Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16668
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6996

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar Did67 » 21/10/19, 11:54

fl78960 a écrit :
et là surprise !



J'aime quand les gens ont des surprises !!! Si elles sont bonnes...

J'ai une touffe finale de concombre bine verte, eet un concombre, sur un pied qui était, théoriquement, mort d'oïdium...

Notez que ces "expériences" troublantes le sont encore plus si on pense qu'il aurait suffit qu'on traite avec telle ou telle poudre de perlimpinpin pour en déduire que c'est efficace (si on ne prend pas la peine de garder un témoin non traité). Voilà comment naissent les légendes qui comptent parmi les idioties les plus tenaces du net !

J'ai fait ceci, ça marche ! Oui, mais j'ai rien fait du tout et c'est drôlement efficace aussi !!!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4957
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 557

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 21/10/19, 16:23

fl78960 a écrit :Salut,

ça fait belle lurette que les courgette dans mon jardin (de banlieue parisienne) sont des nids à oidium ... et j'avais "abandonné" le terrain début septembre en me disant qu'il n'y aurait plus que les pommes à récolter, mais nous sommes passé ce week-end avec mon beau-frère pour continuer le travail de forçat ...

et là surprise ! les pieds de courge et de courgettes sont en parfaite santé, et quelques spécimen de courgettes nous attendaient patiemment. Le pied de courge verte à fait 4 ou 5 courges, dont la plus grosse est grosse comme un pamplemousse, donc je les ai laissées, pour voir ...


Comme quoi parfois ne rien faire c'est la meilleure chose à faire :mrgreen:
0 x
jansti50
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 16/02/20, 11:36
x 1

Re: Le chemin laborieux vers mon hamac : un superbe roncier dans la Sarthe

Message non lupar jansti50 » 16/02/20, 12:45

Bonjour
la tempête m' a incité à aller faire du ménage sur mon PC ,et j'ai retrouvé avec bonheur le site ,je viens de m'y réinscrire avec des coordonnées fiables ...
je crois qu'il ne faut pas se précipiter ,je viens de regarder dernièrement ce site :
info@permaculturedesign.fr
Toutes les réponses à vos questions s'y trouvent
Observer ,observer , observer ....dessiner ....
un des conseils donné en premier ,commencer petit 100 m2 c'est déjà beaucoup ...
Je pense qu'un nettoyage à la débroussailleuse est la première chose à effectuer (faute de chèvres qui font le boulot et engraisse le terrain ...) C'est du travail j'en parle en connaissance de causes . La location d'un broyeur auto tracté (à fléaux) permet un nettoyage plus rapide ,laisse un broyat sur le sol qui jouera le rôle de paillis ,et enrichira le terrain . Abandonné et entouré d'arbre feuillus il doit y avoir un couche d'humus déjà conséquente .Je passerais au broyeur la zone en fougère paillis de bonne qualité (terrain faiblement acide ??)
Pour mon coin légume j'essaierai une zone avec le plus d'humus présent ,ensoleillé ,abrité des vents dominants ou le mieux protégé des vents par les arbustes .
Pour le choix des légumes ,personnellement quand je me promène dans un contrée nouvelle je regarde par dessus la clôture ce que font les indigènes dans leur jardin ,parler avec eux c'est bon pour la convivialité et encore mieux quand c'est un des futurs voisins plus ou moins proches .Quand on habite loin c'est parfois utile qu'il jette lui aussi un coup d’œil pour prévenir que les chevreuils sont passés pour rajeunir les nouveaux plants de kiwi ou framboisiers mis en place lors du dernier passage.
En parlant de framboisier le permaculteur préconisait de mettre 30 cm de BRF ou de broyat de bois sur l'emplacement destiné à la plantation et d'effectuer celle-ci l'année suivante (gains de productivité et sanitaire ...)
C'est un bien beau projet ,bon courage mais il y a du bonheur en perspective c'est quand même vivifiant
Cordialement jansti50
1 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités