Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLa mort des abeilles met la planète en danger

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3485
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar izentrop » 02/07/18, 20:17

Bonjour,
janic a écrit :les individus ont réduit fortement leur activité physique générant ainsi des pathologies spécifiques comme les rhumatismes, l'arthrose, les cancers, etc... d'autres pathologies ont pris le relais comme les maladies auto-immunes, de plus en plus d'allergies handicapantes, les Alzheimer, les autismes en forte progression, etc...
Je sais bien que ça ne sert à rien avec toi, mais la plupart de ces maladies existaient avant mais n'étaient pas ou peu diagnostiquées.

Alzheimer est même en régression et
Notre auteur, professeur de gériatrie, dénonce dans son livre co-écrit avec le journaliste Éric Favereau, « Alzheimer le grand leurre » (Michalon), une médicalisation croissante de ce phénomène naturel qu’est le vieillissement. Selon lui, Alzheimer est une construction sociale bien plus qu’une réalité médicale. Et d’ailleurs, la grande épidémie annoncée ne se produira pas, affirme-t-il dans l’extrait que nous publions ci-dessous. http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualit ... p?id=25675
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6259
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 78

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar janic » 03/07/18, 08:52

Bonjour,
janic a écrit :les individus ont réduit fortement leur activité physique générant ainsi des pathologies spécifiques comme les rhumatismes, l'arthrose, les cancers, etc... d'autres pathologies ont pris le relais comme les maladies auto-immunes, de plus en plus d'allergies handicapantes, les Alzheimer, les autismes en forte progression, etc...
Je sais bien que ça ne sert à rien avec toi,
Il me semble qu’entre nous deux, j’ai l’esprit plus ouvert à d’autres approches que toi qui ne voit le monde qu’au travers d’un scientisme incompétent.
mais la plupart de ces maladies existaient avant mais n'étaient pas ou peu diagnostiquées.
C’est évident que ces pathologies ne sont pas apparues comme par miracle au 20°siècle. Mais c’est prendre le corps médical pour des ignares [*]que de pas avoir su diagnostiquer des pathologies aussi anciennes que l’arthrose, par exemple. Même le cancer est connu depuis la plus haute antiquité.
La différence vient de l’explosion récente de ce genre de pathologies qui touchent de plus en plus jeune jusqu’à avoir des enfants qui naissent déjà cancéreux. Même chose pour les maladies auto-immunes qui progressent de façon affolante et où les vaccinations y jouent un rôle non négligeable comme pour les autismes, qui ne sont d’ailleurs pas uniquement liés à ces vaccins, mais plutôt aux autres composants toxiques qui désorganisent le vivant, ce qui est prouvé par les cas réels que refusent de reconnaitre les autorités soumises aux lobbies de BP, en France en tous cas.
[*] nous ne sommes plus au Moyen Age latin où l'obscurantisme était la règle, alors même que les pays d'orient et du moyen orient étaient très avancés sur le plan médical, entre autres sciences.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5782
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 271

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/18, 10:46

Notre auteur, professeur de gériatrie, dénonce dans son livre co-écrit avec le journaliste Éric Favereau, « Alzheimer le grand leurre » (Michalon), une médicalisation croissante de ce phénomène naturel qu’est le vieillissement. Selon lui, Alzheimer est une construction sociale bien plus qu’une réalité médicale. Et d’ailleurs, la grande épidémie annoncée ne se produira pas, affirme-t-il dans l’extrait que nous publions ci-dessous. http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualit ... p?id=25675


L'Alzheimer une construction sociale? :roll:
D'un point de vu purement personnel j'ai vu partir en très peu de temps des gens en bonne santé à cause de cette saloperie,et cela n'avait rien de commun d'avec le vieillissement.
Maintenant comme pour tout,il a souvent surenchère,mais cela n'enlève rien à la réalité de la chose.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3485
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar izentrop » 03/07/18, 11:15

sen-no-sen a écrit :il a souvent surenchère,mais cela n'enlève rien à la réalité de la chose.
Le type a un bouquin à vendre, mais dans l'article il y a tout de même des indices comme la réserve cognitive ou :
Des études menées chez des religieux américains observent même qu’à niveau égal de lésions dans le cerveau, on peut être soit normal, soit dément...

Que dire de plus ? Cette résistance est un processus qui pourrait se bâtir tout au long de la vie. Elle est en même temps fragile car attaquée, déstabilisée par toutes les maladies que l’on peut contracter dans notre vie. Des chercheurs travaillent sur des liens entre le déclin cognitif et les maladies cardio-vasculaires, partant de l’hypothèse – qui n’est pas absurde – que si la personne est hypertendue, sa probabilité de subir un déclin cognitif avec l’âge serait plus élevée car elle aurait grignoté sa réserve cognitive...
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6259
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 78

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar janic » 03/07/18, 11:25

L'Alzheimer une construction sociale? :roll:
D'un point de vu purement personnel j'ai vu partir en très peu de temps des gens en bonne santé à cause de cette saloperie,et cela n'avait rien de commun d'avec le vieillissement.
Maintenant comme pour tout,il a souvent surenchère,mais cela n'enlève rien à la réalité de la chose.
l'article proposé est plutôt bien fait et ne se limite pas à une phrase choc qui en soi ne veut rien dire. Donc oui, c'est une construction sociale dans ce sens que bien des discours anxiogènes ne correspondent pas forcément à une réalité. Par exemple le SIDA aurait du faire une hécatombe et en réalité ne touche que peu et surtout seulement une catégorie de personnes déjà fragilisée, pour différentes raisons. Comme pour les grippes aviaires ou porcines qui ont fait un flop magistral.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5782
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 271

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/18, 12:42

Denisme quand tu nous tiens...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6259
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 78

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar janic » 03/07/18, 12:46

Denisme quand tu nous tiens...
:?:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5782
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 271

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar sen-no-sen » 03/07/18, 12:51

1 millions de décès par an lié au SIDA ça me semble tout de même constituer une hécatombe...
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3485
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar izentrop » 03/07/18, 13:51

janic a écrit :
Denisme quand tu nous tiens...
:?:
https://www.rts.ch/play/radio/babylone/ ... b1afb512db
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6259
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 78

Re: La mort des abeilles met la planète en danger

Message non lupar janic » 03/07/18, 14:35

1 millions de décès par an lié au SIDA ça me semble tout de même constituer une hécatombe...
le sujet a été vu et revu.
sante-pollution-prevention/sante-du-nouveau-a-propos-du-sida-t9985-460.html
On confond baisse de TD4 avec SIDA. Près de 70 "maladies" ont été dénombrées telle la grossesse et qui voient ce taux baisser aussi sans aucun rapport avec un SIDA quelconque. Les tests Elisa et Western Blot sont incertains, voire inefficaces. Seule une analyse médicale approfondie et très couteuse peut permettre de déterminer s’il y a VIH ou pas, ce qui n’est généralement pas effectué. Par ailleurs la baisse importante de décès est reconnue, par certains scientifiques, comme consécutive à l’abandon de l’AZT grand responsable de pathologies et de morts.
Ce graphique montre que la mortalité dite de SIDA est la plus importante dans les pays pauvres, malnutris, à l’hygiène quasi inexistante, toutes conditions favorables aux maladies auto-immunes, et pas spécifiquement d’un SIDA/VIH
https://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=37&l=fr
Chaque fois que ces conditions de vie ont été améliorées, plus le nombre de victimes supposées du SIDA, a diminué, ce que reconnait aussi l'inventeur du VIH.

Le 30 novembre 2004, la BBC Two, a diffusé un documentaire appelé « Guinéa Pig Kids » (Enfants cobayes) rapporté par la revue Réalités et vaccinations.
Jamie Doran, reporter à BBC Two, a interviewé de nombreux parents et proches et a réussi à obtenir quelques dossiers médicaux qui prouvent sans équivoque la participation active des enfants à ces essais.
Un peu plus tôt l’article disait p.24
Fondé en 1987 pour recueillir des enfants pauvres issus de mères toxicomanes, il (l’ICC) est devenu, en 1992, un centre d’expériences sur des orphelins séropositifs au VIH. Il est indirectement sponsorisé par l’Institut National de la Santé et par des compagnies pharmaceutiques…

Cette infirmière (Jacklyn Hoerger) a travaillé pour l’ICC au début des années 90. En 1996, elle s’est engagée dans un processus d’adoption de deux enfants séropositifs…elle leur administra les posologies prescrites « à la lettre » pendant environ un an et fut amenée à constater la dégradation de l’état de santé des deux fillettes. C’est alors qu’elle décida d’effectuer des recherches sur les drogues anti-rétrovirales et de consulter de nombreux spécialistes, puis forte de ces renseignements, elle a commis le crime impardonnable de retirer les drogues aux enfants, ce qui a immédiatement amélioré leur santé et a transformer leur angoisse en joie de vivre…Le centre d’aide à l’enfance retira les enfants à leur mère adoptive et les renvoya dans un home d’accueil.

Et plus loin p.28
Mona Newberg, enseignante dans les écoles publiques de New York, titulaire d’une maîtrise d’éducation …a réussi de soustraire Sean à l’ICC. Il avait trois ans et prenait de l’AZT depuis l’age de 5 mois. Depuis 2 ans il était nourri grâce à un tube relié à son estomac…l’enfant était toujours fiévreux, souvent comateux et ne pouvait rester debout plus de 10 minutes. C’est alors que Mona décida de supprimer toutes les drogues. En deux mois, Sean récupéra des forces, put jouer avec d’autres enfants et reprit de l’appétit. Mona le faisait suivre par un naturopathe. Des représentants de l’ACC l’obligèrent à consulter le Dr Howard à l’hôpital Beth Israël. Ce dernier ordonna alors que l’enfant soit soigné par un nouveau « médicament miracle » La Nevirapine. La santé de Sean se détériora rapidement …au point qu’il fut hospitalisé 6 mois plus tard. Lorsque Mona put enfin le ramener à la maison, elle arrêta toute prise médicament. A nouveau le santé de l’enfant s’améliora…
Alors que Mona venait de récupérer Sean, les médecins ont décidé de mettre sa fille Dana sous drogues, bien qu’elle ne manifestât aucun signe de maladie…Depuis son adoption, elle ne prenait pas de médicaments, n’était jamais malade…deux mois plus tard l’enfant avait mal au dos et à la tête, au point qu’il fallut l’emmener au service d’urgence de Beth Israel…L’ACS retira Dana de la garde de sa mère et la confia à l’ICC. En novembre 2004, Dana, alors âgée de 16 ans est toujours cloîtrée au centre. Depuis son enfance Sean est sous drogues anti-sida. Il a 13 ans pèse 22 kg et mesure à peine plus d’un mètre vingt. Le film a permis de découvrir que ce centre n’est pas le seul qui fonctionne de cette manière.
Les journaux anglais ont largement couvert l’information, mais en France les médias ne se sont pas attardés sur ces horreurs…p.30

L’article cite encore le travail du père Angelo d’Agostino
Ainsi le père Angelo d’Agostino, qui a fondé au Kenya un hospice pour orphelins considérés comme positifs. Sans prise de médicaments, il a opéré de véritables résurrections chez des enfants seulement avec une alimentation saine et une bonne hygiène.
Il en est de même pour l’extraordinaire travail effectué par l’association « Partage-Tanzanie » qui a constaté sur le terrain que les enfants malades guérissent indistinctement qu’ils soient séropositifs ou séronégatifs, à partir du moment ou ils sont correctement nourris et soignés. Dans les cas d’immunodéficience sérieuse, les médecins traitent les maladies opportunistes et les diverses infections et restaurent l’immunité par une alimentation équilibrée et des compléments vitaminiques. Les résultats sont spectaculaires. Parmi les 4000 orphelins de Partage-Tanzanie, la mortalité est d’environ un tiers de la mortalité infantile nationale et le quart de la mortalité infantile régionale. p.26
Et plus loin p.33/34
Christina Maggiore découvrit en 1992 qu’elle était séropositive et son médecin lui expliqua qu’elle devait se préparer à mourir. Lorsqu’elle apprit que les traitements pouvaient la rendre malade…elle préféra des thérapies naturelles qui se sont révélées très efficaces car, quelques mois plus tard elle était en grande forme…
La revue cite aussi Liam Scheff de l’Observer qui a repris cette enquête où elle raconte :
Je m’approche d’un des enfants en chaise roulante, un garçon d’environ 12 ans. Son visage a quelque chose d’étrange, ses yeux sont trop espacés et son crane a une forme bizarre, un peu aplatie. Son torse et ses membres sont légèrement tordus, ils paraissent minuscules et fragiles. C’est ce qui arrive aux bébés traités à l’AZT. …un garçon avec des béquilles essaye de danser au rythme de la musique. Ses jambes se balancent sous lui tandis que ses pieds forment des angles incongrus avec le sol…p.33
etc...
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités