Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5905
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 64

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/08/18, 13:09

janic a écrit :[*]donc de la merde chimique je n'en mange pas! En d'autres termes il y a de la mauvaise merde chimique en agriculture et de la bonne merde chimique en médecine?!
quand ma vie est en jeu, oui, sans cette merde chimique je ne serai plus là,
ne sachant de quoi il s’agit il est difficile de savoir si d’autres solutions auraient pu être mises en œuvre...sans cette merde selon ta formulation!
donc ok, mais quitte à en prendre autant en prendre le moins possible, donc pas dans ma bouffe
C’est ton choix évidemment ! Quoique je ne saisisse pas la différence!
Finalement tu as fait comme ceux qui utilisent du cuivre pour sauver leurs récoltes, bio ou pas !
donc ton vrai "bio" limité à une minorité et c'est quoi le critère de sélection de cette minorité?
Voilà une bonne question ! La réponse se trouve dans le sens du bio justement : arrêter de s’empoisonner en tant qu’agriculteur, éviter d’empoisonner les consommateurs et de fait éviter des traitements médicamenteux consécutifs qui empoisonnent eux aussi.
Comme je l’ai déjà dit : l’agrochimie qui dominait le marché de l’alimentation voyait d’un mauvais œil ces babacools qui remettaient leur dogme en question et tous les journaux (qui vivent de la pub) suivaient le mouvement par intérêt...ou ignorance et qui aujourd'hui s'en font les promoteurs quant ils ne peuvent plus faire autrement, sauf à perdre' leurs lecteurs.
En même temps, de nombreuses personnes malades de ces chimio en tous genres et prenant conscience de l’importance du sujet, adoptaient cette philosophie et sa pratique afin de résoudre leurs problèmes de santé, comme des allergies aux produits consommés, et qui trouvait sa justification dans une littérature scientifique mondiale de plus en plus nombreuse soulignant ce fait, qu’il y a un rapport étroit entre alimentation et pathologies modernes.
Donc, non, ce n’était pas une catégorie aisée qui se tournait vers le bio (je l’ai vérifié sur le terrain) mais des gens en ayant mare de se laisser empoisonner sans réagir et cela commence TOUJOURS par une minorité dans ce domaine comme dans tous les autres domaines de notre société.
donc je trouve dommage que ce discours sur le bio (labellisé ou pas) soit instillé dans les esprits par la puissante agrochimie et que le grand public n'est généralement pas en état d'analyser.

PS:Et il n’est pas nécessaire d’invoquer le coût des produits bios, ce qui est une fausse piste. J’ai maintes fois prouvé à des collègues que mes dépenses alimentaires (pour 4) étaient équivalentes ou moindres qu’eux et que par contre mes dépenses de santé étaient inexistantes et cela dure depuis bientôt un demi siècle. Je n’ai même pas de pharmacie sauf pour un peu d’albuplasme, que je remplace d’ailleurs par n’importe quelle bande collante.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 07/08/18, 13:41

comme dit plus haut, les médocs que je prends ne peuvent pas être remplacés par une tisane, c'est du lourd, on n'est pas sur un rhum

ton vrai bio, n'est malheureusement pas disponible pour tout le monde, même si du jour au lendemain tu as la révélation, tu auras du mal à remplacer la majorité de tes produits par du vrai bio, local, circuit court, car si c'est pour le faire venir de l'autre bout de la France laisse moi rire, si tu y arrives tant mieux, tu fais parti des élus

tu n'as aucun problème de santé, profites en longtemps, est-ce que ton alimentation te protège de certaines maladies j'en ai la conviction, peut-être plus du fait des choix d'aliments que de leur provenance, un régime crétois conventionnel sera toujours meilleur qu'un régime hamburger bio

ma voisine a vécu plus de 105 ans sans prendre un seul médicament, elle mangeait conventionnel, tout super-marché est-ce que cet exemple peut suffire à dire qu'ils font de bons produits

bref, je cultive mon jardin "sans" comme je l'ai déjà dit plutôt qu'avec des produits "autorisés", je chasse les limaces à mains nues, je traque les pontes de papillons, je protège mes tomates de l'humidité, j'aimerai pouvoir pisser dans mon arrosoir mais je prends trop trucs, donc je laisse cela à mon fils, on mutualise, je récupère l'eau du ciel avec ses polluants, peut-on faire autrement, je ne peux pas stopper la pluie, l'eau de mon robinet serait peut-être moins nocive mais plus chère
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5905
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 64

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/08/18, 14:34

comme dit plus haut, les médocs que je prends ne peuvent pas être remplacés par une tisane, c'est du lourd, on n'est pas sur un rhum
C’est ce que l’on t’a dit et tu le crois par peur, (c'est humain!) pas par raison, sinon tu aurais cherché une autre solution qui ne soit pas une tisane (quoique cela pourrait bien faire partie de la solution !?)
ton vrai bio, n'est malheureusement pas disponible pour tout le monde,
Voilà, tu avance doucement !
Le vrai bio est une démarche philosophique globale, pas réduite à un simple casse croute universel
même si du jour au lendemain tu as la révélation, tu auras du mal à remplacer la majorité de tes produits par du vrai bio, local, circuit court, car si c'est pour le faire venir de l'autre bout de la France laisse moi rire, si tu y arrives tant mieux, tu fais parti des élus
Toujours dans les clichés.
Par exemple, Did ne convertira pas le monde entier à sa pratique, qui n’est actuellement que le fait de quelques « privilégiés ou élus» en ce sens qui s’intéressent à sa pratique, pas à des théories et qui, qui sait, sera partagée par le monde entier dans …un siècle ou deux. :D
Le bio c’est la même chose, il faut du temps au temps pour réfléchir, expérimenter. Malheureusement et heureusement en même temps, le système (après avoir été combattu) s’est accéléré, s’est emballé et ce n’est pas ce qui aurait dû se passer. Mais il en est ainsi parce que les gens se sont réveillés de leur torpeur et souhaitent, trop brutalement, que ce qui était minoritaire devienne majoritaire en brulant les étapes intermédiaires ce qui est catastrophique. Donc non, il n’est pas possible de passer brutalement d’un mode à un autre sans risques de dégradation du système. et c'est ce qui s'est passé.
tu n'as aucun problème de santé, profites en longtemps, est-ce que ton alimentation te protège de certaines maladies j'en ai la conviction, peut-être plus du fait des choix d'aliments que de leur provenance, un régime crétois conventionnel sera toujours meilleur qu'un régime hamburger bio
Pour être exact : je n’ai plus de problèmes de santé depuis ma prise de conscience et de mon changement de vie, c’est un choix comme tu fais le tien.
Le régime crétois bien chimique comme l’hamburger bio sont là encore des clichés.
Si les consommateurs de hamburger, bio ou pas, consommaient ce produit matin, midi et soir, le résultat en serait catastrophique et ceux qui suivent un régime crétois bourré de produits chimiques matin, midi et soir, le résultat serait de peu différent selon le reste du mode de vie des uns comme des autres.
ma voisine a vécu plus de 105 ans sans prendre un seul médicament, elle mangeait conventionnel, tout super-marché est-ce que cet exemple peut suffire à dire qu'ils font de bons produits
Là encore, c'est cliché. On trouve des gens qui atteignent des âges respectables dans toutes les populations, à toutes les époques. C’est le ratio qui fait toute la différence entre ces cultures.
bref, je cultive mon jardin "sans" comme je l'ai déjà dit plutôt qu'avec des produits "autorisés", je chasse les limaces à mains nues, je traque les pontes de papillons, je protège mes tomates de l'humidité, j'aimerai pouvoir pisser dans mon arrosoir mais je prends trop trucs, donc je laisse cela à mon fils, on mutualise, je récupère l'eau du ciel avec ses polluants, peut-on faire autrement, je ne peux pas stopper la pluie, l'eau de mon robinet serait peut-être moins nocive mais plus chère
Et tu fais bien en ce domaine, félicitation! ça compense peut être les saloperies chimiques que tu absorbes par ailleurs. :?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 07/08/18, 17:39

le jour ou tu soigneras des maladies auto-immunes ou des cancers avec des tisanes tu feras fortune et tu auras plusieurs prix Nobel, arrête de me dire qu'on me tire en portrait et qu'on pourrait me soigner avec une tisane, là tu passes à mes yeux pour un adepte illuminé d'une secte dangereuse

tu dis toi même que le bio progresse lentement, je m'en fous de trouver du bio de perlinpinpin à 2 pas de chez moi, je veux du vrai
il n'y a pas les produits bourrés aux produits chimiques et de l'autre le bio
dans l'agriculture raisonnée, il y a du pas si mal

tu parles de clichés, pour toi tout ce que tu n'acceptes pas est bourrés de produits chimiques, tu fais une phobie là

Did ne cherche pas à convertir le monde car sa façon de faire n'est pas compatible avec cela, cela n'est pas son objectif d'ailleurs
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5905
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 64

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/08/18, 18:35

le jour ou tu soigneras des maladies auto-immunes ou des cancers avec des tisanes tu feras fortune et tu auras plusieurs prix Nobel,

arrête de fantasmer. Si tous les scientifiques qui ne marchent pas dans le système actuel devaient être prix Nobel, notre pays serait champion du monde dans ce domaine.
arrête de me dire qu'on me tire en portrait et qu'on pourrait me soigner avec une tisane, là tu passes à mes yeux pour un adepte illuminé d'une secte dangereuse
Et pourtant on te tire bien le portrait comme tu le dis, mais encore faut-il que tu puisses entendre un autre son de cloche, le comparer et aussi, surtout, le mettre en pratique et après tu pourras avoir un avis tranché sur la question.
Aussi, ne t’excite pas ! Avant de soigner une maladie auto immune ou un cancer, il faut en connaitre et reconnaitre les raisons et conditions
https://lucperino.com/241/auto-immunes-maladies.html
Ensuite changer les conditions qui font perdurer ce type de maladie afin d’améliorer les fonctions organiques perturbées. Des tisanes (puisque tu sembles fixé sur ce type de produit) ne sont pas les seuls moyens à mettre en œuvre, heureusement, sans avoir recours, pour autant, a des poisons.
Pour le coté « là tu passes à mes yeux pour un adepte illuminé d'une secte dangereuse » tu continues à utiliser des clichés. Si quelqu’un ou quelque chose ne correspond pas au système dominant, cela devient une secte.
tu dis toi même que le bio progresse lentement, je m'en fous de trouver du bio de perlinpinpin à 2 pas de chez moi, je veux du vrai.
Je parle ici du vrai de vrai, celui des pionniers de cette méthode, mais tu trouveras plus du bio moins vrai, que vrai, pour les raisons évoquées précédemment et que tu sembles ne pas avoir pris le temps de lire calmement.
il n'y a pas les produits bourrés aux produits chimiques et de l'autre le bio
Et pourtant si !
dans l'agriculture raisonnée, il y a du pas si mal
Effectivement c’est mieux que rien, mais ce n’est qu’un pis allé que l’agrochimie tolère, soutient car elle continue à utiliser ses produits et c’est tout ce qui compte pour eux.
tu parles de clichés, pour toi tout ce que tu n'acceptes pas est bourrés de produits chimiques, tu fais une phobie là
Pas besoin de moi pour ça, la législation, même insuffisante, le dit à ma place. As-tu eut la curiosité de consulter tous les produits chimiques autorisés en nutrition: Avant, pendant et après récolte . J'ai travaillé sur une machine destinée à l'agrochimie avec des semences de toutes les couleurs où le semencier nous recommandait d'être masqués et de ne pas toucher avec les mains les semences en question.
Did ne cherche pas à convertir le monde car sa façon de faire n'est pas compatible avec cela, cela n'est pas son objectif d'ailleurs
C'est exactement la même chose, le bio n’avait pas, non plus, pour objectif de contraindre l’agrochimie à se convertir à ses méthodes, c’est l’inverse qui s’est produit. A force de discréditer celle-ci, cela a fait réfléchir « les veaux » comme disait le grand Charles, même chose pour les médecines alternatives à cause du grand raz le bol engendré. Et les grands lobbies, malgré leur puissance financière vacillent sur leurs bases car si on peut s’opposer à des systèmes, c’est plus difficile de s’opposer à des milliers, puis des millions de personnes qui se rendent compte qu’on leur a menti sur toute la ligne et qui refusent ce système dépassé.
C’est ce qui se passe pour les vaccins où le cas du H1H1, puis du H5N1, a fait réfléchir les populations dont des scientifiques de haut niveau, des médecins, infirmier (e) ayant refusé ces vaccins et que la ministre actuelle a voulu rendre obligatoire pour soutenir ses copains de BP,
C’est pourquoi, aussi, l’homéopathie a trouvé écho auprès des citoyens dans le monde entier, toutes cultures confondues, parce que non toxiques, eux et efficaces ,etc…
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1511
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 08/08/18, 00:15

nico239 a écrit :
Arthurbg a écrit :Le BIO, est une mauvaise réponse à un VÉRITABLE problème !


Soyons simples et commençons par le commencement

Quelle est ta définition du «BIO»?


Moi je suis têtu Image donc je RE pose la question .... à Arthurbg BIEN ENTENDU Image
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 08/08/18, 10:36

janic a écrit :
le jour ou tu soigneras des maladies auto-immunes ou des cancers avec des tisanes tu feras fortune et tu auras plusieurs prix Nobel,

arrête de fantasmer. Si tous les scientifiques qui ne marchent pas dans le système actuel devaient être prix Nobel, notre pays serait champion du monde dans ce domaine.
arrête de me dire qu'on me tire en portrait et qu'on pourrait me soigner avec une tisane, là tu passes à mes yeux pour un adepte illuminé d'une secte dangereuse
Et pourtant on te tire bien le portrait comme tu le dis, mais encore faut-il que tu puisses entendre un autre son de cloche, le comparer et aussi, surtout, le mettre en pratique et après tu pourras avoir un avis tranché sur la question.
Aussi, ne t’excite pas ! Avant de soigner une maladie auto immune ou un cancer, il faut en connaitre et reconnaitre les raisons et conditions
https://lucperino.com/241/auto-immunes-maladies.html
Ensuite changer les conditions qui font perdurer ce type de maladie afin d’améliorer les fonctions organiques perturbées. Des tisanes (puisque tu sembles fixé sur ce type de produit) ne sont pas les seuls moyens à mettre en œuvre, heureusement, sans avoir recours, pour autant, a des poisons.
Pour le coté « là tu passes à mes yeux pour un adepte illuminé d'une secte dangereuse » tu continues à utiliser des clichés. Si quelqu’un ou quelque chose ne correspond pas au système dominant, cela devient une secte.
tu dis toi même que le bio progresse lentement, je m'en fous de trouver du bio de perlinpinpin à 2 pas de chez moi, je veux du vrai.
Je parle ici du vrai de vrai, celui des pionniers de cette méthode, mais tu trouveras plus du bio moins vrai, que vrai, pour les raisons évoquées précédemment et que tu sembles ne pas avoir pris le temps de lire calmement.
il n'y a pas les produits bourrés aux produits chimiques et de l'autre le bio
Et pourtant si !
dans l'agriculture raisonnée, il y a du pas si mal
Effectivement c’est mieux que rien, mais ce n’est qu’un pis allé que l’agrochimie tolère, soutient car elle continue à utiliser ses produits et c’est tout ce qui compte pour eux.
tu parles de clichés, pour toi tout ce que tu n'acceptes pas est bourrés de produits chimiques, tu fais une phobie là
Pas besoin de moi pour ça, la législation, même insuffisante, le dit à ma place. As-tu eut la curiosité de consulter tous les produits chimiques autorisés en nutrition: Avant, pendant et après récolte . J'ai travaillé sur une machine destinée à l'agrochimie avec des semences de toutes les couleurs où le semencier nous recommandait d'être masqués et de ne pas toucher avec les mains les semences en question.
Did ne cherche pas à convertir le monde car sa façon de faire n'est pas compatible avec cela, cela n'est pas son objectif d'ailleurs
C'est exactement la même chose, le bio n’avait pas, non plus, pour objectif de contraindre l’agrochimie à se convertir à ses méthodes, c’est l’inverse qui s’est produit. A force de discréditer celle-ci, cela a fait réfléchir « les veaux » comme disait le grand Charles, même chose pour les médecines alternatives à cause du grand raz le bol engendré. Et les grands lobbies, malgré leur puissance financière vacillent sur leurs bases car si on peut s’opposer à des systèmes, c’est plus difficile de s’opposer à des milliers, puis des millions de personnes qui se rendent compte qu’on leur a menti sur toute la ligne et qui refusent ce système dépassé.
C’est ce qui se passe pour les vaccins où le cas du H1H1, puis du H5N1, a fait réfléchir les populations dont des scientifiques de haut niveau, des médecins, infirmier (e) ayant refusé ces vaccins et que la ministre actuelle a voulu rendre obligatoire pour soutenir ses copains de BP,
C’est pourquoi, aussi, l’homéopathie a trouvé écho auprès des citoyens dans le monde entier, toutes cultures confondues, parce que non toxiques, eux et efficaces ,etc…

soigner ma maladie aux origines inconnues avec ton idée, vraiment y a qu'un mec en bonne santé qui peut croire ça, ne tombe pas vraiment malade car tu ne feras pas de vieux os avec ta méthode, je ne m'énerve pas mais après 25 ans de lutte conte cette saloperie entendre de telles conneries, ça fait 25 ans que j'ai le même médecin, il est allé aux états unis chercher un autre traitement, il participe à des conférence, colloques rencontre tous les spécialistes et ça ne serait qu'un vulgaire menteur, qui me tire en portrait, qui es-tu pour te permettre d'insulter de la sorte la personne qui me maintient en vie depuis tout ce temps, tes articles à la noix (que je ne lirai même pas) je m'en contre fiche, moi je vois ce que je vois et ce que je vis

donc si tu est capable de croire à ça, excuse moi, tout le reste de ton discours à la même valeur, juste de la croyance, tu es passé dans la dérive
sectaire, et tu nuis à la défense d'un vrai bio, je suis allé voir un naturopathe qui était prêt aussi à me soigner avec mon alimentation, il ne m'a rien garanti, il était persuadé que ça pouvait marcher, il m'a montré un exemple, je devais y croire et mettre ma vie en jeu sur ses croyances, lui qu'est-ce qu'il risquait? rien j'ai passé l'enfance le père Noël lui fait rêver, tes gourous eux font peur

pas la peine de me répondre, moi je ne le ferai plus
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5905
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 64

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 08/08/18, 13:37

soigner ma maladie aux origines inconnues avec ton idée, vraiment y a qu'un mec en bonne santé qui peut croire ça, ne tombe pas vraiment malade car tu ne feras pas de vieux os avec ta méthode,


D’une part je compatis à ta situation et j’ai partagé ton avis pendant des dizaines d’années, confiant que j’étais au système médical conventionnel. La vie en a décidé autrement et il pourrait en être de même pour tous ceux qui domineraient leurs peurs et s’ouvrir à un vaste champ d’autres possibilités que la médecine conventionnelle ne parvient pas à résoudre.
mais après 25 ans de lutte conte cette saloperie entendre de telles conneries, ça fait 25 ans que j'ai le même médecin, il est allé aux états unis chercher un autre traitement, il participe à des conférence, colloques rencontre tous les spécialistes et ça ne serait qu'un vulgaire menteur, qui me tire en portrait, qui es-tu pour te permettre d'insulter de la sorte la personne qui me maintient en vie depuis tout ce temps, tes articles à la noix (que je ne lirai même pas) je m'en contre fiche, moi je vois ce que je vois et ce que je vis.
D’une part je ne mets pas en cause l’honnêteté, ni les compétences de ton médecin (dans sa spécialité) et encore moins l’insulter. Je t’ai seulement suggéré que si tu n’avais pas résolu ta situation qui peut durer encore longtemps, peut-être que la bonne solution pour t’en débarrasser définitivement puisse se trouver ailleurs. Mais si tu trouves que c’est bien comme ça, c’est ton choix !
donc si tu est capable de croire à ça, excuse moi, tout le reste de ton discours à la même valeur, juste de la croyance, tu es passé dans la dérive sectaire,
Encore cette manie de considérer qu’être non conformiste c’est de la dérive sectaire ! Et comme de plus en plus de scientifiques ont cette prise de conscience, que de plus en plus d'études pointues confirment cette prise de conscience, et que considérer que cela c'est de la dérive sectaire, cela n'engage que ceux qui le croient.
et tu nuis à la défense d'un vrai bio,
Le bio sais tu au moins ce que c’est ? comme le réclame Nico!
je suis allé voir un naturopathe qui était prêt aussi à me soigner avec mon alimentation, il ne m'a rien garanti, il était persuadé que ça pouvait marcher,
naturopathe ou médecin AUCUN ne peut assurer à un malade que ce qu’il propose peut marcher, sinon ce serait trop facile. D’ailleurs ton toubib t’a-t-il assuré du succès de sa méthode comme des moyens utilisés ? Apparemment non puisqu’au bout de 25 ans, tu es toujours dépendant de ces drogues Mais il ne s'agit pas de toi spécifiquement, mais de tous ceux qui croient ou ont cru dans le miracle de la médecine chimique et qui en reviennent.
Ca va même plus loin : un garagiste est dans l’obligation de résultat, mais pas un médecin comme quoi l’on doit plus faire confiance en son garagiste qu’à son médecin.
il m'a montré un exemple, je devais y croire et mettre ma vie en jeu sur ses croyances, lui qu'est-ce qu'il risquait?[*]

Si sur une voiture l’huile fuit et que le garagiste conseille de remettre régulièrement de l’huile mais sans réparer la fuite, aucun client ne continuera à aller chez celui-ci, et c’est de même lors des maladies ou rester sous perfusion permanente d‘ »huile » devrait faire réfléchir sérieusement, mais comme les gens se sont habitués à être sous drogues, ce n’est pas près de s’améliorer… et ça fait gagner beaucoup d’argent aux marchands d’ »huile ».
Donc dans ce cas c’était un mauvais thérapeute car sinon il aurait dû savoir que chaque individu est unique et que ce qui marche chez l’un ne marchera pas forcement chez un autre et malheureusement si la santé est un capital à conserver elle est bien plus difficile à récupérer quand on a laissé la maladie s’installer et faire des dégâts, pas toujours irréversibles heureusement.
Pour autant je ne suis pas favorable aux naturopathes en tous genres, souvent auto décrétés, c’est l’expérience pratique par étapes successives personnelles qui permet de se rendre compte si l’on est dans la bonne direction et éventuellement y apporter des modifications nécessaires et cela peut prendre des mois, des années, mais chaque phase devient alors un acquis quasi définitif.
j'ai passé l'enfance le père Noël lui fait rêver, tes gourous eux font peur
et pourtant le milieu médical (toutes médecines confondues) n’est fait que de gourous qui croient en leur propre système et qui l’imposent à la grande majorité de nos sociétés et qui en plus puni les dissidents, par des lois qu’ils ont fait voter pour protéger leur business. (Et là encore je parle uniquement du système, pas des individus soumis ou dépendants de ce système.) Si ça c’est pas du gourou puissance 10 :qu’est-ce qui pourra l’être ?

[*] Il se trouve que j'ai eut autour de moi chez des très proches, 4 cancers certains et 2 leucémies dont les pathologies étaient si avancées qu'ils allaient en mourir de façon certaine: qu'avaient-ils à perdre à essayer autre chose, quelques jours, quelques semaines? Non ils avaient peur de l'inconnu qui n'aurait peut être pas marché non plus, mais ils étaient très confiants en ce qui allait les laisser mourir faute de solution.

Par contre une dame qui vivait ses derniers jours dans une souffrance extrême (selon son mari) a fini sa vie paisiblement, sans douleurs, à partir de conseils simples qui n'auraient pas changé grand chose, bien trop tard, à son sort. Mais rien que ça (et des tas d'autres), cela montre que la direction suivie est la bonne.

Ou cet autre cas (et j'en ai bien d'autres) d'un collègue en fin de vie suite à un cancer foudroyant (que j'ai déjà cité) et pourtant j'ai dit à mes collègues qu'il allait s'en tirer en fonction des éléments qui m'avaient été communiqués et c'est ce qui s'est passé, il s'en est tiré en grande forme, plus de cancer décelable; mais quand j'ai discuté avec lui sur ce qu'il comptait modifier dans sa vie et suite à sa négation , j'ai aussi annoncé qu'il allait de nouveau rechuter et qu'il ne s 'en sortirait pas cette fois, ce qui s'est aussi passé.
Chacun d'entre nous est responsable de ses choix avec ses conséquences bonnes ou mauvaises.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 877
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 215

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 08/08/18, 15:05

tu parles d'exemples autour de toi, moi je te parle de mon cas personnel, ma maladie, je connais ça à 100%, ce n'est pas des on m'a dit que
j'ai une maladie inconnue, on ne sait pas comment elle vient, on ne sait pas à quoi elle est due, on ne sait pas la guérir, mais mon toubib sait me maintenir en vie et ça il me le garantit, j'ai appris à vivre avec, sans mes médocs je meurs, donc arrêter pour explorer une autre voie, excuse moi c'est impossible, s'il y avait une autre solution je la prendrai de suite, je ne suis pas fou, mes médicaments sont cancérigènes ils m'ont déjà causé 2 cancers, tu crois vraiment que si je pouvais faire autrement je ne le ferai pas, arrête de me prendre pour un con, je n'ai pas peur de la mort je l'ai déjà repoussée plusieurs fois, est-ce que tu t'es déjà vu mourir, pas avoir peur de mourir, mais vraiment mourir, tes yeux se ferment et tu sais que ce n'est pas pour dormir mais que c'est la fin et que plusieurs heures ou jours après ils s'ouvrent de nouveaux, ça c'est frôler la mort et en être conscient, quand tu as vécu cela plusieurs fois tu sais que chaque jour qui passe est un vrai cadeau et donc tu ne le gaspilles pas

non ce qui me fait peur se sont des gens comme toi,

je connais un médecin que j'ai consulté qui m'a proposé comme toi d'explorer d'autres voies, heureusement pour moi je ne l'ai pas écouté, il faisait attention à sa nutrition et à un tas d'autres trucs, bref, tout ton profil, sa femme a eu un cancer malgré tout, il l'a soignée en suivant ses convictions, je rappelle qu'il est médecin, elle est morte, il a fait tout comme tu dis et pourtant elle est morte, ses enfants pleurent leur mère et ne parlent plus à leur père, ils auraient sûrement préférés un peu plus de chimique et avoir encore leur mère

est-ce que tu crois que lorsque sa vie est en jeu chaque jour on reste là à attendre, non, on explore toutes les voies possibles, donc un discours comme le tien je l'ai mainte fois entendu, et qu'en j'annonçais de quoi je souffrais bizarrement le discours de ses spécialistes, de ses grands pontes changeait, difficile de s'engager, de proposer une méthode alternative, en sachant qu'on met en jeu la vie de la personne, aucun d'entre eux n'a pris le risque, la seule chose qu'ils m'ont proposé c'est d'atténuer les effets secondaires de mes traitements, donc ils ont eu l'honnêteté de reconnaître les limites de ces alternatives, ce en quoi je les remercie, mais toi tu n'es pas prêt à cela et c'est en cela que ton discours est effrayant

certaines religions refusent la transfusion sanguine, un enfant qui se blesse bêtement et perd beaucoup trop de sang pour survivre mourra par refus de cette transfusion, qui y a-t-il de chimique, de lobby pharmaceutique, derrière tout cela, rien, juste une croyance, tu es quelque part dans le même déni, tu crois qu'un dieu, qu'une meilleure nutrition, qu'une meilleure hygiène de vie va te protéger de toute grave maladie, et bien crois

une mère qui perd son enfant de la rougeole parce qu'elle a refusé de vacciner son enfant, de peur de la vaccination, parce qu'on lui a dit qu'en ayant une bonne hygiène de vie, en mangeant sainement, son enfant saurait affronter la maladie, est-elle moins triste parce qu'elle n'a pas infligé une injection avec un peu d'aluminium à son enfant, il est mort en bonne santé doit-elle se dire, est-ce que cela console son chagrin de la perte de son enfant

un fumeur sur deux meurt de son tabagisme, ça veut tout de même dire qu'un sur deux n'en meurt pas, donc pourquoi choisir cet argument pour dire que fumer est mauvais, on peut faire dire tout et n'importe quoi, à ce qu'on veut

tu critiques beaucoup les chercheurs, combien d'années de recherche as-tu poursuivi pour connaître aussi bien ce monde de la recherche, moi je ne parle que de ce que je connais, ce que j'ai pratiqué, ce où j'ai travaillé, il y a des moutons noirs partout, je te l'accorde, mais il y en a beaucoup plus qui œuvrent pour le bien et le plus souvent dans l'anonymat, alors mettre le focus sur les moutons noirs s'est manqué de respect aux autres

j'avais pourtant dit que j'en avais fini, mais je ne peux que dénoncer une telle dérive, et je voudrai si c'est possible que l'on ferme ce post, les raisons sont données plus haut, je m'excuse d'avoir parlé de mon cas personnel, mais impossible de me taire dans de pareils cas
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5905
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 64

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 08/08/18, 18:53

tu parles d'exemples autour de toi, moi je te parle de mon cas personnel, .....ça c'est frôler la mort et en être conscient, quand tu as vécu cela plusieurs fois tu sais que chaque jour qui passe est un vrai cadeau et donc tu ne le gaspilles pas


Eh ben t’as tiré le mauvais lot et je t’en plains sincèrement et je comprends d’autant mieux ta démarche. Mais on s’est mal compris, je n’ai pas suggéré un abandon brutal, ni même un abandon de ton traitement. La corps humain, comme tout le vivant, est extrêmement complexe et a aussi des ressources incroyables de réparation et trouver la bonne solution relève effectivement d’un parcours du combattant. Je ne m’aventurerais même pas à croire que d’autres moyens existent, réellement, que celui que tu utilises. C’est juste que j’ai rencontré des cas supposés sans solutions et qui se sont vus solutionnés par ce que tu condamnes d’office, sans plus.
non ce qui me fait peur se sont des gens comme toi,

Moi ce qui me fait « peur » c’est le contraire, c’est de voir tous ces enfants, ces adultes trop confiants en un système totalitaire (en Occident) et qui ne tolère pas la concurrence au prix de nombreuses vies gâchées, juste pour conserver leur monopole. Mais chacun voit midi à sa porte !

je connais un médecin que j'ai consulté qui m'a proposé comme toi d'explorer d'autres voies, heureusement pour moi je ne l'ai pas écouté, il faisait attention à sa nutrition et à un tas d'autres trucs, bref, tout ton profil, sa femme a eu un cancer malgré tout, il l'a soignée en suivant ses convictions, je rappelle qu'il est médecin, elle est morte, il a fait tout comme tu dis et pourtant elle est morte, ses enfants pleurent leur mère et ne parlent plus à leur père, ils auraient sûrement préférés un peu plus de chimique et avoir encore leur mère.
Ou encore leur mère serait morte malgré tout comme les 6 personnes de mon entourage et ils n'auraient pas cherché un coupable chez des médecins étrangers, par conformisme, c'est dans la nature humaine ces inconséquences.
Comme je ne connais pas ce que ce toubib a pu dire et conseiller, ni la situation de son épouse, ça ne sert donc à rien d’argumenter.
la seule chose qu'ils m'ont proposé c'est d'atténuer les effets secondaires de mes traitements, donc ils ont eu l'honnêteté de reconnaître les limites de ces alternatives, ce en quoi je les remercie,

Quoi que non médecin, ni naturopathe, ni autre, j’aurais raisonné comme eux. Quand on est impuissant devant certaines situations, il faut avoir la sagesse de le reconnaitre.
par contre, j'ai vu mon gendre mourir à petits feux d'une bavure, une erreur évidemment, avec le cancérologue prétendant maitriser la situation et le pneumologue tenir le même discours pendant qu'il déclinait progressivement et le certificat de décès blanchissait les deux spécialistes évidemment. Finalement il est mort pour n'avoir pas compris qu'il allait bien, laissant sa veuve et 3 enfants en bas âge dans la merde, sans indemnisation pour la soutenir. Toi, tu as "la chance" d'être encore vivant!
mais toi tu n'es pas prêt à cela et c'est en cela que ton discours est effrayant
Erreur, ton jugement est faussé par ta situation extraordinairement difficile et je te comprends malgré tout, car tu crois que je te culpabilise. Il n’en est rien, nos parcours de vie et expérience sont justes différents.
certaines religions refusent la transfusion sanguine, un enfant qui se blesse bêtement et perd beaucoup trop de sang pour survivre mourra par refus de cette transfusion, qui y a-t-il de chimique, de lobby pharmaceutique, derrière tout cela, rien, juste une croyance, tu es quelque part dans le même déni, tu crois qu'un dieu, qu'une meilleure nutrition, qu'une meilleure hygiène de vie va te protéger de toute grave maladie, et bien crois
Encore un cliché médiatique. La seule religion mise en cause ce sont les TJ. Contrairement à notre pays, l’Amérique, ouverte à toutes les religions, est moins religiophobe et lorsque le TJ ont manifesté leur refus du sang, les scientifiques ont mis au point un substitut (chimique, eh oui) qui a donné les mêmes résultats que le sang et cela est venu en France aussi. surtout à l'époque du sang contaminé dont les transfusés avaient peur.
https://www.lequotidiendumedecin.fr/act ... ine_644601
une mère qui perd son enfant de la rougeole parce qu'elle a refusé de vacciner son enfant, de peur de la vaccination, parce qu'on lui a dit qu'en ayant une bonne hygiène de vie, en mangeant sainement, son enfant saurait affronter la maladie, est-elle moins triste parce qu'elle n'a pas infligé une injection avec un peu d'aluminium à son enfant, il est mort en bonne santé doit-elle se dire, est-ce que cela console son chagrin de la perte de son enfant

Encore un autre cliché (ça en fait beaucoup maintenant) Si tu examines la littérature scientifique d’avant la vaccination, la rougeole était (et le reste dans la littérature scientifique) bénigne. Quelques rares cas sont effectivement plus graves et cela n’a pas évolué en mieux avec la vaccination, par contre celle-ci a provoqué un déplacement de l’âge habituel où elle se manifestait depuis des générations de façon bénigne, vers d’autres âges plus précoces ou plus tardifs où le corps ne réagit plus de la même façon. Renseignes-toi plus sérieusement.
Pour le "peu d’aluminium", tu devrais te renseigner plus précisément sur la quantité réelle injectée DANS le corps fragile de nos bébés alors que la législation limité l’apport de ce minéral dans les eaux de boisson par exemple. Donc contrôlé par les barrières immunitaires naturelles pour éviter leur pénétration dans le sang justement. Un aluminium qui d’ailleurs n’est présent que pour des questions de gros sous, car n’étant pas le seul adjuvant « efficace » comme l’avait montré l’institut Pasteur avec le phosphate de calcium et qui n’a jamais posé de problèmes avant d’être absorbé par l’institut Mérieux qui utilisait l’aluminium
Par ailleurs, la question de l’aluminium n’est qu’un autre aspect du sujet et il ne faut pas tout mélanger. Une des plus hautes autorités du CDC a reconnu avoir menti au sujet du MMR (le ROR américain) et que les documents mettant en cause de cocktail avaient été volontairement détruits. Il ne s’agit pas ici de mère déplorée, mais d’une escroquerie au niveau le plus élevé de l’Etat américain et si les tribunaux américains ont déjà condamné à hauteur de plus de 3 milliards, les producteurs de ces cocktails vaccinaux, ce n’est pas par hasard, ni pour satisfaire une mère qui aurait pu être éplorée, par contre les mères, les pères, la famille entière des victimes vaccinées, elles pleurent toutes les larmes de leur corps.
un fumeur sur deux meurt de son tabagisme, ça veut tout de même dire qu'un sur deux n'en meurt pas, donc pourquoi choisir cet argument pour dire que fumer est mauvais, on peut faire dire tout et n'importe quoi, à ce qu'on veut
Encore un cliché de plus. Le tabac a été mis en cause de façon certaine depuis que l’on fait des statistiques et ce sont celles-ci qui ont permis d’impliquer ce produit. De même, en France, le nombre de fumeurs masculins a diminué et le nombre de cancers liés aussi, par contre le nombre de femmes fumeuses a augmenté et ses victimes aussi. Mais tu peux contester ces statistiques évidemment, comme on peut contester la silicose chez les mineurs, ou l’amiante aussi car « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés « comme tu peux le voir sur les paquets de cigarettes
tu critiques beaucoup les chercheurs, combien d'années de recherche as-tu poursuivi pour connaître aussi bien ce monde de la recherche, moi je ne parle que de ce que je connais, ce que j'ai pratiqué, ce où j'ai travaillé, il y a des moutons noirs partout, je te l'accorde, mais il y en a beaucoup plus qui œuvrent pour le bien et le plus souvent dans l'anonymat, alors mettre le focus sur les moutons noirs s'est manqué de respect aux autres
je ne critique pas les chercheurs eux même, mais le système médico chimique actuel car ce n’est pas moi qui écris les articles scientifiques qui ne parlent pas QUE de moutons noirs (même s’il y en a qui font la une des journaux à scandale) mais d’une industrie qui s’est tellement développée, tel un cancer, et où le profit devient le premier moteur de celle-ci, bien plus que la santé des individus. 1000 milliards de chiffre d’affaire de BP et des bénéfices à deux chiffres et ceux ci investis dans le marketing, la pub, le versement aux actionnaires, plutôt que de soutenir la recherche sur les maladies auto immunes ou orphelines qui ne présente aucun intérêt commercial, ce qu’ils reconnaissent d’ailleurs sans pudeur. Alors bien sûr il y a des chercheurs sincères qui croient dans ce qu’ils font (heureusement) mais qui ne sont que des soldats manipulés d’en haut où se décide de quelles recherches il faut s’occuper.
Et les contestataires voient leurs crédits supprimés et ces chercheurs licenciés, genre Wakefield et son collègue, que la justice a réhabilité car elle est encore indépendante des lobbies et de leurs gros sous.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 7 invités