Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsEt si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1303
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 65

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Exnihiloest » 05/01/19, 21:10

Maximus Leo a écrit :...
A propos, combien la connerie humaine contribue-t-elle à l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère ? :lol:

Ce n'est pas la connerie mais l'intelligence humaine qui y contribue (l'écologisme n'y contribuera donc pas :cheesy: ). On serait restés des singes bien bornés, on ne contribuerait en rien sauf la respiration, au CO2.
0 x

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1970
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 327

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar Moindreffor » 05/01/19, 21:22

janic a écrit :
c'est aussi le retour de l'ignorance et la disparition de l'esprit critique fondé
Il faudrait, pour cela, définir et établir ce que c'est qu'un esprit critique (ça il y en a plein) fondé et là c'est bien plus difficile à déterminer.
on le voit dans les médias qui se font de plus en plus piégé par les fake news, et de plus en plus facilement, alors quand c'est bien fait et bien organisé
Même chose qu'est-ce vraiment un fake news? Donc une fausse nouvelle ? De l’ignorance sur tel ou tel sujet ? Une manière de se faire valoriser ? un canal de conditionnement ? Un canal de déconditionnement ? une pub cachée à bon compte? des erreurs ou bien des mensonges? etc…
donc qui, en dehors d’une croyance personnelle, est capable de dire qui est ou quoi est une supposée vérité (dont tout le monde se moque éperdument) que ce soit sur les médias non conventionnels ou ceux qui sont considérés comme crédibles.... par eux-mêmes?

tu habites dans quel pays?
tu regarde la TV, car des gens au budget serré c'est la majorité des français, tu es de Monaco, Andorre ou Luxembourg?
lis les informations à coté et la Bourgogne est loin d'être Monaco. Fort taux de chômage, désertification, chute de ses habitants, en même temps je constate dans les super marchés comme les magasins que les dépenses se font plus vers l'accessoire que vers le nécessaire,(la nourriture) comme les Smartphones et autres technologies qui coutent la peau des fesses et que les gosses (riches ou "pauvres" ) ont tous en main
JP Coffe était contre la mal bouffe et était l'égérie de Leader Price hard discounter, je l'ai vu à la TV raconter comment on peut faire une bonne bûche pour pas cher, suffit de ne pas mettre d’œuf, donc choisis un personne vraiment représentatif et en rapport avec le sujet...

J'ai utiilsé JP Coffe pour sa formule choc, pas pour sa participation à de la pub. Sinon, il faudrait croire que tous les personnages connus qui participent à des pub en sont les consommateurs et utilisateurs: faut pas rêver!
Mon épouse fait aussi des buches sans œufs, tenant ça de son père pâtissier, meilleur ouvrier de France en son temps. Il y a de plus en plus de substituts. Par exemple, non limitatif évidemment:
https://perleensucre.com/buche-facon-ro ... ait-vegan/
Le biscuit génoise :
– 200 ml de lait de soja
– 35 ml d’huile neutre (arachide, colza, pépins de raisin ou tournesol)
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille
– 225 g de farine
– 130 g de sucre en poudre
– 1/2 sachet de levure chimique

Le croustillant au praliné :
– 50 g de corn flakes nature
– 25 g de chocolat noir
– 120 g de praliné (si vous souhaitez le réaliser vous-même, je vous donne les indications en bas de l’article)

La mousse au chocolat :
– 300 ml de crème végétale à monter bien froide (précision en bas de l’article)
– 200 g de chocolat noir corsé de qualité (entre 60 et 70% de cacao)
– 150 ml de lait de soja

du lait de soja, ah cultivé loin sur des terre détournées de leur usage vivrier local transporté avec un impact carbone énorme, c'est bien la céréale la moins écolo qui existe, tu me déçois énormément
ne parlons pas du lait d'amende produit dans des verger nono culturo tellement vaste qu'il faille déplacer les abeilles par semi remorque pour polliniser les arbres tellement c'est devenu pauvre en biodiversité, et ces boissons sont le nec plus ultra des bobo bio actuels
et tu cautionnes, vraiment tu es un mec plus que contradictoire
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:14

izentrop a écrit :
nico239 a écrit : On peut leur opposer que l'écart de rendement entre bio et conventionnel pourrait se réduire avec les années.


Non, a moins de produire des engrais azotés bio aussi efficaces, mais ce serait des produits de "synthèse" ! horreur :shock:



Ah si c 'est non alors le débat est clos Image
Mais bon j'aime bien le «à moins de» .... y aurait-il un espoir ou le bio est-il condamné d'avance? Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:17

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :- Que l'agriculture conventionnelle épuise peu à peu les sols (ou les a déjà définitivement épuisés) et que les produits chimiques n'y peuvent plus rien.


Vrai seulement dans les pays pauvres manquant de moyen pour amender correctement leur sol, subissant les sécheresses dues au RC comme en Inde.


Ah bon.
C'est une façon de voir les choses ...
Mais des choses se passent néanmoins
https://www.terre-net.fr/actualite-agri ... 65232.html

Il me semblait que l'épuisement des sols dû à l'agriculture conventionnelle avait été évoqué à de nombreuses reprises par la lignée MSV passée et actuelle

Je suis incapable de prouver personnellement l'une ou l'autre thèse
- que l 'agriculture conventionnelle enrichirait ses sols au lieu de les épuiser
- ou que l'agriculture bio ferait l'inverse.
Ne reste que la croyance
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:21

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :- Que les marges de progression de l'agriculture bio sont bien plus importantes que celles de l'agriculture conventionnelle.


Pas avec le cahier des charges actuel. Au contraire certains reviennent très vite au conventionnel avant la catastrophe



Ah si l'agriculture bio n'a plus de marges de progression alors le débat est clos sur ce sujet Image

Il me semblait que le CA augmentait et les surfaces avec.
http://www.lefigaro.fr/conso/2017/04/28 ... france.php

Mais il est fort possible que les chiffres de 2018 montrent une inversion radicale de la tendance.

Cependant j'ai trouvé cet article de 2015 qui va dans le sens d'un abandon de l'agriculture bio.
http://seppi.over-blog.com/2015/07/des- ... leves.html

Comme je dis souvent... À SUIVRE et rendez-vous dans 5 ou 10 ans.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:22

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :- Que le gaspillage alimentaire doit être pris en compte et remis au centre de ce type de débat et d'étude.


Faux problème si c'est recyclé au champs. Le plus gros gaspillage est les agro carburants.


Pas compris
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:23

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :- Quid de la gestion de l'eau entre les différentes pratiques agricoles


mauvais en bio, excellent en ACS.


Ah ok fin du débat Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:26

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :Mais peut-être que l'agriculture conventionnelle et l'agriculture bio sont à mettre dans le même panier : celui des has been...
Ces deux modes pourraient fusionner en un seul : celui de l'agriculture de conservation


Pour moi l'avenir c'est l'ACS, un véritable label, des phytos en biocontrôle et ça devient la norme de l'agriculture durable.


Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:28

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :Débat de professionnels... aussi animé qu'ici Image
https://www.terre-net.fr/observatoire-t ... 35670.html


Certains commentaires sortent du lot
Tfépadbille : « Vous avez tous raison. En ACS, on réduit ses intrants et ses rendements mais on produit mieux. Après, il y a l'offre et la demande. Aujourd’hui, les pays de l'Est y répondent. Le bio et l'AC fournissent des produits de qualité, ce que les citoyens réclament de plus en plus. Il faut donc développer une filière sans attendre. »

Agridemain : « L'objectif de l'AC est de redonner de la fertilité et de la vie au sol via la matière organique. Pour remonter de 1 % un taux de MO sur 10 ans, il faut 2 500 unités d'azote au total, soit 250 u/an. Impossible financièrement, mais en faisant des apports de MO de temps en temps, des couverts d'interculture et des légumineuses, on y arrive petit à petit. Paris ne s'est pas fait un jour ! Quand je vois des sols aujourd'hui à 1-1,5 de MO, ça fait peur. Le décrochage de la culture est programmé au moindre accident climatique. »

Agridemain : « Le monde change, en bien ou en mal, je ne sais pas mais il change et l'agriculture aussi. Si on veut rester sur ses acquis et ses modes de production vieux de 50 ans, pas de soucis, mais arrêtez de croire que rien d'autre n'est possible. La Russie reprend ses droits et ses capacités à produire perdues dans les années 80-90, avec des rendements et des productions en hausse constante. Chacun son tour, on a mangé notre pain blanc... À nous d'éduquer le consommateur à mieux choisir. Quand au bio, on ne produit pas assez en France et il y a beaucoup d'importations, à nous de prendre la place. Ça ne sert à rien de critiquer, il faut agir. »


On voit bien que les russes sont en train de revenir au premier plan en matière de rendement, ce qui confirme le point de vue d'Agridemain et le mien.


Yaisse

J'aime bien
mais arrêtez de croire que rien d'autre n'est possible
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 316

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Message non lupar nico239 » 06/01/19, 00:31

izentrop a écrit :
nico239 a écrit :L'absence de labour se développe et concerne un tiers des grandes cultures. Mais plus que le labour, c'est sa profondeur qui nuirait à la matière organique en surface.


Exactement, l'essentiel est l'apport de matière organique, les engrais verts et légumineuses.
Il est urgent aussi de se passer au maximum des énergies fossiles dépendantes uniquement des importations, autre désavantage par rapport aux russes.


Aujourd'hui une telle remarque paraît banale, mais j'aurais bien aimé savoir quelle avait été la portée d'un tel propos il y a 10 ans.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités