Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par eclectron » 11/08/18, 19:47

Arthurbg a écrit :Le BIO, je devrais dire LES BIO sont bien un LEURRE !...et je n'ai pas de définition, BIO est devenu une marque que l'on se doit de respecter, d'encenser comme un DIEU, surtout pas gratter !


Je ne saisi pas toute cette agitation ? :lol:

Le "conventionnel" c'est du pur Bio, avec plein de produits de synthèses ajoutés.
Après on trouve tout un dégradé allant jusqu'au vrai pur Bio sans produit de synthèse ajouté, dans le jardin de mon grand père.

De quoi se plaint-on ? que l'absolu de l'idée de BIO ne soit pas respecté à 100 % ? qu'il y ait des dérogations ? des tromperies ?

bien venu dans un monde parfait ! :lol:
On peut tout épingler avec ce genre de démarche.
1 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max

Arthurbg
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 21
Inscription : 31/07/18, 10:29
x 12

Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Arthurbg » 11/08/18, 22:55

Je ne demande pas l'IMPOSSIBLE, simplement agir SANS tabou, juger SANS à priori, admettre les faits et non rêver un monde qui n'existe pas
Le "naturel" n'est pas la panacée et le chimique doit être admis uniquement si il est réellement acceptable !
Pas question de vouloir du "NATUREL" si le chimique est meilleur !Ce qui dérange , ON n'a pas LE BIO, mais bien LES BIO, c'est déjà ce pluriel qui est un aveu que cela n'est pas LA solution !
Vous entrez dans un CLAN et vous défendez ce CLAN Bec et Ongle avec TOUS vos à priori !
Je vous retourne la demande: définissez LE BIO, pas le vôtre, comme vous le rêvez , MAIS comme il EST !
Dans l'agriculture traditionnelle, on s'améliore AUSSI , il reste du chemin du fait des LOBBIES, mais chez vous des LOBBIES sont en train de s'accaparer du potentiel et le BIO actuel est peu rassurant, juste en façade !
Le commerce de proximité n'est en RIEN encadré: pas d'étiquetage élémentaire: composition, date de péremption, ...il suffit d'un local où l'on entrepose les produits non BIO et d'ailleurs les fraudes sont nombreuses , malgré des contrôles trop laxistes !
Combien de fermiers, avant le BIO avait quelques poules en liberté et un grand nombre enfermées et ici comme les prix sont supérieurs aux produits traditionnels, la fraude est tentante!
Le BIO actuel= on n'est pas moins malade, on ne vit pas plus longtemps, la pollution des sols n'y gagnent pas beaucoup et encore faudrait étudier de plus près, les effets sur la faune et la flore ne sont pas très différents !
Vous n'évitez pas la pollution atmosphérique, bien plus préoccupante que les pesticides, vos emballages , on ne sen préoccupe nullement, ECOCERT admet SANS vérification !!!
Par contre vous condamnez les familles nombreuses ou plus précaires à ne quasi plus manger de légumes et de fruits et donc là on sait que augmentation de 32% des AVC !!!
Certaines familles en sont déjà réduites à ne plus se soigner médicalement et donc cela accentuera encore la chose, beaucoup de particuliers, privés de moyens faciles pour désherber ou traiter contre insectes feront n'importe quoi !
Déjà des bâtiments partis en fumée avec ces désherbeurs thermiques si écologiques et rester 10 secondes voire plus à chaque plantes !!!
Comme on va désherber avec des produits "maison": vinaigre, borax, sel et vu le peu d'efficacité, on y ajoutera pire , si un gosse boit à cette bouteille et cela arrivera car on ne le considérera plus comme un produit chimique et toxique !
Si on commence à analyser vraiment la nocivité de vos pesticides alternatifs peu nombreux, la situation va vite se compliquer !

Voir ici le nombre de produits qui posent déjà problème:
https://erwanseznec.wordpress.com/2016/ ... omment-211
0 x
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par eclectron » 12/08/18, 00:13

Arthurbg a écrit :Je ne demande pas l'IMPOSSIBLE, simplement agir SANS tabou, juger SANS à priori, admettre les faits et non rêver un monde qui n'existe pas

Je n'ai pas lu tout ce qui a été écrit jusque là, je vais surement faire de la redite.
Le Bio n'est pas la panacée, loin de là.
A l'origine le Bio avait pour but de moins polluer les sols et l'eau, ce qui est peu motivant pour un consommateur, à moins d' avoir une conscience bien accrochée.
Ça c'est transformé pour le consommateur en "manger sain": moins de pesticides de synthèse dans l’alimentation.
Après on entre dans un débat : les aliments Bio émettent plus de lumière que les aliments cultivés en conventionnel(mesures faites dans le noir avec intensificateur de lumière), les aliments Bio sont préférés par les singes des Zoo, lorsqu'ils en ont le choix.
Il y a des différences entre Bio et conventionnel, non mesurées par les simples mesures de nutriments ou de calories mais tout cela est à la frange de la science officielle, alors ça te sera facile de balayer cela d'un revers de main.


Arthurbg a écrit :Vous entrez dans un CLAN et vous défendez ce CLAN Bec et Ongle avec TOUS vos à priori !

Moi se serait plutôt le CLAN Bec Helouin ! :lol:
https://www.fermedubec.com/

Lorsque j’achète du Bio du commerce ou du conventionnel, je prend le risque de faire confiance, le risque d'être trompé mais me dis que le Bio c'est moins pire (donc meilleur), dans la démarche de consommer moins de pesticides de synthèse et de préserver sols et eau.
Ce n'est pas parce que certains utilisent la bouillie bordelaise que tous le font. Toutes les cultures ne le réclame déjà pas.
Oui, on ne sait pas exactement ce qu'on achete, tout comme pour le conventionnel.
Quelle quantité de pesticide sur les fraises d’Espagne conventionnelles, le produit est il homologué, la dose a-t elle été respectée, c'est la roulette Russe également.
Finalement, on ne peut faire confiance qu'a sa propre production, ou a un producteur en qui on a confiance.

Tu as tout a fait l'attitude du gars qui a cru aveuglement en quelque chose et se rend compte qu'il a été berné de croire.
Je n'en fait pas tout un foin car je sais que rien n'est parfait en ce bas monde et puis je dirais le bio c'est dépassé, donc ton débat aussi. Le Bio est une étape.
Arthurbg a écrit :Voir ici le nombre de produits qui posent déjà problème:
https://erwanseznec.wordpress.com/2016/ ... omment-211

C'est intéressant mais je ne me sens pas concerné, je suis au delà du Bio, à travers la permaculture (puisqu'il faut donner un nom, toujours réducteur)
Arthurbg a écrit : rêver un monde qui n'existe pas
Il existe mais peu et pas dans la grande distribution.
Si tu n'as pas la chance d'avoir un producteur à proximité, ni un jardin pour faire toi même, je comprends que tu râles.
Fais ce que ta conscience te dicte, définis tes priorités en conscience.
Tout est affaire de compromis dans la vie, accepte de vivre en pionnier (?), fais, montre l'exemple.
A+
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9378
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1877

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Adrien (ex-nico239) » 12/08/18, 02:31

Arthurbg a écrit :Le BIO, je devrais dire LES BIO sont bien un LEURRE !...et je n'ai pas de définition, BIO est devenu une marque que l'on se doit de respecter, d'encenser comme un DIEU, surtout pas gratter !


Ok donc c'est plus clair et totalement imprécis à la fois mais cela donne une certaine direction.

Image Du coup c'est un peu puéril de généraliser et de délirer sur le fantasme d'un «clan» BIO dans ce forum.

Comme si l'on n'avait pas intégré depuis longtemps que le vocable BIO recouvre un business et tout ce qui en découle.

Raison pour laquelle Didier (en chef de file) et quelques autres me semblent être bien au-delà de ces considérations....

J'aurais envie de te dire que de ton BIO on s'en fiche depuis un bon moment.

Une attitude plus constructive serait de FAIRE (comme le souligne judicieusement Electron) ou de PROPOSER et d'AGIR.

Chez toi tu cultives tes fruits et légumes comment?

Et si tu achètes tes fruits et légumes (bio ou pas bio) eh ben tout comme nous tu t'empoisonnes plus ou moins, on le sait depuis longtemps : rien de nouveau ni de sensationnel là dedans, pas la peine d'en faire tout un fromage au lait ... bio bien sur Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8086
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 651
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par izentrop » 12/08/18, 07:51

C'est vrai que les discours excessifs ne représentent pas la réalité qui est que 99 % des producteurs AC, AB ou "locaux" respectent les règlementations et produisent des fruits et légumes sains. Les "pesticides" (mot péjoratif) sont un mal nécessaire pour une production de qualité.
Cultiver son jardin est un choix, mais rien n'indique qu'on aura une meilleure santé pour autant.
Concernant cette catégorie, il y a une méfiance de la nourriture injustifiée.

Je ne vois pas l'intérêt d'acheter des légumes 3 fois le prix du marché au prétexte qu'ils soit bios ou locaux et de retirer la peau d'un fruit pour raison de pesticides. On me regarde tout drôle quand je mange les kiwis avec la peau :)
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par eclectron » 12/08/18, 09:24

izentrop a écrit :Cultiver son jardin est un choix, mais rien n'indique qu'on aura une meilleure santé pour autant.

Activité physique, travail au grand air, contact avec la nature, plaisir de manger sa récolte, aliments plus nutritifs, ne peuvent que faire du bien.
izentrop a écrit :Concernant cette catégorie, il y a une méfiance de la nourriture injustifiée.

Je ne suis pas fan des perturbateurs endocriniens, pour moi et surtout pour tous les êtres en croissance de la planète :lol:
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8086
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 651
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par izentrop » 12/08/18, 10:34

eclectron a écrit :Je ne suis pas fan des perturbateurs endocriniens, pour moi et surtout pour tous les êtres en croissance de la planète :lol:
Sujet "épineux" qu'il faut aussi relativiser http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2601
aliments plus nutritifs
C'est n'est pas non plus un critère primordial, l'important est de manger équilibré en variant les apports.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1016
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 144

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par dede2002 » 14/08/18, 21:07

Ahmed a écrit :...
D'autre part, sur toutes les considérations qui sont faites à propos de la satisfaction alimentaire de l'humanité, l'impasse ne peut être faite sur la question démographique, question qui risque malheureusement de se régler de funeste manière... :roll:


Il se pourrait que la question démographique humaine soit aussi un leurre, au vu de la démographie des machines qui utilisent déjà environ la moitié de la production agricole...

ps: on dit qu'il faut choisir entre boire ou conduire, mais bientôt il faudra choisir entre manger ou conduire!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10045
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1264

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Ahmed » 14/08/18, 22:05

C'est une remarque tout à fait pertinente en ce qui concerne la question alimentaire et la question des "bio"carburants me fait toujours bondir*. C'est aussi une des raisons qui me font réagir, comme tu l'as fait, lorsque des propos généralisants mettent en cause un excès de population humaine; je ne manque pas alors de faire remarquer le poids très inégal de chacun, selon son mode de vie plus ou moins impactant.
Tu écris:
...mais bientôt il faudra choisir entre manger ou conduire!

Malheureusement le choix est biaisé, car ce n'est sont pas au sein de la même population que s'opèrent l'alternative et ceux qui choisiront de continuer à conduire (car leur niveau de vie" n'est pas négociable") le feront au détriment de ceux qui choisiraient de manger :( .

* Autant elle est choquante moralement, autant elle est inefficace au niveau énergétique (les produits agricoles sont une forme de transformation du pétrole).
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13136
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1039

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 15/08/18, 07:44

(les produits agricoles sont une forme de transformation du pétrole).
toute notre société consommatrice est sous dépendance du pétrole et pas seulement pour l' alimentation des moteurs thermiques.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Alcaline et 41 invités