Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6627
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Ahmed » 10/08/18, 13:14

Izentrop, tu écris:
Faudrait déjà que je comprenne ce que tu me reproches.

J'ai aussi beaucoup de mal à saisir ta réponse, d'où mon point d'interrogation....

Plus loin:
Quel exemple ? Ce sont les promoteurs avec l'aval des autorités qui bétonnent.

Bien entendu! L'idée que je défendais était que des modes de cultures qui s'affranchissaient du sol allaient dans le sens d'un bétonnage accru, c'est à dire que le prétendu remède tendait à aggraver la maladie. Par ailleurs, l'hydroponie, pour ne réagir que sur ce seul aspect, dépend d'un modèle énergétiquement intenable, puisque fondé sur le pétrole.
D'autre part, sur toutes les considérations qui sont faites à propos de la satisfaction alimentaire de l'humanité, l'impasse ne peut être faite sur la question démographique, question qui risque malheureusement de se régler de funeste manière... :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2954
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 155
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 10/08/18, 13:50

Arthurbg a écrit :Pas beau de MENTIR par manque flagrant de véritables arguments :
« Un produit de synthèse en fait. »...LOL , donc un produit NATUREL !!!!...Euuuh !
C’est un peu comme ceux qui ne se disent pas CROYANTS, ils ont la FOI : choux vert et vert chou !
Produit de synthèse = produit chimique
Le RIDICULE ne te fait pas peur !
http://terminalf.scicog.fr/cfm/fich-1.p ... parfum.mdb
Je ne l'invente pas
La bouillie bordelaise n'est pas un produit "naturel" au sens où elle résulte d'un mélange de substances obtenues par synthèse. Elle (ainsi que les dérivés du cuivre) est tolerée en agriculture biologique, http://wiki.scienceamusante.net/index.p ... bordelaise
Ça rejoint également la définition wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Synth%C3%A8se_chimique .

Si j'ai souligné "produit de synthèse" c'est que ça fait parti des interdits en AB et ça n'empêche pas qu'on utilise autant de pesticides qu'en AC et souvent plus néfastes pour l'environnement. Le refus des engrais de synthèse entraîne un rendement plus faible, notamment en céréales (étude INRA citée plus haut).
L'interdiction des herbicides oblige à travailler plus souvent la terre, ce qui agrave l'érosion des sols par rapport à AC.
Arthurbg a écrit :et la vérité impartiale :
- Respecter un délai de 12 heures entre le traitement et l'introduction des pollinisateurs pour les usages sous abri.
- Respecter un délai de 15 jours entre le traitement et la réintroduction des auxiliaires de culture pour les usages sous abri. »
https://ephy.anses.fr/ppp/success-4
Je n'ai pas écrit le contraire, autrement dit, si les consignes sont respectées, il n'y a pas de danger pour les abeilles.

Vous ne répondez pas aux questions qu'on vous pose et prenez tout le monde pour des imbéciles. Un peu de modération SVP.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2954
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 155
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 10/08/18, 13:58

Ahmed a écrit :l'hydroponie, pour ne réagir que sur ce seul aspect, dépend d'un modèle énergétiquement intenable, puisque fondé sur le pétrole.
A la construction évidemment.
En fait je pensait aux fermes verticales avec éclairage led alimentées par énergie solaire

D'autre part, sur toutes les considérations qui sont faites à propos de la satisfaction alimentaire de l'humanité, l'impasse ne peut être faite sur la question démographique, question qui risque malheureusement de se régler de funeste manière... :roll:
Je ne suis pas aussi pessimiste. :wink:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6627
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Ahmed » 10/08/18, 15:48

Les fermes verticales ne paraissent une solution séduisante que parce qu'une vison trop sectorielle est appliquée.
Actuellement, les engrais chimiques dépendent du pétrole, cependant, les engrais ne constitue pas un obstacle majeur, puisque ce système, bien que reposant uniquement sur eux, minimise leur usage par unité de produit (en champ, une bonne partie n'est pas utilisé par la plante, ceci pour diverses raisons); la déplétion pétrolière peut être contournée par la carbochimie ou d'autres alternatives qui bien qu'hypothétiques ne sont pas à exclurent a priori.
Ce qui constitue le point faible de ce procédé ne lui est pas intrinsèque, mais d'une autre nature: les fermes verticales s'insèrent dans un projet beaucoup plus vaste aboutissants tous à la destruction des conditions de vie sur Terre et donc, loin d'apporter une solution constitue le cœur du problème.

"Je ne suis pas pessimiste": ce n'est malheureusement pas une question de disposition d'esprit; la réalité se moque de nos états d'âme.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1511
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 10/08/18, 15:57

Arthurbg a écrit :Pas beau de MENTIR par manque flagrant de véritables arguments :
« Un produit de synthèse en fait. »...LOL , donc un produit NATUREL !!!!...Euuuh !
C’est un peu comme ceux qui ne se disent pas CROYANTS, ils ont la FOI : choux vert et vert chou !
Produit de synthèse = produit chimique
Le RIDICULE ne te fait pas peur !
http://terminalf.scicog.fr/cfm/fich-1.p ... parfum.mdb
Les abeilles qui meurent du SPINOSAD, pourquoi ce silence,
« Le paradoxe est que c'est aussi un produit de synthèse, insecticide pas vraiment toxique pour les abeilles sur le terrain si pas pulvérisé directement dessus. »
FAUX !!!!
Effectivement on a ici un son de CLOCHE :
https://www.agrireseau.net/agricultureb ... sad-FR.pdf
et la vérité impartiale :
- Respecter un délai de 12 heures entre le traitement et l'introduction des pollinisateurs pour les usages sous abri.
- Respecter un délai de 15 jours entre le traitement et la réintroduction des auxiliaires de culture pour les usages sous abri. »
https://ephy.anses.fr/ppp/success-4
Et même ce site très écolo vous dit :
http://www.ecoconso.be/fr/Boite-anti-fo ... u-Spinosad
Pour ma part, je garde TOUT ce qui s’avère fonctionnel et sans danger, SANS à priori, car contrairement aux CROYANCES, NATUREL n’a JAMAIS été synonyme de SANS danger !
Je compatis à votre désarroi !


Pas beau de se DÉFILER Image

Et ce que tu appelles «BIO» pour toi c'est quoi?
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2954
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 155
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 10/08/18, 22:33

Ahmed a écrit :Actuellement, les engrais chimiques dépendent du pétrole, cependant, les engrais ne constitue pas un obstacle majeur, puisque ce système, bien que reposant uniquement sur eux, minimise leur usage par unité de produit (en champ, une bonne partie n'est pas utilisé par la plante, ceci pour diverses raisons); la déplétion pétrolière peut être contournée par la carbochimie ou d'autres alternatives qui bien qu'hypothétiques ne sont pas à exclurent a priori.
Ok, c'est là que tu voulais en venir, on produit l'azote minéral à partir du pétrole et le phosphore est extrait du sous-sol et tout ça est en voie d'épuisement.
Mais il faut voir plus loin ou on serait enfin capable de recycler la matière organique qui est rejetée au tout à l'égout ou en déchetterie. Il y a le projet Ocapi de prélèvement à la source, en cours http://www.lutopik.com/sites/default/fi ... -OCAPI.pdf présenté par son initiateur


Parallèlement, il y a Agrocapi https://www.leesu.fr/ocapi/les-projets/agrocapi/
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2954
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 155
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 11/08/18, 09:28

Le dernier rapport de l’EFSA (l’agence européenne en charge de la sécurité des aliments) vient de rappeler que 96% des aliments contrôlés ne contiennent pas de traces de pesticides ou en contiennent à des doses très faibles en dessous des limites légales, mais ça n’empêche pas la crise d’hystérie anti-pesticides de se poursuivre de plus belle.

https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/180725

Donc, on en est là, et on vit une époque où des gens dans le camp dit « progressiste », comme le NPA et la France Insoumise, en arrivent à être tellement azimutés qu’ils prônent une agriculture « sans OGMs et sans pesticides », comme si leur programme agricole avait été rédigé sans neurones et sans synapses. https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/b ... ide-du-bio
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6627
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Ahmed » 11/08/18, 13:28

Je crois que tu as lu trop rapidement mon dernier message. J'y ai préciser que ce modèle agricole se heurtait effectivement à certaines contraintes physiques, mais qu'il était probablement possible de les contourner. En revanche, il existe une "malédiction" logique qui pèsent sur toutes ces "solutions " partielles, qui est qu'elles contribuent à renforcer les causes en soulageant provisoirement leurs conséquences.
D'autre part, reposant sur des techniques complexes très éloignées de ce qu'il est possible de pratiquer avec les moyens minimalistes qui ont pourtant permis d'en arriver là, ce produirait une disparition des compétences élémentaires nécessaires à la survie lors de la fin de la phase actuelle (en clair, lors de l'effondrement systémique).
Bon, je sais que ce dernier point n'est pas prévu par ton scénario! :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Arthurbg
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 21
Inscription : 31/07/18, 10:29
x 8

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Arthurbg » 11/08/18, 18:06

"Le paradoxe est que c'est aussi un produit de synthèse, insecticide pas vraiment toxique pour les abeilles sur le terrain si pas pulvérisé directement dessus.
FAUX , où il ne faudrait aucun délai pour ces abeilles or on conseille EN DEHORS des périodes de FLORAISON, donc pas UNIQUEMENT si on leur pulvérise dessus !!
http://www.gfpesticides.org/bdd_fichiers/154c993c91b8db087b368a183fe9431197eac089f5c.pdf
La responsabilité des produits phytosanitaires par des intoxications ayant conduit à des mortalités d'abeilles apparaît à nouveau comme très réduite. Selon le bilan de la DGAL, ces cas ne concernent que 4% des cas de mortalité. Parmi les substances pointées du doigt, le Spinosad émerge. C'est un insecticide utilisé en agriculture biologique. Apiculteur professionnel bio, Philippe Lecompte reconnaît que « le label bio en agriculture ne signifie pas une absence de risque sur la santé des abeilles, ni la présence d'une ressource florale pour les abeilles ».
Pas d’œillères, on interdit TOUT ou RIEN !!!!
CQFD!
https://www.mediaterre.org/france/actu,20170105143647.html
"Aussi, 13 de ces 19 cas impliquaient des pesticides de la famille des néonicotinoïdes (11 au printemps et 2 dans la période estivale). Les six autres incidents ont été associés à la présence d’autres insecticides, dont le spinosad et le pyridalène. Les concentrations détectées dans les abeilles mortes étaient parfois extrêmement élevées, de l’ordre de 100 fois la DL50. "
Si on tient compte que le BIO représente 26% au Quebec !!!
https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Santeanimale/Reseauapicole/DocumentinformationEmpoisonnements.pdf
oui, les alternatives existent pour l’agriculture ! »
Que Choisir a déjà évoqué ces néonicotinoïdes, fortement soupçonnés d’intoxiquer les abeilles. Problème, certaines des « alternatives sans chimie » proposées par le communiqué ne sont pas elles-mêmes dépourvu de toxicité. C’est le cas, en particulier, des tourteaux de ricin. Utilisés en agriculture biologique comme engrais et comme répulsif, ils sont interdits dans certains pays, en particulier la Belgique. Quelques graines de ricin suffisent à tuer un chien ou un enfant, en raison de leur forte concentration en ricinine, une toxine extrêmement violente, sans antidote connue."
"Suite à l’interdiction de la roténone, la filière bio s’est tournée vers une autre substance naturelle. Il s’agit de l’huile de neem, extraite des graines de margousier. Elle a des propriétés insecticides. C’est par ailleurs un perturbateur endocrinien avéré. En Inde, elle est utilisée depuis très longtemps comme contraceptif.
En 2014, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a été saisie, pour évaluer la toxicité éventuelle de l’azadirachtine, la molécule active des tourteaux de neem. Comme les tourteaux de ricin, ils sont utilisés comme engrais et outil de lutte contre les ravageurs. L’Anses a relevé que faute « d’étude sur le métabolisme de l’azadirachtine dans les plantes, l’évaluation de risque pour le consommateur ne pouvait être finalisée ». Dans le doute, le rapport préconisait « d’exclure les épandages sur les sols destinés aux cultures légumières, maraîchères, prairie pâturée et sur toutes les cultures annuelles destinées à l’alimentation ».
L’huile thym, toxique pour la faune aquatique
Le ministère est passé outre. Les tourteaux ont été autorisés. Dans un autre avis, toujours en 2014, l’Anses a examiné les précautions d’emploi justifiées par la toxicité du Neemazal, un traitement bio contre les pucerons des pommiers (2). L’agence préconise, « a minima », la combinaison de protection ‘type III catégorie 4 avec capuche », les gants à usage unique et le tablier imperméable. « Que des défenseurs de l’environnement s’élèvent contre les inconvénients des phytosanitaires de synthèse, je le conçois, résume Daniel Sauvaitre, président de l’Association nationale pommes-poires (ANPP). Qu’ils demandent aux producteurs de les remplacer par de l’huile de neem parce qu’elle ne serait pas toxique, j’ai plus de mal à suivre »."...lire la suite ....QUI VOUS EN A INFORME ?????? et c'est moi qui suis le RIGOLO de SERVICE ! et je suis impoli quand je dis que l'on MENT à tous !
https://erwanseznec.wordpress.com/2016/09/29/toxiques-naturellement/
Le BIO, je devrais dire LES BIO sont bien un LEURRE !...et je n'ai pas de définition, BIO est devenu une marque que l'on se doit de respecter, d'encenser comme un DIEU, surtout pas gratter !
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 11/08/18, 18:30

Arthurbg a écrit :Le BIO, je devrais dire LES BIO sont bien un LEURRE !...et je n'ai pas de définition, BIO est devenu une marque que l'on se doit de respecter, d'encenser comme un DIEU, surtout pas gratter !

ça me démange un peu, tu peux me gratter le bas du "Bio" :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
on est d'accord sur ce point, naturel ou de synthèse, tout n'est pas noir ou blanc, mais pourquoi a-t-on toujours un problème avec le gris
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité