Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement...Information DPE maison classée F

Maison, construction, chauffage, isolation: vous venez de recevoir un ou plusieurs devis. Vous n'arrivez pas à choisir? Exposez votre problème ici et on vous conseillera pour bien choisir! Aide à la lecture de diagnostics énergétiques DPE ou environnementaux. Aide à l'achat ou vente d'immobilier.
dodo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 353
Inscription : 16/01/10, 22:47

Information DPE maison classée F

Message non lupar dodo » 19/08/10, 09:11

bonjour,

vu qu'on parle beaucoup du DPE qui selon moi n'apporte pas grand chose juste a voir une étiquette sur son bien immobilier.

notre maison a été labelisé F avec une consommation de 15KW en électricité.


je me demandais si l'énergie avait une influence sur la note.
0 x

sspid14
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 141
Inscription : 28/12/08, 22:11

Message non lupar sspid14 » 23/08/10, 12:34

Des Kw représentent une puissance et non une consommation...

La question n'est pas très clair par ailleurs...
0 x
dodo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 353
Inscription : 16/01/10, 22:47

Message non lupar dodo » 23/08/10, 12:38

oui en effet ma question est pas très clair.

en faite je me demandais si une maison chauffer en electrique ou gaz voir bois etc aurait la même note au niveau d'un dpe.
0 x
Korben Dallas
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 194
Inscription : 29/08/07, 09:46
Localisation : Tours

Message non lupar Korben Dallas » 23/08/10, 15:25

Le kWh électrique est touché d'un coefficient 2,58 pour calculer l'énergie primaire requise pour fabriquer un kWh à la prise de courant.
Ça n'est pas le cas avec l'énergie "bois".

Donc, non le résultat ne serait pas le même avec un chauffage au bois.

Par ailleurs, au niveau CO2, le bois étant renouvelable, bénéficie de résultats nettement meilleurs.
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 23/08/10, 15:31

Et 2,58 c'est gentil, le facteur réel est plutôt 5 : au mieux 25% d'efficacité énergétique pour une centrale nucléaire, suivi de 16% de pertes dans le réseau et pour la fabrication du combustible nucléaire : 0,25x0,84=0,21
0 x
A bientôt !

dodo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 353
Inscription : 16/01/10, 22:47

Message non lupar dodo » 23/08/10, 16:02

ok, je comprend mieux pourquoi mon bilan énergétique parle d'une consommation de 18352 kw et en énergie finale on est 46995.

donc un même bien peut être considérer comme énergivore en électrique et ne plus l'être en changeant juste d'énergie de chauffage.
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 67

Message non lupar dirk pitt » 23/08/10, 16:06

dodo a écrit :ok, je comprend mieux pourquoi mon bilan énergétique parle d'une consommation de 18352 kw et en énergie finale on est 46995.


kWh kWh kWh merci sinon on comprends plus rien, et on continue d'induire en erreur.

1 radiateur de 1 kW fonctionnant pendant 1 heure consomme 1kWh
0 x
Image
cliquez ma signature
Korben Dallas
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 194
Inscription : 29/08/07, 09:46
Localisation : Tours

Message non lupar Korben Dallas » 23/08/10, 16:24

dodo a écrit :donc un même bien peut être considérer comme énergivore en électrique et ne plus l'être en changeant juste d'énergie de chauffage.

Non, intrinsèquement, si ça consomme beaucoup d'électricité, ça veut dire que ça consomme beaucoup d'énergie, quelle qu'elle soit, électrique ou autre(s).

Se chauffer au bois n'y changera rien. Cela ne fera que modifier le DPE, mais ça n'est pas le plus important. Il vaut donc mieux dépenser "les sous de la chaudière bois" en isolation dans votre maison pour en réduire sa consommation.
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 23/08/10, 20:58

Korben Dallas a écrit :
dodo a écrit :donc un même bien peut être considérer comme énergivore en électrique et ne plus l'être en changeant juste d'énergie de chauffage.

Non, intrinsèquement, si ça consomme beaucoup d'électricité, ça veut dire que ça consomme beaucoup d'énergie, quelle qu'elle soit, électrique ou autre(s).


Pourtant, consommer 18352 kWh par an d'électricité, cela signifie demander à EDF de dépenser 87390 kWh de chaleur pour fabriquer cette électricité et la transporter, et d'investir pour cela, avec toutes les conséquences que cela comporte.

Remplacer cette consommation électrique par du solaire direct (capteur thermique) ou du solaire indirect (biomasse), c'est très différent, tant au niveau écologie (pas de consommation minérale) qu'au niveau économique (production locale).

Korben Dallas a écrit :Se chauffer au bois n'y changera rien. Cela ne fera que modifier le DPE, mais ça n'est pas le plus important. Il vaut donc mieux dépenser "les sous de la chaudière bois" en isolation dans votre maison pour en réduire sa consommation.


Tout dépend des ordres de grandeur des dépenses :

- des capteurs solaires thermiques pour l'eau chaude sanitaire diminue la consommation électrique en dehors de l'hiver sans travaux complexes : cela se traduit directement par une économie électrique importante, à évaluer par rapport aux mesures faites ;

- augmenter la taille des capteurs permet d'avoir plus d'eau chaude pour le chauffage, mais il faut effectivement des radiateurs à eau, dont le coût peut être largement réduit par l'utilisation des tubes PER ou équivalents que l'on peut facilement monter soi-même de nos jours ;

- un poêle à bois est un manière simple d'équilibrer consommation électrique et bois, voire biomasse pour bruler les déchets de broyage ;

- l'isolation est intéressante quand l'isolation existante est totalement déficiente, le plus urgent étant de limiter la circulation d'air, en conservant le minimum sanitaire. Plus l'isolation devient efficace, moins sont intérêt énergétique est grand ;

- le plus simple étant l'utilisation de vêtements chauds avec une température ambiante basse. La gente féminine supporte moins bien cette méthode, alors que c'est la plus efficace pour la ligne :-)

En tout cas, le maximum d'économie par an, c'est la dépense actuelle d'environ 1835€/an à 0,1€/kWh.
0 x
A bientôt !
Korben Dallas
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 194
Inscription : 29/08/07, 09:46
Localisation : Tours

Message non lupar Korben Dallas » 23/08/10, 21:32

bernardd a écrit :Pourtant, consommer 18352 kWh par an d'électricité, cela signifie demander à EDF de dépenser 87390 kWh de chaleur pour fabriquer cette électricité et la transporter, et d'investir pour cela, avec toutes les conséquences que cela comporte.

C'est bien pour cela qu'il faut réduire la consommation, avant toute autre chose. Et vu la consommation actuelle, ça devrait être facile.

bernardd a écrit :Remplacer cette consommation électrique par du solaire direct (capteur thermique) ou du solaire indirect (biomasse), c'est très différent, tant au niveau écologie (pas de consommation minérale) qu'au niveau économique (production locale).

Nous ne connaissons pas les habitudes de consommation de dodo, mais je doute fort qu'investir dans un CESI puisse être rentable, surtout vu les prix pratiqués par les artisans pour installer ce système (4000€ mini). Hypothèse : à supposer que 20% des 18352 kWh servent à produire l'ECS, soit 3670 kWh, soit environ 370€/an. Le temps de retour sera très long...

bernardd a écrit :Tout dépend des ordres de grandeur des dépenses :

- des capteurs solaires thermiques pour l'eau chaude sanitaire diminue la consommation électrique en dehors de l'hiver sans travaux complexes : cela se traduit directement par une économie électrique importante, à évaluer par rapport aux mesures faites ;

Ça n'est quand même pas si simple d'installer ce genre de capteurs...

bernardd a écrit :- augmenter la taille des capteurs permet d'avoir plus d'eau chaude pour le chauffage, mais il faut effectivement des radiateurs à eau, dont le coût peut être largement réduit par l'utilisation des tubes PER ou équivalents que l'on peut facilement monter soi-même de nos jours ;

En partant du chauffage électrique, les travaux vont être très importants pour mettre en place des radiateurs et circuit de chauffage à eau chaude. Sans compter qu'il faudra aussi un système principal de chauffage pour les jours sans soleil et les périodes froides.

bernardd a écrit :- un poêle à bois est un manière simple d'équilibrer consommation électrique et bois, voire biomasse pour bruler les déchets de broyage ;

Désolé, je n'ai pas vu qu'il avait des déchets de broyage :cry:

bernardd a écrit :- l'isolation est intéressante quand l'isolation existante est totalement déficiente, le plus urgent étant de limiter la circulation d'air, en conservant le minimum sanitaire. Plus l'isolation devient efficace, moins sont intérêt énergétique est grand ;

S'il consomme autant, à moins que la maison soit de très grande surface, nulle doute que l'isolation est déficiente.
Mais je suis d'accord sur la nécessité de travailler aussi sur la ventilation et l'étanchéité à l'air.

bernardd a écrit :- le plus simple étant l'utilisation de vêtements chauds avec une température ambiante basse. La gente féminine supporte moins bien cette méthode, alors que c'est la plus efficace pour la ligne :-)

Nous vivons dans le confort. C'est peu envisageable de se passer de ce confort, surtout si on en a le choix... en payant des factures d'énergie tout compte fait, assez peu chères.

bernardd a écrit :En tout cas, le maximum d'économie par an, c'est la dépense actuelle d'environ 1835€/an à 0,1€/kWh.

Si déjà, cette consommation tombe de moitié, ce sera un excellent résultat !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Achats et ventes immobilières, diagnostics DPE et environnement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité