Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsDe la conviction à l'approche de la réalité...

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
lazzaret
x 15

De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar lazzaret » 01/09/17, 18:53

un titre sciemment provocateur, j'en conviens ! :lol: et l'assume.

je vous mets juste deux petits liens et je vous laisse vous faire votre opinion, quitte à me lyncher par la suite en place publique.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/memoire-du-stress-chez-les-plantes_5832
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/memoire-immunitaire-generationnelle-chez-les-plantes_7346
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2393
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: de la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar izentrop » 02/09/17, 01:06

Bonjour,
Pourquoi te luncher ? sujet très intéressant :lol:
L'étude de l’épigénétique chez les plantes a été d’une importance primordiale pour la compréhension des processus génétiques non-mendéliens. Entre autres, les travaux effectués sur la plante modèle Arabidopsis thaliana ont permis d’identifier plus de 130 régulateurs épigénétiques intervenant dans le silençage génique de la plupart des eucaryotes, y compris les humains. La diversité des voies épigénétiques chez les plantes est remarquable : tous les principaux mécanismes épigénétiques connus chez les eucaryotes sont utilisés par les plantes1.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pig ... es_plantes
L’épigénétique correspond au domaine se focalisant sur les modifications qui ne sont pas dans l’ADN, elle permet de réguler l’interprétation des gènes (exemple: influer sur la taille du fruit, sa couleur, son poids, sa qualité nutritive). Ils peuvent aussi beaucoup caractériser les gènes et leurs fonctions comme « l’accélération du pommier, la résistance du pommier ou bien sa couleur » explique Étienne Bucher. http://www.my-angers.info/06/08/a-anger ... omme/64485
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 358
Contact :

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar Christophe » 04/09/17, 15:38

lazzaret a écrit :un titre sciemment provocateur, j'en conviens ! :lol: et l'assume.

je vous mets juste deux petits liens et je vous laisse vous faire votre opinion, quitte à me lyncher par la suite en place publique.

(...)


Je ne comprends pas bien non plus...

Tu es d'accord avec ces 2 articles ou pas? (moi plutôt assez...on a débattu un énorme débat sur la génétique, l'évolution ici: sciences-et-technologies/l-evolution-des-especes-biologiques-et-le-hasard-t11282.html )
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
lazzaret
x 15

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar lazzaret » 04/09/17, 16:28

Christophe a écrit :
lazzaret a écrit :un titre sciemment provocateur, j'en conviens ! :lol: et l'assume.

je vous mets juste deux petits liens et je vous laisse vous faire votre opinion, quitte à me lyncher par la suite en place publique.

(...)


Je ne comprends pas bien non plus...

Tu es d'accord avec ces 2 articles ou pas? (moi plutôt assez...on a débattu un énorme débat sur la génétique, l'évolution ici: sciences-et-technologies/l-evolution-des-especes-biologiques-et-le-hasard-t11282.html )


je défendais l'idée que la pression de l'environnement entraine l'adaptation des organismes alors que d'autres défendaient l'idée que c'est le hasard qui produits des adaptations et qu'ensuite l'environnement les sélectionne. Ces liens pour illustrer ce que j'en pensais. Pour moi, le débat est clos.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 358
Contact :

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar Christophe » 04/09/17, 16:42

Ok donc tu es plutôt d'accord avec ces 2 articles :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1428
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 54
Contact :

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar grelinette » 04/09/17, 17:51

Bonjour,

Cette étude qui porte sur les plantes n'a rien de surprenante, et en plus elle va dans le sens d'un reportage diffusé la semaine dernière sur ARTE qui parlait de ce sujet chez les être humains.

D'après certains chercheurs, il s'avère que notre patrimoine génétique peut se modifier sous l'effet d'une très forte émotion, un stress, un traumatisme, etc, et donc se transmettre aux descendants.

Pour faire simple, le reportage sur ARTE parlait du cas d'une jeune fille qui avait développée des angoisses pathologiques liées à des agressions sexuelles alors que rien ne pouvait prouver ces agressions. En revanche, la mère de cette jeune fille avait été victime d'agressions sexuelles...

Les chercheurs ont donc émis l'hypothèse que cette mémoire du stress avait été transmise par la mère, et les recherches sur les gènes ont montré (chez la souris) que le stress modifiait certains gènes qui influaient le comportement des descendants.

Il y a de nombreuses recherches sur ce sujet, chez l'homme, qui pourraient expliquer pourquoi nous avons tous des angoisses, des phobies inexpliquées, voire des souvenirs d'événements que nous n'avons pas vécus (par ex. une guerre) : tout cela pourrait donc provenir des aïeux qui auraient vécu des situations suffisamment traumatisantes pour que leur patrimoine génétique soit modifié et transmis aux enfants.

Comme quoi, on peut hériter de pas mal de choses de nos parents ! et probablement en bien, comme en mal...
"les chiens ne font pas des chats", c'est bien connu ! :cheesy:
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
olivier75
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 484
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 86

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar olivier75 » 04/09/17, 18:46

Grelinette,
Les études sur l'homme sont faussées par le lien social, même non dit, les transmissions et apprentissages étant fortement lié au comportement, même (surtout?) d'un nourrisson, et les conséquences à l'âge adulte sont controversées.
Lazzaret,
Ces articles sont très loin de prouver l'exclusivité des modifications volontaires, les transmissions hasardeuses sont maintes fois prouvées également, il reste simplement à définir les proportions relatives selon les espèces. Francis Hallé du radeau des cimes pense que des modifications importantes peuvent se faire en quelque générations, et les extinctions quotidiennes d'espèces animales et végétales démontrent la difficulté d'évolution, directement lié à la durée de vie de l'espèce.

Olivier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar Did67 » 04/09/17, 19:06

lazzaret a écrit :
je défendais l'idée que la pression de l'environnement entraine l'adaptation des organismes alors que d'autres défendaient l'idée que c'est le hasard qui produits des adaptations et qu'ensuite l'environnement les sélectionne. Ces liens pour illustrer ce que j'en pensais. Pour moi, le débat est clos.


1) Clairement, je dois réviser mes classiques. Je fais partie de ces "autres qui défendaient l'idée...". Je dois admettre, ce que je ne faisais pas, qu'une plante soumise à un stress transmet l'info, sans que cela soit par l'hérédité, à la descendance, avec un effet jusqu'à deux générations... Si cette info n'est pas remise ne cause - une publication ne veut pas dire que c'est irréfutable. De nombreux résultats dont les biais sont apparus ultérieurement ont été publiés. Mais la science avance. Et c'est heureux.

Parfois, le scepticisme général (je parle du mien) conduit à rejeter a priori ce qui sera prouvé après. De mon point de vue, c'est pas plus idiot que de croire des fumisteries qui seront invalidées.

C'est même pour moi, un principe de précaution... Mais on est là dans la philosophie. Pas la science.

2) Je me méfiais, mais à tort : Science et Avenir est parfois un peu "people" dans ses titres, et la façon dont ils traduisent un fait de recherche. Là, cela a l'air factuel. Je ne leur fait pas de procès d'intention.

3) Je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment, en raison d'autres obligations. Plutôt que d'écrire des bêtises, je vais rester un peu plus distant.

4) Néanmoins, la façon dont tu traduis cette info ci-dessus n'est peut-être pas totalement exacte : il est bien question de "brassage" des gènes existants, pour créer plus de solutions ; mais il est aussi clairement dit que cela ne modifiait pas les gènes ; enfin, que cela durait deux générations... Dès lors, quand tu écris "l'environnement les sélectionne", je pense, sans chercher la polémique, que tu vas un peu loin... Un peu plus vite que l'orchestre.

5) Reste aussi à confirmer la généralisation de ces mécanismes, notamment sur des plantes cultivées / "variétés pures" [visiblement, est évoqué un "brassage" plus rapide des gènes ; une sorte de "recombinaison accélérée" ; est-ce encore existant quand les possibilités de recombinaisons sont plus limitées suite à la sélection ????]
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6731
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 163
Contact :

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar chatelot16 » 04/09/17, 22:07

j'ai toujours eu un gros doute sur l'idée que les modification genetique ne seraient due qu'au hasard et que c'est la selection naturel qui ne laisse vivre que les modification qui sont efficace

il ne serait pas stupide de penser qu'une contrainte subie par un animal ou une plante favorise des modification transmise aux descendant , beaucoup plus efficacement que des modification aléatoire sélectionné ensuite
0 x
lazzaret
x 15

Re: De la conviction à l'approche de la réalité...

Message non lupar lazzaret » 04/09/17, 23:38

en soi, une expérience n'éclaire que sur les limites de cette expérience, je l'entends. Et comme le rappelle didier, j'avais émis l'hypothèse que la pression environnementale pouvait donner une direction à la sélection en me demandant si et quand ce qui était acquis pouvait devenir de l'inné (c'est à dire être intégré chromosomiquement à l'ADN codant). Les phénomènes épigénétiques ne sont pas forcément acquis sur la durée mais ça ne veut pas non plus dire (limite de cette expérience, et peut-être que cela sera prouvé plus tard...)qu'ils demeurent réversibles ou qu'ils ne seront pas intégrés au génome de l'individu.
ce qui me faisait dire que l'environnement jouait un rôle comme on l'admet pour le hasard; c'est le fait que les plantes possèdent, à mon sens, un système de communication complexe et je n'en voyais pas l'utilité si ce 'était pour répondre rapidement à des contraintes.
à cela je n'oppose pas la mutation et la reproduction sexuée, pour moi, c'est synergique.

j'ai bien malgré moi, redonné mon avis...
je vous remercie tous pour avoir échangé sur le sujet, en accord ou pas.
si le sujet devait rester ouvert, j'aimerais que ceux qui s'y intéressent me donnent leur avis sur Lucien Daniel et ses expériences notamment sur la greffe de certains légumes potagers et leurs potentialités. Ce qu'il sous-entend me parait assez prodigieux (voir Burbank pour l'amérique et Mitchourine pour la russie).
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires