Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 23/04/19, 12:39

euh, le sans pesticide est en gros et de synthèse en petit (mais alors très petit),
réflexion absurde de quelqu'un qui, comme d'habitude, veut faire croire qu'il connait ce que manifestement il ignore
le grand public retient surtout sans pesticide, soyons un peut honnête, c'est bien pour cela qu'on va voir arriver des "sans pesticides" donc qu'ils soient de synthèse ou naturels, ce qui va mettre du plomb dans l'aile au bio quand le grand public découvrira qu'il a été trompé car on, a joué sur les mots :mrgreen:
tu as deux publics: Celui qui est informé que ce soit en gros ou en petit, C'est pourquoi les produits bio n'ont pas à indiquer que ce soit sans engrais chimiques, ni pesticides de synthèse, puisque cela fait partie du cahier des charges bio. L'autre public qui ne prend de ces produits bio que rarement et vu la quantité de poisons chimiques qu'ils absorbent par ailleurs dans leur nourriture, la différence n'est qu'abstraite.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2856
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 23/04/19, 20:12

janic a écrit : tu as deux publics: Celui qui est informé que ce soit en gros ou en petit, C'est pourquoi les produits bio n'ont pas à indiquer que ce soit sans engrais chimiques, ni pesticides de synthèse, puisque cela fait partie du cahier des charges bio. L'autre public qui ne prend de ces produits bio que rarement et vu la quantité de poisons chimiques qu'ils absorbent par ailleurs dans leur nourriture, la différence n'est qu'abstraite.

tu as raison, pour une fois, c'est bien pourquoi le bio "actuel" est bien un leurre, en tout cas la part qui fait encore progresser le bio en général et le "vrai" bio dont tu parles restera confidentiel, et quand le bio "actuel" aura atteint ses propres limites, il déclinera et entraînera une partie du "vrai" bio dans sa chute, tout ça parce que le "vrai" bio est parti d'un refus complet des produits de synthèse alors qu'en gardant les produits de synthèses identiques au naturel, il se serait donner un avenir radieux
mais pourquoi ceux qui ont de bonnes idées, sont souvent des extrémistes intolérants, et pourquoi refuser la chimie sans la connaître fut et reste une belle erreur
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 24/04/19, 07:42

tu as raison, pour une fois, c'est bien pourquoi le bio "actuel" est bien un leurre, en tout cas la part qui fait encore progresser le bio en général et le "vrai" bio dont tu parles restera confidentiel, et quand le bio "actuel" aura atteint ses propres limites, il déclinera et entraînera une partie du "vrai" bio dans sa chute, tout ça parce que le "vrai" bio est parti d'un refus complet des produits de synthèse alors qu'en gardant les produits de synthèses identiques au naturel, il se serait donner un avenir radieux
mais pourquoi ceux qui ont de bonnes idées, sont souvent des extrémistes intolérants, et pourquoi refuser la chimie sans la connaître fut et reste une belle erreur
c’est surtout méconnaitre ce sujet( comme l’H) qui obéi aux mêmes mécanismes psychologiques. Les vrais convaincus, c'est-à-dire les agriculteurs d’abord car sans eux pas de BIO, ne changeront pas d’avis par expérience et par différenciation.
Cela peut même être comparé au tissu industriel comme l’automobile, produit de consommation phare, où il sort des véhicules pour tous usages, et donc usagers, de toutes les qualités et à tous les prix. Les véhicules les plus chers, dont de plus haute qualité, vont effectivement à ceux qui veulent d’abord de la qualité et le reste, de grande production, va à ceux aisés qui se contentent de moindre qualité. L’automobile a-t-elle disparue ou au contraire s’est-elle répandue et démocratisée ? Elle s’est répandue et démocratisée donc elle n’a pas atteint une limite quelconque, elle s’est simplement étagée en fonction des certains critères culturels et sociaux.
Donc apprend à connaitre un sujet avant de jouer les mouches du coche et de raconter des bêtises comme ça :
tout ça parce que le "vrai" bio est parti d'un refus complet des produits de synthèse alors qu'en gardant les produits de synthèses identiques au naturel, il se serait donner un avenir radieux.
Tu ne te rends même pas compte de l’absurdité de cette formulation….de chimiste qui ne sait pas faire de distinction entre chimie et le vivant.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2856
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 24/04/19, 18:02

janic a écrit :
tu as raison, pour une fois, c'est bien pourquoi le bio "actuel" est bien un leurre, en tout cas la part qui fait encore progresser le bio en général et le "vrai" bio dont tu parles restera confidentiel, et quand le bio "actuel" aura atteint ses propres limites, il déclinera et entraînera une partie du "vrai" bio dans sa chute, tout ça parce que le "vrai" bio est parti d'un refus complet des produits de synthèse alors qu'en gardant les produits de synthèses identiques au naturel, il se serait donner un avenir radieux
mais pourquoi ceux qui ont de bonnes idées, sont souvent des extrémistes intolérants, et pourquoi refuser la chimie sans la connaître fut et reste une belle erreur
c’est surtout méconnaitre ce sujet( comme l’H) qui obéi aux mêmes mécanismes psychologiques. Les vrais convaincus, c'est-à-dire les agriculteurs d’abord car sans eux pas de BIO, ne changeront pas d’avis par expérience et par différenciation.
Cela peut même être comparé au tissu industriel comme l’automobile, produit de consommation phare, où il sort des véhicules pour tous usages, et donc usagers, de toutes les qualités et à tous les prix. Les véhicules les plus chers, dont de plus haute qualité, vont effectivement à ceux qui veulent d’abord de la qualité et le reste, de grande production, va à ceux aisés qui se contentent de moindre qualité. L’automobile a-t-elle disparue ou au contraire s’est-elle répandue et démocratisée ? Elle s’est répandue et démocratisée donc elle n’a pas atteint une limite quelconque, elle s’est simplement étagée en fonction des certains critères culturels et sociaux.
Donc apprend à connaitre un sujet avant de jouer les mouches du coche et de raconter des bêtises comme ça :
tout ça parce que le "vrai" bio est parti d'un refus complet des produits de synthèse alors qu'en gardant les produits de synthèses identiques au naturel, il se serait donner un avenir radieux.
Tu ne te rends même pas compte de l’absurdité de cette formulation….de chimiste qui ne sait pas faire de distinction entre chimie et le vivant.

donc tu compares bien le "vrai" bio à une voiture de luxe, donc pour les riches et le bio "ordinaire" pour les pauvres
ok on voit encore une autre de tes facettes,
donc tant qu'il y aura des riches le vrai "bio" survivra, c'est donc là où tu veux en venir, tu confirmes donc bien que le "bio" actuel est un leurre pour les sans dents...

c'est toi qui n'a toujours pas compris que la chimie et le vivant sont deux choses différentes, le vivant c'est une multitude de molécules et la chimie c'est molécule par molécule
le vivant utilise différentes molécules car chacune à son propre rôle, certaines vont permettre à un animal de se camoufler, d'autres à une plante d'attirer les insectes, mais par exemple les molécules qui font changer la couleur d'un reptile sont bien différentes de celles qui composent son venin et donc oui si je prends le reptile en entier c'est de la biologie,
et si je veux tuer quelqu'un soit je lui envoie un serpent vivant, c'est de la biologie, soit je synthétise son venin et je lui injecte avec une seringue, la c'est de la chimie

donc on peut extraire les molécules actives d'une plante pour en faire un traitement naturel, un purin, une macération, une infusion, on aura une multitude de molécules, mais dans cette multitude 2 ou 3 (voire 1 seule) serviront à régler ton problème et si je copie cette molécule ou ces molécules, je ferai de l'identique au naturel de synthèse et j'aurai le même résultat, maintenant si tu ne comprends pas cela c'est que tu es au niveau de la croyance, de l'action de la globalité des molécules d'un purin par exemple, et donc on n'est plus en train de parler de chimie ou de biologie

l'effet placebo est connu et c'est pour cela qu'on intègre cela dans les protocoles scientifiques et qu'on travaille toujours à l'aveugle, l'autosuggestion aussi et les hallucinations collectives, donc on peut très facilement manipuler un cerveau voir un groupe de cerveaux, mais pas une preuve scientifique (sauf si on est malveillant)
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 29/04/19, 14:08

donc tu compares bien le "vrai" bio à une voiture de luxe, donc pour les riches et le bio "ordinaire" pour les pauvres
ok on voit encore une autre de tes facettes,
Toujours dans tes fantasmes en dehors de la réalité.
j'ai parlé de qualité, pas de luxe, si tu ne sais pas faire la différence je n'y peux rien!! J’ai tenu un magasin bio, à l’époque où tous les médias, les services officiels, tombaient à bras raccourcis sur le bio, cherchant la moindre petit défaut pour le mettre en cause (mais passant sans problème sur les gros défauts de l’agriculture conventionnelle.). Or ma clientèle était faite de revenus moyens, voir de petits revenus et je pouvais prouver, chiffres en mains, que se nourrir bio et sain coutait moins cher que la bouffe industrielle. Donc : non ce n’est pas affaire de luxe, mais de qualité (ce mot étrange que plus personne ne comprend)
donc tant qu'il y aura des riches le vrai "bio" survivra, c'est donc là où tu veux en venir, tu confirmes donc bien que le "bio" actuel est un leurre pour les sans dents...
Non tant qu’il y aura des gens qui placent leur santé et leur qualité de vie au dessus des gadgets actuels (qui coutent énormément cher, eux) ça ne sera jamais l’affaire des riches ou des revenus aisés, mais celle des gens soucieux de leur bien être, de celui de l’environnement, de l’écologie en général, plutôt que dans des dépenses de maladie qui auraient pu être évités et qui coutent, ELLES, très cher à la société.
c'est toi qui n'a toujours pas compris que la chimie et le vivant sont deux choses différentes, le vivant c'est une multitude de molécules et la chimie c'est molécule par molécule
le vivant utilise différentes molécules car chacune à son propre rôle, certaines vont permettre à un animal de se camoufler, d'autres à une plante d'attirer les insectes, mais par exemple les molécules qui font changer la couleur d'un reptile sont bien différentes de celles qui composent son venin et donc oui si je prends le reptile en entier c'est de la biologie,
Tu confonds encore et toujours la biologie qui est un phénomène extrêmement complexe (bien au dessus de nos simplismes chimiques) et la description chimique (très partielle) qui en est faite.
et si je veux tuer quelqu'un soit je lui envoie un serpent vivant, c'est de la biologie, soit je synthétise son venin et je lui injecte avec une seringue, la c'est de la chimie
Non ça c’est du crime ! Vis-à-vis d’un serpent venimeux je suis en capacité d’en éviter la morsure, voire d'en guérir; mais pas chez les maniaques de la seringue qui empoisonnent, sous contrainte[*], les bébés avec leurs vaccins, leurs médicaments chimiques toxiques et leur bourrage de crâne industriel des adultes par ses lobbies.
donc on peut extraire les molécules actives d'une plante pour en faire un traitement naturel, un purin, une macération, une infusion, on aura une multitude de molécules, mais dans cette multitude 2 ou 3 (voire 1 seule) serviront à régler ton problème et si je copie cette molécule ou ces molécules, je ferai de l'identique au naturel de synthèse et j'aurai le même résultat, maintenant si tu ne comprends pas cela c'est que tu es au niveau de la croyance, de l'action de la globalité des molécules d'un purin par exemple, et donc on n'est plus en train de parler de chimie ou de biologie
Tu n’as donc toujours rien compris. Les molécules actives d’une plante, par exemple, agissent en symbiose avec d’autres de ses composants qui en évitent les effets dommageables, vérifiés par l’expérience sur de nombreux siècles. La chimie croit obtenir un même effet en isolant tel composé qui correspond à leur vue thérapeutique limitée, c'est-à-dire la disparition du symptôme. Cà c’est du Dr Knock !
l'effet placebo est connu et c'est pour cela qu'on intègre cela dans les protocoles scientifiques et qu'on travaille toujours à l'aveugle, l'autosuggestion aussi et les hallucinations collectives, donc on peut très facilement manipuler un cerveau voir un groupe de cerveaux, mais pas une preuve scientifique (sauf si on est malveillant)
Et rebelotte sur l’effet placebo qui n’a pas de valeur scientifique cohérente puisque variant énormément d’une expérience à l’autre et d’un individu à l’autre, et surtout à partir de critères spécifiquement décidés par une partie de la communauté scientifique dominante, sous pression des labos de la chimie. Quant à la manipulation des cerveaux, c'est un phénomène universel qui touche y compris tes scientifiques aux ordres de BP.

[*] comme tous les régimes politiques totalitaires comme le nazisme qui te sert donc de modèle.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2856
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 30/04/19, 08:15

janic a écrit :
donc tu compares bien le "vrai" bio à une voiture de luxe, donc pour les riches et le bio "ordinaire" pour les pauvres
ok on voit encore une autre de tes facettes,
Toujours dans tes fantasmes en dehors de la réalité.
j'ai parlé de qualité, pas de luxe, si tu ne sais pas faire la différence je n'y peux rien!!

janic a écrit :de toutes les qualités et à tous les prix. Les véhicules les plus chers, dont de plus haute qualité, vont effectivement à ceux qui veulent d’abord de la qualité et le reste, de grande production, va à ceux aisés qui se contentent de moindre qualité. L’automobile a-t-elle disparue ou au contraire s’est-elle répandue et démocratisée ? Elle s’est répandue et démocratisée donc elle n’a pas atteint une limite quelconque, elle s’est simplement étagée en fonction des certains critères culturels et sociaux.


encore en train de jouer sur les mots tu n'as pas dit de luxe tu as dit les plus chers, donc effectivement le luxe et les plus chers c'est un fantasme de ma part,

tu devrais te relire parfois quand tu fais des reproches aux intervenants

pour le reste de ton post, c'est peine perdue, tu ne comprends rien et tu es toujours dans ta méconnaissance des sciences (vu que tu n'as aucune formation dans le domaine) pour en parler et tu répètes sans cesse que c'est moi qui ne comprends rien malgré ma formation universitaire, donc pas la peine de revenir la dessus

tout ce que je peux te dire c'est qu'avec des défenseurs comme toi, le bio n'a pas besoin d'ennemis supplémentaires, car tu le dessers bien assez, en es-tu conscient au moins
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 30/04/19, 08:57

encore en train de jouer sur les mots
C’est à ça que sert la linguistique et le français est riche en nuances. Donc luxe et prix élevé ne sont pas des synonymes.
Le luxe (lat. luxus) est le mode de vie consistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues, dans le but de s'entourer d'un raffinement fastueux ou par pur goût de l'ostentation, par opposition aux facteurs ne relevant que de la stricte nécessité.
Luxe — Wikipédia

tu n'as pas dit de luxe tu as dit les plus chers, donc effectivement le luxe et les plus chers c'est un fantasme de ma part,

D’évidence oui, tu fantasmes en permanence et tu maitrises très mal la langue française.
tu devrais te relire parfois quand tu fais des reproches aux intervenants
Et c’est quelqu’un qui ne saisit pas les nuances de sa langue qui parle ainsi ! Relis toi, tu mélanges tout en permanence par ignorance la plupart du temps. Quand aux reproches, là encore tu es dans la confusion. Je suis pour la liberté de choix, de conviction quelle que soit celle-ci, mais les forums ne sont pas là pour se donner raison, mais pour comparer des points de vue convergents ou divergents, ce que je fais donc. Et il se trouve que mes points de vue sont divergents par rapport aux tiens, c'est tout!
pour le reste de ton post, c'est peine perdue, tu ne comprends rien et tu es toujours dans ta méconnaissance des sciences (vu que tu n'as aucune formation dans le domaine) pour en parler et tu répètes sans cesse que c'est moi qui ne comprends rien malgré ma formation universitaire, donc pas la peine de revenir la dessus
Arrêtes de te prendre pour une référence qui n'existe pas! Une formation universitaire ce n’est pas le graal mais juste un ensemble de savoirs ciblés qui ne sont pas universels, donc tiens toi en à la chimie, si c’est ton domaine, et ne fais pas semblant de savoir ce que tu ignores manifestement, c'est-à-dire la vie, le vivant.
tout ce que je peux te dire c'est qu'avec des défenseurs comme toi, le bio n'a pas besoin d'ennemis supplémentaires, car tu le dessers bien assez, en es-tu conscient au moins
Oh, le rigolo ! Es-tu conscient de ta vanité? Tant que le bio n’aura que des « adversaires » comme moi, tout ira bien pour lui. Il a plus à craindre d’ignorants dans ton genre qui veulent se faire passer pour des savants en ce domaine en mélangeant chimie de synthèse (humaine par ses bricoleurs de labos) et vie qui sont incompatibles en soi.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2856
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 30/04/19, 09:30

janic a écrit :
encore en train de jouer sur les mots
C’est à ça que sert la linguistique et le français est riche en nuances. Donc luxe et prix élevé ne sont pas des synonymes.

ben pour la plupart des gens, prix élevé, veux dire inaccessible, donc c'est devoir s'en passer, et donc ça devient un luxe de se l'offrir
arrête tu deviens en plus odieux et méprisant
quelqu'un a dit "si à 50 ans tu n'as pas une Rolex tu as raté ta vie", lui aussi était dans la nuance et la richesse de la langue française, et il l'a amèrement regretté, tire au moins les leçons des erreurs de gens bien plus talentueux que toi
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2856
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 472

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 30/04/19, 09:41

janic a écrit :Tant que le bio n’aura que des « adversaires » comme moi, tout ira bien pour lui. Il a plus à craindre d’ignorants dans ton genre qui veulent se faire passer pour des savants en ce domaine en mélangeant chimie de synthèse (humaine par ses bricoleurs de labos) et vie qui sont incompatibles en soi.

où as-tu été cherché que j'étais un adversaire du "bio"?
et toujours mettre chimie et biologie sur le même plan, ce qui reviendrait à mettre la Terre sur le même plan que l'Univers
je suis pour une culture durable, le "bio" en fait partie, mais ce n'est pour moi pas la solution, car c'est un leurre, car on exploite l'idéologie de départ, pour faire du business, la tomate low coast bio d'Espagne en est un bel exemple

je suis contre l'utilisation du label "bio" pour tromper le consommateur, pour moi une tomate cultivée en aquaponie sous serre ne peut pas être "bio",

on se sert comme tu le dis si bien de la nuance de la langue française pour tromper le consommateur

tu parles de "vrai" bio, c'est donc qu'il doit y en avoir du "faux", non? donc admet le défend le "vrai" et condamne le "faux" tu seras plus logique avec toi même
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7524
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar janic » 30/04/19, 10:03

ben pour la plupart des gens, prix élevé, veux dire inaccessible, donc c'est devoir s'en passer, et donc ça devient un luxe de se l'offrir
Ca c’est un point de vue dit philosophique abstrait.
Il y a des tas de choses dans notre monde actuel qui font que certains produits sont supposés inaccessibles comme les Smartphones (je n’en ai pas, par choix) et je vois dans les rues des individus qui font la manche, mais le smartphone à la main. C’est inaccessible, un luxe, du conformisme ? Or se nourrir sainement ce n'est pas du luxe, mais du simple bon sens!
arrête tu deviens en plus odieux et méprisant
Je ne suis méprisant que pour ceux qui le sont à mon encontre et je ne fais que renvoyer la balle. Lorsque qu’on me frappe sur la joue droite, je ne tends jamais la jouer gauche, mais je refile un ramponneau à mon agresseur. Mais tant que chacun en reste au sujet lui-même, je me contente d’argumentations de scientifiques, non conformistes évidemment.
quelqu'un a dit "si à 50 ans tu n'as pas une Rolex tu as raté ta vie", lui aussi était dans la nuance et la richesse de la langue française, et il l'a amèrement regretté, tire au moins les leçons des erreurs de gens bien plus talentueux que toi
Et toc tu deviens odieux et méprisant selon ta propre formulation. Et je n’en ai rien à cirer des belles formules de certains.
La vie n’est pas un jeu philosophique ni monétaire, la maladie, la souffrance n’en ont rien à faire des beaux discours mais chacun cherche, toi y compris, à retrouver un équilibre biologique appelé santé et ce ne sont pas des poisons chimiques qui y soient jamais parvenus, au contraire.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités