Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsL'agriculture de conservation

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15600
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5931

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar Did67 » 11/08/19, 18:28

Moindreffor a écrit :
Boucherie éthique, vous dites? Éthique, selon les propriétaires, parce que leur bétail est élevé dans des pâturages, sans apport céréalier. Rappelons qu'un des principaux reproches fait à l'élevage bovin est de capter près de la moitié des céréales produites dans le monde.
Le choix de laisser paître les animaux permet en outre d'améliorer la qualité des prés, entre le fumier qui sert d'engrais naturel et les sabots qui permettent un léger labourage du sol pour une meilleure infiltration de l'eau. Le développement de vastes prairies est une aubaine car elles accroissent la potentialité de séquestration du carbone dans les sols. L'élevage bovin éthique deviendrait donc, à en croire ses adeptes, une pratique écologique et durable. 



D'un point de vue agronomique, l'élevage (et la consommation de dérivés animaux - lait, viande, sang chez les Masaïs, etc) est la seule façon de valoriser de la biomasse qui ne nous nourrit pas (la cellulose) dans les environs arides. L'animal est alors un "collecteur automatique sur pattes", qui ramène au domicile des protéines de grande valeur obtenues à partir d'une biomasse "indigeste" pour l'homme. Et, par le système du "kraalage" (parquer le troupeau la nuit, pour le traire, le protéger des prédateurs, le surveiller), les déjections restent en partie au kraal, qu'on déplace, et dont on exploite la fertilité accumulée lors de la saison des pluies...

Tout un système, extrêmement "sioux" comme j'aime à le dire. Mais que des bobos qui achètent leur nourriture au supermarché "paléo" ne peuvent comprendre. Cela les obligerait à réfléchir !

Chez nous, les moyennes montagnes, les zones de montagne se dépeuplent. La forêt gagne. Pour les mêmes raisons : un système ("agriculture de montagne") qui tombe en désuétude... Bon, il est rude pour ceux qui le pratique, n'idéalisons rien !!!

PS 1 : Ceci ne défend en rien les excès d'un élevage débridé, à base de biomasses utilisables par l'homme (soya, céréales)...

PS 2 : Je l'ai déjà écrit un certain nombre de fois : si A est une connerie, il n'est pas certain que non-A soit une solution ! Il faut souvent chercher ailleurs et réfléchir mieux ! On vient d'en parler à propos d'un "bio" construit en réaction aux dérives de l'agriculture "chimique" et qui pose comme solution - comme dogme - l'utilisation de produits "naturels" (même s'ils sont miniers, ou à large spectre s'agissant de pesticides, ou toxiques pour le sol et l'environ - voir pour l'homme - je rappelle la mésaventure de la roténone, pouvant donner la maladie de Parkinson aux applicateurs et retirée de ce fait).
0 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 432
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 25

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar GuyGadebois » 11/08/19, 18:39

Did67 a écrit :Mais que des bobos qui achètent leur nourriture au supermarché "paléo" ne peuvent comprendre. Cela les obligerait à réfléchir !

Mais bien sûr... c'est si facile....
Le problème chez certaines tribus Africaines, c'est que le statut social et la richesse se mesurent au nombre de bêtes et que les ressources étant limités ces animaux sont faméliques et meurent dès que les ressources naturelles s'épuisent.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15600
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5931

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar Did67 » 11/08/19, 18:55

GuyGadebois a écrit :Le problème chez certaines tribus Africaines, c'est que le statut social et la richesse se mesurent au nombre de bêtes et que les ressources étant limités ces animaux sont faméliques et meurent dès que les ressources naturelles s'épuisent.


Oui, en effet. Se rajoutent à l'usage qui est fait de ces animaux, plein d'effets sociaux, ou même religieux : dotes, sacrifices... Tout n'est pas rationnel.

Et malheureusement, la pertinence ou la performance d'un système n'empêche en rien les injustices, le fait qu'il y ait des dominants ou des dominés...

Il reste que c'est un système de collecte de biomasses non directement utilisables par les hommes. Qui est pertinent et performant. Et passe par l'utilisation des dérivés animaux. Etre végan dans de telles conditions n'est pas ce qu'il y a de plus simple. C'est juste ce que je voulais dire. Pas prétendre que ce système est parfait. Ou l’idolâtrer ! D'ailleurs, le problème se pose aussi chez les inuits !
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 432
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 25

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar GuyGadebois » 11/08/19, 19:07

J'ai déjà écrit ici que j'étais pour un retour au pastoralisme, une répartition des troupeaux (circuits courts) sur tout le territoire. Que des avantages. Seulement, la PAC ne le voit pas de cet œil puisqu'elle favorise les gros pollueurs au détriment des petits. La Cour des Comptes est extrêmement critique sur cette répartition.
https://www.euractiv.fr/section/agricul ... francaise/
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1093
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 82

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar être chafoin » 11/08/19, 20:20

Encore beaucoup de chemin à faire pour l'agriculture de conservation ou de régénération (qui n'est d'ailleurs même pas nommée dans l'article).

https://www.francebleu.fr/infos/climat- ... 1565470342
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2837
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar Moindreffor » 11/08/19, 20:50

chez les conventionnels il y a déjà débat entre les jeunes et les vieux
les jeunes laissent les comptables gérer leurs exploitations quittent à se mettre sur la corde raide
les vieux préféraient payer un peu d'impôts mais avoir de la trésorerie
un cousin se dit chasseur de primes de la PAC et non plus agriculteur, et ça ne date pas d'hier
le problème c'est que tout le monde veut des horaires de fonctionnaire et la paye d'un PDG
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4443
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 329
Contact :

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar izentrop » 11/08/19, 23:01

Bonsoir,
Une des dernières vidéos de "ver de terre production" peut-être déjà citée dans ce sujet ?


3 h 30 pour dire en gros :
Toutes les plantes assimilent l’ammonium (azote ammoniacal NH4+) en priorité.
Cette forme d’azote est l’azote de la nature.
En absorbant NH4+, la plante est en bonne santé. Elle sépare en 2 la combinaison chimique
NH4+ en utilisant le N pour construire ses protéines et le H4+, l’hydrogène, est réinjecté
dans la rhizosphère sous forme d’acide organique (malate, citrate, …). Cette acidification de
la rhizosphère (pH entre 4 et 5,5) permet à la plante d’extraire les autres éléments minéraux
des sols (S, Ca, Mg, P, K, Oligo, …) ce qui améliore la santé de la plante. Sa sève sera bien
équilibrée.

Le cas des nitrates => NO3-
Le nitrate est absorbé de manière préférentielle par les plantes lorsqu’il est produit par le
sol.
En effet, cette forme d’azote est lessivable. Les plantes s’organisent donc pour ne pas la
perdre.
Cependant, dans la nature, il existe des mécanismes qui empêchent la production des
nitrates, car cette forme d’azote est problématique. Non seulement elle est lessivable, mais
en plus elle rend les plantes malades...
https://www.lvh-france.com/download/new ... sation.pdf

La suite peut en intéresser certain


Quelqu'un aurait la recette du "vin d'adventices" ? Il parle d'un PH < 4, faut une fermentation lactive pour ça, je pense.

Par contre dans les dernières vidéos, je ne vois pas ce que l'homéopathie vient faire la dedans :shock:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7517
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar janic » 12/08/19, 13:37

je ne vois pas ce que l'homéopathie vient faire la dedans :shock:
rien d’étonnant que tu ne voies pas, il faut croire que d'autres ne sont pas atteins de ma même cécité. 8)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4443
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 329
Contact :

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar izentrop » 12/08/19, 19:06

janic a écrit :
je ne vois pas ce que l'homéopathie vient faire la dedans :shock:
rien d’étonnant que tu ne voies pas, il faut croire que d'autres ne sont pas atteins de ma même cécité. 8)
Non, c'est juste que la motivation d'une bonne part des MSV est plus mythique que scientifique :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
VetusLignum
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 21

Re: L'agriculture de conservation

Message non lupar VetusLignum » 12/08/19, 19:09

Did67 a écrit :Il reste que c'est un système de collecte de biomasses non directement utilisables par les hommes. Qui est pertinent et performant. Et passe par l'utilisation des dérivés animaux.

Sauf si il y a un pâturage excessif qui cause la désertification.
https://www.cairn.info/mediterra-2009-- ... nu=resume#
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités