Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4191
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 276

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 08/02/20, 01:54

Moindreffor a écrit :
GuyGadebois a écrit :
Moindreffor a écrit :bref à la sortie on a une eau totalement inutile, puisque vidé de ce qui la rendait intéressante... <<< Oui, c'est pas faux.

le "bio" c'est un peu pareil

Là par contre, tu dis vraiment n"'importe quoi! On ne peux pas faire cette analogie.

cherche le parallèle et tu trouveras
qu'est-ce qu'on enlève dans le "bio" qui pourrait être intéressant? <<< Aucune idée
qu'est-ce qu'on enlève dans le bio qui peut partir tout seul? <<< Aucune idée
et qu'est ce que le bio enlève qu'on ne trouve normalement que sous forme de traces, donc pas vraiment présent? <<< normalement ça veut dire quoi?
et qu'est ce que le bio est censé apporter qu'il n'apporte pas? <<< Aucune idée
et surtout qu'est-ce qu'on fait en plus dans le bio qui n'est vraiment pas écologique? <<< Aucune idée

Donc?
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2410
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 37

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar plasmanu » 08/02/20, 06:52

Ca ressemble à une équation du second degré.
Il faudrait naturellement s'acheter un cerveau avec de l'argent pour commencer à y réfléchir
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 08/02/20, 15:05

à l'instant un petit reportage sur FR2(ou A 2 pour les nostalgiques comme moi) dans "tout compte fait", sur le lait bio.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2067
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 23/02/20, 16:36

Ecologiquement, mieux vaut du sucre de betterave non-bio, que du sucre bio, lequel provient de plantations tropicales de cannes à sucre.

L'immense majorité du sucre bio consommé en France provient de pays d'Amérique du Sud, parce qu'il est très difficile de cultiver des betteraves bio. De plus les rendements sont faibles, une grande partie des parcelles cultivées en bio sont détruites par les charançons, ou les altises et finalement ne sont pas récoltées. Et même sur celles qui le sont le rendement est faible (la moitié environ du rendement en culture conventionnelle).
https://www.youtube.com/watch?v=c1EmALFCMbw

«Acheter bio semble souvent une garantie d’écologie et de respect de l’environnement. Mais les solutions simples ont leur limite. Un exemple avec le sucre : acheter du sucre bio signifie importer du sucre de canne produit aux antipodes, transporté en produisant du CO2 et cultivé en encourageant la déforestation. Certes, le sucre de betterave n’est pas bio en soi: on ne sait pas protéger les betteraves de façon totalement bio. Mais pour autant, le produit final et local est quasiment dépourvu de traces de pesticides, puisqu’un cristal de sucre est pur à 99,9%.
L’exemple simple du sucre doit encourager à se poser des questions de bon sens avant de se ruer sur les labels !
»
2 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4191
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 276

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 23/02/20, 17:40

Quel flot de conneries insupportables cette vidéo de Youtube... Du pur putaclick relayé par notre expert en rien.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 23/02/20, 18:07

Exnihiloest » 23/02/20, 17:36
Ecologiquement, mieux vaut du sucre de betterave non-bio, que du sucre bio, lequel provient de plantations tropicales de cannes à sucre.

Ce n’est pas écologiquement que le sucre de betterave est dommageable, mais à la santé, puisque les aliments servent à cas. En dehors d’être fortement cariogène du fait de sa trop grande pureté chimique ; les travaux du Pr Warburg ont démontré que les cellules cancéreuses, qui sont avides de sucres pour se développer, ne pouvaient pas utiliser du sucre de canne non raffiné. Donc que ce soit bio ou pas cela ne joue pas un rôle primordial, c’est le raffinage qui fait les plus gros dégâts.
Du sucre de betterave bio n’y changerait rien.
Le rôle du bio c’est de ne pas ajouter à des inconvénients, d’autres inconvénients pour la santé.
L'immense majorité du sucre bio consommé en France provient de pays d'Amérique du Sud, parce qu'il est très difficile de cultiver des betteraves bio. De plus les rendements sont faibles, une grande partie des parcelles cultivées en bio sont détruites par les charançons, ou les altises et finalement ne sont pas récoltées. Et même sur celles qui le sont le rendement est faible (la moitié environ du rendement en culture conventionnelle).

Ca c’est un faux aspect de la question. Tes sources ne voient que ce qui les arrangent dans leur fausse démonstration d’ailleurs; tel ce point ci-dessous.
La betterave est cultivée depuis longtemps en non bio et surtout sans intrants actuels et si ces présupposés avaient été présents la betterave aurait disparu de toute culture. Quand j’en cultive, je n’ai jamais constaté de charençons, ni altises. Mais les betteraves en cultures intensives sont sélectionnées non pas pour leur qualité, mais pour leur rendement AU POIDS et des obèses n’ont jamais été des exemples de bonne santé humaine, comme végétale. Donc comme tous les malades, il faut les traiter aussi !

«Acheter bio semble souvent une garantie d’écologie et de respect de l’environnement. Mais les solutions simples ont leur limite. Un exemple avec le sucre : acheter du sucre bio signifie importer du sucre de canne produit aux antipodes, transporté en produisant du CO2 et cultivé en encourageant la déforestation. Certes, le sucre de betterave n’est pas bio en soi: on ne sait pas protéger les betteraves de façon totalement bio. Mais pour autant, le produit final et local est quasiment dépourvu de traces de pesticides, puisqu’un cristal de sucre est pur à 99,9%.
L’exemple simple du sucre doit encourager à se poser des questions de bon sens avant de se ruer sur les labels !»

Pendant des siècles les populations ne se sont pas nourries de sucre manufacturé, l’alimentation habituelle fournissant suffisamment de sucres rapides comme de sucres lents. C’est donc un artifice culturel qui s’est implanté dans les habitudes de consommation dans les familles aisées d’abord, puis progressivement chez les moins aisés et les habitudes culturelles prises, comme le tabac ou l’alcool, ces habitudes sont difficiles à perdre ou surtout les populations ne veulent plus en changer et c’est là qu’apparait l’extraction betteravière destinée à remplacer les imports de sucre de canne

« En 1747, un Allemand, Andreas Sigismund Marggraf, avait réussi à extraire le sucre de la betterave. Toutefois la première extraction industrielle de sucre fut l'œuvre, fin 1811, d'un Français, le chimiste Jean-Baptiste Quéruel, engagé en 1809 dans la manufacture sucrière de Benjamin Delessert. C'est Napoléon 1er qui avait encouragé les recherches en ce domaine, le blocus de l’Empire Français exercé par la marine britannique, ayant coupé l'Europe des ressources en sucre de canne des Antilles.

Donc le bio ne joue pas un rôle important dans ce domaine. et il n'a rien a voir avec un pseudo leurre.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2067
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 23/02/20, 18:25

janic a écrit :...
Donc le bio ne joue pas un rôle important dans ce domaine. et il n'a rien a voir avec un pseudo leurre.


Bien sûr que si, puisque dans le cas présent c'en est un et qu'il est partout en vente !

Ta conclusion est donc absurde :roll:
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 23/02/20, 18:28

Exnihiloest » 23/02/20, 19:25
janic a écrit Donc le bio ne joue pas un rôle important dans ce domaine. et il n'a rien a voir avec un pseudo leurre.

Bien sûr que si, puisque dans le cas présent c'en est un et qu'il est partout en vente !
Ta conclusion est donc absurde
et la tienne idiote en confondant chaussure et chaussette!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2067
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 23/02/20, 18:43

janic a écrit :Exnihiloest » 23/02/20, 19:25
janic a écrit Donc le bio ne joue pas un rôle important dans ce domaine. et il n'a rien a voir avec un pseudo leurre.

Bien sûr que si, puisque dans le cas présent c'en est un et qu'il est partout en vente !
Ta conclusion est donc absurde
et la tienne idiote en confondant chaussure et chaussette!

Ta phrase est aussi inconsistante que le reste.
Aucune confusion de ma part. Le bio fait vendre parce que supposé sain et écologique. Le bio peut effectivement être écologiquement valable et plus sain que le non-bio, mais pas le sucre bio, donc le sucre bio est un leurre. Toi toujours pas comprendre ?
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 23/02/20, 18:53

Ta phrase est aussi inconsistante que le reste.
venant de toi, c'est plutôt rigolo!
Aucune confusion de ma part. Le bio fait vendre parce que supposé sain et écologique. Le bio peut effectivement être écologiquement valable et plus sain que le non-bio,
non c'est pas vrai! Did va apprécier à sa juste valeur ce retournement de veste.
mais pas le sucre bio, donc le sucre bio est un leurre.
Toi toujours pas comprendre toi pas savoir lire! Le bio n'a rien a voir en terme de sucre vis à vis de la santé des populations, si raffiné. Le poison c'est le raffinage, mais le bio non raffiné c'est un plus pour la santé, puisque la nourriture à cette fonction là. Toi avoir mieux lu et surtout compris ce que moi avoir écrit?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités