Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsJardinier paresseux en Loire Atlantique

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 256
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar être chafoin » 26/06/18, 11:12

Did67 a écrit :Comme déjà écrit quelque part, il y a le liseron des champs et le liseron des haies. Ce dernier a des rhizomes de la taille d'un pouce à une cinquantaine de cm de profond (quand il est bien installé). Ce n'est pas demain la veille qu'il a sera "vidé" !
Je me demande que faire justement avec ce liseron des haies qui borne ma parcelle de poirée, betteraves...pour l'instant je le laisse croître comme vu sur la photo en le rabotant mollement mais je me demande si avec ces rhizomes dont tu parles il ne risque pas d'épuiser les ressources de mon sol...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12446
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4128

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar Did67 » 26/06/18, 12:22

Je le cantonne le long de la haie. En arrachant / débroussaillant un "chemin" entre mes parcelles et la haie.

Bien sûr que cela immobilise quelques éléments minéraux. Mais je pense que c'est de l'ordre du "pas grand chose", de l'ordre de l'imperceptible. Ne jamais oublier que les réserves, c'est avant tout des glucides, donc très très avant tout à l'origine, du CO2 pris dans l'air et de l'H2O pris dans le sol...

Sur mes vidéos, tu peux voir des choux tout à fait honorables à proximité, en 2016. Cette année, pas de différence visible entre les pommes de terre le long de la haie et celles qui en sont loin...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1428
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 159

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar nico239 » 26/06/18, 12:27

phil53 a écrit :La première photo, ce sont les 4 bubilles que j ai planté. J en avais coupé un et cela semblait être un seul morceau.
La photo du bas c est le résultat d un des 4.
Je n ai pas récolté, sauf ce que je consomme. Je constate comme l an dernier que cela va être petit et fastidieux à éplucher.


Ah ok donc sur la photo 1 tu as planté les cayeux-bulbilles issus les têtes qui sort au-dessus?

C'est ça?

Par contre sur la photo 2 on ne voit rien c'est flou du coup je ne comprends pas bien

Ils ne sont pas consommables?
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12446
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4128

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar Did67 » 26/06/18, 14:17

Moi aussi, je suis un peu perdu !

a) Les 4 "bulbilles" de la photo 1, tu les as planté. C'est une photo d'archives ?

Sont-ils issus de la culture de "bulbilles" qui se forment lorsque l'ail "monte" ? Il se forme alors des sortes de tout petit caïeux, sur une tête qui ressemble à une "fleur". Quand on les plante, cette sorte de caïeux donne ce genre d' "aïls non segmentés", tout ronds [j'en ai eu ainsi, bien plus petits que les tiens].

b) La photo 2 est le pied obtenu là, en plantant un de ces bulbes ronds au printemps. C'est ça ? Il est pourri. Selon ce que tu décris, une pourriture molle (tu parles de "pus"). Ces pourritures molles sont l’œuvre de bactéries. Sans doute lié à l'excès d'humidité que nous avons connu...
0 x
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 910
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 83

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 26/06/18, 14:38

Oui, c est ca, j ai planté 4 bubilles (photo1) et l un d eux est tombe par le vent, c est pourri à la base et fragmenté le reste.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12446
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4128

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar Did67 » 26/06/18, 16:30

A part la pourriture, bien sûr, tout est normal.

L'ail fait parfois ce type de "montaison", avec production de cette sorte de bulbilles, qui, quand on les plante, donne un seul "bulbe" (je ne sais comment il faut dire).

Et quand on le plante, il redevient un aïl formant une tête de caïeux...

[Je m'emmêle régulièrement les pinceaux entre "gousse", "caïeux", "bulbe", "bulbille"... Wikipédia dit : "Pour l'ail, chaque caïeu mis en terre donne un nouveau bulbe formé de 3 à 20 caïeux". Les termes "tête" et "gousses" sont plutôt des termes culinaires : "Gousse d'aïl : Partie d'une tête d'ail., qui est composée de plusieurs gousses, protégées par une pellicule non comestible". Un bulbe serait donc une tête. Et un caïeu, une gousse...]
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1428
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 159

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar nico239 » 28/06/18, 00:05

La gousse ou le bulbe c'est l'ensemble des cayeux ou bulbilles.

Il semblerait (pour l'ail) que les meilleurs cayeux soient ceux de l'extérieur (sans certitude aucune)
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 910
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 83

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 02/07/18, 23:16

Il y a 3 ans, j'ai coupé un pêcher et j'ai laissé la souche recouverte de terre et BRF. Je croyais qu'il allait rapidement de désagréger et bien pas du tout. Pour cause de travaux, je dois déplacer la terre et bien le tronc est resté intact et n'a pas du tout commencé à pourrir.
Par contre malgré des chaleurs intenses pendant plusieurs jour sans pluie depuis presque 1 mois, la terre était toujours humide sous le faux BRF. La partie haute de la souche affleurant la surface du BRF, es organismes auraient du l'attaquer.
0 x
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 910
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 83

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 06/07/18, 22:44

Des doryphores attaquent mon pied d'aubergine. Je croyais qu'ils étaient exclusivement sur les p de t.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12446
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4128

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar Did67 » 10/07/18, 11:04

Non non. C'est un classique. Quand les pdt jaunissent, deviennent moins appétissantes, les aubergines sont bine vertes et les doryphores vont volontiers sur les aubergines ou sur les tomates (qui sont aussi une solanée, comme la pdt).
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: