BIO un marché comme un autre

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9422
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 783
Contact :

BIO un marché comme un autre




par izentrop » 05/12/21, 16:43

Crise de l’œuf. En Bretagne, des éleveurs contraints d’abandonner le bio
Première région française productrice d’œufs bio, la Bretagne affronte une crise sans précédent depuis le début de l’année : les œufs bio se vendent moins bien et il y en a trop. Pour réguler le marché, des grands groupes ou des coopératives imposent à leurs producteurs d’œufs bio de se réorienter vers l’élevage conventionnel de plein air.
Pas d'avantage réel scientifiquement prouvé, donc la mode passe avec la crise :frown:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
« Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau » Anaxagore de Clazomènes (500 av. J.-C.)

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9596
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2699

Re: BIO un marché comme un autre




par GuyGadeboisLeRetour » 05/12/21, 17:39

Quel constat en ce premier semestre 2019 ?
En 2018, une poule bio française sur trois est en Bretagne. La densité par élevage est de 6 600 poules par ferme avec plusieurs dizaines d’élevages de plus de 18 000 poules au niveau régional (densité au niveau national de 3 200 poules par ferme, Agence
Bio juin 2019). Le cheptel pondeuses bio en Bretagne a évolué de +30% quand les surfaces en grandes cultures engagées en bio ont augmenté deux fois moins vite (+15%). Les pionniers de la bio avaient imaginé ce cahier des charges avec la préoccupation de
ne pas reproduire les erreurs du conventionnel. Pourtant la filière œuf bio s’illumine de ses nombreux voyants rouges : densification des élevages, spécialisation d’une région de production, dissociation géographique des zones d’élevage et des zones de
cultures...
La filière œuf bio bretonne est à ce jour complètement engorgée.

https://webcache.googleusercontent.com/ ... irefox-b-d
Oser appeler çà du Bio !!! Quand les industriels s'emparent de quelque chose de bon, ils arrivent à le pourrir et à se flinguer ...

Ps: Va te faire voir avec ta réflexion débile "Pas d'avantage réel scientifiquement prouvé, donc la mode passe avec la crise" sans aucun rapport avec le sujet.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 15853
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1824

Re: BIO un marché comme un autre




par janic » 05/12/21, 18:33

guy
Oser appeler çà du Bio !!! Quand les industriels s'emparent de quelque chose de bon, ils arrivent à le pourrir et à se flinguer ...
on peut même aller plus loin! Tous les industriels savent que pour couler un concurrent, il suffit d'y introduire une taupe à haut niveau pour casser le produit. L'officialisation du BIO en moins disant avait aussi cet objectif, pourrir la filière pour préserver l"agrochimie. sauf que ,contrairement a son objectif même pas caché , le moins que BIO s'est développé malgré tout avec l'écologie, le changement climatique, les scandales sanitaires,etc...
Les baisés sont et restent les consommateurs comme d'hab'.
Et bpuzo bis en profite pour relancer ses merdes habituelles, il faut bien qu'il justifie les émoluments en dessous de table que lui versent les marchands de produits chimiques.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5745
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 939

Re: BIO un marché comme un autre




par Moindreffor » 05/12/21, 20:05

du bio pour tous, c'est un vœux très louable, pour y arriver 2 voies possibles
1) le développement de petites structures à échelle humaine
2) l'industrialisation
on a surévalué la demande en bio, à force de dire que TOUS les français veulent du bio car ils ont pris conscience, on a cru devoir augmenter la production bio pour être prêt à cette révolution des mentalités

la solution 1) qui demande du temps et qui aurait pu suivre la Révolution de la demande a donc été estimée incapable de fournir on a s'est donc tourné vers la solution 2) l'erreur a juste été la surestimation de la demande en "bio"

la population urbaine très friande du "bio" n'est malheureusement pas représentative des français mais une fois de plus c'est elle qui a imposé les choix politiques, exactement comme pour les voitures... et une fois de plus comme le dit Guy

Les pionniers de la bio avaient imaginé ce cahier des charges avec la préoccupation de ne pas reproduire les erreurs du conventionnel. et ils l'ont pourtant fait à trop vouloir croire à leur idéo et en ignorant les réalités de terrains

oui c'est le consommateur qui est perdant, mais cette fois-ci à qui faut-il jeter la pierre? n'y a-t-il pas eu péché d'orgueil de la part du "bio"?

ah quand on croit!!! d'ailleurs une pub en fait la démonstration, une pub pour une soupe classique qui se termine par "et pour les adeptes du bio" nous avons aussi une gamme "bio" les adeptes tout est dit :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9596
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2699

Re: BIO un marché comme un autre




par GuyGadeboisLeRetour » 05/12/21, 20:50

La solution pour allier les circuits courts et le bio est d'éviter les concentrations et de privilégier le morcellement des élevages, n'importe lesquels, en fonction des réalités du marché et des besoins régionaux. Là, on retombe dans le délire et.... ça ne fonctionne pas.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5745
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 939

Re: BIO un marché comme un autre




par Moindreffor » 05/12/21, 21:18

GuyGadeboisLeRetour a écrit :La solution pour allier les circuits courts et le bio est d'éviter les concentrations et de privilégier le morcellement des élevages, n'importe lesquels, en fonction des réalités du marché et des besoins régionaux. Là, on retombe dans le délire et.... ça ne fonctionne pas.

oui mais le morcellement des élevages doit être accompagné par une volonté politique, car la vente d'exploitations se fait souvent au prix du marché et donc va vers la concentration, l'aide à l'installation doit être renforcée et vraiment encouragée

donc d'un côté un beau discours de promotion du bio, et de l'autre une main qui reste au fond de la poche et donc comme toujours dans ces cas là, c'est la loi du marché qui l'emporte et c'est le bio et le consommateur qui en font les frais
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9596
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2699

Re: BIO un marché comme un autre




par GuyGadeboisLeRetour » 05/12/21, 22:10

On dirait que tu découvres l'avidité et la politique. Les industriels sont avides de dividendes, les politiciens de pouvoir. Ils s'entendent comme larrons en foire.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10671
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1588

Re: BIO un marché comme un autre




par Ahmed » 05/12/21, 22:25

En matière de politique politicienne, il s'agit de faire plaisir à tout le monde: aux aspirants agriculteurs en les encourageant verbalement, mais surtout à ceux en place, en favorisant effectivement leur expansion, puisque c'est l'intérêt du marché et que tous s'y soumettent.
J'ai lu des déclarations émouvantes de politiciens sur la noblesse de ce métier, mais aucun qui envisageait de "pousser" leurs propres enfants dans cette voie...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9422
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 783
Contact :

Re: BIO un marché comme un autre




par izentrop » 05/12/21, 22:59

Dans les faits, rien ne prouve que le bio est meilleur pour la santé https://www.santemagazine.fr/alimentati ... bio-830646.
Donc arrive un moment ou le consommateur s'en rends compte et regarde son porte-monnaie. :P

Les règles du bio n'ont aucun fondement scientifique. Elles sont contraires à la nécessité de lutter contre le RC, en interdisant les herbicides et obligent à plus de travail du sol, ce qui augmente les émissions de GES.
L'agriculture de conservation est beaucoup plus vertueuse, mais bon ce n'est pas dans l'optique des "écolos" et des politiques qui comptent sur cet électorat pour survivre. :roll:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
« Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau » Anaxagore de Clazomènes (500 av. J.-C.)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9596
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2699

Re: BIO un marché comme un autre




par GuyGadeboisLeRetour » 05/12/21, 23:09

izentrop a écrit :Dans les faits, rien ne prouve que le bio est meilleur pour la santé

Dans les faits, tu continues ta croisade inepte et fais mine de ne rien comprendre.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : cricri58 et 45 invités