Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3166
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 11/10/19, 13:13

avec un martellement médiatique aussi important, comment les gens ne peuvent pas dire que le bio est meilleur pour la santé
du coup ils sont prêts à payer plus cher leur lait et autres

si les consommateurs étaient prêts à payer leur nourriture au juste prix, les agriculteurs feraient sûrement de meilleurs produits et cela même en conventionnel, c'est bien parce qu'on est dans une course sans fin vers le "de moins en moins cher" que nos agriculteurs comme les autres ont baissé la qualité, comme tu le dis on préfère un smartphone à un bon plat maison

le "bio" ACTUEL joue la dessus, en se positionnant comme meilleur pour la santé, avec toutes les études qui vont bien avec, on arrive enfin à faire payer au consommateur un produit à son juste prix et donc permettre aux agriculteurs de vivre de leur métier, donc s'il faut en passer par là pourquoi pas, il faut juste avoir la conscience tranquille, est-on certain que le bio est meilleur pour la santé ou est-ce juste un bon plan marketing?
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 11/10/19, 16:14

avec un martellement médiatique aussi important, comment les gens ne peuvent pas dire que le bio est meilleur pour la santé

avec le martèlement médiatique de BP depuis bientôt un siècle, comment les gens pouvaient-ils dire que c’était et que c’est encore bon pour la santé ? Par leurs « scientifiques « aux ordres et payés pour ça? Comme pour tous les scandales sanitaires médiatisés qui mettent à jour ce que ces scientifiques se sont efforcé de cacher pendant toutes ces années. C’est l’hopital qui se moque de la charité ! pour le reste c’est juste une question de bon sens !
du coup ils sont prêts à payer plus cher leur lait et autres
Eh oui entre de la merde et du miel, c’est le miel qui est le meilleur, pas besoin d’avoir fait de hautes études pour s’en rendre compte.

si les consommateurs étaient prêts à payer leur nourriture au juste prix, les agriculteurs feraient sûrement de meilleurs produits

Toujours une vision façon big agobusiness ! Ils feraient les mêmes avec des bénéfices supplémentaires leur permettant de mieux s’en sortir, c’est tout !
et cela même en conventionnel,

absolumernt pas ! quand un professionnel, en n’importe quoi d’ailleurs, a des habitudes, il n’en change pas pour l’inconnu c’est pourquoi d’ailleurs le bio n’a pas eut le succès qu’il aurait pu escompté ! Ce sont les générations qui suivent qui osent faire différemment et ça demande une génération ou deux. D'où les filières universitaires du bio maintenant!
c'est bien parce qu'on est dans une course sans fin vers le "de moins en moins cher" que nos agriculteurs comme les autres ont baissé la qualité, comme tu le dis on préfère un smartphone à un bon plat maison
Ils n'ont pas baissé une qualité inexistante, tout au plus mettent-ils moins de poisons parce que cela leur coute cher aussi;
ce moins cher à commencé avec les supermarché bradant des fins de stock, des produits de qualité inférieure et ça n’a pas changé »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_di ... _en_France,
les agriculteurs ont cru à un nouveau miracle de la distribution, comme les autres, et se sont faits enc… enfumés profond et le payent cher aujourd’hui. Tous sont coresponsables de la situation ! La promesse du bio leur ouvre une porte de sortie et s’ils ne se méfient pas , ils retomberont dans la même ornière et ça commence déjà avec leur bio(sic) à bas prix aussi.
le "bio" ACTUEL joue la dessus, en se positionnant comme meilleur pour la santé, avec toutes les études qui vont bien avec, on arrive enfin à faire payer au consommateur un produit à son juste prix et donc permettre aux agriculteurs de vivre de leur métier, donc s'il faut en passer par là pourquoi pas, il faut juste avoir la conscience tranquille, est-on certain que le bio est meilleur pour la santé ou est-ce juste un bon plan marketing?

Les deux mon capitaine ! Cet amour subit pour ce bio (ca fait tout de même depuis 1985 qu’il est labélisé) est consécutif aux scandales sanitaires en tous genres qui font l’actualité et où ce sont les produits chimiques à chaque fois qui sont sur la sellette. Il faudrait être bouché ou aveuglé par l’industrie chimique pour ne pas le voir et la meilleure porte de sortie c’est le bio, le naturel, le sans parabène, ni sel d’alu et autres poisons cachés sous des E que les acheteurs regardent maintenant après avoir aveuglement fait confiance en ces marchants de maladies et de mort. C’est donc un marketing aussi !
Pour le meilleur pour la santé, ce sont les utilisateurs qui peuvent y répondre par leur vécu, pas par des pseudo études bidons financées par l’agrochimie et cela peut demander des années, mais bien plus souvent quelques mois. Un discours que tu refuses obstinément d’entendre préférant te refugier dans: » un tiens je l’ai valant mieux que deux tu l’auras » et donc tu ne sauras jamais si tu es passé à coté du jackpot, alors que d’autres l’auront fait. Mais c’est à chacun ses choix !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 875
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 102

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar dede2002 » 12/10/19, 14:55

écologie réaliste a écrit :Nous sommes de plus en plus nombreux, il faut produire plus de nourriture.
La façon la plus simple de produire plus de nourriture serait de cultiver plus de terre.

Le problème est que presque toutes les terres qui peuvent être exploitées le sont déjà ; pire encore, elles disparaissent peu à peu. Parce que la population mondiale qui augmente a besoin de pain, mais aussi de logements, commerces, routes, etc. L'espace agricole est ainsi grignoté inexorablement par l'asphalte et le béton. Il y a quelques siècles, les New-yorkais campaient dans leur tipi au bord de l'Hudson, et les Champs-Élysées furent tracés au milieu des champs et des bois. Maintenant le béton mange la terre, et la terre manque de plus en plus.

Il faut produire plus avec moins.

S'il n'y a pas plus de terres à cultiver, alors augmentons les rendements.
… Mais les agriculteurs font déjà tout ce qu'ils peuvent, on fait même à l'agriculture "conventionnelle" le reproche – justifié ou non – d'en faire trop, d'utiliser trop d'engrais et de pesticides.

L'agriculture bio peut-elle "faire le job" ?
… Elle fait exactement le contraire, elle a de moindres rendements, elle nécessite plus de terre pour la même production (bien qu'en utilisant des pesticides, mais de faible efficacité). Les chercheurs mesurent que les rendements bio sont plus faibles que ceux de l'agriculture "conventionnelle" : environ 20 % en moins.

La terre cultivable disparaît et il est difficile d'accroître les rendements. Il reste alors la solution de gagner de nouvelles terres d'une façon ou d'une autre. La façon la plus simple et facile est d'abattre la forêt. C'est tellement simple et facile que c'est déjà commencé, dans la forêt amazonienne, en Afrique équatoriale, en Asie... Plus d'un million d'arbres sont abattus chaque jour en Amazonie.

Le leurre est de vouloir développer une agriculture de moindre rendement en fermant les yeux sur les conséquences :
« Nous souhaitons que l’extension des surfaces en agriculture biologique recouvre à long terme la totalité de la surface agricole ». (Charte des valeurs de la FNAB et de son réseau - Adoptée en Assemblée Générale le 5 avril 2016 )

La France, pays privilégié par sa terre et son climat, dont les deux mamelles sont labourage et pâturage, n'est pas contrainte de courir après les rendements élevés, elle pourrait sans doute se permettre le luxe de cracher dans la soupe de l'agriculture conventionnelle qui assure une table saine et bien garnie à tous. Elle pourrait se permettre le luxe de ne produire que du bio. Si le rêve d'une France toute bio se réalisait, les Français aisés mangeraient encore à leur faim – les autres on ne sait pas. Mais la France produirait moins, alors qu'il faut se préparer à nourrir neuf milliards de Terriens.

L'agriculture bio nécessite plus de terre.
► Combien faudrait-il de planètes Terre pour nourrir sept milliards de Terriens en agriculture bio ?


Salut,

D'accord avec toi pour certains points (goudronnage et bétonnage) qui ne sont d'ailleurs pas imputables aux agriculteurs.

Mais tu oublies de mentionner qu'après seulement 50 ans de pratique de l'agriculture "conventionnelle" (à ne pas confondre avec agriculture traditionnelle) le stock d'humus en France a diminué de 50%*. Avec un calcul linéaire ça signifierait que dans 50 ans on devrait nourrir la population avec de la culture hors sol..., avec les effets de seuils probables le calcul pourrait être faussé.

Et aussi qu'il n'y a pas que les pesticides, mais aussi la fertilisation qui entre dans les cahiers des charges, sachant que la simple production d'engrais azotés de synthèse consomme autant que tous les avions qui volent... (environ 3% de la consommation mondiale, ou 10% de la consommation mondiale de pétrole)

Tous les agriculteurs bio que je connais disent la même chose, leur but est de laisser une terre utilisable pour leurs descendants!

* ce qui plombe significativement le "bilan carbone", et la biodiversité.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 12/10/19, 15:43

Tous les agriculteurs bio que je connais disent la même chose, leur but est de laisser une terre utilisable pour leurs descendants!
effectivement, c'est, et dès le départ du bio, leur souci principal: quelle terre allons nous léguer à nos enfants(c'est à dire l'humanité entière). Tous les lanceurs d'alerte pessimistes ont toujours été en dessous de la réalité, c'est à chaque fois pire! :cry:
Et cela va de pair avec la baisse de la vitalité animale comme végétale et de plus en plus de maladies "modernes" contre lesquelles plus aucun moyen ne fonctionne , que sont les pathologies auto immunes contre lesquelles de nombreuses mises en garde ont aussi été faites. Mais c'est comme le climat "tout le monde" s'en foutait pourvu qu'il y ait des profits immédiats à en tirer et maintenant tous ont la pétoche, la belle affaire!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4863
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 373
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 04/11/19, 21:30

Green washing puissance 10 Image
Additifs alimentaires : faut-il faire peur pour vendre des produits bio ? https://www.futura-sciences.com/sante/a ... bio-78026/
Le syndicat des entreprises de la bio a financé une publicité énumérant 250 additifs chimiques « à éviter ». Cette liste comprend pourtant des substances parfaitement naturelles comme des extraits de plantes ou des vitamines. Le syndicat se défend d'attiser la psychose ambiante autour de l'alimentation.

La liste en question est celle des additifs non autorisés dans la culture bio. Mais, s'agit-il vraiment de substances dangereuses « à éviter » ? Prenons la première mention de la liste : la riboflavine... qui n'est autre que la vitamine B2, essentielle au métabolisme des glucides, lipides et protéines. Plus loin, se trouvent la chlorophylle, les carotéinoïdes (qui existent dans de nombreux fruits jaunes ou oranges), la capsanthine et la capsorubine (les pigments rouges du poivron qui sont des antioxydants), la lutéine (un précurseur de la vitamine A, présent dans tous les légumes verts et connu pour prévenir la dégénerescence maculaire liée à l’âge ou DMLA), le gamma-tocophérol (vitamine E), des anthocyanes (pigments communs chez les plantes qui joueraient un rôle bénéfique dans la santé humaine) ou le konjac (extrait d'un tubercule asiatique et conseillé dans la perte de poids). Certains noms barbares cachent des produits du métabolisme humain, comme l'acide glutamique ou la nisine, qui ne sont autres que des acide aminés, ou l'invertase, une enzyme présente dans la muqueuse de l'intestin grêle qui hydrolyse le saccharose alimentaire.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1657
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 103

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 04/11/19, 21:38

izentrop a écrit :Green washing puissance 10 Image
Additifs alimentaires : faut-il faire peur pour vendre des produits bio ? https://www.futura-sciences.com/sante/a ... bio-78026/
Le syndicat des entreprises de la bio a financé une publicité énumérant 250 additifs chimiques « à éviter ». Cette liste comprend pourtant des substances parfaitement naturelles comme des extraits de plantes ou des vitamines.

C'est pas parce que c'est naturel que c'est pas à éviter, "môssieur pyrèthre". Et puis, sélectionner une dizaine (toxiques de toute façon à haute dose) de substances sur 250, vous m'excuserez, mais le procédé est "légèrement" douteux. Faut croire qu'Izy ne doute de rien!
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 05/11/19, 08:11

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... bio-78026/
Le syndicat des entreprises de la bio a financé une publicité énumérant 250 additifs chimiques « à éviter ». Cette liste comprend pourtant des substances parfaitement naturelles comme des extraits de plantes ou des vitamines.
ils oublient, futura-pas science, que les substances contestées sont des produits ressemblant aux substances en question lorsqu'elles sont de synthèse. La législation devrait justement exiger que soit précisé s'il s'agit d'extraits de produits non synthétiques ou de produits de synthèse.
Or prétendre que l'humanité va manquer de produits alimentaires ne serait-ce pas faire peur justement?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4863
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 373
Contact :

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar izentrop » 05/11/19, 11:33

janic a écrit :ls oublient, futura-pas science, que les substances contestées sont des produits ressemblant aux substances en question lorsqu'elles sont de synthèse.
Ils n'oublient rien du tout. :mrgreen:

Une molécule, qu'elle soit synthétisée par un pommier ou une carotte ou fabriquée par un procédé industriel, c'est la même molécule. Faire une différence c'est juste une vision religieuse de la chose. Image
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 05/11/19, 12:20

janic a écrit :
ls oublient, futura-pas science, que les substances contestées sont des produits ressemblant aux substances en question lorsqu'elles sont de synthèse.
Ils n'oublient rien du tout. :mrgreen:
Une molécule, qu'elle soit synthétisée par un pommier ou une carotte ou fabriquée par un procédé industriel, c'est la même molécule. Faire une différence c'est juste une vision religieuse de la chose. Image
ouarf! c'est normal qu'un représentant de Monsanto réagisse ainsi, mais la biologie et la chimie ne sont pas des synonymes, mais seulement des éléments de comparaison, pas de la physiologie aux mécanismes hautement plus complexes que du bricolage de labo.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3166
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 05/11/19, 18:49

janic a écrit :
janic a écrit :
ls oublient, futura-pas science, que les substances contestées sont des produits ressemblant aux substances en question lorsqu'elles sont de synthèse.
Ils n'oublient rien du tout. :mrgreen:
Une molécule, qu'elle soit synthétisée par un pommier ou une carotte ou fabriquée par un procédé industriel, c'est la même molécule. Faire une différence c'est juste une vision religieuse de la chose. Image
ouarf! c'est normal qu'un représentant de Monsanto réagisse ainsi, mais la biologie et la chimie ne sont pas des synonymes, mais seulement des éléments de comparaison, pas de la physiologie aux mécanismes hautement plus complexes que du bricolage de labo.


tu admets enfin que biologie et chimie ne sont pas synonyme, j'ai déjà au moins réussi à te faire admettre cela

mais tu admets que tu n'y connais strictement rien en chimie et te voilà encore à vouloir faire celui qui sait, combien de fois faudra-t-il de dire que l'identique au naturel de synthèse ne diffère en rien au naturel, mais bon...

si tu trouves un document où on mentionne une différence entre les deux, je suis preneur, sinon c'est juste de la divagation pour soutenir ton discours

après la publicité est là pour faire vendre, et comme je dis souvent quand on ne peut pas prouver qu'on est meilleur on dit que les autres sont mauvais, c'est valable pour le bio qui n'arrive pas à communiquer de façon positive et donc qui se retrouve toujours contraint de dévaloriser les autres produits pour marquer sa pseudo-différence

la meilleure pub c'est pour les carafes filtrantes qui enlève le tartre soit le calcium, sel minéral hyper important pour la croissance donc on présente cela comme un bienfait alors que c'est l'inverse (le tartre c'est mauvais pour les cafetières par pour les humains), elle enlève aussi le chlore qui au passage s'évapore tout seul et pour finir elle enlève les métaux lourds qui sont obligatoirement absents de l'eau potable

on a donc un produit qui enlève ce qui est bon pour l'Homme, qui enlève ce qui part tout seul et qui enlève ce qui est absent, bravo les publicitaires, on joue sur la peur de l'eau polluée pour vendre quelque chose qui réduit les bienfaits de l'eau du robinet
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité