Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2056
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 133

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 06/10/19, 19:11

écologie réaliste a écrit :[i]► Les pesticides sont dangereux... mais moins que pantouflage et canapé !
Pourtant, contrairement au cas des pesticides, on n'a encore jamais vu un malade faire procès à un fabricant de canapé.

Si ça c'est pas de l'argument qui fait mouche... :roll: La mouche se noie, en fait. Plouf.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8388
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 06/10/19, 20:00

lis tout son article, ça vaut son pesant de cacahuète...non bio évidemment! :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2056
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 133

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 06/10/19, 20:37

janic a écrit :lis tout son article, ça vaut son pesant de cacahuète...non bio évidemment! :cheesy:

T'inquiète, j'ai tout lu. C'est beau comme du Izy qu'aurait pompé sur Tryphon qui lui-même doit tout à Claude Allègre. On a la Sainte Trinité libérale... :mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8388
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/10/19, 07:47

amen! :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8388
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/10/19, 09:03

janic a écrit :
Faisons confiance à la science plutôt qu'à la peur irrationnelle.
La science ne dit pas ; ce sont de êtres humains qui le disent
On est là au sommet de la metapataphyhysique. "Ceci n'est pas une pipe".
Il y a des pipes qui ne sont justement pas des pipes! 8)

Justement ! Nous avons derrière nous et depuis des siècles de doctes « scientifiques » ayant dogmatisé et dont les sujets examinés ont été démontrés comme faux, et récemment, encore plus, avec tous les scandales sanitaires en agriculture comme en médecine.(DDT, dioxine, Vioxx, distilbène, etc…)la liste est longue de tous ces produits inventés par ces chercheurs honnêtes en question.
janic a écrit :
- Les agriculteurs [qui sont mille fois plus exposés aux pesticides que les simples consommateurs] ont moins de - cancers et vivent plus longtemps que la population générale.
Point de vue incomplet et insuffisant, j’en ai parlé ailleurs

Un modèle de bottage en touche ! On parle là des résultats d'études considérables qui mobilisent des centaines de chercheurs sur des dizaines d'années !
Non pas de bottage en touche justement; l’étude Agrican que je cite ensuite dit la même chose
- L'étude Agricultural Health Study porte sur 89 655 sujets
- L'étude Agrican (AGRIculture et CANcer) lancée par la Mutuelle Sociale Agricole en 2005, porte sur 180 000 personnes. Résultats Agrican : les hommes et femmes suivis ont globalement respectivement 27 % et 19 % moins de risques de décéder d’un cancer qu’un homme et une femme du même département et du même âge.
Mais ne vivant pas dans les mêmes conditions [*]ce qui n’a rien à voir avec les pesticides en question, mais par contre ils ont bien plus de cancers spécifiques.[*][*] L’étude des statistiques ne doit pas être ton fort et tu n’es pas le seul dans ce cas ?
Or ils en donnent la raison, dont principalement la diminution de la consommation de tabac et probablement d’alcool aussi et une plus grande activité physique, surtout!


[*] en recherche de labos, on expérimente sur des sujets dans les mêmes conditions pour éliminer d'autres facteurs possibles.

[*][*]Certains cancers apparaissent cependant en excès dans Agrican, comparé à la population générale, il s’agit : - du mélanome de la peau chez les femmes : +23 % ; - du myélome multiple : +38% chez les hommes et + 26 % chez les femmes ; - des Lymphomes Non-Hodgkiniens : + 9 % chez les hommes ; - de la prostate : + 7 %. A ce stade du suivi, d’autres cancers du sang et les cancers des lèvres apparaîtraient aussi plus fréquemment en milieu agricole, mais ces résultats nécessitent d’être confirmés
.

La maladie de Kahler, aussi connue sous le nom de myélome multiple, est une affection de la moelle osseuse provoquée par une prolifération incontrôlée d'un type précis de cellules sanguines de la famille des globules blancs : les plasmocytes.

Va donc expliquer à ces agriculteurs que plus égale moins!
Et les commentaires du super connaisseur que vous êtes certainement :
- "Point de vue incomplet et insuffisant". C'est un peu court.
Justement l’étude Agrican développe cet insuffisant, relis la !
- Les centaines de chercheurs qui ont produit ces résultats sont des "chercheurs payés par l'agrochimie ".
omment n'y ai-je pas pensé plus tôt ! Bon Dieu, mais c'est bien sur ! Ces chercheurs sont évidemment tous payés par les mutinationales biocidaires, et tous n'ont aucun scrupule, et tous acceptent de falsifier leurs résultats pour gagner du fric...
Tu vois quand tu t’en donne la peine, tu peux réfléchir ! Toutes les recherches, dans quelque domaine que ce soit, doivent être subventionnées, soit par des fonds publics et là c’est la misère, soit par des fonds privés qui ne sont pas à but philanthropiques, mais intéressés par leur exploitation industrielle future (retour sur investissement) et on ne mord pas le sein qui vous nourrit.
Cela ne met pas plus en cause les chercheurs dans leurs labos que les agriculteurs qui répandent leurs poisons, mais l’industrie qui commande et sélectionne les sujets et les résultats.
Ainsi dans le domaine des médicaments, à usage humain et animal, de nombreuses recherches n’aboutissent pas quant au résultat attendu (dixit l’industrie du médicament elle-même) et le produit final ne doit pas seulement être utile et efficace, mais aussi et SURTOUT industrialisable et rentable, produire des bénéfices et cela n’est pas l’affaire des chercheurs eux-mêmes, lesquels sont justement payés par ces industriels pour créer ce dernier produit et pas un autre. Et c’est valable pour tous les produits de l’industrie sans exclusive.
et il n'existe d'ailleurs aucun scientifique honnête sur la planète, puisque dans la communauté des chercheurs sur le sujet aucun n'a dénoncé ces chercheurs ripoux du AHS et de l'Agrican.
On ne mord pas le sein qui vous nourri!
Tu vis sur quelle planète ? On n’est pas au pays des bisounours, mais de la compétition féroce entre requins de la finance et requins de l’industrie, de toutes les industries, et où l’argent n’a ni odeur, ni morale. Alors ne fait pas semblant de croire que les industriels se laissent imposer le choix des chercheurs honnêtes au détriment de leur business.
Quelle triste vision de l'humanité !
Quel aveuglement doublé d'illusions !
Bref, quand on ne veut pas voir, on ne voit pas, on trouve de bonnes excuses pour regarder ailleurs. Je crois qu'il n'y a vraiment rien à faire, inutile de continuer.
Exactement, regarde ailleurs pour ne pas voir le panier de crabes qui s’entredévorent pour quelques millions de dollars à la clé et dont, justement, ce ceux qui sont les lampistes qui deviennent les boucs émissaires de leur hégémonie,(ce sont les agriculteurs en bout de chaine) Relis donc « les animaux malades de la peste »
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 105
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 28

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar écologie réaliste » 08/10/19, 12:34

Nous sommes de plus en plus nombreux, il faut produire plus de nourriture.
La façon la plus simple de produire plus de nourriture serait de cultiver plus de terre.

Le problème est que presque toutes les terres qui peuvent être exploitées le sont déjà ; pire encore, elles disparaissent peu à peu. Parce que la population mondiale qui augmente a besoin de pain, mais aussi de logements, commerces, routes, etc. L'espace agricole est ainsi grignoté inexorablement par l'asphalte et le béton. Il y a quelques siècles, les New-yorkais campaient dans leur tipi au bord de l'Hudson, et les Champs-Élysées furent tracés au milieu des champs et des bois. Maintenant le béton mange la terre, et la terre manque de plus en plus.

Il faut produire plus avec moins.

S'il n'y a pas plus de terres à cultiver, alors augmentons les rendements.
… Mais les agriculteurs font déjà tout ce qu'ils peuvent, on fait même à l'agriculture "conventionnelle" le reproche – justifié ou non – d'en faire trop, d'utiliser trop d'engrais et de pesticides.

L'agriculture bio peut-elle "faire le job" ?
… Elle fait exactement le contraire, elle a de moindres rendements, elle nécessite plus de terre pour la même production (bien qu'en utilisant des pesticides, mais de faible efficacité). Les chercheurs mesurent que les rendements bio sont plus faibles que ceux de l'agriculture "conventionnelle" : environ 20 % en moins.

La terre cultivable disparaît et il est difficile d'accroître les rendements. Il reste alors la solution de gagner de nouvelles terres d'une façon ou d'une autre. La façon la plus simple et facile est d'abattre la forêt. C'est tellement simple et facile que c'est déjà commencé, dans la forêt amazonienne, en Afrique équatoriale, en Asie... Plus d'un million d'arbres sont abattus chaque jour en Amazonie.

Le leurre est de vouloir développer une agriculture de moindre rendement en fermant les yeux sur les conséquences :
« Nous souhaitons que l’extension des surfaces en agriculture biologique recouvre à long terme la totalité de la surface agricole ». (Charte des valeurs de la FNAB et de son réseau - Adoptée en Assemblée Générale le 5 avril 2016 )

La France, pays privilégié par sa terre et son climat, dont les deux mamelles sont labourage et pâturage, n'est pas contrainte de courir après les rendements élevés, elle pourrait sans doute se permettre le luxe de cracher dans la soupe de l'agriculture conventionnelle qui assure une table saine et bien garnie à tous. Elle pourrait se permettre le luxe de ne produire que du bio. Si le rêve d'une France toute bio se réalisait, les Français aisés mangeraient encore à leur faim – les autres on ne sait pas. Mais la France produirait moins, alors qu'il faut se préparer à nourrir neuf milliards de Terriens.

L'agriculture bio nécessite plus de terre.
► Combien faudrait-il de planètes Terre pour nourrir sept milliards de Terriens en agriculture bio ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2056
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 133

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar GuyGadebois » 08/10/19, 13:03

écologie réaliste a écrit :Nous sommes de plus en plus nombreux, il faut produire plus de nourriture.
La façon la plus simple de produire plus de nourriture serait de cultiver plus de terre.

Nous produisons déjà de quoi nourrir 12 milliards d'êtres humains (voire plus). Le problème, c'est que le surplus part à la poubelle et/ou n'est pas réparti. Et le problème n'est pas nouveau.
https://www.lepoint.fr/environnement/no ... 9_1927.php
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8388
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 08/10/19, 13:30

Nous sommes de plus en plus nombreux, il faut produire plus de nourriture.
Non il faut produire une nourriture physiologiquement adaptée qui ne soit pas de la surconsommation gaspillant énergie et produits
La façon la plus simple de produire plus de nourriture serait de cultiver plus de terre.
Il faut produire plus avec moins.
Non, il faut produire mieux pas plus !
L'agriculture bio peut-elle "faire le job" ?
Oui, évidemment ! A condition de ne pas tout coller sous l’étiquette bio et qui n’en respecte ni la forme, ni le fond !
… Elle fait exactement le contraire, elle a de moindres rendements, elle nécessite plus de terre pour la même production (bien qu'en utilisant des pesticides, mais de faible efficacité). Les chercheurs mesurent que les rendements bio sont plus faibles que ceux de l'agriculture "conventionnelle" : environ 20 % en moins
. Il faudrait que tu cesses de te croire il y a 50 où 100 ans en arrière, où on confondait agriculture bio et agriculture « naturelle ».
La terre cultivable disparaît et il est difficile d'accroître les rendements.
Tout aussi faux ! Un pays se doit, au travers de son agriculture, de satisfaire les besoins de SES habitants, pas de prétendre nourrir le monde entier avec ses surplus destinés à empêcher les pays, en défaut de nourriture, de s’auto satisfaire par leur propre production. Et plus ces populations sont empêchées de vendre leur propre production et plus les marchands de misère peuvent noyer leurs marchés, contre espèces sonantes et trébuchantes, les appauvrissant encore plus.
Il reste alors la solution de gagner de nouvelles terres d'une façon ou d'une autre. La façon la plus simple et facile est d'abattre la forêt. C'est tellement simple et facile que c'est déjà commencé, dans la forêt amazonienne, en Afrique équatoriale, en Asie... Plus d'un million d'arbres sont abattus chaque jour en Amazonie.
Ils ne sont abattus que pour produire du soja et du maïs, pour nourrir NOS animaux en un gaspillage infernal et augmentant encore plus leur situation de misère et de disette. Mais la morale et le fric n’ont jamais été copains.
Le leurre est de vouloir développer une agriculture de moindre rendement en fermant les yeux sur les conséquences :
« Nous souhaitons que l’extension des surfaces en agriculture biologique recouvre à long terme la totalité de la surface agricole ». (Charte des valeurs de la FNAB et de son réseau - Adoptée en Assemblée Générale le 5 avril 2016 )
Dans la mesure où les maladies induites par une nourriture polluée par tous ces produits chimiques, il n’y aura pas d’autre choix !
La France, pays privilégié par sa terre et son climat, dont les deux mamelles sont labourage et pâturage, n'est pas contrainte de courir après les rendements élevés, elle pourrait sans doute se permettre le luxe de cracher dans la soupe de l'agriculture conventionnelle qui assure une table saine et bien garnie à tous.
que ce soit en bio ou pas!
Elle pourrait se permettre le luxe de ne produire que du bio. Si le rêve d'une France toute bio se réalisait, les Français aisés mangeraient encore à leur faim – les autres on ne sait pas.
complètement faux, le bio est à la portée de tous les portemonnaies; mais entre s'acheter une belle bagnole, passer ses vacances à l'autre bout du monde, avoir le dernier smartphone et toutes ces autres dépenses accessoires, il ne leur reste plus d'argent pour s'acheter leur nourriture quotidienne sinon au plus bas prix et c'est le lot de la grande majorité de nos populations européo-américaines et de plus en plus orientales.
Mais la France produirait moins, alors qu'il faut se préparer à nourrir neuf milliards de Terriens.
Complètement nul comme raisonnement. La France n’est pas le grenier du monde [*]et n’a pas pour vocation de se substituer aux autres pays en voulant imposer son mode de raisonnement. Par contre l’agrochimie n’a pas à respecter les frontières comme tous les secteurs de l’économie.

[*] l'industrie céréalière est en crise car elle ne vend plus ses productions aux russes qui auto produisent celles ci
L'agriculture bio nécessite plus de terre.
Toujours faux !
► Combien faudrait-il de planètes Terre pour nourrir sept milliards de Terriens en agriculture bio ?
Une suffirait mais pas dans la gabegie des pays nantis qui gaspillent ce qu’ils produisent en conventionnel. Pas en bio!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 105
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 28

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar écologie réaliste » 08/10/19, 14:09

GuyGadebois a écrit :

Vous avez raison, on gaspille et les pays développés mangent trop de viande.
Mais suffit-il de demander gentiment et poliment de ne pas gaspiller ? Dans un monde idéal peut-être, mais nous ne vivons pas dans un monde idéal peuplé d’hommes et de femmes idéales, tous raisonnables et économes. Un monde où au marché on n’écarterait pas un fruit parce qu’il est légèrement taché ; un monde où on ne découvrirait pas dans les réfrigérateurs de la nourriture qui agonise, qui se perd, qui se meurt, atteinte par les limites de l'âge ; un monde où l'on cuisinerait exactement la juste quantité de purée pour qu’il n’en reste pas dans les assiettes, même pas dans celles des enfants.

Tout le monde sait qu'il y a ce gaspillage et répète "il suffirait de réduire le gaspillage". Mais personne ne sait, en tout cas personne ne donne un moyen pour réduire le gaspillage. Créer des brigades d'inspection des réfrigérateurs des particuliers pour vérifier qu'il n'y a aucun produit périmé ? (Evidemment je ne propose pas ces brigades, mais je sais qu'il y a des lecteurs qui peuvent mal interpréter).
Bref avoir conscience d'une mauvaise situation c'est bien. Après il faut passer à l'étape suivante : qu'est-ce qu'on fait ?

Pour l'instant je maintiens que compte tenu de ce que les hommes sont, de leurs comportements, de leurs difficultés à changer de comportements, il faut produire plus de nourriture. Si vous avez une vraie solution, prix Nobel assuré.

L'agriculture biologique pourrait-elle nourrir toute l'humanité (sans déforestation)
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8388
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 08/10/19, 15:20

Tout le monde sait qu'il y a ce gaspillage et répète "il suffirait de réduire le gaspillage". Mais personne ne sait, en tout cas personne ne donne un moyen pour réduire le gaspillage. Créer des brigades d'inspection des réfrigérateurs des particuliers pour vérifier qu'il n'y a aucun produit périmé ? (Evidemment je ne propose pas ces brigades, mais je sais qu'il y a des lecteurs qui peuvent mal interpréter).
Ce gaspillage n’existe pas dans une majorité des pays du monde’ hormis l’amérique du Nord et de l’europe, ce qui ne fait qu’environ 1, 5 milliards et tous ne sont pas des surconsommateurs ou gaspilleurs contre 7,7 milliards actuels dans le monde. Donc il ne faut pas fantasmer sur des suppositions.
Bref avoir conscience d'une mauvaise situation c'est bien. Après il faut passer à l'étape suivante : qu'est-ce qu'on fait ?
On éduque les enfants d’abord qui éduquent ensuite leurs parents comme pour la pollution par les déchets de consommation car les bonnes habitudes s’apprennent dès le plus jeune âge comme on commence à le faire dans les cantines des écoles.

Et puis arrête de faire la promotion de ton site d'influenceur au bénéfice des principaux pollueurs de la planète. Tu as beau te cacher derrière un pseudo, inapproprié, pour faire illusion: retire ton masque on t'a reconnu! :twisted:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités