Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsFabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7470
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 577

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Ahmed » 07/12/16, 13:26

Izentrop, tu écris:
une pédale et une main de libre comme ici

Sur cette vidéo, la canne comporte deux points de fixation pour deux poignées, mais l'une est occupée par une pige... C'est bien ce que je disais dans le message précédent: si les utilisateurs s'étaient donnés la peine de souder une fixation pour cette pige, ils disposeraient encore des deux poignées, utiles dans des sols plus compactes que dans l'exemple en question.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14715
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5108

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Did67 » 07/12/16, 14:09

Ahmed a écrit : rien n'interdit à quelqu'andouille que ce soit d'apprendre et d'ajouter ainsi un flèche à son arc (sic)!


Tu veux dire qu'une andouille peut virer ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7470
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 577

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Ahmed » 07/12/16, 14:33

Oui, c'est bien connu! :lol: Il y a même une appellation contrôlée, si ça se trouve! 8)
En même temps, une andouille qui vire n'est plus une andouille... :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7470
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 577

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Ahmed » 13/12/16, 22:28

Comme je dispose (à peu près) des éléments correspondants et d'un modèle, je vais commencer par reproduire le bec planteur. La première partie est simple à réaliser: le tube de 60 mm (diamètre interne) est tracé au feutre (cela ne requiert pas une trop grande précision), puis sectionné en biais à la meuleuse d'angle munie d'un disque mince* à découper en 125 mm de diamètre (ébavurer les bords de la coupe avant de vous blesser avec le morfil) . On obtient forcément deux pièces identiques... :idea:
Ensuite, recoupe de chaque côté du haut de la pièce, pour créer une ouverture plus grande, puis ajustage du diamètre interne sur la bigorne ronde de l'enclume: vu l'épaisseur, il faut insister un peu, mais ça va (tenir la pièce avec une pince-étau ou au moins un gant épais)...

Vient ensuite le dégrossi rectangulaire de la découpe de la partie mobile du bec, qui sera tiré d'une équerre de présentoir de supermarché (du coup, j'en fait deux aussi 8) );petit essai de formage: le haut est arrondi, pour finir pratiquement plat vers le bas... Mais, vu l'épaisseur, l'opération s'annonce difficile et je pense que le formage à chaud sera incontournable. Je ferai donc d'abord les ébauches d'autres pièces de forme pour faire une "fournée" lorsque la forge à charbon :oops: sera allumée... Il serait aussi possible d'utiliser d'autres moyens de chauffe, selon outillage disponible.

Demain (?), photos correspondantes pour mieux visualiser tout ça...

*Les disques minces de 1 mm d'épaisseur sont redoutables d'efficacité, mais peuvent également infliger de graves blessures: les deux mains doivent donc rester en permanence sur la machine et la pièce être maintenue solidement sur un support adéquat; lunettes de protection et système de protection de l'ouïe en sus... Attention également à tout ce qui est potentiellement inflammable** (chiffons, papier, solvant, carburant...).
**Ce n'est pas un luxe que d'avoir un extincteur à portée de main (pour moi, un 10 kgs au CO2).

Nota: si j'insiste sur les mesures de sécurité, cela ne relève pas d'une obsession personnelle, mais de la simple lucidité(sans parler de l'expérience :cry: ) et parce que certains bricoleurs occasionnels qui seraient tentés de m'imiter, doivent être avertis que cette activité est potentiellement très dangereuse dès lors qu'elle est improvisée.
2 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4137
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 284
Contact :

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar izentrop » 13/12/16, 22:52

Ahmed a écrit :Attention également à tout ce qui est potentiellement inflammable** (chiffons, papier, solvant, carburant...).
... Vêtements compris.
Tu as raison, on n'est jamais trop prudent, il y a projection de métal en fusion.
Mon beau-père retraité et pourtant ancien artisan a la chemise qui a pris feu, lui occasionnant une brûlure au troisième degré. La plaie a mis plusieurs mois à se refermer.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14715
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5108

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Did67 » 13/12/16, 23:51

Ahmed a écrit : Attention également à tout ce qui est potentiellement inflammable** (chiffons, papier, solvant, carburant...).


Je confirme et confesse une bêtise du genre : garage ouvert, je n'avais pas prêté attention à un pot de white spirit dans lequel ma femme venait de rincer un pinceau lorsque je me suis décidé à découper un tube à la disqueuse à environ deux mètres de là ! Juste le temps d'entendre un "woufffff", et le pot était en feu !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7470
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 577

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Ahmed » 14/12/16, 10:11

Oui, Izentrop, tu fais bien de rajouter les vêtements: jamais de tissus en synthétiques, car en cas d'inflammation la matière colle à la peau, façon napalm! :(
Faire attention en particulier à la zone de projection lors du meulage: si elle est dirigée suffisamment longtemps (pas tant que ça, en fait!) sur le même point, il se produit un échauffement localisé qui mène rapidement à l'inflammation. Des vêtements en coton s'imposent et un tablier en cuir pour les opérations les plus "hot"!
Lors du soudage, il arrive fréquemment que des petites boules de métal en fusion (celles qui sont à l'origine des gratons) traversent les chaussettes et viennent se refroidir sur le pied :frown: : prévoir ce cas; pour ma part, je porte des guêtres de soudeur, ce qui est la meilleure solution.

Did, un feu ouvert est moins dangereux qu'un feu qui couve dans de vieux chiffons, car on est présent dans le premier cas, alors que dans le second, il peut se déclarer lorsqu'il n'y a plus personne. Quoique sans conséquences, cela m'est déjà arrivé de revenir à l'atelier et de le trouver tout enfumé; je n'avais pas prêté attention au commencement de combustion, car il y a toujours un peu de fumée lorsque l'on soude (surtout à l'électrode cellulosique).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14715
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5108

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Did67 » 14/12/16, 10:28

Ahmed a écrit :
Did, un feu ouvert est moins dangereux qu'un feu qui couve dans de vieux chiffons, car on est présent dans le premier cas, alors que dans le second, il peut se déclarer lorsqu'il n'y a plus personne. Quoique sans conséquences, cela m'est déjà arrivé de revenir à l'atelier et de le trouver tout enfumé; je n'avais pas prêté attention au commencement de combustion, car il y a toujours un peu de fumée lorsque l'on soude (surtout à l'électrode cellulosique).


Oui, tout à fait : un récipient ouvert n'explose pas (pour cette raison, une station de méthanisation ne peut exploser ; elle fait, si elle prenait feu, un grand "wooffff" vers le haut et c'est tout). C'était une boite de conserve...

En l’occurrence, s'agissant d'un fond de White Spirit, il a fait long feu [j'utilise proprement cette expression généralement distordue : faire long feu = bruler très vite].

Le risque eut été qu'à proximité, des matériaux inflammables prennent feu...

Je confirme que la projection d'étincelles a vite fait de "bruler" un tissus, car cette bêtise, je l'ai faite aussi ! J'ai même attaqué les marches en hêtre vernis d'un escalier en bois, en découpant des tiges filetées qui tenaient l'escalier - concentré sur mes tiges, et portant effectivement des lunettes qui me protégeaient les yeux, mais réduisaient mon champ de vision...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7470
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 577

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar Ahmed » 14/12/16, 10:57

La photo promise:
IMG0006A.jpg

Au premier plan, le bout du tube dans lequel j'ai découpé les deux pièces qui sont sur la plaque de triply: elles ont été redécoupées pour s'ouvrir plus largement et recevoir ultérieurement la partie mobile du bec qui sont ici les éléments rectangulaires à l'arrière-plan; celui qui est tenu par la pince-étau est marqué pour délimiter sa forme définitive...

Work in progress...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 743
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 144

Re: Fabrication d'une canne à planter pour les phénoculteurs pratiquants?

Message non lupar olivier75 » 14/12/16, 19:41

Bonjour,
Je m'incruste sur le sujet.
J'ai aussi eu quelques réflections sur la canne à planter.

J'utilise des godets en plastique pour les plants forestiers de chez Barthelemy plastique,( je n'arrive pas à mettre les liens), il y a des rainures qui guident les racines vers un trou unique, ils s'ouvrent en 2, se rassemble par 20 dans un pot et un couvercle fait mini serre. Un peu cher mais le top de ce que j'ai vu. J'en ai pris pour quelques dizaines d'année. Il vieillissent plutôt bien, je les ai depuis 5ans. Par 20( en fait 5x4) ca permet de séparer les variétés plutôt facilement.

Pour la canne je partirai plutôt pour un système sans poignée avec une équerre qui l'ouvre en touchant le sol, un seul côté mobile, une fois ouvert je pense qu'il n'y a pas trop de pression ou qu'elle est compensées par celle sur les côtés et la terre rentrée à l'intérieur, et que le plant reste au sol, sinon un clic que l'on à juste à libérer, avec une poignée sur un cable. Un contrepoids pour que la mâchoire reste ouverte.

Pour Ahmed, je ferai la même découpe que t'es mâchoire sur le tube et simplement une plaque ovoïde en mâchoire, l'asymétrie ne devrai pas avoir de conséquences.

Il serai bien que ça fonctionne avec les bulbes, il me semble que les planteuses ne les posent pas toujours à l'endroit et qu'ils poussent quand même.

Pour les pois et haricots, le même principe avec un retour qui fait tourner un disque distributeur d'un cran à chaque fois?

Pour les plus petites graines, une découpe et une mise en place par un semoir suiveur?
Mais dans 20 cm? Avec un petit écartement pour faire rentrer un peu de lumière?

Pour reprendre Didier sur la professionnalisation de la phenoculture, le maraîchage existe aussi sur des surfaces autour de l'hectare, et si une centaine de bottes peux paraître beaucoup, ce n'est que 3000 euros si achat, en échange beaucoup de salaire en moins. Et peut concerner qu'une plus ou moins grande partie des cultures. Je vois mal un maraîcher passer à la phenoculture d'un coup....
Mais il faut du matériel adaptée de la même façons que les cultures sous couvert en grande culture.
Bref, c'est un peu le même sujet que la sillon'net.
Je pense aussi que les andouilles ne le sont pas toute sur le même point, il est plus facile d'échanger de beaux légumes contre quelques soudures, que d'essayer d'apprendre un bout de Metier, sauf à s'y intéresser vraiment.

Olivier.
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités