Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsAgriculture et alimentation main basse sur la terre - CE FR2

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49158
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Agriculture et alimentation main basse sur la terre - CE FR2

Message non lupar Christophe » 09/06/09, 11:42

Hier a été diffusé un Complément d'enquête spécial agriculture et alimentation. J'ai vu les 2 derniers reportages, très intéressants!

Site officiel: http://info.france2.fr/complement-denquete/

A revoir ici: http://www.tvzaz.com/streaming_document ... -la-terre/


Lundi 6 juin 2009 - 22h10

Alimentation : main basse sur la terre

Et si demain, on n’arrivait plus à nourrir la planète ?Des terres polluées, l’urbanisation qui gagne, des rendements agricoles en baisse, et bientôt sept milliards d’habitants à nourrir… Où trouver de la terre nourricière ? Voilà l’enjeu pour des pays entiers qui n’hésitent plus à acheter ou louer des terres d’autres Etats.Des groupes financiers, des multinationales achètent des millions d’hectares de terres cultivables. Partout, des paysans luttent contre la spéculation et le grignotage de leurs terres, y compris en France. Qui nous nourrira demain ? Faudra-t-il aller chercher de nouvelles céréales de l’autre côté de la planète ? Ou exploiter toujours plus les sols, les gaver d’engrais jusqu’à les rendre stériles ? Au lendemain de la sortie mondiale du film événement de Yann Arthus- Bertrand, Complément d’enquête sur ces nouvelles guerres pour la Terre.

Reportages:

« Afrique, le far west chinois »
Emilie Lançon et Claire-Marie Denis.
Ouyang Riping, PDG d’une société agricole chinoise, a une mission : transformer le Sénégal en grenier à sésame… pour la Chine ! Dakar lui cède 60 000 hectares pour cultiver et exporter le sésame vers Pékin. En échange, les chinois apprennent aux paysans sénégalais à obtenir deux récoltes de riz par an. Coopération originale ou marché de dupes ?

« Terre à céder »
Agnès Gardet et Lionel Langlade.
En France, 50 exploitations agricoles disparaissent chaque jour ! Arrivés à l’âge de la retraite, nombre d’agriculteurs n’ont pas de successeurs. Que vont devenir les terres familiales exploitées depuis des générations ? Dans le Var, elles aiguisent les appétits des promoteurs. En Lozère, des éleveurs peinent à transmettre leurs terres.

« Boues taboues »
Florence Griffond et David Da Meda.
Que deviennent les boues des stations d’épuration ? Pour s’en débarrasser, ces boues considérées comme un excellent fertilisant, sont épandues gratuitement dans les champs. Mais de plus en plus d’agriculteurs s’en méfient : métaux lourds, résidus chimiques, sont-elles vraiment inoffensives ? Pourquoi la Suisse les a-t-elle interdites ?

« Qui connait le quinoa ? »
Thomas Horeau et Marie Cazeau.
C’est devenu le produit à la mode en Europe et aux Etats-Unis : les graines de quinoa, connues depuis toujours en Bolivie et au Pérou. Et c’est un Français qui a eu l’idée de les cultiver massivement pour les commercialiser chez nous. Mais cet engouement pour le quinoa est en train de bouleverser la vie des paysans andins. Les terres désormais surexploitées vont-elles tenir le choc ?


Jean Ziegler dit que la capacité actuelle de la production agricole de la Terre suffirait à nourir 10 milliards d'hommes...si les riches partageaient mieux avec les pauvres et changeaient un peu leur habitudes (moins de gâchis, moins de viandes et moins de "bouffe" par personne d'une manière générale!).

Il n'y aurait donc pas lieu de devoir doubler la production agricole d'ici 2050 comme on a pu l'entendre...sauf si on continue d'être si égoïstes et cons...
Dernière édition par Christophe le 23/01/11, 12:03, édité 1 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Message non lupar Ahmed » 09/06/09, 19:41

Je rebondis sur une ligne de ce post:
En échange, les chinois apprennent aux paysans sénégalais à obtenir deux récoltes de riz par an. Coopération originale ou marché de dupes ?

Le principe fondamental de toute économie, il ne faut surtout pas l'oublier, est l'exaltation de la cupidité, ce que l'on appelle aussi en novlangue: "relation décomplexée vis-àvis de l'argent".

Il n'y a pas besoin d'être grand clerc en marketing pour dessiner le projet global sous-jacent à ce marché de dupe.

L'Afrique est en position de force (très) théorique, puisqu'elle dispose de la ressource en terres qui fait défaut aux chinois. Ces derniers vont donc s'employer à retourner cette situation à leur profit de multiples façons: délocalisation de la plus value (comme il est dit dans le film), dépendance à une technique étrangère, à l'outillage et aux intrants fournis par les chinois...

Leur cheval de troie est la formation agricole: ils profitent de la scandaleuse impéritie des gouvernements qui n'assument pas leur rôle en ce domaine.

Aucune technique n'est neutre, elle contient toujours d'autres dimentions socio-économico-culturelle...

Ce que je retiens de l'évolution actuelle c'est une non-linéarité de l'histoire: du temps des physiocrates on estimait que toute richesse provenait de la terre, puis c'est le secteur industriel qui devint prééminent (au point que les pays "sous-développés" furent, plus tard, privés du droit à l'industrialisation), récemment c'est le secteur financier et des ntc qui occupait le devant de la scène, jusqu'à la (mal-nommée) "crise" et aujourd'hui la terre fait son retour!
L'économisme, après avoir consommé les ressources terrestres pour le confort d'une minorité commence à signer sa faillite devant l'inquiétude de n'être plus à même d'assurer les simples nécessités vitales*.

*Ce qui était déjà vrai depuis longtemps dans une bonne partie de la planète, contrairement aux promesse des "révolutions vertes" et autres OGM.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 29/06/09, 18:55

Je regarde le reportage sur le quinoa : la voila la réponse de pourquoi c'est pas cultivé ici : il faut du sel !
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Message non lupar Ahmed » 02/07/09, 20:38

@ Indy49:
Qu'entends-tu par là? Quelle est le rapport entre la* quinoa et le sel?

*quinoa serait féminin...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 03/07/09, 09:44

Ahmed a écrit :@ Indy49:
Qu'entends-tu par là? Quelle est le rapport entre la* quinoa et le sel?

*quinoa serait féminin...


Bonjour Ahmed,

J'avoue que pour le genre de "quinoa", je suis perplexe.
On le voit beaucoup au féminin dans certains cas, mais dans d'autres, c'est plutôt masculin... :shock:
D'ailleurs, Robert (tu sais, le pas très grand), il dit que c'est un nom masculin.
En fait, je serais prêt à parier que quinoa est au féminin en Espagnol et masculin en Français. Cela expliquerait beaucoup la confusion qui règne autour de ce nom pas très commun(*).

Pour en revenir au fond, je ne connais pas le lien entre le sel et le ( :cheesy: ) quinoa, mais le commentateur du reportage indique (sous réserve que mes souvenirs soient corrects) :
[...] pour trouver la ( re :cheesy: ) quinoa il faut aller dans le désert de sel [...]

Nota (*) : vérif faite auprès de wiki, j'ai semble t'il raison : http://fr.wikipedia.org/wiki/Quinoa#cite_note-0 cf note 1.
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Message non lupar Ahmed » 04/07/09, 17:15

J'ai pris la précaution d'employer le conditionnel pour le genre de ce mot...par ailleurs, ça n'a guère d'importance.

L'indication du "désert de sel" me semble assez mince pour en tirer des conclusions solides, alors que cette plante, proche cousine de l'amarante et du chénopode blanc, se cultiverais sans problème (très rustique) sous nos latitudes.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 15/07/09, 10:58

Ahmed a écrit :L'indication du "désert de sel" me semble assez mince pour en tirer des conclusions solides, alors que cette plante, proche cousine de l'amarante et du chénopode blanc, se cultiverais sans problème (très rustique) sous nos latitudes.


C'est vrai...
Mais pourquoi ne le cultivent ils pas en France ?
Trop cher ??
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49158
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Message non lupar Christophe » 23/01/11, 12:04

Le stream de FR2 est HS, ainsi que la page de l'émission (pfff peuvent pas archiver?), voici le stream sur un autre site:
http://www.tvzaz.com/streaming_document ... -la-terre/

Et si demain, on n’arrivait plus à nourrir la planète ?

Des terres polluées, l’urbanisation qui gagne, des rendements agricoles en baisse, et bientôt sept milliards d’habitants à nourrir… Où trouver de la terre nourricière ? Voilà l’enjeu pour des pays entiers qui n’hésitent plus à acheter ou louer des terres d’autres Etats.Des groupes financiers, des multinationales achètent des millions d’hectares de terres cultivables. Partout, des paysans luttent contre la spéculation et le grignotage de leurs terres, y compris en France. Qui nous nourrira demain ? Faudra-t-il aller chercher de nouvelles céréales de l’autre côté de la planète ? Ou exploiter toujours plus les sols, les gaver d’engrais jusqu’à les rendre stériles ? Au lendemain de la sortie mondiale du film événement de Yann Arthus- Bertrand, Complément d’enquête sur ces nouvelles guerres pour la Terre.

Reportages:

« Afrique, le far west chinois »
Emilie Lançon et Claire-Marie Denis.
Ouyang Riping, PDG d’une société agricole chinoise, a une mission : transformer le Sénégal en grenier à sésame… pour la Chine ! Dakar lui cède 60 000 hectares pour cultiver et exporter le sésame vers Pékin. En échange, les chinois apprennent aux paysans sénégalais à obtenir deux récoltes de riz par an. Coopération originale ou marché de dupes ?

« Terre à céder »
Agnès Gardet et Lionel Langlade.
En France, 50 exploitations agricoles disparaissent chaque jour ! Arrivés à l’âge de la retraite, nombre d’agriculteurs n’ont pas de successeurs. Que vont devenir les terres familiales exploitées depuis des générations ? Dans le Var, elles aiguisent les appétits des promoteurs. En Lozère, des éleveurs peinent à transmettre leurs terres.

« Boues taboues »
Florence Griffond et David Da Meda.
Que deviennent les boues des stations d’épuration ? Pour s’en débarrasser, ces boues considérées comme un excellent fertilisant, sont épandues gratuitement dans les champs. Mais de plus en plus d’agriculteurs s’en méfient : métaux lourds, résidus chimiques, sont-elles vraiment inoffensives ? Pourquoi la Suisse les a-t-elle interdites ?

« Qui connait le quinoa ? »
Thomas Horeau et Marie Cazeau.
C’est devenu le produit à la mode en Europe et aux Etats-Unis : les graines de quinoa, connues depuis toujours en Bolivie et au Pérou. Et c’est un Français qui a eu l’idée de les cultiver massivement pour les commercialiser chez nous. Mais cet engouement pour le quinoa est en train de bouleverser la vie des paysans andins. Les terres désormais surexploitées vont-elles tenir le choc ?

Invités :

> Jean-Louis Etienne,
médecin spécialisé dans la nutrition

> Olivier De Schutter,
rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation

> William Villeneuve,
président de « Jeunes Agriculteurs »

> Marcel Mazoyer,
ingénieur agronome et professeur émérite à AgroParisTech
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités