Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
fl78960
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 16/02/18, 13:19
x 17

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar fl78960 » 01/06/19, 21:41

nico239 a écrit :Ah ok cela me paraissait bien épais pour être du foin.... :shock:


je ne comprends pas ta remarque ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3826
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 383

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar nico239 » 02/06/19, 01:33

fl78960 a écrit :
nico239 a écrit :Ah ok cela me paraissait bien épais pour être du foin.... :shock:


je ne comprends pas ta remarque ?


Je parle des brins que je trouvais épais pour du foin.

Voilà pourquoi je pensais qu'il s'agissait de paille :wink:
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3826
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 383

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar nico239 » 02/06/19, 01:35

fl78960 a écrit :Lors de mon précédent passage sur le terrain, j'avais repiqué des plants rachitiques, sans aucun espoir.

Finalement, après un mois d'abandon et une météo pas forcément clémente, les cotiledons de concombre et de tomates n'ont rien donné, mais j'ai tout de même retrouvé une courgette ...
2019-05-30 14.03.02.jpg

et des choux de bruxelles ...
2019-05-31 18.18.22.jpg


A part, ça la terre est déjà (d'origine) noire et grumeleuse (le couscous), je creuse à la main, c'est assez génial.

Le truc moins génial, c'est que quand je creuse à la main, je tombe assez trop souvent sur des galeries (à peine à 5 centimètre de la surface), j'ai trouvé quelques monticules de terre, je soupçonne des campagnols, on verra bien.

Pour la végétation spontannée c'est essentiellement (par ordre d'importance)
gaillet gratteron (loin loin loin devant tous les autres)
graminées (quand même hein !)
fougères (très amusant à déraciner et à coucher ...)
ronces (les jeunes pousses s'arrachent facilement, les pieds plus anciens nécessitent un peu d'énergie)
orties (je les couche du pied).



ma vieille tondeuse anémique n'a pas réussi à venir à bout d'un tel volume de végétaux ...il y a environ 1000 m² hors potager à dégager j'hésite entre une grosse tondeuse ou une débrousailleuse, mais je pense que la tondeuse sera utile à plus long terme pour l'entretien récurrent du terrain. (rappel c'est avant tout un terrain de loisir avec une bonne moitié en verger "accessoirement" un potager).


le gaillet gratteron qui part à l'assaut du cabanon
2019-05-31 19.06.27.jpg

les planches après nettoyage
2019-05-31 19.22.08.jpg


Super boulot :!:
0 x
olivier75
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 764
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 151

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar olivier75 » 02/06/19, 11:31

VetusLignum a écrit :Je pense que ça va être compliqué de faire des légumes si vous n’y allez que 1 ou 2 fois par mois. Vous aurez du mal à être réactif en cas d’échec, ou à être là au bon moment pour les récoltes.
Cela pourrait cependant aller pour les pommes de terre ou les topinambours.
Mais si j’étais vous, je me dirigerais plutôt vers la production de fruits et de baies.

Il n’est pas impossible que vous soyez obligé de recourir au bâchage pour contrôler la végétation.

Le fait que vous ayiez des fougères et des châtaigniers peut être un signe d’acidité du terrain.

C’est pourtant ce que je fait avec un we toute les 3 semaines en général.
Olivier
1 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1067
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 78

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar être chafoin » 02/06/19, 15:55

olivier75 a écrit :
VetusLignum a écrit :Je pense que ça va être compliqué de faire des légumes si vous n’y allez que 1 ou 2 fois par mois. Vous aurez du mal à être réactif en cas d’échec, ou à être là au bon moment pour les récoltes.

C’est pourtant ce que je fait avec un we toute les 3 semaines en général.
Olivier
Ce qui est, il est vrai, remarquable, surtout que tu as plusieurs sites potagers et grands qui plus est !
Tu vas dans un de tes 3 potagers chaque week end et tu tournes, c'est ça ? Cela doit demander une organisation et une sacrée planification !..?
Je demande ça car je vais déménager (assez loin) et je me demandais si je ne pourrais pas continuer quelques cultures "faciles" là ou je cultive actuellement (ce qui serait l'occasion de revenir de temps en temps, dans ce lieu extra pour rendre visite à mon ami, propriétaire de ce jardin).
0 x

olivier75
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 764
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 151

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar olivier75 » 03/06/19, 00:20

Non, les 4 sont dans le même village, de à côté de la maison jusque 1km. Et on y va toute les trois semaines en principe pour le we, mais la par exemple il n’y a eu que 2 semaine et on a pu faire le pont.
Ce serait plus simple en 1 seul forcément, je gagnerais pas mal de temps.
0 x
fl78960
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 16/02/18, 13:19
x 17

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar fl78960 » 04/06/19, 10:50

Dans mon potager à la maison, je travaille à l'amélioration du sol depuis maintenant 3 ans et je suis plutôt satisfait du résultat, la terre se travaille assez facilement et j'ai fini mon week-end par une séance de repiquage de plants et épandage de 2 sacs de foins rapportés de la Sarthe.

2019-06-02 20.14.55.jpg


Alors qu'il me suffit de gratter la surface du sol chez moi pour trouver des vers de terre, je n'en ai vu aucun dans la Sarthe, malgré une terre grumeleuse à souhait ... qu'est-ce qui pourrait expliquer ça ??
0 x
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 279
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 18

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar VetusLignum » 04/06/19, 11:05

fl78960 a écrit :Alors qu'il me suffit de gratter la surface du sol chez moi pour trouver des vers de terre, je n'en ai vu aucun dans la Sarthe, malgré une terre grumeleuse à souhait ... qu'est-ce qui pourrait expliquer ça ??

L’acidité du sol est défavorable à de nombreux vers de terre, surtout les anéciques.
1 x
fl78960
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 16/02/18, 13:19
x 17

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar fl78960 » 13/07/19, 22:46

2 mois depuis mon dernier passage.

La jungle a repris le dessus.

20190713_171228.jpg


Alors je prends ma nouvelle amie la faux

IMG-20190713-WA0002.jpg
IMG-20190713-WA0002.jpg (364.44 Kio) Consulté 533 fois


Et je rencontre des survivants qui se portent comme un charme

20190713_172203.jpg


Bref : du foin, du rien, du bien :cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1067
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 78

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar être chafoin » 14/07/19, 00:05

Génial ! Où en sont les pdt et les choux ?
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité