Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12491
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 956

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 04/05/21, 20:11

Je sais bien...
je sais, je sais, je sais, chantait Gabin!
développe un peu ce qui t'es resté en travers de la gorge
Et même avec un diplôme de théologie, au mieux on fait rire les philosophes d'aujourd'hui.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3903
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 929

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par GuyGadeboisLeRetour » 04/05/21, 20:19

janic a écrit :
Je sais bien...
je sais, je sais, je sais, chantait Gabin!
développe un peu ce qui t'es resté en travers de la gorge
Et même avec un diplôme de théologie, au mieux on fait rire les philosophes d'aujourd'hui.

C'est pas bien de prendre une phrase de cette ruine intellectuelle pour illustrer un quelconque propos...
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Truyphion)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5470
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 893

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 04/05/21, 20:30

janic a écrit :toujours dans tes fantasmes de l'agrochimie qui veut parler de ce qu'elle ignore le non labour vient justement de l'AB, mais comme tu n'y connais rien tu fantasmes sur les mensonges de l'agrochimie, tes potes.
instruis toi plutôt:

http://ismeaa.com/index.php/rusch-lagri ... iologique/
et donc l'excellent ouvrage du Pr Rusch sur "la fécondité du sol "dont j'ai déja parlé qui dit par exemple: "page 282 ...il est donc expressément recommandé d'éviter tout travail du sol qui n'est pas indispenable(...) Le labour profond, le travail au chizel, et les autres travaux du même type doivent être abandonnés. Les machines lourdes ne doivent, dans la mesure du possible, être admises sur les sols que lorsque les dommages mécaniques sont faibles, mais en aucun cas à l'époque de l'activité biologique maximale(...) de toute manière on s'efforcera dans tout travail du sol lourd ou léger, d'utiliser des outils qui ne bouleversent pas l'ordre des couches du sol, en particulier en n'enfouissant pas la couche superficielle, "


la notion de non travail du sol débute dans les années 1930 aux Etats-Unis en agriculture conventionnelle et ton bouquin date de 1992, soit près de 60 ans de retard pour ton excellent Pr Rush, encore une fois, avant de dire aux autres qu'ils n'y connaissent rien, tourne ton clavier 7 fois...
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5470
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 893

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 04/05/21, 20:34

janic a écrit :
Je sais bien...
je sais, je sais, je sais, chantait Gabin!
développe un peu ce qui t'es resté en travers de la gorge
Et même avec un diplôme de théologie, au mieux on fait rire les philosophes d'aujourd'hui.

oui toi tu lis un philosophe et tu deviens un puits de sciences en écologie, tu aurais lu les fleurs du mal tu serais expert en horticulture
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5470
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 893

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 04/05/21, 20:53

janic a écrit :Ce n’est pas 7 ans, mais bien plus de 20 ans et je suis disposé à comparer tes connaissances dans ce domaine avec les miennes.
Un de mes proches, titulaire de deux doctorats coup sur coup, qui connait un peu les systèmes religio-politique, et qui a lu mes livres aurait voulu que je passe un doctorat dans ce domaine. Ca ne m’intéresse pas, on n’est pas intelligent avec un bagage quelconque, mais selon la manière dont on se sert de ses neurones, même avec un papier certifiant des compétences ou pas. Ainsi je ne conteste pas tes connaissances en chimie, mais par contre, à l’évidence elles sont nulles en biologie appliquée.

janic a écrit :petit chimiste de pacotille

si ça ce n'est pas de la contestation, pour ce qui est de la biologie appliquée, je te l'ai déjà expliqué mais tu fais semblant ou tu ne comprends pas que lorsque q'on parle de biologie moléculaire, toi tu parles de biologie au niveau d'un organe, quand on te dis remplacer un sucre naturel par un sucre de synthèse toi tu parles de remplacer une jambe naturelle par une jambe artificielle mécanique, donc pas du tout sur le même niveau, donc fatalement en discordance, ce qui ne me va pas c'est que ne parlant pas de la même chose, tu te places en sachant et que tu nous fait passer pour pour des ignorants, ce qui n'a aucun sens puisqu'on ne parle pas de la même chose...

moi, je n'ai jamais remis en question tes connaissances en théologies, juste que la validité et la solidité d'une connaissance, c'est quand elle est comparée à celle de ses paires, pas juste un ami, tandis que toi, malgré ce que tu crois, tu relaies pas mal d'absurdités, Cabrol grand Professeur de médecine, vient de soutenir des thèses qui vont dans ton sens et pour toi le simple fait qu'il soit nobélisé donne un poids énorme à ce qu'il dit, sauf qu'une grande partie de la communauté scientifique, ne le traite pas de fou, vu son parcours mais le placardise, pourquoi un homme comme lui en arrive là, c'est la question qu'on peut se poser, mais donner crédit à ce qu'il dit maintenant juste à cause de son passé, ce n'est pas crédible, une connerie reste une connerie quelque soit toutes les choses intelligentes qui ont pu être dites ou faites avant, mais c'est ta vision des choses
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5470
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 893

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 04/05/21, 20:55

Moindreffor a écrit :
janic a écrit :toujours dans tes fantasmes de l'agrochimie qui veut parler de ce qu'elle ignore le non labour vient justement de l'AB, mais comme tu n'y connais rien tu fantasmes sur les mensonges de l'agrochimie, tes potes.
instruis toi plutôt:

http://ismeaa.com/index.php/rusch-lagri ... iologique/
et donc l'excellent ouvrage du Pr Rusch sur "la fécondité du sol "dont j'ai déja parlé qui dit par exemple: "page 282 ...il est donc expressément recommandé d'éviter tout travail du sol qui n'est pas indispenable(...) Le labour profond, le travail au chizel, et les autres travaux du même type doivent être abandonnés. Les machines lourdes ne doivent, dans la mesure du possible, être admises sur les sols que lorsque les dommages mécaniques sont faibles, mais en aucun cas à l'époque de l'activité biologique maximale(...) de toute manière on s'efforcera dans tout travail du sol lourd ou léger, d'utiliser des outils qui ne bouleversent pas l'ordre des couches du sol, en particulier en n'enfouissant pas la couche superficielle, "


la notion de non travail du sol débute dans les années 1930 aux Etats-Unis en agriculture conventionnelle et ton bouquin date de 1992, soit près de 60 ans de retard pour ton excellent Pr Rush, encore une fois, avant de dire aux autres qu'ils n'y connaissent rien, tourne ton clavier 7 fois...
nouveau conseil de lecture les raisins de la colère de john Steinbeck
Dernière édition par Moindreffor le 04/05/21, 21:18, édité 1 fois.
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5470
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 893

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Moindreffor » 04/05/21, 21:17

janic a écrit :*a) il y a une différence énorme entre être épicier, bio ou pas, et être conseil en santé, raisons pour lesquels les gens venaient acheter; non pas des salades, mais savoir pourquoi et comment les utiliser en terme de santé, à une époque où tout le monde tirait à boulet rouges sur le bio, sans rien y connaitre eux mêmes!
b)Même si j’avais de grandes connaissances en agrobiologie et en sa pratique, pour des corniaux comme toi, ce qui compte ce sont des références, dites scientifiques, et moi je n’ai aucune prétention de ce genre

tu donnais des conseils santé, sur des connaissances en agrobiologie, apprises où? école? université? bouquins? ami?
toi qui dit que le diplôme n'a pas d'importance, donner des conseils santé sans une vraie qualification, est-ce raisonnable? jusqu'où allais-tu?, après moi aussi je donne des conseils santé, manger moins gras, moins salé, mais je n'en parle même pas, donc si c'était sans aucune prétention ne dit pas que les gens venaient pour cela, car là ça fait médecine de comptoir, ce n'est pas très glorifiant
pour le "bio" c'est chez un philosophe, donc pour l'agrobiologie, c'est où?

on ne tirait pas à boulet rouge sur le bio, personne n'y croyait et cette nouvelle idéologie revendicatrice n'a pas pris, il a fallu qu'un nouveau mouvement politique émerge, pour qu'il soit imposé et non réclamé, il y a 30 ans personne ne disait voter front national, maintenant c'est presque à la mode, aujourd'hui c'est pareil, pose la question a n'importe qui, tout le monde veut du "bio", mais pas le "bio" que toi tu défends du "bio" labellisé, celui qui a été imposé le "vrai" bio comme tu aimes dire, reste ce qu'il était au départ, une niche pas une réalité nationale

tu confonds encore, aujourd'hui le "bio" c'est un label, pas une façon de cultiver, car même sans sol c'est "bio", c'est aussi ça le leurre, on fait passer des produits comme meilleurs car "bio", alors qu'ils n'ont jamais vu un sol, voire même le plein Soleil, bien abrités sous leur couverture de PVC issu de l'industrie pétrochimique qui sans elles ne permettrait pas que ces produits "bio" existent
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12491
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 956

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 05/05/21, 08:52

Tu donnais des conseils santé, sur des connaissances en agrobiologie, apprises où? école? université? bouquins? ami?
Tu aimerais bien le savoir ! Mais c’est le secret à ne pas dévoiler aux ignards. On ne donne pas de la confiture aux cochons! Mais je suppose que lorsque tu achètes un nouveau produit ménager, le vendeur t'explique comment s''en servir alors même qu'il n'en est pas le producteur.
toi qui dit que le diplôme n'a pas d'importance, donner des conseils santé sans une vraie qualification, est-ce raisonnable? jusqu'où allais-tu?,
aussi , nullissime qu’ABC et sa clique. La santé ça ne s’apprend pas dans des bouquins, mais dans sa vie, dans son organisme. Les bouquins n’indiquent que des directions à suivre que chacun applique ou pas, c’est ça la iiberté de choix !
après moi aussi je donne des conseils santé, manger moins gras, moins salé, mais je n'en parle même pas, donc si c'était sans aucune prétention ne dit pas que les gens venaient pour cela, car là ça fait médecine de comptoir, ce n'est pas très glorifiant
Tu n'en parles pas parce que tu n’y connais rien, tu répètes juste des évidences générales. Mais apparemment la médecine "conventionnelle" qui fait 157.000 morts du cancer par an, c'est de la médecine de comptoir ou pas?
pour le "bio" c'est chez un philosophe, donc pour l'agrobiologie, c'est où?
C’est la mise en application de ce choix philosophique, rigolo!. Une reflexion sans être suivie d’un acte, ça ne sert à rien.
ABC sort de ce corps! :evil:
on ne tirait pas à boulet rouge sur le bio, personne n'y croyait et cette nouvelle idéologie revendicatrice n'a pas pris,
C’est çà mon coco, tu as vécu ces périodes là personnellement ou au comptoir du coin?
il a fallu qu'un nouveau mouvement politique émerge, pour qu'il soit imposé et non réclamé,
c’est la seule chose de juste, ou presque, que tu dis depuis le début, Le bio était marginal et aurait dû le rester. Mais un Etat n’aime pas ce qui n’est pas cadré par lui-même, afin de le manipuler à sa guise.(en présupposant qu’il n’y ait pas eut de groupes de pression économique derrière) Fixer un cadre a permis de rendre ces moyens légaux afin de faire cesser ces polémiques sur le bio, pas bio, mais bio tout de même. D'où ces conditions minimalistes imposées pour que les débutants en conversion puissent franchir le pas sans trop d'exigences.
c'est presque à la mode, aujourd'hui c'est pareil, pose la question a n'importe qui, tout le monde veut du "bio", mais pas le "bio" que toi tu défends du "bio" labellisé, celui qui a été imposé le "vrai" bio comme tu aimes dire, reste ce qu'il était au départ, une niche pas une réalité nationale
Aussi nul que le reste. La politique est dépendante de l’économie et de sa dimension sociale. Les vrais réformes destinées à perdurer ne se font pas brutalement, il faut un pas après l’autre, Les modes , elles, apparaissent puis disparaissent et seul le temps fait tenir celles qui ont du sens et ce sont les peuples qui en décident avec ou sans les gouvernements successifs. On verra donc, dans le temps, si le bio prendra sa vraie place ou si elle redeviendra une niche. Cà, à moins que tu ne sois madame Irma, personne n’en sait rien. Mais, pour l'instant, les populations le réclament de plus en plus, ce sont les agriculteurs qui ne suivent pas la demande.
tu confonds encore, aujourd'hui le "bio" c'est un label, pas une façon de cultiver, car même sans sol c'est "bio", c'est aussi ça le leurre, on fait passer des produits comme meilleurs car "bio", alors qu'ils n'ont jamais vu un sol, voire même le plein Soleil, bien abrités sous leur couverture de PVC issu de l'industrie pétrochimique qui sans elles ne permettrait pas que ces produits "bio" existent
Là tu mets le doigt, en dehors de tes conneries habituelles, sur un aspect particulier de ces mouvements partis du bio, du vrai bio.
Même Did utilise des serres (je ne le reproche pas d’ailleurs) pour limiter certaines conséquences comme l’excès d’humidité qui provoque des maladies, du gel ou au contraire de protéger d’une trop intense chaleur,etc… les animaux eux-mêmes, bio ou pas, sont mis à l’abri des conditions difficiles.
L’objectif premier du bio étant d’éviter que les plantes ne soient traitées chimiquement …. de synthèse , le but est atteint que l’on soit pour ou contre. Mais heureusement tout ne se fait pas sous serre, hormis quelques légumes, le reste est en plein air heureusement et ça reste la partie la plus importante de production alimentaire bio ou pas.

PS; le livre de Rush a été traduit en français en 1968 pas en 1992
ensuite le non labour faisait partie, dans les décisions des commissions de préservation des sols en amérique, d'une dizaine allant du labour classique, jusqu'àu non labour sur des sols réduits à l'état de poussière, cause de cette commission.
Rush et cie ont donc suivi une voie parallèle, inspirée ou pas, de ces commissions qui ne communiquaient pas comme aujourd'hui avec internet.A cette différence que leurs conseils portaient sur toutes les cultures et tous les sols, car qui peut le plus peut le moins!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16561
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1306

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par Obamot » 05/05/21, 14:03

Moindreffor a écrit :mais c'est ta vision des choses
Toujours que la sienne, t’es sûr? Un indice: je n’achète toujours pas d’huile contenant de l’huile de vidange pour ma salade :mrgreen:
0 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12491
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 956

Re: Et si le BIO était un LEURRE.....euuuuuh !

par janic » 05/05/21, 14:16

Toujours que la sienne, t’es sûr? Un indice: je n’achète toujours pas d’huile contenant de l’huile de vidange pour ma salade
que même un motoriste refuserait d'utiliser! Beurk!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 35 invités