Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2067
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 23/02/20, 19:26

janic a écrit :...Le poison c'est le raffinage...


Preuve ?!
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3625
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 597

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 23/02/20, 20:32

Exnihiloest a écrit :
janic a écrit :...Le poison c'est le raffinage...


Preuve ?!

la preuve a été faite que le raffinage n'était pas mauvais, suite aux différents régimes dit"blancs" où il fallait supprimé tous les aliments blancs, sucre, farine, lait...

c'est un peu comme le sel de Guérande et le sel de cuisine, qui sont deux produits au final assez différents, on dira que l'un est meilleur que l'autre, mais comme ils sont différents c'est un peu absurde de les comparer

c'est comme emballer un produit bio dans du plastic, et c'est Didier qui nous a expliqué pourquoi, c'est totalement anti-écologique, Janic nous dira que ce n'est pas la faute du bio certes, mais c'est la réalité pratique, donc ce qui fait vendre c'est la notion de bio qui passe avant la notion d'écologie, d'où une partie de leurre dans le bio, qui se vante tout de même d'être plus écologique ce qui n'est pas toujours le cas au global
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4233
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 282

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 23/02/20, 20:44

Moindreffor a écrit :c'est comme emballer un produit bio dans du plastic, et c'est Didier qui nous a expliqué pourquoi, c'est totalement anti-écologique, Janic nous dira que ce n'est pas la faute du bio certes, mais c'est la réalité pratique...

Exact, c'est à cause de ces pratiques qu'on trouve des polluants issus de matières plastiques (de stockage principalement) même dans les huiles d'olives bio. Rappelons que certains polymères utilisés dans l'alimentation sont lipophiles, ceci expliquant cela. Perso, mes olives ne sont en contact avec du plastique que pendant le transport (cagettes) de l'oliveraie au moulin (3kms). Sinon c'est bonbonnes inox et ensuite verre fumé .
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3625
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 597

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 23/02/20, 21:02

GuyGadebois a écrit :
Moindreffor a écrit :c'est comme emballer un produit bio dans du plastic, et c'est Didier qui nous a expliqué pourquoi, c'est totalement anti-écologique, Janic nous dira que ce n'est pas la faute du bio certes, mais c'est la réalité pratique...

Exact, c'est à cause de ces pratiques qu'on trouve des polluants issus de matières plastiques (de stockage principalement) même dans les huiles d'olives bio. Rappelons que certains polymères utilisés dans l'alimentation sont lipophiles, ceci expliquant cela. Perso, mes olives ne sont en contact avec du plastique que pendant le transport (cagettes) de l'oliveraie au moulin (3kms). Sinon c'est bonbonnes inox et ensuite verre fumé .

c'est sur ce genre de points qu'il faut savoir ne pas être borné
le bio c'est bien, philosophiquement, mais le bio a aussi un aspect commercial et c'est là que l'on peut trouver le leurre, et c'est ça qu'il faut être capable d'entendre

faire 15 km au lieu de 5 (c'est un exemple) pour aller acheter du bio, ça a un impact carbone, et donc est-ce que la trace de pesticide de synthèse du non bio n'est pas acceptable, vu que le bio peut lui contenir une trace de pesticide naturel...

et de plus est-ce le bio est protégé de la pollution atmosphérique? pas plus que le conventionnel, donc...
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4233
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 282

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 23/02/20, 21:10

Moindreffor a écrit :faire 15 km au lieu de 5 (c'est un exemple) pour aller acheter du bio, ça a un impact carbone, et donc est-ce que la trace de pesticide de synthèse du non bio n'est pas acceptable, vu que le bio peut lui contenir une trace de pesticide naturel...

Quand on habite à la campagne, on fait 15Km en moins de 15mn, les hypermarchés sont le plus souvent situés en périphérie urbaine. Combien met-on pour parcourir la même distance quand on habite en ville? Sachant que c'est en ville qu'on consomme le plus*, ce que tu énonces est un faux problème.
* D'après AutoPlus:
-> +55% sur de courts trajets en ville
-> jusqu'à 6,5l/100 km en plus dans les embouteillages
Par rapport aux données constructeur.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3625
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 597

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 24/02/20, 09:08

GuyGadebois a écrit :
Moindreffor a écrit :faire 15 km au lieu de 5 (c'est un exemple) pour aller acheter du bio, ça a un impact carbone, et donc est-ce que la trace de pesticide de synthèse du non bio n'est pas acceptable, vu que le bio peut lui contenir une trace de pesticide naturel...

Quand on habite à la campagne, on fait 15Km en moins de 15mn, les hypermarchés sont le plus souvent situés en périphérie urbaine. Combien met-on pour parcourir la même distance quand on habite en ville? Sachant que c'est en ville qu'on consomme le plus*, ce que tu énonces est un faux problème.
* D'après AutoPlus:
-> +55% sur de courts trajets en ville
-> jusqu'à 6,5l/100 km en plus dans les embouteillages
Par rapport aux données constructeur.

tu habites une région de retraités au pouvoir d'achat supérieur à la moyenne, tu trouves du bio de partout
moi 15 km c'est pour trouver du bio Leclerc, et le bio de chez Leclerc pour l'acheter faut être plus qu'un extrémiste du bio vu la qualité, le double pour trouver du Biocoop et c'est en ville, donc avec tous les désavantages que tu cites donc chacun son point de vue, chacun sa région, il ne faut pas généraliser à la va-vite...

il ne faut pas croire parce que le bio est bien implanté autour de chez toi que c'est partout pareil, je te l'ai déjà dit, à vous entendre on croirait que le bio est partout et à disposition de tous, 5% c'est 5%, donc si bien représenté là, c'est beaucoup moins ailleurs...
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4233
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 282

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 24/02/20, 13:00

Moindreffor a écrit :tu habites une région de retraités au pouvoir d'achat supérieur à la moyenne, tu trouves du bio de partout
moi 15 km c'est pour trouver du bio Leclerc, et le bio de chez Leclerc pour l'acheter faut être plus qu'un extrémiste du bio vu la qualité, le double pour trouver du Biocoop et c'est en ville, donc avec tous les désavantages que tu cites donc chacun son point de vue, chacun sa région, il ne faut pas généraliser à la va-vite...

il ne faut pas croire parce que le bio est bien implanté autour de chez toi que c'est partout pareil, je te l'ai déjà dit, à vous entendre on croirait que le bio est partout et à disposition de tous, 5% c'est 5%, donc si bien représenté là, c'est beaucoup moins ailleurs...

D'abord, le 04 n'est pas une région comme tu la décris, loin s'en faut et ensuite j'ai bien dit "hypermarché". Ce que je mettais en lumière, c'est la différence d'empreinte carbone entre un parcours de 15mn ou 30mn, ou 40 mn (c'est pas important) en ville et le même à la campagne. Je n'ai pas parlé de la disponibilité du bio. Après il se trouve que j'ai la chance, non pas d'avoir des Biocoop à 5mn (la plus proche est à 25 mn) mais d'avoir des maraichers bio très proches et un marché à 7km où je peux trouver ces bons produits.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3625
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 597

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 24/02/20, 13:15

GuyGadebois a écrit :
Moindreffor a écrit :tu habites une région de retraités au pouvoir d'achat supérieur à la moyenne, tu trouves du bio de partout
moi 15 km c'est pour trouver du bio Leclerc, et le bio de chez Leclerc pour l'acheter faut être plus qu'un extrémiste du bio vu la qualité, le double pour trouver du Biocoop et c'est en ville, donc avec tous les désavantages que tu cites donc chacun son point de vue, chacun sa région, il ne faut pas généraliser à la va-vite...

il ne faut pas croire parce que le bio est bien implanté autour de chez toi que c'est partout pareil, je te l'ai déjà dit, à vous entendre on croirait que le bio est partout et à disposition de tous, 5% c'est 5%, donc si bien représenté là, c'est beaucoup moins ailleurs...

D'abord, le 04 n'est pas une région comme tu la décris, loin s'en faut et ensuite j'ai bien dit "hypermarché". Ce que je mettais en lumière, c'est la différence d'empreinte carbone entre un parcours de 15mn ou 30mn, ou 40 mn (c'est pas important) en ville et le même à la campagne. Je n'ai pas parlé de la disponibilité du bio. Après il se trouve que j'ai la chance, non pas d'avoir des Biocoop à 5mn (la plus proche est à 25 mn) mais d'avoir des maraichers bio très proches et un marché à 7km où je peux trouver ces bons produits.


voilà, on est d'accord, nous on a pas de marchés dignes de ce nom à moins de 30 km
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4233
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 282

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 24/02/20, 13:21

Moindreffor a écrit :voilà, on est d'accord, nous on a pas de marchés dignes de ce nom à moins de 30 km

Ben c'est con pour vous!
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2067
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 24/02/20, 22:22

Moindreffor a écrit :c'est un peu comme le sel de Guérande et le sel de cuisine, qui sont deux produits au final assez différents, on dira que l'un est meilleur que l'autre, mais comme ils sont différents c'est un peu absurde de les comparer

Je ne sais pas si l'un est "meilleur" que l'autre, mais le message commercial des paludiers de Guérande est bien celui-là.

Le sel de cuisine, c'est idéalement le chlorure de sodium. Et le chlorure de sodium est le même qu'il vienne de Guérande ou pas.
Ce qui fait la différence, c'est tout ce qui n'est pas du chlorure de sodium, donc tout ce qui n'est pas le produit annoncé (iodure, dioxyde de silicium, silicate, fluor, anti-agglomérants ajoutés...). Certes ce peut être bon pour la santé, mais surtout pour le commerce qui va jusqu'à faire valoir sa "fleur de sel" qui n'est que le même chlorure de sodium mais en cristaux plus fins que le gros sel ordinaire, ce qui au final ne fera aucune différence en cuisine où il se dissoudera...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités