Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsCréation et entretien d’un verger

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
paysan.bio
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 333
Inscription : 07/03/17, 08:50
x 194

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar paysan.bio » 03/12/17, 15:20

phil12 a écrit :Bonjour à tous !

Paysanbio tu pratiques cela avec quelles essences ?


en fait, c'est devenu un jeu .

j'ai commencé avec les fruits à noyaux car à la ferme j'avais de très très vieux pêchers.
je voulais absolument sauver leur goût.
tout le monde me disait que ça ne marcherait pas.
ceux que j'ai greffé il y a 25 ans sont maintenant en train de crever alors que ceux que j'ai marcotté sont en pleine forme .

j'essaye toutes sortes d'essence pour voir si ça marche.
si ça ne marche pas, je re-teste en peignant la blessure avec de l'eau additionnée d'hormone de bouturage.

si ça marche je re-teste en peignant avec du gel de saule pleureur.
j'obtiens ce gel en faisant tremper des bouts de branches de saule pleureur dans de l'eau.
ça fait des radicelles ,l'eau s'oxyde et se transforme en gel plein d'hormones.
ça remplace, dans certains cas, l'hormone de bouturage qui n'est pas très bio.
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11384
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3425

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Did67 » 03/12/17, 16:57

Pour info, cela marche aussi pour des plantes décoratives qui parfois ont du mal à bouturer. J'ai un ficus benjamina décoratif à "feuilles enroulées", par exemple. Par deux fois, le bouturage a raté (alors que le ficus benjamina bouture normalement très bien ; je pense que l'enroulement des feuilles est une virose et que cela "complique" le bouturage - à moins que ce ne soit une sélection horticole qu'on protège contre la multiplication sauvage de cette façon ?). J'ai donc coupé en pot de fleur en deux, incisé une des branches montantes, mis le pot autour, ficelé, mis du terreau et attendu que cela prenne racine. C'était fait à l'automne, j'ai coupé la branche montante, qui s'est ramifiée...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Lolounette
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 254
Inscription : 29/06/17, 12:17
Localisation : Puy-de-Dôme, 350m d’alt.
x 71
Contact :

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Lolounette » 03/12/17, 19:29

paysan.bio a écrit :
je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça:
je suis d'accord pour dire que les porte-greffes aident dans la forme des arbres pour la taille.
mais je sais aussi qu'on peut se passer des porte- greffes et obtenir des tailles qui favorisent grandement de très bonne fructification.
j'ai un problème avec les porte-greffes nanisants: ils ont la fâcheuse tendance de faire crever les arbres très rapidement.
ça fait marcher le commerce mais ça ne me plait pas du tout, cette obsolescence programmée.



Dans l’idéal c’est sur que des plants franc de pieds vont vivre plus longtemps, c’est le cas des fuitiers comme des rosiers par ex: 90% de ce qu’on nous vend est greffé sur multiflora ce qui les comdamne à moyen terme si on ne les bouture pas avant...


mais pour revenir aux fruitiers, pour ceux qui ne peuvent pas laisser pousser les arbres naturellement en hauteur et en largeur à cause du PLU comme c’est mon cas il faut bien trouver des solutions! Gérer la forme et la hauteur uniquement par la taille est probablement possible tant que quelqu'un qui sait et aime tailler reste aux commandes, mais ça pose souci dès qu’il y a transmission des arbres: pas sur que les suivants voudrons ou sauront faire. Donc au global les arbres risquent de finir sous les dents d’une tronçonneuse à la demande de la mairie, on est pas plus avancé niveau longévité :(
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6105
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 372

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Ahmed » 03/12/17, 20:20

Paysan.bio, tu écris:
pour écorcer, je fais deux coupes transversales de l'écorce espacées de 4-5 cm.
j'enlève toute l'écorce entre ces deux coupes. Je gratte un peu le bois pour bien enlever la couche extérieure.

En somme, tu pratiques une annelation... 8)
Personnellement, je faisais de même, mais ensuite j'entourais toute cette partie d'un bout de mousse de polyuréthane (humecté au préalable pour faire coller la poudre hormonale), puis je formais une boule de sphaigne des horticulteurs (une mousse presque blanche/vert très pâle) humide que j'enveloppais dans une feuille de plastique...

L'idée du marcottage, c'est que la plupart des plantes sont susceptibles de bouturer, mais que la bouture meure souvent avant d'émettre des racines; en la laissant reliée à la plante mère, la tige continue d'être alimentée en sève brute, ce qui laisse tout le temps aux cellules pour évoluer vers leur nouvelle fonction...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11384
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3425

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Did67 » 03/12/17, 21:16

Je ne fais pas d'anneaux entiers, mais je coupe quelques "morceaux" d'écorces de ci, de là, avec un couteau qui coupe bien...
0 x

paysan.bio
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 333
Inscription : 07/03/17, 08:50
x 194

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar paysan.bio » 04/12/17, 11:39

Ahmed a écrit :Paysan.bio, tu écris:
pour écorcer, je fais deux coupes transversales de l'écorce espacées de 4-5 cm.
j'enlève toute l'écorce entre ces deux coupes. Je gratte un peu le bois pour bien enlever la couche extérieure.

En somme, tu pratiques une annelation... 8)
Personnellement, je faisais de même, mais ensuite j'entourais toute cette partie d'un bout de mousse de polyuréthane (humecté au préalable pour faire coller la poudre hormonale), puis je formais une boule de sphaigne des horticulteurs (une mousse presque blanche/vert très pâle) humide que j'enveloppais dans une feuille de plastique...

L'idée du marcottage, c'est que la plupart des plantes sont susceptibles de bouturer, mais que la bouture meure souvent avant d'émettre des racines; en la laissant reliée à la plante mère, la tige continue d'être alimentée en sève brute, ce qui laisse tout le temps aux cellules pour évoluer vers leur nouvelle fonction...


c'est là que je trouve le forum intéressant.
à partir d'une technique on peut expliquer nos différentes pratiques et les rendre plus agréables à mettre en œuvre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11384
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3425

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Did67 » 04/12/17, 12:46

Ahmed a écrit : ensuite j'entourais toute cette partie d'un bout de mousse de polyuréthane (humecté au préalable pour faire coller la poudre hormonale), puis je formais une boule de sphaigne des horticulteurs (une mousse presque blanche/vert très pâle) humide que j'enveloppais dans une feuille de plastique...

L'idée du marcottage, c'est que la plupart des plantes sont susceptibles de bouturer, mais que la bouture meure souvent avant d'émettre des racines; en la laissant reliée à la plante mère, la tige continue d'être alimentée en sève brute, ce qui laisse tout le temps aux cellules pour évoluer vers leur nouvelle fonction...


Concrètement, tu "bombais" ? Ou tu utilisé un morceau découpé dans de la mousse déjà expansée et durcie ???

Par rapport à ce que je disais (découper une tranche d'écorce), j'ai oublié de préciser que dans une arcure, c'est du coté bas (vers le sol)... C'est là que les hormones naturelles vont "stagner" (car le cambium est interrompu) et déclencher ou faciliter la rhizogenèse...

Sur une tige plus ou moins verticale, en effet, découper un anneau est fort probablement mieux...
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1886
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 312

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar sicetaitsimple » 04/12/17, 13:33

paysan.bio a écrit :
c'est là que je trouve le forum intéressant.
à partir d'une technique on peut expliquer nos différentes pratiques et les rendre plus agréables à mettre en œuvre.


En tous les cas j'ai appris quelque chose, je connaissais le marcottage "classique" ( la branche basse qu'on amène partiellement dans le sol), mais pas ce marcottage aérien. Une ou deux vidéos Youtube pour être sûr d'avoir bien compris le principe, et me voilà prêt à essayer!

Merci.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6105
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 372

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Ahmed » 04/12/17, 18:02

Did, tu m'interroges:
Concrètement, tu "bombais" ? Ou tu utilisais un morceau découpé dans de la mousse déjà expansée et durcie ???

Pas du tout! Je découpais préalablement des petits rectangles de dimensions ad hoc dans des feuilles de mousse souple* (style emballage), je les humectais et déposais dessus un peu de poudre de perlimpinpin (l'eau est destinée à coller la poudre au support). J'entourais alors la zone annelée et je posais un lien élastique (avec une pince horticole spéciale; mais on peut l'agrafer...) pour le tenir en place le temps d'achever l'opération. La sphaigne était disposée d'une main, tandis que l'autre formait une enveloppe avec un rectangle de feuille plastique (qui venait entourer par enroulement l'ensemble), laquelle était ligaturée en haut et en bas du "pansement" par un ligaplast et un lieur manuel (comme pour tortiller les fils des armatures à béton, mais en version horticole, plus "light").

*Cette mousse mince, élastique et poreuse est facilement traversée par les racines.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11384
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3425

Re: Création et entretien d’un verger

Message non lupar Did67 » 04/12/17, 18:23

Du coup, "Je suis comme une truie qui doute..."

- polyuréthane ?
- polystyrène ?

Il me semble que le premier est "cassant" alors que le second reste relativement flexible ???

Bref, il s'agit de ces minces "plastiques" moyennement flexibles utilisés de temps en temps dans l'emballage ?
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités

Recherches populaires