Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsCroquettes, mégots et corvidés…

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1488
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 69
Contact :

Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar grelinette » 12/09/18, 15:31

C'est un nouveau projet qui peut s’inscrire dans plusieurs thèmes,
mais peut-être faut-il créer un nouveau thème : éconologie à plumes
:cheesy:


Les corvidés forment une grande famille d’oiseaux (corbeaux, corneilles, pies, geais, ..., 130 espèces) auxquels on attribue une intelligence nettement supérieure à la moyenne (de celle des passereaux , mais pas que …).

corvidés-01.jpg
corvidés-01.jpg (34.36 Kio) Consulté 254 fois


Les corvidés ont une grande capacité d’adaptation à leur environnement et des facultés d’apprentissage étonnantes : ils savent utiliser des objets comme outils, en fabriquer de toutes pièces, et comprennent comment actionner des systèmes mécaniques complexes qui leur donne une récompense quand ils y parviennent, qui présente un aspect ludique ou qui fait plaisir au dresseur avec lequel le corvidé a un lien affectif : ce sont des volatiles qui n’ont pas qu’une cervelle d’oiseau et une grande mémoire ! (vidéo corvidé Certains savent même utiliser les voitures pour écraser des noix !)

corvidés-02.jpg
corvidés-02.jpg (31.67 Kio) Consulté 254 fois


Cela explique leur prolifération dans nos villes et campagnes, mais classe aussi cette espèce dans la catégorie des « nuisibles » et sont cruellement exterminés dans certaines régions.

corvidés-03.jpg
corvidés-03.jpg (44.43 Kio) Consulté 254 fois


Parmi la grande famille des corvidés, c’est la Pie qui m’intéresse, celle qu’on surnomme la Jacasse, Bavarde ou même Voleuse.

corvidés-pie.jpg
corvidés-pie.jpg (4.74 Kio) Consulté 254 fois


Le projet consiste à reprendre l’expérience faite au parc de loisirs Puy du Fou, présentée dans l’article de moinsdewatt (que je remercie en passant pour cette information originale).

Il s’agit de concevoir une mangeoire automatique pour pies qui délivrera une récompense (une croquette de chat) en échange d’un détritus d’origine humaine que la pie aura trouvé dans son environnement puis déposé dans la mangeoire distributrice de croquettes. D’après l’expérimentation faite au Puy du Fou, il faudrait moins d’1 heure pour que des corvidés remplissent 1 seau avec des mégots et détritus divers !


Dernièrement j’ai participé à des actions de « dépollution » de lieux publiques (ramassage des déchets jetés au sol (j’en ai parlé ici), et le problème des micros-déchets, en particulier les mégots de cigarette (qui serait le premier déchet au monde) est un fléau bien plus grave qu’il n’y parait : 4500 milliards de mégots par an abandonnés sur Terre (72 Md en France) dont les 2/3 finissent dans la nature, les cours d’eau, puis dans la mer. Sachant qu’un mégot pollue jusqu’à 500 litres d’eau et qu’il faut 12 ans en moyenne pour qu’un mégot se décompose… vous imaginez le désastre !

Ce sont, comme l’a dit Nicolas Hullot lors de l’annonce de sa démission de ministre de l’écologie en évoquant le geste jeter un mégot à terre, des micro-pollutions qui détruisent la planète et nous asphyxient mais dont on « s’accommode ».

Voilà donc pour le décor peu reluisant !

Parallèlement à ce constat, et pour revenir à des choses plus sympathiques, tout l’été j’ai eu la visite de pies. Elles entraient dans ma véranda pour boulotter les croquettes dans les gamelles des chats. Elles passaient par la porte ou une fenêtre entre-baillée, une autre fois par la chatière ou une petite aération.
Les pies ont un comportement très opportuniste et trouvent vite la faille pour accéder aux croquettes des chats dont elles raffolent. Le plus souvent elles repartent par où elles sont entrées mais il arrive que prises de panique, certaines ne savent plus par où sortir et je devais les attraper pour les remettre dehors… jusqu’au lendemain.

J’ai posé une gamelle dans le jardin avec quelques croquettes : les pies n’ont mis que quelques minutes pour la repérer et la vider. Puis j’ai mis un couvercle sur la gamelle, ce qui n’a pas présenté de difficulté pour elles, même avec un caillou sur le couvercle. Peu à peu j’ai compliqué la tâche des pies pour qu’elles atteignent les croquettes : elles finissent toujours par trouver l’astuce.

corvidés pie réflexion.jpg
corvidés pie réflexion.jpg (37.59 Kio) Consulté 254 fois


J’ai aussi remarqué un phénomène amusant : pendant que je leur prépare une nouvelle épreuve de la croquette à chaparder, les pies restent perchées dans les arbres des alentours en jacassant bruyamment, puis arrivent dès que je m’éloigne comme si elles se prennent au jeu de déjouer chaque nouvelle épreuve : elles se posent et observent le nouveau dispositif en faisant des mouvements de têtes tout autour du système, puis elles commencent à chercher la solution à grands coups de bec !
Un autre détail intéressant : quelques pies ont fait leur dortoir dans un grand chêne à côté du lieu où elles peuvent trouver à manger et elles y viennent dormir tous les soirs. Elles ont donc maintenant le gîte et le couvert. C’est de bon augure pour la suite de l’expérience…

L’objectif est de mettre les croquettes dans un distributeur plus subtil qui nécessitera de la pie une action particulière comme appuyer sur une languette, soulever un couvercle, ouvrir un tiroir ou basculer un récipient…
Je vais donc commencer par faire le test comparatif des différents systèmes que les corvidés savent manipuler pour atteindre les croquettes (appuyer sur une languette, soulever un couvercle, ouvrir un tiroir, basculer un récipient, ...) afin de trouver le plus intuitif pour eux.

Ensuite, mais ce sera une autre paire d’ailes, il faudra concevoir le système mécanique qui ne délivre la récompense que s'il y a un petit détritus posé comme échange, puis trouver le moyen de faire comprendre aux pies gourmandes et malicieuses ce qu’on attend d’elles : 1 détritus ramené = 1 croquette. Le deal me parait équitable !

Collecter-trieur déchets.jpg
Collecter-trieur déchets.jpg (21.79 Kio) Consulté 254 fois


Ces oiseaux ayant aussi la faculté d’observer et d’imiter un congénère, il est probable que dès que l’un d’eux aura compris la technique de nourrissage, les autres l’apprendront vite pour se procurer la savoureuse croquette du distributeur en échange d’un micro-détritus…
Le risque, comme me l’a expliqué une spécialiste des corvidés, est que les pies ramèneront tout ce qu’elles trouveront autour, de l’épingle à linge aux couverts de table en passant par les clés de voiture de mes voisins :cheesy: : ce sera l’occasion d’organiser des rencontres autour d’un verre pour restituer les biens de chacun !

Exemple de collecte de corvidés (source de l'info)
Collecte corneilles.jpg
Collecte corneilles.jpg (31.66 Kio) Consulté 248 fois


Bref, je redonne donc un petit coup d’aile au commentaire de moinsdewatt, et je prends la plume pour vous soumettre cette nouvelle idée de projet afin de pouvoir picorer dans les suggestions que les oiseaux rares et autres migrateurs venant se poser ici auront généreusement mis dans le nichoir incubateur à idées que représente le site éconologie…

Je tacherai de faire des photos et de vous tenir au courant du déroulement de cette expérience et des résultats obtenus avec les pies de mon jardin.

S’il y a parmi vous des bricoleurs de tout crin, tout poil, et toute plume, ou simplement si vous avez des idées, en particulier sur le système de distributeur qui libère une croquette en échange d’un micro-déchet (de quelques grammes), vous pouvez les pondre ici ...



Notez bien que ce projet est juste expérimental : il va de soi que ce ne sont pas les corvidés, même avec leur intelligence supérieure, qui régleront les dérives comportementales des hommes et stopperont la pollution sur notre planète.
2 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 89

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar phil53 » 12/09/18, 16:30

Superbe idée, je connaissais la démonstration du puy du fou mais ne savais pas si il fallait si peu de temps pour l
apprentissage.
Du point de vue pratique je partirais sur un système électromécanique avec détection des déchets par une camera.
Il y a peu c était hors de prix mais plus maintenant.
L avantage c est que le même capteur peut accepter plusieurs types de petit dechet et pourquoi pas moduler la récompense pour voir si les pies réagissent.
Pour l apprentissage, mettre le déchet choisi proche de la détection, les oiseaux feront peut être le lien.
Puis éloigner le déchet, pour enfin plus en mettre.
0 x
fl78960
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 16/02/18, 13:19
x 7

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar fl78960 » 12/09/18, 16:37

Bonjour,

ça me semble très amusant comme idée, d'autant que j'ai déjà des pies qui squattent un arbre du jardin, mais ...

comme discerner un mégot, un déchet "non naturel" d'un débris végétal quelconque ?
est-ce que cela ne va augmenter le nombre de pies dans mon jardin (c'est pas mon oiseau favori) ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47367
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 461
Contact :

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar Christophe » 12/09/18, 21:24

Juste à propos de l'intelligence des corvidés...cette "vieille" vidéo m'a toujours fasciné:



Et dire qu'on dit encore "Cervelle d'oiseau"...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12974
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4405

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar Did67 » 12/09/18, 22:25

grelinette a écrit :[b]4500 milliards de mégots par an abandonnés sur Terre (72 Md en France) dont les 2/3 finissent dans la nature, les cours d’eau, puis dans la mer.


Euh.... La consommation de cigarettes a chuté aux environs de 53 ou 54 milliards par an en France. Et je connais quand même nombre de fumeurs qui "récoltent" leurs mégots. Sans doute la majorité, il me semble... Enfin peut-être ?

Cela dit, l'idée reste bonne.

Mais j'aime pas qu'on truande les chiffres, même pour les bonnes causes.
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6877
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 476

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar Ahmed » 12/09/18, 22:42

Grelinette, tu écris:
Notez bien que ce projet est juste expérimental : il va de soi que ce ne sont pas les corvidés, même avec leur intelligence supérieure, qui régleront les dérives comportementales des hommes et stopperont la pollution sur notre planète.

Deux remarques. Une mineure: en apportant une solution à des comportements négligents, cela n'encourage pas leurs auteurs au changement...
Plus important: les "dérives comportementales des hommes" ne sont aucunement la cause de la pollution et de la destruction des conditions de vie sur Terre, mais bien des déterminismes qui leur échappent, ce que n'explicite aucunement un jugement moral simpliste (et là, bien sûr, je ne parle pas de mégots!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3570
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 308

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar moinsdewatt » 13/09/18, 08:27

Merci à Grelinette pour ce fil.
Tiens nous au courant de ces expériences et observations ethnologiques.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3570
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 308

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar moinsdewatt » 13/09/18, 08:31

Un corbeau agace un chien :
Video
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3570
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 308

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar moinsdewatt » 13/09/18, 08:36

Et ici un corbeaux qui donne à manger des croquettes à un chien et un chat !
Vidéo

0 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1488
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 69
Contact :

Re: Croquettes, mégots et corvidés…

Message non lupar grelinette » 13/09/18, 10:54

Did67 a écrit :
grelinette a écrit :[b]4500 milliards de mégots par an abandonnés sur Terre (72 Md en France) dont les 2/3 finissent dans la nature, les cours d’eau, puis dans la mer.


Euh.... La consommation de cigarettes a chuté aux environs de 53 ou 54 milliards par an en France. Et je connais quand même nombre de fumeurs qui "récoltent" leurs mégots. Sans doute la majorité, il me semble... Enfin peut-être ?

Cela dit, l'idée reste bonne.

Mais j'aime pas qu'on truande les chiffres, même pour les bonnes causes.

Beaucoup de sites donnent des statistiques sur la consommation de cigarettes dans le monde, et sur le nombre de mégots jetés, en commençant par celui là (mais bien d'autres sites donnent des chiffres sur ce sujet) : https://www.planetoscope.com/recyclage- ... a-rue.html
(il y a même une page wiki sur le sujet dont les chiffres sont ceux que j'ai donnés bien qu'ils ne proviennent de wiki)

Certes les chiffres varient selon l'étude et le site qui donne l'info mais globalement les volumes sont exorbitants et sont dans les mêmes ordres de grandeur, à savoir en dizaines de milliards !

Je suis heureux que ce sujet et cette expérimentation vous intéresse, et je réponds rapidement à quelques commentaires.
Je vous ferai un retour d'expérience dès que j'aurais plus d'infos, et je aussi vais essayer de filmer le comportement des pies qui cherchent à récupérer les croquettes planquée dans la mangeoire.

phil53 a écrit :Du point de vue pratique je partirais sur un système électromécanique avec détection des déchets par une camera.
Il y a peu c était hors de prix mais plus maintenant.
L avantage c est que le même capteur peut accepter plusieurs types de petit dechet et pourquoi pas moduler la récompense pour voir si les pies réagissent.

Une solution électromécanique me parait trop sophistiquée et chère par rapport à un système mécanique simple et économique, et surtout que tout n chacun peut se bricoler si l'expérimentation donne des résultats positifs. Certes, après il faudra trier les micros-déchets récoltés (mégots, plastiques, métaux, bois, etc) mais ce serait déjà bien que les pies adoptent le comportement qu'on attend d'elles. Au pire, les pies peuvent comprendre qu'un simple petit caillou peut leur permettre de déclencher le système, mais ce sera l'objet du système mécanique de faire un pré-tri grossier, à priori avec le poids du déchets.

Ahmed a écrit :Deux remarques. Une mineure: en apportant une solution à des comportements négligents, cela n'encourage pas leurs auteurs au changement...
Plus important: les "dérives comportementales des hommes" ne sont aucunement la cause de la pollution et de la destruction des conditions de vie sur Terre, mais bien des déterminismes qui leur échappent, ce que n'explicite aucunement un jugement moral simpliste (et là, bien sûr, je ne parle pas de mégots!).


Pour ta 1ère remarque, il est récurrent de dire que si on apporte une réponse pour corriger un problème, on ne s'attaque pas à la cause du problème ; on fait d'ailleurs cette remarque actuellement pour les plastiques (cf. la dernière l'émission de Cash-Investigation d'Elyse Lucet). Certes, mais l'un n'empêche pas l'autre. A mon avis, à ce jour il y a une urgence pour nettoyer l'environnement, ce qui n'exclut pas de s'attaquer aussi aux causes.

Pour ta 2ème remarque : vu l'ampleur de la micro-pollution dans les lieux publiques, en particulier celle dans les facultés et lieux publiques dans lesquels j'ai été amenés à intervenir, je pense que les "dérives comportementales" répondent à de multiples facteurs complexes.

C'est un pléonasme, mais "la pollution et de la destruction des conditions de vie sur Terre" d'origine humaine... est bien une des causes de cette pollution... anthropique ! (Ou bien je n'ai pas bien compris ta remarque).
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités