Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7682
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 05/08/18, 19:24

Vous n'avez même pas pu contrer un seul de mes arguments
Pour contrer les arguments de ce que tu indiques, il faudrait déjà avoir un point de vue neutre. Or ni les probio, ni les anti bio ne sont et ne peuvent être neutres, c’est évident; alors toi!!!!.
Tu as fait tes choix, ou conditionnements, venant de l’agrochimie et si tu t’en trouves bien, tant mieux pour toi. De même pour les probio et c’est aussi tant mieux pour eux.
je me garderai bien de prendre position !
ton discours souligne que tu as déjà pris position mais tu ne t’en rends probablement pas compte, ça arrive souvent!
Pour cette partie là :
Bien sûr, les LOBBIES existent, mais en face, nous avons aussi soit de petits comiques comme le Prof Joyeux
Tu vois que tu as pris partie. :shock:
Joyeux, faut-il le dire et le répéter encore est POUR les vaccins, mais séparés et pas n’importe lesquels ni à n’importe quel âge. Comme quoi tu ne t’es même pas donné la peine de le lire ou de l’écouter, mais c’est ainsi qu’agissent les extrémistes conservateurs. (de droite, de gauche ou de rien du tout d’ailleurs !)
ou ces anti-vaccins qui n'ont fait aucune étude,
Autre discours extrémiste de dr… ou rien ! Déjà il n’y a pas d’antivaccins, comme quoi, là encore, tu ne te donnes même pas la peine, ou le loisir, de t’informer sérieusement (ce qui laisse à penser sur la validité de ton argumentation)
Ensuite, si tu t’informais réellement, il ne s’agit pas de niveau d’études (mais lequel ?) mais de bon sens et de communication de ces articles dont tu parais te recommander et qui contredisent le discours officiel derrière lequel tu te caches
mais savent tout ou de temps à autre un professeur qui CROIT avoir trouvé une faille et tente de s'y engouffrer sans souvent trop réfléchir!
Du coté réflexion, tu es plutôt mal placé. Ce professeur (mais de qui peut-il s’agir d’ailleurs ?) s’il est professeur à nécessairement un niveau d’étude consacré par un diplôme officiel, ou son équivalent, qui le reconnait comme tel. D’ailleurs quel est ton propre niveau en biologie, en médecine ou autre comparable?
Par contre comme Izentrop n’aura pas les c… pour répondre aux questions posées précédemment, tu va pouvoir le faire aisément : non !? :roll:
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4135
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 418

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/08/18, 02:02

Arthurbg a écrit :Le BIO, est une mauvaise réponse à un VÉRITABLE problème !


Soyons simples et commençons par le commencement

Quelle est ta définition du «BIO»?
1 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 06/08/18, 09:42

nico239 a écrit :
Arthurbg a écrit :Le BIO, est une mauvaise réponse à un VÉRITABLE problème !

Soyons simples et commençons par le commencement
Quelle est ta définition du «BIO»?

pour moi c'est un label pour vendre plus cher quelque chose de moins mauvais que le conventionnel
une collègue lancé dans le maraîchage a été obligée de demander le label, pour vendre ses produits biscornus que personne ne voulaient car moches et non bio, depuis quelle est passée en bio, elle vend facilement c'est produits qui ne sont plus moches mais "authentiques" et "vrais" mais surtout bio, bien qu'elle s'impose des restrictions bien plus drastiques que le bio

tout ceux qui croient que c'est autre chose qu'un label commercial feraient mieux de chercher dans le circuit court, d'aller voir le producteur bio ou pas et discuter avec lui,
avant on discutait avec son boucher, maintenant c'est plus difficile de le faire avec une barquette
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7682
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 06/08/18, 10:52

pour moi c'est un label pour vendre plus cher quelque chose de moins mauvais que le conventionnel

Tu donnes dans le cliché qui est malheureusement le plus répandu, mais déjà reconnaitre un moins mauvais, cela justifierait, au moins en partie, un surcout au moins lié au surplus de main d'œuvre.
une collègue lancé dans le maraîchage a été obligée de demander le label, pour vendre ses produits biscornus que personne ne voulaient car moches et non bio, depuis quelle est passée en bio, elle vend facilement c'est produits qui ne sont plus moches mais "authentiques" et "vrais" mais surtout bio,

Re confusion ! Did mettait en titre « jardiner plus que bio… » ce qui ressemble à la pub sur les lessives qui lavent plus blanc que blanc. Ou c’est blanc ou ça ne l’est pas !
bien qu'elle s'impose des restrictions bien plus drastiques que le bio

Plus drastique que quel bio ? On s’en est expliqué avec Did justement. Plus bio que le label ? Evidemment celui-ci est un compromis minimal pour favoriser le passage du conventionnel au bio, mais aussi et surtout pour dévaloriser ce bio en en réduisant les exigences premières et qui doivent correspondre à ce que tu cites.

tout ceux qui croient que c'est autre chose qu'un label commercial feraient mieux de chercher dans le circuit court, d'aller voir le producteur bio ou pas et discuter avec lui,

Donc oui, le label c’est comme les labels de toutes sortes destinés à valoriser un secteur de production qui impose ses propres critères, plus ou moins exigeants selon les individus et tous peuvent tricher, c’est évident. Mais en même temps c’est vouloir mettre dans le même panier les fruits sains et les fruits gâtés, or il ne s’agit justement pas de tout mélanger.
Et le coté "ou pas" maintient cette confusion. C'est comme si Did avait écrit: "jardiner plus que bio, ou pas!" mettant ainsi une équivalence entre les deux, ce qui ne semble pas être le sens de son discours.
avant on discutait avec son boucher, maintenant c'est plus difficile de le faire avec une barquette

Barquette ou boucher traditionnel, si la viande vient d’élevage industriel bourré d’antibiotiques, de médicaments et de vaccins, le plastique ou pas n’y changera pas grand-chose !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 06/08/18, 13:42

janic a écrit :
avant on discutait avec son boucher, maintenant c'est plus difficile de le faire avec une barquette

Barquette ou boucher traditionnel, si la viande vient d’élevage industriel bourré d’antibiotiques, de médicaments et de vaccins, le plastique ou pas n’y changera pas grand-chose !

ben si tu ne sais pas faire la différence, entre une bonne viande et une mauvaise, ne discute pas, bio ou pas bio
je préfère encore boire un bon beaujolais non bio qu'une picrate bio
la qualité ne s'obtient pas en trichant mais en respectant le produit, donc si tu achètes de la qualité tu auras un bon produit

le plus que bio, c'est justement ce que fait mon amie ou Didier des produits qui poussent "sans" et pas du bio qui pousse avec du "autorisé", c'est loin de la pub pour lessive

la bouillie bordelaise est autorisée en bio, alors qu'on connait sa nocivité sur les champignons du sol, donc en bio on peut détruire le sol et dire qu'on fait de meilleurs produits

un label, par nature est surtout commercial, on avait les AOC, maintenant on a les AOP bien moins strictes mais c'est encore du compromis

plus le label bio vieilli plus il est light faut aussi le savoir
1 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7682
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 06/08/18, 15:57

ben si tu ne sais pas faire la différence, entre une bonne viande et une mauvaise, ne discute pas, bio ou pas bio
je préfère encore boire un bon beaujolais non bio qu'une picrate bio
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-no-wine-is-innocent/20130131.RUE6985/jusqu-a-47-produits-chimiques-dans-une-bouteille-de-vin.html
Bon appétit! :cheesy:
pas de problème je ne consomme ni les uns, ni les autres.
la qualité ne s'obtient pas en trichant mais en respectant le produit, donc si tu achètes de la qualité tu auras un bon produit
Et sur quels critères détermines-tu ce que tu appelles qualité ? Nos chimistes sont capables de transformer de la merde en un délicieux chocolat avec tous ses adjuvants de goût et tu n'y verrais aucune différence.
le plus que bio, c'est justement ce que fait mon amie ou Didier des produits qui poussent "sans" et pas du bio qui pousse avec du "autorisé", c'est loin de la pub pour lessive.
Si tu savais ce qu’est le « vrai » bio (en fait tu n’en sais rien apparemment) les « autorisés » en question correspondent justement à cette officialisation du bio A MINIMUM. Toutes récriminations sont à adresser aux gouvernements qui ont établi ces critères minimalistes et non pas aux agriculteurs qui se placent dans ces limites autorisées.
Mais ces limites minimalistes ne sont pas celles du vrai bio en question que Did défend à sa manière.
la bouillie bordelaise est autorisée en bio, alors qu'on connait sa nocivité sur les champignons du sol, donc en bio on peut détruire le sol et dire qu'on fait de meilleurs produits
La bouillie bordelaise a fait débat entre défenseurs d’un bio exigeant et d’autres plus tempérés souhaitant préserver leurs récoltes, même au détriment de la santé des consommateurs. Donc oui, la bouillie bordelaise ce n’est pas bio !(dire organique, comme nos voisins, serait plus judicieux)
un label, par nature est surtout commercial, on avait les AOC, maintenant on a les AOP bien moins strictes mais c'est encore du compromis
Comme d’habitude ! Pour autant plus l'exigence est grande et moins il y a de candidats à la transformation ce qui ne favorise pas le sujet.[*]
plus le label bio vieilli plus il est light faut aussi le savoir

Donc ce n’est pas le bio qui vieilli, mais c’est la diminution des exigences initiales pour ne pas effrayer les futurs agriculteurs voulant se convertir (sic) à ce type d’agriculture. Même chose, c’est le gouvernement qui prend ces mesures minimales d’exigences et comme il n’y a pas un label « vrai bio » comme Nature et progrès ou Demeter en biodynamie, la confusion, le mélange, dont tu te fais porteur, va perdurer.

[*] et là on se trouve enfermés dans u cercle vicieux avec une population qui voudrait du bio bon marché, sans produits autorisés, dans toutes les cantines. Or plus d'exigences= moins d'amateurs à la conversion= moins de produits disponibles sur le marché= prix plus élevés. Mais si tu as une solution miracle, la filière ne demande qu'à la connaitre.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 07/08/18, 09:03

je crois qu'on ne parle pas de la même chose
pour le grand publique le bio, c'est le label, et pour moi ce label c'est foutaise

le vrai produit naturel, je connais car j'achète en circuit court, chez des gens que je connais et ils ne sont pas chimistes mais petits producteurs donc de la merde chimique je n'en mange pas, je m'en tape que ce soit étiqueté bio ou pas je ne reconnais aucune valeur à ce label justement en discutant avec les petits producteurs qui connaissent bien ce qu'ils peuvent faire en bio mais s'y refusent

j'en reviens donc au nœud du problème si tu sais par qui s'est produit, comment c'est produit, tu sauras ce que tu achètes, je ne sais pas comment tu appelles ça, il n'y a pas de bons produits sans bon commerce, et le bon commerce c'est celui qui passe du producteur au consommateur sans intermédiaires ou avec le moins possible

je suis chimiste de formation, donc je sais ce qu'on est capable de faire en chimie, j'ai déjà synthétisé vanilline ou menthol pendant mes études donc je sais à quel point c'est facile
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 07/08/18, 09:11

je crois qu'on ne parle pas de la même chose
pour le grand publique le bio, c'est le label, et pour moi ce label c'est foutaise
et si tu lis bien mes messages je n'ai eu de cesse de critiquer ce label et non le défendre, tu es un peu trop tête dans le guidon pour voir qui est de ton côté et qui est contre toi, tu t'opposes à tout le monde, lève la tête

tu défends un "vrai" bio, ben commence par lui trouver un nom qui ne porte pas à confusion,

le vrai produit naturel, je connais car j'achète en circuit court, chez des gens que je connais et ils ne sont pas chimistes mais petits producteurs donc de la merde chimique je n'en mange pas, je m'en tape que ce soit étiqueté bio ou pas je ne reconnais aucune valeur à ce label justement en discutant avec les petits producteurs qui connaissent bien ce qu'ils peuvent faire en bio mais s'y refusent

après la chimie elle m'a sauvé la vie, comme à beaucoup d'autres gens, certaines maladies ne se soignent pas avec des tisanes, donc tout n'est pas à jeter aux orties

j'en reviens donc au nœud du problème, si tu sais par qui s'est produit, comment c'est produit, tu sauras ce que tu achètes, je ne sais pas comment tu appelles ça, il n'y a pas de bons produits sans bon commerce, et le bon commerce c'est celui qui passe du producteur au consommateur sans intermédiaires ou avec le moins possible et avec de la relation humaine

je suis chimiste de formation, donc je sais ce qu'on est capable de faire en chimie, j'ai déjà synthétisé vanilline ou menthol pendant mes études donc je sais à quel point c'est facile
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7682
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 07/08/18, 11:26

je crois qu'on ne parle pas de la même chose
pour le grand publique le bio, c'est le label, et pour moi ce label c'est foutaise
Si tu lisais bien MES messages, je critique tout autant le label officiel, mais pas pour les mêmes raisons.
L’idéalisation que l’on voudrait faire de la bio comme la solution aux problèmes de l’agrochimie est illusoire.
Si tu t'intéressais à la philosophie à la base de ce mode de culture, tu remarquerais que cela consiste à réduire et si possible se passer de tous ces produits chimiques en cours et comme Paris ne s’est pas construit en un jour, les agriculteurs en conversion ne pouvaient distribuer leurs produits en circuit bio qu’après une période minimum de 5 ans, si et seulement si, il n’y avait plus de rémanence mesurée. Ca c’est le vrai bio et je le répète pas le label officiel.
Mais cette agriculture parallèle échappait aux réglementations imposées à l’agrochimie et l’Etat a voulu s’en mêler(alors que l’agrobio s’en passait très bien) en définissant des critères minimalistes.
En même temps, l’agrobio n’avait pas pour objectif de satisfaire les besoins de la population entière et se trouvait adressée, de fait, à une tranche de consommateurs disposés à dépenser autrement pour avoir une meilleure santé, puisque c’était l’objectif affiché.
Actuellement, la « démocratisation » du bio s’est faite au détriment de son aspect qualitatif comme lorsque l’on industrialise tout produit. Pour autant, et malgré sa baisse de niveau qualitatif chez certains producteurs, pas tous, mieux vaut avoir un produit non pollué à 50% qu’un produit pollué à 100%
et si tu lis bien mes messages je n'ai eu de cesse de critiquer ce label et non le défendre, tu es un peu trop tête dans le guidon pour voir qui est de ton côté et qui est contre toi, tu t'opposes à tout le monde, lève la tête
Ce n’est pas ta critique, justifiée en partie, que je critique, mais ton manque de réalisme sur le changement de société qui, malgré tous ses défauts va dans un même sens : homéopathie, naturopathie, rejet des perturbateurs endocriniens, des améliorants de gout et toute la pléiade de produits chimiques alimentaires, médicamenteux et autres. On tombe dans cette aberration de refuser de l’aluminium dans des déodorants et de les admettre dans des vaccins injectés DIRECTEMENT, pas par osmose, dans le corps fragile de nos bébés et tout le monde s'en fout, par conditionnement.
tu défends un "vrai" bio, ben commence par lui trouver un nom qui ne porte pas à confusion,
Cela a été fait, à son époque de discussions, et comme l’appellation de bio avait déjà pris sa place(avant la labellisation) ses utilisateurs on continué de s’en servir, "selon la loi du premier occupant, est-ce une loi plus sage?" la Fontaine
le vrai produit naturel, je connais car j'achète en circuit court, chez des gens que je connais et ils ne sont pas chimistes mais petits producteurs donc de la merde chimique je n'en mange pas, je m'en tape que ce soit étiqueté bio ou pas je ne reconnais aucune valeur à ce label justement en discutant avec les petits producteurs qui connaissent bien ce qu'ils peuvent faire en bio mais s'y refusent
Tu mets le doigt dessus justement ! La bio ne consiste pas à se placer sous un label, mais a respecter les lois qui ont régit la nature depuis des millénaires et si tes producteurs le font c’est qu’ils ont conscience de leur rôle sanitaire.
Mais en même temps, essaies de nourrir une métropole comme Paris, Lyon , Marseille, avec des petits agriculteurs en circuit court et là tu feras fort. Ayant habité la région parisienne auprès de champs entiers de maraichages qui alimentaient cette région, ils ont disparu au profit d’une urbanisation à outrance.
après la chimie elle m'a sauvé la vie, [*]comme à beaucoup d'autres gens, certaines maladies ne se soignent pas avec des tisanes, donc tout n'est pas à jeter aux orties
Personne ne nie que de la chimie n’ait une quelconque efficacité, mais c’est sur le long terme que se mesure l’impact de celle-ci, pas au coup par coup, et le bilan global fait que ces produits ont aussi fait de nombreux morts
Quant à dire certaines maladies ne se soignent pas avec des tisanes, c’est un point de vue réducteur, ne serait-ce que parce qu’il n’y a pas que des tisanes pour soigner.
je suis chimiste de formation, donc je sais ce qu'on est capable de faire en chimie, j'ai déjà synthétisé vanilline ou menthol pendant mes études donc je sais à quel point c'est facile
Nul n'est parfait! :cheesy: Sauf que les synthèses de molécules en chimie, n’ont pas le mêmes rôle, ni le même effet que ces mêmes molécules non synthétiques sur le vivant.

[*]donc de la merde chimique je n'en mange pas! En d'autres termes il y a de la mauvaise merde chimique en agriculture et de la bonne merde chimique en médecine?!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2971
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 490

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 07/08/18, 11:57

janic a écrit :[*]donc de la merde chimique je n'en mange pas! En d'autres termes il y a de la mauvaise merde chimique en agriculture et de la bonne merde chimique en médecine?!

quand ma vie est en jeu, oui, sans cette merce chimique je ne serai plus là, donc ok, mais quitte à en prendre autant en prendre le moins possible, donc pas dans ma bouffe
donc ton vrai "bio" limité à une minorité et c'est quoi le critère de sélection de cette minorité?
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
"des penseurs spirituels et ésotériques sont à l'origine du bio"
(Janic)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités