Arbres, forêts, et sylviculture

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1438
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 496

Arbres, forêts, et sylviculture




par VetusLignum » 19/11/21, 11:29

Je crée ce fil pour qu’on puisse partage des connaissances et des idées sur la sylviculture.
2 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10350
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1435

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par Ahmed » 20/11/21, 14:21

Forêts et sylviculture, ce n'est pas la même chose et il faut être très clair: les premières ne dépendent pas de la seconde, mais la réciproque n'est pas vraie.
Le souci majeur actuellement, c'est l'adaptation des forêts au changement climatique; là aussi, il faut être clair: les forêts s'adaptent toujours (à l'extrême, la disparition reste une forme d'adaptation... :( ), mais ces processus ne s'opèrent "gentiment" que si le délai est suffisamment lent. Comme ce n'est pas le cas, des interventions sylvicoles sont donc requises, moins pour "sauver" la forêt que limiter les inconvénients qu'entraînerait sa régression, notamment sur le climat (puisqu'elle constitue une boucle rétroactive positive), mais aussi économiques.
Une palanquée de spécialistes idoines planchent donc sur la question et, malencontreusement se trouvent face au même problème que leur sujet: leurs cogitations ne sont pas en phase temporelle avec la rapidité de la mutation. Pour leur défense, il convient de reconnaître la difficulté de trouver une possibilité de remédier à cette situation. La première voie qui vient à l'esprit serait d'imiter ce qui se voit chez les espèces animales: une migration progressive vers le nord serait envisageable, ça se sont des choses que nous savons faire, sauf que dans le cas précis qui nous occupe, les essences méditerranéennes ne supportent pas les gelées printanières des régions plus septentrionales... Bref, c'est l'impasse et l'été 2003, en tant qu'expérience grandeur nature avait déjà refroidit pas mal d'espoirs, comme par exemple celui placé dans le robinier: ce dernier ayant bien dérouillé pendant cette période. Mis à part le chêne sessile qui résiste pas trop mal, tout le reste fait pâle figure...
Comme je l'ai déjà mentionné ailleurs, je crois, j'ai plusieurs noyers noirs d'Amérique qui sont morts ou gravement touchés par la chaleur (et pas la sécheresse) de l'été 2020: ils n'ont pas supporté.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7523
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2085

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par GuyGadeboisLeRetour » 20/11/21, 14:24

Bizarre pour des noyers de mourir de sécheresse... :oops:
1 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10350
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1435

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par Ahmed » 20/11/21, 14:33

Bizarre pour des noyés de mourir de sécheresse... :oops:
Voila ce qu'il aurait fallu écrire pour ne larguer personne... :P
C'est pour ça que je précise bien qu'il s'agit d'un coup de chaud, les noyers étant dotés d'un enracinement profond qui les met à l'abri d'un manque d'eau. Cependant, si la chaleur est trop forte, la capacité à transporter l'eau jusqu'en haut de la ramure n'est plus suffisante, malgré un bon approvisionnement hydrique potentiel.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7523
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2085

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par GuyGadeboisLeRetour » 20/11/21, 14:40

Ahmed a écrit :
Bizarre pour des noyés de mourir de sécheresse... :oops:
Voila ce qu'il aurait fallu écrire pour ne larguer personne... :P

On peut pas tout mâcher, hein ! 8)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10350
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1435

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par Ahmed » 20/11/21, 14:42

Si, car certains ici ont de mauvaises dents entre leurs oreilles... :oops:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7523
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 2085

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par GuyGadeboisLeRetour » 20/11/21, 14:45

Ahmed a écrit :Si, car certains ici ont de mauvaises dents entre leurs oreilles... :oops:

IzyBoom.JPG
IzyBoom.JPG (46.23 Kio) Consulté 338 fois
Blakanisation.JPG
Blakanisation.JPG (39.03 Kio) Consulté 336 fois
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1438
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 496

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par VetusLignum » 23/11/21, 14:01

Ahmed a écrit : les essences méditerranéennes ne supportent pas les gelées printanières des régions plus septentrionales...

Elles ne sont pas toutes à mettre au même niveau.
Une piste est de planter des essences méditerranéennes, ou des essences issues d’autres continents.
Une autre piste est de planter des provenances des mêmes espèces, mais issues du sud.
Le plus important à mon avis est de mélanger, et la pire erreur étant la monoculture.
Ahmed a écrit :Bref, c'est l'impasse et l'été 2003, en tant qu'expérience grandeur nature avait déjà refroidit pas mal d'espoirs, comme par exemple celui placé dans le robinier: ce dernier ayant bien dérouillé pendant cette période. Mis à part le chêne sessile qui résiste pas trop mal, tout le reste fait pâle figure...

Théoriquement, le robinier résiste bien aux sècheresses ; mieux que le chêne sessile, qui est aussi surpassé par le chêne pubescent.
Ahmed a écrit :Comme je l'ai déjà mentionné ailleurs, je crois, j'ai plusieurs noyers noirs d'Amérique qui sont morts ou gravement touchés par la chaleur (et pas la sécheresse) de l'été 2020: ils n'ont pas supporté.

C’est très surprenant. Les noyers noirs proviennent de régions nord-américaines où il peut faire très chaud, et sont supposément résistants au feu. Mais par contre, ils craignent le manque d’eau.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10350
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1435

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par Ahmed » 24/11/21, 11:54

Nous sommes bien du même avis en ce qui concerne le mélange des essences, mais ça complique d'autant le problème puisqu'il faudrait pouvoir disposer d'un assortiment d'espèces et que tout ça prendra forcément du temps: ce n'est qu'avec un certain recul que l'on peut valablement juger l'évolution.
Théoriquement le robinier résiste bien à la sécheresse, mais les observations faites après la saison 2003 montrent qu'en pratique ce n'est pas vraiment le cas...
Concernant les noyers américains (en réalité des hybrides entre juglans regia et juglans nigra), c'est une hypothèse de ma part, mais le constat est là: ces arbres de belle taille se sont nécrosés en périphérie (la partie vivante, comme tu sais) et l'écorce s'est détachée du tronc.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
VetusLignum
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1438
Inscription : 27/11/18, 23:38
x 496

Re: Arbres, forêts, et sylviculture




par VetusLignum » 26/11/21, 18:51

Ahmed a écrit :Théoriquement le robinier résiste bien à la sécheresse, mais les observations faites après la saison 2003 montrent qu'en pratique ce n'est pas vraiment le cas...
Concernant les noyers américains (en réalité des hybrides entre juglans regia et juglans nigra), c'est une hypothèse de ma part, mais le constat est là: ces arbres de belle taille se sont nécrosés en périphérie (la partie vivante, comme tu sais) et l'écorce s'est détachée du tronc.


Ci-dessous des fiches sur les 2 essences en question.

D’une manière générale, ce qui rend un arbre résistant à la sècheresse, c’est avant tout un système racinaire capable d’aller chercher l’eau en profondeur.
Cela peut ne pas bien fonctionner pour un arbre trop récemment planté.

https://hautsdefrance.cnpf.fr/data/4334 ... rs_1_1.pdf
https://hautsdefrance.cnpf.fr/data/4334 ... er_1_1.pdf
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 49 invités