Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16206
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1229

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Obamot » 02/05/21, 01:34

A la louche, dans une ville de moyenne importance, en admettant le prix au m3 à €300.— (sans actual. au coût de la vie)

Pour surélévation sur 2 apparts de 48m2 + petite terrasse de 5m x 4m avec belle baie vitrée, coût construction brut de décoffrage:

Calculé avec un loyer volontairement bas de €875.— (je fait grâce du calcul du taux hypothécaire et son réajustement...)

48 m2 x 2,5 H (dalle à dalle) x €300 = €36’000.— + €6’000 (terrasse) = €42’000 amorti en 4 ans... pour 68m2 (habitable)

Ah non, y’a 2 étages, donc le toit est amorti en 2 ans. Avec frais de conception env. 3 ans... A c’tarif on n’est pas à un 1 a près.

Le soin à Moindreffor du calcul du prix du kg d’haricots (et concombres qui peuvent descendre se dorer la pilule le long de la façade),
(Gratuits au bout de 3 ans ou dès l’emménagement?) j’ai la flemme :cheesy:

PS: loyer réel plutôt autour de €1’000.— et amortissements sur >€50’000.—
0 x
Liste d’ignorés: ”Sicetaitsimple”, Pedrodelavega, ABC2019

Liste des “marrants”: Pedrodelavega, Izentrop, Sicetaitsimple. Liste des “clones transgéniques” ABC2019.

Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3938
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 294

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Macro » 02/05/21, 07:45

Obamot a écrit :— Le béton a une résistance à toute épreuve ã la compression, on peut surélever ils tiendront (on peut utiliser un dynamomètre des dizaines d’années après la construction pour le “Calcul de la capacité portante des murs" en "génie civil", zéro souci)
— Le métal est beaucoup plus léger que le béton, il résiste ã la traction ET à la compression. On peut faire un plancher bois (ainsi que la structure: il est où le problème de couler une dalle en toiture alors?


-Les betons courants n'ont pas une resistance a toute epreuve a la compression mais une resistance normée entre 20 et 50 MPa ...Au dela on utilisera des bétons hautes perormances ....Pas le meme prix...

Si les betons avaient des resistance a toute epreuve a la compression on pourrait facilement immaginer tenir le pont de l'ile de Noirmoutier avec les memes poteaux prefabriquée de 12x12cm qui tiennent ma cloture...Ce n'est pas les cas...

-Le metal est beaucoup plus leger que le béton....Quest ce que ca veut dire? et bien ....Pas grand chose....
le beton a une densité de 2.8.... l'aluminium avec une densité de 2.7 effectivement , mais l'acier au carbone classique a une densité de 7.8...

En tout etat de cause...Pour supporter une toiture vegetalisée il faudra renforcer la structure porteuse du batiment......La structure des hangars géants supportant des panneaux solaires n'est pas la meme que celle de ceux qui sont couverts en simple toles bac acier...
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12021
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 871

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 02/05/21, 08:55

On s'éloigne du bio, là!
Moindreffort c'est surtout moindrereflexion.
Il raisonne sur des paramètres qui ne sont pas adéquats, avec un discours éloigné de la réalité nouvelle que représente le bio sur le plan cultural autant que culturel. Nos contemporains, hier mal informés, peuvent aujourd'hui se rendre compte que l'industrie n'a jamais tenu compte de la vie et de la santé des populations, mais uniquement de son aspect productif, quantitatif. D'où ce discours absurde sur le fait que le bio (plus que bio ou bio industriel aussi) ne nourrirait pas la société actuelle en se basant sur des chiffres largement dépassés datant de ses débuts, où la quantité n'était plus le critère important.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16206
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1229

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Obamot » 02/05/21, 09:06

Pauvre Macro... Ce que tu dis n’est pas nul, c’est lacunaire. J’avais ã peine abordé l’aspect théorique.

Je viens d’apprendre par toi que le béton n’aurait pas cette propriété de résistance à la compression qu’on lui prêterait. :mrgreen:
C’est ballot mais c’est juste le contraire, c’est la base de l’étude du béton en génie civil (source mon bouquin de cours “Le Bâtiment” écrit part Gérard Baud). C’est bien pour ça qu’on met des armatures dans les dalles dans les zones critiques, y’en a seulement besoin là où le béton est soumis ã des efforts de traction et de cisaillement (ci-dessous dans les zones où sont dessinées les fissures) pas dans les zones où il est en compression (pas en haut où les flèches se rejoignent). Si ce que tu disais était exact, on mettrait des armatures dans ces zones en compression, mais on ne le fait pas tant qu’il n’y en a pas besoin (sauf pour des problèmes statiques plus complexes).
Ce que tu dis est donc erroné parce que lacunaire, tout béton armé est déjà du béton haute performance!

D2C23D06-823E-4589-B96C-A0F681CF496D.jpeg
D2C23D06-823E-4589-B96C-A0F681CF496D.jpeg (166.32 Kio) Consulté 141 fois


Je suis parfaitement conscient des limites, puisque j’ai précisé que la “capacité portante des murs" serait mesurée au dynamomètre!

C’est ce qu’il s’est passé dans la rue de la Servette (Genėve/touchant la frontière française) où des immeubles ont été surélevés et préalablement expertisés. Le bureau d’ingénieur qui a fait ça a découvert que l’un des immeubles menaçait de s’effondrer ...depuis 1964 ã cause de défauts de structure (d’autres immeubles conçus par le même ingénieur civil ayant commis les erreurs dans les années soixante, devront aussi être complètement démolis). https://www.lematin.ch/story/un-immeubl ... 1010245154

T’oublies également le poids:
— de la capacité portante réelle après expertise (aujourd’hui on fait des calculs trės précis)
— de l’ancienne infrastructure qui tenait la toiture jusque-là, qui est retiré.
— de l’ancienne toiture, qui est retiré.
— éventuel de la dernière dalle, qui peut être retiré.

Ça se découpe trės bien..



Ce que tu dis est plutôt vrai pour les piliers, et c’est pour ça qu’ils sont aussi armés, de même que les murs. Ça fait beaucoup de lacunes dans ton “essai” de jouer au savant. Et donc avec des armatures et la propriété naturelle du béton à résister à la compression, au vu de ce qui précède il n’y a PAS de problème. Sinon on ne surélèverait pas. En cours t’aurais eu zéro pointé..
Dernière édition par Obamot le 02/05/21, 09:20, édité 1 fois.
0 x
Liste d’ignorés: ”Sicetaitsimple”, Pedrodelavega, ABC2019

Liste des “marrants”: Pedrodelavega, Izentrop, Sicetaitsimple. Liste des “clones transgéniques” ABC2019.
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3938
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 294

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Macro » 02/05/21, 09:20

Pas plus lacunaire que ton post précédent... Maintenant tu documente...faire croire à n'importe qui que'on peut surcharger une structure est même criminel... Les types qui ont surchargé leurs balcons... Ne sont bien souvent plus là pour en parler..
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...

Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16206
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1229

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Obamot » 02/05/21, 09:24

Mais oui mais oui, ça te vas bien de jouer au mariole avec tes histoires de nichons, mais ça s’arrête là :D
tu ne voleras jamais plus haut.

Loi sur les constructions et installations diverses (LCI), dite loi sur les surélévations, adoptée le 22 février 20081) par le Grand Conseil a modifié les possibilités constructives en rehaussant le gabarit admissible des bâtiments de logements

https://conseil-municipal.geneve.ch/no_ ... h=eb0794d9
0 x
Liste d’ignorés: ”Sicetaitsimple”, Pedrodelavega, ABC2019

Liste des “marrants”: Pedrodelavega, Izentrop, Sicetaitsimple. Liste des “clones transgéniques” ABC2019.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12021
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 871

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 02/05/21, 09:29

les jardins suspendus de Babylone sont restés célèbres, mais nécessitaient un entretien hydrique massif. Les terrasses végétales comme isolants sont intéressantes été comme hiver, mais peu adaptées à une vraie agriculture.
En réalité elles se substituent, très mal, aux jardins accolés aux maisons, qui furent remplacés par d'autres habitations dans les grandes villes. Le véritable problème est et reste ces concentrations urbaines extensives.
Donc aucun rapport avec le bio!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16206
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1229

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Obamot » 02/05/21, 09:34

En effet, il passe ã côté des arguments de poids.
Il est complètement ã côté, dans ses réactions, encore un autre truc qu’il a laissé filer, le problème c’est pas tant les murs qui supporteront, mais le dimensionnement des semelles de fondation, ça oui, c’est critique mais on peut faire des injections de lait de ciment dans le sol, ce qui améliore parfaitement la portance. On a donc le moyen de contourner le problème jusqu’a un certain point, il ne faut pas dépasser les tolérances des armatures des semelles cependant (là aussi y’a des parades, on peut améliorer en faisant des tractions, etc). Autrement on emploie des matériaux légers partout où l’on peut dans les zones à surélever.

Là oui, les remarques de débutant auraient étés pertinentes, je l’aurais même félicité. Trouver les problèmes réels n’était pas son but.
0 x
Liste d’ignorés: ”Sicetaitsimple”, Pedrodelavega, ABC2019

Liste des “marrants”: Pedrodelavega, Izentrop, Sicetaitsimple. Liste des “clones transgéniques” ABC2019.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3140
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 801

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par GuyGadeboisLeRetour » 02/05/21, 13:32

Moindreffor a écrit :Blabla, soja bio, blabla plomb, blabla bois... blabla

Ou tu n'as rien compris, ou tu le fais exprès.
Résumé: 47 000 tonnes de plomb chaque année dans la nature à cause des chasseurs, pêcheurs, tir sportif <<< Fait
C'est sans commune mesure avec les rejets industriels, l'essence plombée et le reste <<<< Fait
Même pas 10% de soja bio cultivé autour de l'Amazonie, donc peu ou pas d'impact <<< Fait
Point.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel) "Non ?" © "Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Truyphion)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5371
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 878

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 02/05/21, 13:40

Obamot a écrit :A la louche, dans une ville de moyenne importance, en admettant le prix au m3 à €300.— (sans actual. au coût de la vie)

Pour surélévation sur 2 apparts de 48m2 + petite terrasse de 5m x 4m avec belle baie vitrée, coût construction brut de décoffrage:

Calculé avec un loyer volontairement bas de €875.— (je fait grâce du calcul du taux hypothécaire et son réajustement...)

48 m2 x 2,5 H (dalle à dalle) x €300 = €36’000.— + €6’000 (terrasse) = €42’000 amorti en 4 ans... pour 68m2 (habitable)

Ah non, y’a 2 étages, donc le toit est amorti en 2 ans. Avec frais de conception env. 3 ans... A c’tarif on n’est pas à un 1 a près.

Le soin à Moindreffor du calcul du prix du kg d’haricots (et concombres qui peuvent descendre se dorer la pilule le long de la façade),
(Gratuits au bout de 3 ans ou dès l’emménagement?) j’ai la flemme :cheesy:

PS: loyer réel plutôt autour de €1’000.— et amortissements sur >€50’000.—


Département Prix m2 moyen; appar...
01 ‑ Ain 2 299 €
02 ‑ Aisne 1 159 €

quand je cherche le prix au m2 moi je trouve ça, donc environ à la louche x fois plus que toi, l'erreur vient d'où, j'aimerai comprendre, donc un amortissement environ x fois plus long suivant la région
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], grelinette et 42 invités