Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement...La rentrée de l'immobilier, enfin les prix baissent!

Maison, construction, chauffage, isolation: vous venez de recevoir un ou plusieurs devis. Vous n'arrivez pas à choisir? Exposez votre problème ici et on vous conseillera pour bien choisir! Aide à la lecture de diagnostics énergétiques DPE ou environnementaux. Aide à l'achat ou vente d'immobilier.
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 25/08/09, 15:10

uoi, mais sur Actu 24 ( www.actu24.be), ce matin même ils disent que les prix baissent ( sauf les appart )
par contre en France, une hausse de 29 % des ventes de logements neufs..... :?:
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 03/09/09, 08:20

Voici le genre d'article ecrit par des défenseurs des bailleurs, proprio ou autre entreprise immobilière: on les plaindrait presque...

Des prix planchers. Si les tarifs des locations ont baissé de 0,8 % au niveau national, ils ont régressé de 2,4 % à Strasbourg depuis janvier. Les appartements dans la capitale alsacienne se négocieraient ainsi en moyenne 11 euros le mètre carré.

« La baisse de 2,4 % me semble un peu élevée. D'autant que nous ne savons pas selon quel panel de biens, ni dans quels quartiers a été réalisée cette enquête, estime pour sa part Gérard Durr, président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) Alsace. En outre, il faut relativiser les choses. Sur un loyer de 400 euros, 2,4 % ne représente qu'environ 8 euros. Peut-on dès lors parler d'une véritable baisse ? Il s'agit plus d'un phénomène d'arrondi. Si j'ai un bien qui vaut 352 euros, je vais le proposer à 350 euros et même à 349 euros pour être plus commercial. »

Plutôt qu'une chute des prix, Gérard Durr préfère le terme de « stabilisation » des loyers, les tarifs ne devant pas, selon lui, beaucoup évoluer dans les temps à venir. Un studio de 35 m2, situé rue de l'Ail, est actuellement proposé à 400 euros, soit 11,43 euros le mètre carré. Un autre de 32 m2, proche de la place Kléber, est commercialisé 480 euros soit 15 euros le mètre carré. Enfin, un sept pièces de 252 m2, rue du Maréchal-Joffre, est affiché à 10,71 euros le mètre carré (2 700 euros). W

Philippe Wendling


Source: http://www.20minutes.fr/article/344815/ ... elatif.php
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
oliburn
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 181
Inscription : 30/01/07, 07:59
Localisation : 33 Mérignac

Message non lupar oliburn » 18/09/10, 22:22

http://www.marc-candelier.com/article-27552314.html

la ptite histoire de l'immobilier...

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ?


Image
0 x
Soyez à vous-même votre propre flambeau, votre propre refuge, votre propre maître... "
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 22/07/11, 23:46

Mise à jour 1er trimestre 2011, ca repart à la hausse...

http://www.marc-candelier.com/article-i ... 70433.html

Image

Le graphique ci-dessus vous donne, sur une période de plus de 40 ans, l'évolution du ratio Prix/Loyer moyen des logements anciens pour la France métropolitaine. L'indicateur est calculé à partir de données élaborées par l'INSEE:

Indice trimestriel des prix des logements anciens - France métropolitaine - Ensemble - Indice CVS (Base 100 au 4ème trimestre 2000).

Indice des prix à la consommation - IPC - Ensemble des ménages - France métropolitaine - par fonction de consommation - Loyers des résidences principales

Les chiffres de l'INSEE sont fiables mais connus avec un retard de 3 à 6 mois. Pour avoir un repère, j'ai prolongé la courbe (trait en pointillé rouge) sur la base d'une baisse des prix de 10% par an et une hausse des loyers de 2% par an.

Ce graphique est mis à jour tous les 3 mois, dès que les chiffres de l'INSEE sont disponibles.


Re-lire aussi l'intro de ce site (info déjà passée mais ca fait pas de mal de répéter..)

Bonjour et merci de votre visite,

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ?


L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.


Merci, vraiment, à tous les banquiers, spéculateurs immobiliers et financiers...et autres qui plombent la jeunesse... :cry: :cry:

Lire aussi (au moins): http://www.marc-candelier.com/article-i ... 01205.html
et http://www.marc-candelier.com/article-f ... 29284.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 08/09/11, 14:21

Historique interactif des prix de l'immobilier à Paris : http://www.lemonde.fr/economie/infograp ... _3234.html

:shock: :shock:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 07/10/11, 10:23

Un nuage d'espoir pour les jeunes?

IMMOBILIER Les prix fondent partout sauf à Paris

04-10-11 à 18:48 par la rédaction de Challenges.fr

La nouvelle taxation sur les plus-values immobilières et la hausse des taux de crédits ont fait baisser les prix des logements anciens en Province au troisième trimestre... Mais Paris continue à battre record sur record.

Des acheteurs de moins en moins nombreux et des prix qui commencent à s'affaisser... La bulle serait-elle vraiment en train d'exploser ? Selon la dernière étude du réseau d'agences immobilières Century 21 "les ventes de logements anciens ont baissé en France de 11% entre les troisièmes trimestres de 2010 et 2011". Et Laurent Vimont, son président de préciser que "les prix ont diminué de 2,7% entre le 1er semestre et le 3e trimestre 2011".

Exception parisienne

Seul Paris, en raison d'une demande toujours beaucoup plus forte que l'offre, voit ses prix continuer à progresser pour atteindre un nouveau record de 8.556 euros/m2 au troisième trimestre, (contre un prix médian de 8.150 euros/m² au second trimestre), précise l'étude de Century 21.

La capitale reste ainsi la ville tous les excès, avec une flambée des prix de 22,5% au deuxième trimestre, la plus forte sur un an depuis 20 ans, qui valorise le parc immobilier résidentiel parisien à un niveau époustouflant : près de 650 milliards d'euros selon une étude exclusive Challenges et Meilleursagents.com.

Mais au-delà des frontières de la région capitale, l'immobilier n'est plus une valeur en hausse. Et, toujours selon Century 21, les propriétaires qui veulent céder leur bien doivent désormais accepter de revoir très sérieusement leurs ambitions à la baisse. Parmi les plus fortes chutes, figurent la Bourgogne est à -9,7%, le Centre à -5,5%, la Lorraine à-4,4%, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur à -3,7%, et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie à -3,4%.

L'impact de la taxe sur les plus-values immobilières pointée du doigt

En cause, selon le réseau Guy Hocquet, interrogé par l'AFP, "la hausse des taux des crédits immobiliers et l'élection présidentielle", qui tous deux continueront d’entraîner une baisse globale des marchés en 2012.

Autre facteur favorisant la baisse, la nouvelle taxation sur les plus-values immobilières sur les ventes de logements locatifs et de résidences secondaires, effective au 1er février 2012. Avec elle, les professionnels ont relevé un "accroissement significatif du nombre de mandats de vente dans les agences" indique Nicolas Jacquet, président exécutif d'Urbania.

Un impact qui favorise en revanche l’immobilier de luxe. "Nous enregistrons un accroissement de 20% du nombre des mandats car il faut que les promesses de vente soient signées avant le 15 novembre pour être sûrs que les actes définitifs puissent être enregistrés chez les notaires avant le 1er février", confie à l'AFP Charles-Marie Jottras, président du conseil en immobilier Daniel Féau.


http://www.challenges.fr/actualite/econ ... paris.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1877
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 36

Message non lupar Forhorse » 08/10/11, 09:19

Alors je ne sais pas si c'est représentatif, mais voilà ce que nous avons constaté.
Nous regardons plus ou moins pour acheter quelque chose depuis presque 1 an. On a effectivement constaté une légère baisse depuis cet été.
Mais il y a quelques semaines, lorsque nous avons signé le compromis pour la maison qui nous intéresse, le notaire nous a dit qu'ils avaient maintenant beaucoup plus de visites qu'avant.
Selon lui c'est la conjonction de deux choses :
- Vu les fluctuations du système financier, tout le monde a peur des difficultés futures pour obtenir un crédit. Tout ceux qui ont un projet immobilier et qui peuvent raisonnablement se le permettre avancent la date de réalisation du projet d'achat.
- Toujours à cause des mêmes fluctuations, ceux qui ont pas mal d'argent de côté et qui ont peur de le perdre, cherchent un investissement sûr quitte à ce que celui-ci ne soit pas performant (il est préférable de ne rien gagner plutôt que de tout perdre) l'immobilier offre cette sécurité.

Ces deux raisons font que, je pense, les prix ne vont pas baisser longtemps et qu'une hausse est a craindre dans peu de temps.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 18/10/11, 23:43

Oui ca se défend Forhorse ! Dans tous les cas, il y a de fortes chances que jamais on ne revienne au niveau d'avant 2000 (en parité du pouvoir d'achat)...

A ce propos, voici un dossier synthétique sur les prix de l'immobilier avec d'intéressantes courbes : http://www.journaldunet.com/economie/im ... mmobilier/

Immobilier : ce que les professionnels ne disent pas

Après une décennie de hausse, un gros coup d'arrêt en 2008 et une légère reprise depuis, la santé du secteur immobilier est très commentée. Et les professionnels ne cessent de rassurer autant que possible les propriétaires et futurs acquéreurs sur l'état du marché. C'est que les interrogations sont nombreuses pour ces derniers. Faut-il vendre maintenant ? Acheter ? Les prix vont-ils se maintenir, continuer d'augmenter ou s'effondrer sans crier gare ? Pour y répondre, le Journal du Net tente de briser quelques clichés sur la situation de l'immobilier en France.


Ca commence ici: http://www.journaldunet.com/economie/im ... ents.shtml
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
sherkanner
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 386
Inscription : 18/02/10, 15:47
Localisation : Autriche
x 1

Message non lupar sherkanner » 19/10/11, 10:05

Christophe a écrit :Oui ca se défend Forhorse ! Dans tous les cas, il y a de fortes chances que jamais on ne revienne au niveau d'avant 2000 (en parité du pouvoir d'achat)...

A ce propos, voici un dossier synthétique sur les prix de l'immobilier avec d'intéressantes courbes : http://www.journaldunet.com/economie/im ... mmobilier/


Edifiant.
Merci pour les liens.
0 x
Quand on travail, il faut toujours se donner à 100%: 12% le lundi; 25% le mardi; 32% le mercredi; 23% le jeudi; et 8% le vendredi
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 749

Message non lupar Christophe » 19/10/11, 20:38

De rien sherkanner mais c'était pour rien car finalement ca baisse pas mais ca...baise pas mal !

Le prix des logements anciens en hausse de 7,8% au second trimestre

Les prix des logements anciens ont augmenté de 7,8% en France au deuxième trimestre 2011 sur un an, toujours dopés par le bond du marché parisien (+22,5%), selon l'indice définitif notaires-Insee publié ce mercredi.

Sur un an, "la hausse des prix reste globalement forte", après un premier trimestre à +8,7%: +10,3% pour les appartements et +5,3% pour les maisons, souligne la note mensuelle de conjoncture des Notaires de France.

Pour la province, les prix des maisons ont même augmenté davantage que ceux des appartements (4,9% contre 3,8%). La hausse est aux environs de 10% à Lille et à Nantes.

Par contre, le prix des appartements est en baisse depuis deux trimestres dans six départements: Allier, Calvados, Charente-Maritime, Somme, Var et Vosges. Celui des maisons est en baisse depuis deux trimestes consécutifs dans trois départements: Meurthe-et-Moselle, Pyrénées-Orientales, Deux-Sèvres.

Le nombre de transactions pour les logements anciens est estimé à 812.000 sur les 12 mois allant de juillet 2010 à juin 2011, soit une hausse de 16% par rapport à la même période un an auparavant, mais en retrait par rapport à la hausse constatée fin décembre 2010 (+32%).

(Source AFP)


Source: http://www.liberation.fr/societe/010123 ... -trimestre

Forhorse a vu juste je pense...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


Revenir vers « Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité