t° en sortie du compresseur :mrgreen: on flirte sous les 0°

il est évident que ça joue sur le vivant en surface (y compris le potager). les capteurs ont été placé là pour des raisons pratiques.


Il est vrai que c'est intéressant comme "expérience"! Par curiosité, tes capteurs sont enterrés à quelle profondeur?
0 x
torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 26/12/17, 20:41

Je dois être à 1 mètre (environ)
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar sicetaitsimple » 26/12/17, 21:02

torrent a écrit :Je dois être à 1 mètre (environ)


Bon, 1m c'est quand même profond! On pourrait essayer de faire des calculs, mais les valeurs caractéristiques thermiques d'un sol particulier ce n'est pas évident.

Au pif (ou à dire d'expert????), je ne pense pas que ça puisse avoir une réelle influence sur la température des 20 premiers cm, ceux qui comptent au printemps quand tu commences à semer ou planter.

En plus tu nous dis que tu as plein de vers de terre, et que tu ne constates pas de différence coté "fonte de la neige".

A mon avis tu as bien fait de ne pas t’embêter avec ça et de faire comme si ça n'existait pas, pour un potager bien entendu, pour des arbres ce serait certainement différent, non seulement pour les arbres mais certainement aussi pour les capteurs!
0 x
torrent
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 09/12/17, 17:55
Localisation : Bas rhin
x 11

Re: Le jardin du paresseux made in Elsass du nord

Message non lupar torrent » 27/12/17, 13:41

Ma population de verre de terres a bien augmenté depuis le début. Beaucoup est assez subjectif, mais je pense qu'il y en a assez pour commencer à drainer un peu le sol.

Après une petite réflexion, et ne pas le prendre pour vérité car je n'ai pas les connaissances nécessaires pour étayer : le sous-sol étant (beaucoup) plus froid (proche de 0) que la surface du sol au contact de l'air plus chaud, peut être que cela n'est qu'une sorte de condensation qui stagne du fait d'un sol très argileux.

ps : je ne l'ai pas dit mais cette théorie est assez fumeuse :mrgreen:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires